Jeu 3 Juil - 16:58
Invité
Invité


  ♪♫MAILLARD NELLY♪♫
 
  "Elle chérira l’embrun léger qui fume
Et les oliviers aussi beaux que la mer,
La fleur de la neige et la fleur de l’écume,
            Le soir et l’hiver." (R.Vivien)




  ♪ Mon nom : Maillard
  ♪ Mon prénom : Nelly
  ♪ Mon âge : 21 ans
  ♪ Mon lieu d'habitation : Si possible, Pension Hanayuri
  ♪ Mon travail : Pianiste professionnelle/Professeure de piano

  ♪ Ma situation financière : Confortable sans être pour autant extraordinaire - la plupart des revenus issus des concerts ou des disques de Nelly partant directement dans la poche de son agent artistique...
  ♪ Mes peurs : Les progrès de la maladie qui menacent d'empêcher Nelly non seulement de marcher mais même de jouer normalement du piano si jamais elle ne parvenait plus à trouver la force d'utiliser les pédales qui y sont associées; la solitude et la pitié qu'elle pourrait engendrer, alors que la jeune femme ne veut ni l'une ni l'autre et souhaite au contraire s'épanouir telle qu'elle est aussi bien dans sa vie que dans son métier.
  ♪ Mes particularités : La maladie rare qui, entraînant des problèmes de circulation du sang dans ses jambes, empêche souvent Nelly de se déplacer et la force parfois à utiliser un fauteil roulant. On pourrait aussi mentionner la célébrité précoce de la jeune femme dans le monde de la musique classique, les journaux canadiens l'ayant très tôt présentée comme une "enfant prodige".
  ♪ J'aime et  je déteste : Nelly a horreur du renoncement, de la complaisance et de toute forme de brutalité. Corps et âme elle est du côté de tout ce qui la rappelle à la vie en dépit des difficultés qu'elle a pu traverser, et son dévouement au piano est tout entier du côté de la joie et de la sincérité, deux sentiments qu'elle recherche par-dessus tout à éprouver dans n'importe quel contexte auprès de personnes proches ou aimées.

 

.

  Apparence Nelly est une jeune femme svelte, de taille moyenne, au regard clair et au visage presque enfantin toujours animé d'une expression à la fois calme et enjouée qui la rajeunit presque immanquablement aux yeux de ceux qui la rencontrent pour la première fois, comme si elle se trouvait constamment sujette à une forme d'émerveillement presque naïf dont l'adolescence aurait pourtant du, selon les stéréotypes habituels,  la guérir ou bien la préserver. Ses cheveux mi-longs aux mèches sagement déliées, au milieu desquels s'égare souvent une petite barrette bariolée, encadrent avec grâce son front timide et ses yeux discrets, répondant comme en écho à la délicatesse de ses épaules et à la finesse de ses bras, aux gestes légers et singulièrement déliés après l'entraînement implacable dont, de par sa profession, ils ont constament été l'objet. Cette agilité quasi-aérienne aurait pu définir toute entière l'attitude générale de Nelly dans sa vie quotidienne s'il ne fallait pas y ajouter les effets de sa maladie qui lui coupe littéralement les jambes, un handicap qu'il est à priori difficile de remarquer lorsqu'elle n'a pas à ce déplacer mais dont les conséquences peut devenir particulièrement pénibles, en ceci que la jeune femme ne peut absolument pas effectuer de longues distances seule à pied, et qu'elle doit souvent recourir au service d'un fauteuil sitôt que le trajet qu'elle doit parcourir dépasse l'écart de son piano à la porte la plus proche ou d'un angle à l'autre d'une même pièce. Cependant Nelly a sa fierté et, s'habillant au goût du jour et selon les mêmes critères que la plupart des jeunes femmes de son âge, il est impossible de déceler dans ses vêtements toujours impeccables la moindre trace de son infirmité – malheur d'ailleurs à ceux qui voudrait d'ailleurs y faire trop allusion sans avoir été sollicités, car c'est alors que la douceur naturelle de la jeune femme risque de disparaître pour laisser place à une certaine agressivité que rien n'aurait pu permettre auparavant de déceler.

