-->



 

Partagez | 
 

 Rencontre avec la moitié de mon sang [PV Elora] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Rencontre avec la moitié de mon sang [PV Elora] TERMINE   Lun 19 Jan - 2:54

Elora n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds même si ce n'était pas tout à fait dans son caractère de contre attaquer de la sorte. Simplement elle n'avait pas aimée la façon dont sa demi-soeur l'avait agressé alors qu'elle ne faisait qu'une remarque sur la situation de la directrice qui l'avait elle même informée plus tôt de ce fait. D'accord elle n'avait pas tout de suite saisie ce qu'elle disait, après tout cela faisait seulement quelques jours, voir quelques heures qu'elle la connaissait et déjà elle voulait l'emmener au japon, la faire vivre dans son appartement en présence d'une autre femme et lui faire intégrer une académie d'art alors qu'elle ne savait pratiquement rien faire de ses dix doigts. 

Se faisant rembarrée quand elle demanda si Léna souhaitait continuer les courses, elle passa la journée à la suivre dans le plus grand des silences. Commençant par simplement monter dans le taxi qui devait la ramener vers l'hôtel, elle posa ses mains sur ses genoux et se contenta de regarder fixement devant elle sans ouvrir la bouche, c'était après tout ce qu'elle savait faire le mieux, se rendre simplement invisible, inexistante aux yeux des autres. C'était ainsi qu'elle vivait le mieux, quand personne ne remarqué sa présence et pouvait se sentir l'envie de lui crier un ou deux jurons en lui demandant de disparaître pour de bon. Elle se demandait pourquoi ses bras ne portaient pas encore de cicatrice, bien que si elle avait tenté de se suicider, personne n'aurait remarqué son absence avant quelques jours.

Une fois revenue dans la chambre de l'hôtel, elle prit la valise qu'elles venaient d'acheter pour y ranger le peu d'affaire qu'elle posséder. Ouvrant le baluchon qu'elle avait pris avant de partir de chez ses demis-frères, elle plia soigneusement ses robes, ses affaires et les rangea dans la valise bien trop grande pour ce qu'elle pouvait y entreposer. Attrapant son violon, elle le remis dans son étuis avant de bien le caler entre deux vêtements afin de remplir soigneusement son baguage qu'elle boucla en silence. Relevant simplement la tête afin d’acquiescer à la première question que lui posa la directrice depuis la dispute. C'était en effet la première fois qu'elle allait prendre l'avions, voir même la première fois qu'elle allait en voir un en vrai.


S'asseyant sur son lit, elle regarda Léna prendre le téléphone afin de faire monter deux repas. Comme à son habitude, l'enfant n'avait pas faim, surtout dans cette situation, cela avait le don de lui nouer l'estomac. Les plats montés, elle vint s'asseoir à la table afin d'entamer son repas en silence, se contentant de piquer dans quelques légumes vapeurs, d'avaler un bout de pain et un verre d'eau, elle repoussa son assiette et refusa un dessert, elle n'avait vraiment pas d'appétit ce soir. Elle allait bientôt quitter le pays de son enfance pour s'envoler dans un pays dont elle ne connaissait ni les traditions, ni la langues, et encore moins les habitudes.

Regardant Léna se diriger vers la salle de bain, elle eu le geste de se diriger pour la rejoindre. Après tout sa mère étant handicapée, elle avait l'habitude de l'aider à se baigner et se laver. Mais se souvenant que cette personne était une étrangère, elle revint s'asseoir sur son lit attendant qu'elle termine et qu'elle l'invite à aller à sa suite se laver, prenant un vêtement de nuit avant d'aller dans la salle d'eau pour se doucher. Se glissant sous une eau brûlante qui rougie rapidement sa peau glabre et laiteuse. Restant quelques longues minutes sous l'eau, profitant de sa chaleur pour se laver les cheveux, le visage et le corps, elle sortit de la salle de bain qu'une fois sèche et habillé de cette nuisette blanche qu'elle possédait avant de se glisser dans son lit.