 


 
caractèreAppliquée et déterminée dès lors qu'il s'agit de faire ses preuves ou de défendre une musique qu'elle aime ou qu'elle a durement travaillé au piano, Nelly est une jeune femme douce et un peu égarée sitôt qu'elle s'éloigne de son clavier, faisant preuve d'une timidité et d'une réserve particulièrement prononcées qui se trouvent à l'exact opposé de ce qu'elle est capable de montrer sur scène ou dans un studio d'enregistrement dans le cadre de son métier. Tout se passe pour elle comme si toute assurance lui échappait sitôt sortie de son élément de prédilection, à savoir la musique ; et ce n'est pas sa difficulté à se déplacer à cause de sa maladie qui pourrait arranger cet état de fait. Loin cependant de se complaire dans la fragilité qui ne peut dès lors manquer de lui être associée, Nelly sait être décidée sitôt que la situation l'exige ; et il ne faudrait surtout pas interpréter son caractère un peu distrait dans la vie quotidienne comme la marque d'un quelconque mépris par rapport à une réalité insatisfaisante que seule la musique lui permettrait de surmonter : bien au contraire, son piano est pour elle l'outil qui doit lui montrer la juste voie pour conquérir sa destinée, ici et maintenant et non dans un futur fantasmé dont la jeune femme, qui voit constamment les progrès de sa maladie l'empêcher de plus en plus de marcher, se soucie à vrai dire aussi peu que la renommée précoce dont elle a été autrefois l'objet, alors qu'elle venait de finir ses études au conservatoire et d'enregistrer ses premiers disques en soliste ou accompagnée. C'est d'ailleurs aussi pour cette raison que Nelly est en général passionnée et extrêmement exigeante en amour comme en amitié, un trait de caractère qui peut parfois donner l'impression d'une certaine hauteur un peu méprisante, mais qui n'est chez elle que la marque d'une volonté solide qui n'aspire pas à transiger sitôt qu'il s'agit de lien aussi importants à tisser.


 
Parles-moi de ta vie jusqu'ici

 

Fille unique d'une célèbre exploratrice canadienne connue pour avoir été la première femme à avoir effectuée à pied en solitaire le tour complet de la baie d'Hudson, Nelly a connu une enfance heureuse le plus souvent en compagnie de son père dans la province de Québec, dans une petite maison sur les rives du Saint-Laurent où ce dernier avait installé un magasin d'articles de pêche. D'un naturel d'apparence calme mais intérieurement passionnée, la fillette adorait parcourir seule à pied les rives sauvages du fleuve majestueux tandis que son père attendait sur quelque rocher la prise qui rendrait sa ligne au moins aussi fameuse que les randonnées de son épouse, même si son caractère doux et posé ne recherchait en vérité rien d'autre que l'amour désintéressé de cette femme à laquelle il reprochait tout au plus de trop souvent s'absenter pour des aventures extrêmes dont elle ne mesurait souvent pas vraiment elle-même la dangerosité. Pour Nelly en revanche, cette intrépidité de sa mère qui ne reculait devant aucune performance pour repousser les limites de ce que l'on croyait une femme capable de faire dans le domaine de l'exploration polaire apparaissait comme une incroyable qualité qui avait tous les charmes d'un irrépressible désir de vivre ; et pas de vivoter. Sans cependant mépriser son père dont elle appréciait le laxisme et la compagnie peu exigeante en matière de conversation ou de travaux ménagers lorsque sa mère était absente, Nelly admirait le courage indomptable et les exploits de cette dernière ; exploits dont elle pouvait souvent lire les derniers compte-rendus dans les journaux et magasines spécialisés que son père pour la distraire ne manquait jamais d'acheter. Comme cela arrive souvent aux jeunes filles qui ont la chance de vivre dans une famille aussi unie où l'un des deux parents exerce un profession qui sort de l'ordinaire, Nelly rêvait donc d'imiter sa mère, et se voyait déjà dès son plus jeune âge arpentant les régions inhabitées et mystérieuses du Grand Nord canadien, découvrant des animaux encore inconnus des scientifiques et même des peuplades indiennes fières et sauvages avec lesquelles elle seule aurait réussi à entrer en contact.