Encore une fois Léna lui adressa la parole afin de lui souhaiter la bonne nuit et qu'elle devait se reposer afin de reprendre des forces pour le lendemain qui serait une longue journée. Elle ne savait pas en quoi la journée serait longue, de l'avion, beaucoup d'avion, environ neuf heures d'après ce qu'elle avait comprise. Comment un appareille de plusieurs tonnes pouvait tenir neuf heures en l'air ? Elle n'en savait rien, mais bon les accidents d'avion était rare et ce serait vraiment jouer de mal chance que cela leurs arrivent. Tuer trois membres de sa famille en moins d'une semaine, ce serait un comble après tout.

Fermant les yeux elle essaya de se reposer, mais n'y parvint que quelques heures avant de se réveiller et de revenir s'asseoir dans son lit dans le noir sans ne plus bouger attendant simplement que la nuit passe. Et si elle profitait de la nuit pour prendre sa valise et s'enfuie ? Après tout personne ne l’empêcherait de partir même les gardiens de l'hôtel n'avaient rien à dire si elle souhaitait partir, après tout Léna était encore là pour payer la chambre et elle n'était pas sous leur responsabilité. Mais où irait elle avec le froid qu'il pouvait faire la nuit dans ce pays ? Et les rues n'étaient pas sûr, elle avait entendue son père dire qu'un malade avait tiré sur une voiture simplement car celui-ci l'avait klaxonné alors qu'il bloqué un passage. Comment une jeune femme comme elle, avec une simple valise comme moyen de défense, pourrait faire dans une ville comme Moscou ? 

Se recroquevillant sur elle même, elle posa sa tête sur ses genoux, patientant que le jour se lève, puis que Léna se réveille. Allant prendre sa douche, une douche froide afin de réveiller son corps endormis avant même que la femme ne daigne se lever ou ne serait-ce que s'asseoir dans son lit. S'habillant une fois rafraîchie, elle regarda la danseuse assise dans son pyjama de satin entrain de boire un thé et manger des viennoiseries. Elora se servit un café noir où elle fit fondre un sucre et pris un croissant avec un peu de marmelade de cerise, mais n'en mangea que la moitié, manquant de s'étouffer à sa dernière bouché quand elle entendit la question de sa sœur puis la raison qu'elle lui donna pour la justifier. 

"Les ..les roses bleues je crois... il y a pas beaucoup de fleurs ici... mais je... je l'ai vue un jour... avec un bouquet de roses bleues... sur une photo."

Elle se retrouva rapidement assis dans le taxi, sa valise dans le coffre, la directrice assise à coté d'elle afin de se diriger vers un fleuriste pour y prendre les fleurs pour les défunts. La jeune Russe ne comprenait pas cette habitude, ni cette coutume qui était la même partout dans le monde. Bien sûr c'était un signe vers un proche pour montrer qu'on ne l'oubliait pas, mais pourquoi apporter des fleurs qu'il ne pourrait jamais voir, à moins de ne pas reposer en paix. Cela était une perte de temps et d'argent, mais elle ne dit rien, la danseuse semblait vouloir se rendre sur la tombe de sa propre et défunte mère. 

La suivant un instant entre les tombes, elle s'étonna de voir la mère de Léna enterrée à coté de son père, alors que sa propre mère qui n'était pas d'origine Russe, elle avait été mise à l'écart de tout, simplement car elle avait insisté pour qu'elle soit enterré et que cela avait été stipulé dans son testament, sinon elle serait partit en cendre puis jeté quelque par où elle ne gênerait pas. Se dirigeant en silence vers la tombe de granit car cela coûtait bien moins cher que le marbre. Pierre gravé au nom seul de sa défunte mère comme ci elle n'avait jamais appartenu à la famille Pétrova. Regardant en silence la tombe, elle y déposa les fleurs. Avant de sentir un liquide chaud couler le long de ses joues. Elle ne pu s’empêcher de pleurer, sa mère n'avait elle donc était dans cette famille que pour rattraper les troues et les vêtements trop long, ou pour l'éduquer elle l'enfant qui selon beaucoup dans la famille, n'aurait jamais dû naître. Elle avait parfois un peu l'impression d'être Harry Potter, qu'un géant allait venir taper à sa porte pour lui dire qu'elle était sorcière et qu'elle allait pouvoir transformer en cafards toute sa famille. Seulement, cela n'était pas une histoire, ce n'était pas Hagrid, mais directement Dumbeldore, ce n'était pas la magie qu'elle allait apprendre mais la musique ou le dessin et enfin, ce n'était pas des balais volant, mais un avion qu'elle allait prendre.