Pourtant, si ce désir était tenace et avait conduit la petite Nelly à briller tout particulièrement à l'école dans les cours d'Histoire-Géographie, et ce à un âge précoce, c'était sans compter sur la condition physique de la jeune fille, qui dès le début de son adolescence se révéla atteinte d'une maladie auto-immune extrêmement rare dont le premier effet était de couper la circulation de son sang dans ses jambes, effet qu'elle pouvait combattre à coup de médicaments spécifiques mais qui lui interdisait rigoureusement tout sport requérant d'important ou rapides déplacements, sans parler de la fatigue inhérente à ce type d'activité qui risquait à tout moment de lui faire purement et simplement perdre conscience.

Le choc fut terrible pour la jeune fille et ses parents lorsqu'ils apprirent le diagnostic des médecins ; mais alors que Nelly paraissait sombrer de plus en plus dans une forme de mélancolie autodestructrice qui semblait s'apparenter en réalité à une véritable dépression, une voie curieuse de salut se présenta devant elle, à laquelle elle n'avait jusqu'alors pour ainsi dire jamais pensé. Inscrite dès ses neuf ans à l'école de musique du district où elle résidait par son père soucieux de la voir toujours occupée pendant les longues périodes d'absence de sa mère, la jeune fille montra presque immédiatement une prédilection et des talents certains pour le piano, dont elle appréciait alors la compagnie pour épancher ses états d'âmes et son désir d'infini ; mais sitôt sa maladie déclarée, l'instrument se mit soudain à revêtir pour elle une toute autre signification, bien plus fondamentale : puisque la nature lui refusait un usage normal de ses jambes, elle viendrait à elle par l'agilité de ses mains, et la maîtrise que ses doigts lui permettraient d'exercer sur les sons. Un peu à la manière dont sa mère tenait parfois entre ses poings les rênes d'un troupeau entier de chiens de traîneaux dans le cadre de ses expéditions sur la banquises, Nelly se donna dès lors pour but de virevolter sur les notes de son clavier avec une telle rage et une telle aisance qu'aucune partie de la musique atteignable par le biais de cet instrument ne lui demeure inconnue ; ce qui instantanément transfigura sa manière de jouer, à la plus grande surprise de ces professeurs qui la plébiscitaient déjà et qui ne manquèrent pas de l'envoyer à Montréal au conservatoire le plus important du pays, pour qu'elle puisse y recevoir une formation adaptée. Premier prix de piano à quinze ans, titulaire du diplôme d'enseignement à peine deux ans plus tard, Nelly devint dans la grande ville un véritable phénomène, dont le nom fut bientôt presque aussi connu que celui de sa mère dans son domaine particulier. Elle donnait déjà des concerts très prisés, enregistrait plusieurs disques en soliste et avec des orchestres renommés lorsque soudain sa maladie qui semblait s'être stabilisée s'accéléra, la forçant à se déplacer la plupart du temps en fauteuil roulant, ce qui sans affecter le moins du monde la qualité de son jeu au clavier, rendait difficile les tournées et prestations publiques, auxquelles elle se mit peu à peu, à la fois par lassitude et par peur d'être à tout moment surprise par sa propre fatigue, à renoncer.

Toutefois, malgré ce relatif retrait, qui intervint autour de ses dix-neufs ans et alors qu'elle était au faîte de sa propre célébrité, la jeune fille demeurait toujours en contrat avec son agent et sa maison de disques, qui lui firent une intéressante proposition au Japon pour enregistrer une intégrale de la musique pour piano de plusieurs grands compositeurs classiques ; proposition qu'elle accepta avec d'autant plus d'enthousiasme qu'une prestigieuse académie toute proche du lieu où devaient avoir lieu les sessions avait accepté, en dépit de son relatif jeune âge et son handicap, de lui permettre enseigner le piano à ses élèves sélectionnés, afin de compléter l'enseignement artistique qui leur était dispensé. Particulièrement soulagée de pouvoir partir aussi loin avec éventuellement la promesse de pouvoir commencer une nouvelle vie après le sentiment d'échec déchirant qui l'avaient accablée au moment où elle avait dû se résoudre à mettre un frein à sa carrière, Nelly espérait trouver au Japon une existence plus en adéquation avec son corps rebelle et son désir d'éloigner autant que possible les illusions qui l'avaient autrefois bercée : elle aimait le piano comme son outil pour aller de par le monde à l'instar de sa mère par le passé – cette dernière à la retraite s'était à présent installée définitivement auprès de son père dans leur petit magasin reculé – et elle voulait grâce à lui se forger une existence d'harmonie et de paix, deux choses qu'elle n'avait pas réellement connues au cours de son adolescence tourmentée, marquée également par une terrible déception sentimentale auprès de la première jeune femme qu'elle ait jamais véritablement aimée, une violoniste qui s'était rapidement éloignée d'elle après qu'elle ait commencé à devoir recourir à un fauteuil la plupart du temps pour se déplacer.

   



 


 
Et toi ?

 

  Ton âge : 23 ans
 
 Tu es : Une fille

 Ton avatar : Dessin original trouvé sur internet, si j'ai bien compris :)

  Code du règlement : SERA BANNIE CELLE QUI NE SUIT PAS LE REGLEMENT ETABLI PAR LE STAFF

  Passions :  Tricoter, révâsser, rafistoler, vagabonder, lire des poèmes, cuisiner...

  Comment avez- vous connu le forum ? Par le partenariat avec Yuri-Étiopia où je suis également inscrite.

  Souhaitez-vous une marraine ? Pourquoi pas, si quelqu'une m'accepte comme filleule :)

  Avez-vous des Multi-comptes ? Non

  Votre disponibilité : De 6 à 8/10 :) Plus sérieusement, je tente toujours de répondre rapidement à un rp en cours - et j'esssaie au maximum de prévenir en cas d'empêchement momentané!
 
 Un petit RP? Extrait d'une interview accordée par Nelly à un journal canadien, alors qu'elle entamait sa carrière.

« La musique n'est pas simplement une manière d'exprimer des sentiments ; lorsqu'elle résonne elle indique en réalité la source même d'où jaillissent nos émotions, ce lieu secret que chacun porte en soi et où viennent s'agréger toutes les voix qu'en temps normal nous ne pouvons pas laisser monter jusqu'à nos lèvres. C'est la raison pour laquelle, tandis que chaque nouveau morceau que nous découvrons peut à tout moment nous charmer par sa fraîcheur et sa nouveauté, l'écoute musicale est essentiellement nostalgique. Ma mère a exploré pendant des mois les confins arctiques à la recherche d'espaces qu'elle rêvait vierge de tout regard, sauvage au point de n'avoir jamais prévu sa présence indiscrète ; or à chaque pas qu'elle faisait dans ces régions inhabitées, elle voyait dans la nature comme en miroir la certitude de sa propre présence à ce monde qu'elle arpentait, et elle célébrait ainsi son propre rôle dans la grande assemblée de tout ce qui vit sur terre. Il n'en va pas autrement de la musique : les partitions sont comme des cartes géographiques, et les notes comme les contours d'un paysage renvoient à des régions de l'âme, dont on n'aurait jamais cru qu'elles existaient. C'est ce que j'essaie de trouver lorsque je m'assois au piano ; c'est ce que j'aimerais transmettre si jamais je dois un jour l'enseigner ».



   

 

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Juil - 17:39
Staff
avatar
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 27
Métier :: Directrice de l'académie
Voir le profil de l'utilisateur http://yuriacademia.guildealliance.com
Staff
Très belle fiche Nelly,


tu as dépeint un portrait très réaliste et très touchant de ton personnage, j'aime beaucoup encore une oeuvre d'art. Je ne regrette pas d'avoir attendu quand je peux lire des fiches aussi bien écrite.


Félicitation, je n'ai rien de plus à dire mis à part que ta signature est superbe. Je te valide sans plus attendre.


Bienvenue à Yuri academia puisses-tu prendre du plaisir à jouer avec nous. Tu seras donc logée à la pension Hanayuri.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Juil - 17:50
Invité
Invité
Merci beaucoup Léna!!! Je suis heureuse que la fiche et la signature t'aient plu :) Et j'ai aussi hâte de commencer à jouer sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Juil - 14:51
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 25
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Voir le profil de l'utilisateur
 07 Bienvenue  07 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Juil - 12:00
Invité
Invité
Merci Sachiko! Je ne suis pas très active pour le moment, mais dès que mon travail m'en laisse l'occasion je commence à RP :) Encore désolée d'être aussi fantomatique en attendant... je me rattraperai, promis ^^!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Juil - 17:12
Invité
Invité
Bienvenue ;)
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Juil - 19:00
Invité
Invité
Merci! Hâte de RP avec vous :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Avant de jouer :: Présentation :: Fiches validées :: Personnages adultes :: Fiches du personnel de l'école-