Gardant tête basse entrain de sangloter, elle sentit Léna venir l'enlacer afin de la prendre dans ses bras et la serrer. L'entendant lui parler pour essayer de la consoler, mais il n'y avait rien à faire. Elle ne savait pas ce qu'il pouvait être fait. Se mordant la lèvre, elle sentit une de ses gerçures se déchirer et laisser couler un sang au gout métallique. Alors qu'elle baissa la tête en serrant les poings avant de répondre.

"... Pourquoi... pourquoi est-ce que ça fait aussi mal ?... qu'est-ce que j'ai fait pour que tout ça arrive ? Tout ce que je voulais... c'était une vie paisible, et voir ma mère sourire."

Se tournant lentement, elle posa sa tête contre la poitrine de la jeune femme. Elle vint la serrer en tremblant se retenant du mieux qu'elle pouvait de pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Directrice impitoyable ♥
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 27
Métier :: Directrice de l'académie
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Rencontre avec la moitié de mon sang [PV Elora] TERMINE   Sam 24 Jan - 22:07

Léna ne pouvait que serrer à son tour le corps de sa jeune sœur dans ses bras sentant sa tête enfouie dans sa poitrine réchauffée par les expirations de l'adolescente. Elle lui caressa les cheveux d'un geste tendre comme une mère l'aurait fait pour son enfant chagriné, mais sa jeune sœur se raidit et un torrent de question déborda de ses lèvres. Léna était bien incapable de répondre à ce genre de question...pourquoi est-ce que c'était douloureux à ce point ? Elle tenta de lui dire quelque-chose et sépara ses lèvres essayant de trouver une réponse et finalement elle lui dit "je ne sais pas Elora...je ne sais pas pourquoi autant de douleur et si j'avais su que mon père se remarierait et aurait une petite fille j'aurais tenté d'être plus présente...mais tu n'as rien à voir dans cette histoire tragique...ils ne t'on rien dit ?" Léna tenta de voir le visage de sa sœur et en absence de réponse elle grommela "les salauds...ils t'on laissés dans l'ignorance...j'aurais dû m'en douter!"

Léna emmena Elora jusqu'à un banc recouvert de neige encore intacte et y dégagea la place nécessaire pour qu'elles s'y assoient toute les deux " Ce n'est pas de ta faute et tu n'aurais pas pu y changer grand-chose...face à un camion de plusieurs tonne on ne peut pas y faire grand-chose d'autant plus que le chauffeur qui le conduisait était ivre et sous l'emprise d'une drogue...papa a fait une crise cardiaque de peur et est décédé sur le coup et ta maman…" Léna hésitait à lui dire qu'elle n'avait pas pu éviter le camion avec son membre manquant et elle préféra se taire déjà qu'il s'agissait d'une grosse pilule à avaler.
Elle ajouta "elle…n'a pas eu le temps de souffrir…" Était-il judicieux d'avoir dit une chose pareille ? Léna voulait juste préserver un peu d'enfance de sa sœur ce qu'il lui restait bien planqué au fond d'elle-même. Elle serra fort Elora dans ses bras continuant de lui caresser ses cheveux d'argent si soyeux. Le chauffeur de limousine les rejoignit bientôt et prit une petite voix gêné d'interrompre ce moment petite et grande sœur.
"Mesdames, je suis navré de vous interrompre, mais si nous ne partons pas maintenant…l'avion décollera sans vous."
Léna regarda sa petite sœur "tu es prête ?" demanda-t-elle avant de la prendre délicatement par les épaules et la guider vers la voiture dont le moteur ronronnait encore.  Léna ne prêtait même pas attention à ce qu'il se passait dehors, elles arrivèrent à temps pour enregistrer leur bagage respectif et prendre place dans l'avion qui les emmèneraient jusqu'au Japon.
Léna était bien entendu à côté de sa sœur et lui demanda "côté couloir ou hublot ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuriacademia.guildealliance.com
avatar
Date d'inscription : 04/06/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Rencontre avec la moitié de mon sang [PV Elora] TERMINE   Sam 31 Jan - 1:58

Se laissant serrer et bercer par les bras de son aînée, la jeune fille ferma les yeux pour essayer de se calmer. Se mordant la lèvre à sang qui goutta en douceur sur le haut de la danseuse, elle frissonna de tout son long en ressentant la morsure de la plaie envahir son corps et ses sens. Continuant de serrer la jeune femme, elle ne bougeait pas et l'écoutait à peine. Elle n'arrivait plus à se concentrer, elle n'en avait guère envie de toute façon, mais elle entendait bien que Léna essayait de lui dire quelque chose.

Se laissant emmener vers un banc et asseoir, elle tourna ses yeux devenue rouge vers la jeune femme et l'écouta sans vraiment prêter attention à ses mots, et bien heureusement, ce qui aurait du être des mots de réconfort, ne lui embrunie que encore d'avantage le cœur. Apprendre que ses parents n'avaient pas pu éviter un camion, c'était bien beau, qu'ils n'avaient pas souffert d'accord. Mais si ils n'étaient pas sortit pour aller exposer ses tableaux, si ils étaient resté pour s'occuper de la ferme pour sa mère, de ses champs et de son bétails pour son père, aucun des deux ne seraient mort à cause de se camion. Préférant se taire, elle serra les poings et garda le silence alors que le chauffeur de leur véhicule était entrain d'approcher pour leur dire que si elles ne souhaitaient pas rater leur avions il fallait qu'elles partent des maintenant. 

Retournant à la voiture en gardant tête basse, elle s’enfonçant dans le fauteuil en cuir de la banquette arrière et boucla sa ceinture avant de poser ses yeux sur un paysage hivernal qu'elle ne reverrait certainement plus jamais. De toute manière avait elle vraiment envie de le revoir une fois qu'elles seraient partit ? Personne dans le pays n'attendait son retour, bien au contraire elle savait qu'elle gênerait plus qu'autre chose. C'était comme ça depuis qu'elle était née. Si elle n'avait jamais vue le jour, rien de tout ça ne serait arrivé. Léna aurait pas perdue son père et n'aurait pas été obligée de s'occuper d'elle. Ses frères n'auraient pas perdue leur père et auraient eu une femme à domicile pour s'occuper de leurs affaires. Sa mère serait toujours en vie dans une telle famille, et aurait peut être réussie à être heureuse, elle n'en savait rien, mais en tout cas, elle, ne l'avait jamais été.

Arrivée à l'aéroport, elle posa sa valise et celle de sa sœur sur un porte bagage avant de se diriger vers les guichets pour les enregistrer. Elles étaient arrivées juste à temps pour entendre l'annonce d'embarquement, elles n'avaient pas eu le temps de prendre un café ou même aller voir des magasines ou des friandises pour le temps du voyage, venant embarquer dans l'avion, elle regarda alors Léna qui lui demandait si elle voulait aller cotée couloir ou hublot. Haussant les épaules, elle répondit depuis la première depuis le cimetière, sentant sa gorge sèche comme si elle n'avait pas bue depuis des jours.

"Ca...n'a pas...d'importance."

La laissant s'installer sur le siège coté hublot, elle vint s'asseoir sur l'autre place et ferma sa ceinture, avant de regarder les passager s'engager vers les places commerçante et encore plus loin. Regardant la banquette de première classe et tout cet espace qui leur était réservé. Puis elle tourna la tête vers l'hôtesse qui vint demander si elle avait envie de quelque chose ainsi que Léna. Rougissant et baissant la tête, elle demanda un jus de pomme pour sa gorge qui la brûlait ainsi qu'un magasine sur l'art du style Géo. A sursauta en entendant les réacteurs de l'avion s'allumer et le sentant rouler pour s'engager vers la piste de décollage.

"...Proshchaniye Rossii"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre avec la moitié de mon sang [PV Elora] TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Morgane - Barde itinérante et joueuse
» J'ai vu ton visage dans une goutte de sang. (pv Heli) TERMINE
» Le sang se lave avec des larmes et non avec du sang [PV]
» Un titre avec écrit "Sang" dedans. Voilà.
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Avant de jouer :: Les lois et le contexte :: Rôle-play :: Archives :: RP terminés-
Sauter vers: