-->



 

L'heure de la punition a sonné [PV Aiko, Kiralee, Rafaela et Leela]
 :: Le campus :: Académie :: Bureau de la directrice

Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://yuriacademia.guildealliance.com
avatar
Directrice impitoyable ♥

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 27
Métier :: Directrice de l'académie
Lun 26 Mai - 22:09
La directrice était assise à son bureau, le nez dans la paperasse de l'école un boulot très usant puisque la jeune femme devait s'occuper d'enseigner la danse classique et assurer l'administration de l'académie. En cette fin de journée, rien de bien palpitant en somme mis à part le fait qu'elle s'était déjà levée quatre fois pour aller chercher un nouveau stylo-bille dans un de ses tiroirs et que son bureau était inondé sous des piles de papiers, d'enveloppes, de dossiers de couleurs et autres.

Léna leva ses yeux de la lettre qu'elle lisait attentivement jusqu'ici pour regarder par ses petites lunettes noir la porte qui venait de recevoir un coup qui la fit trembler. La danseuse étoile se demandait si elle venait de rêver ou bien si il y avait effectivement quelqu'un de l'autre côté de son bureau. Elle soupira et se leva pour venir ouvrit la porte de son bureau et se retrouver presque nez à nez avec la jeune Kiralee dont le visage n'avait de reconnaissable que ses yeux vairons et la plus jeune des soeurs Tsukino, Aiko qui avait pas mal d’ecchymose sans parler du visage de Rafaela figé dans une colère presque noir.



Léna comprit qu'il s'agissait de quelque chose de grave et s'effaça du passage pour laisser entrer Rafaela qui soulevait les deux élèves. Elle regarda Rafaela et ensuite Kiralee dont le visage était en sang et Aiko qui avait également été gâtée par des coups violent. La jeune directrice n'était pas idiote et elle savait pour connaître Rafaela que si celle-ci les avait amenées ici c'était parce qu'elle attendait de Léna qu'elle les punissent.


"Je peux savoir ce qui se passe ? Encore vous mademoiselle Elwist...décidément vous n'en râté pas une et vous mademoiselle Tsukino, moi qui vous croyait responsable vous voir ici me déçoit beaucoup. Rafaela quel sont leur faute ?"

Date d'inscription : 14/11/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 18 ans
Métier :: étudiante univ danse
Lun 26 Mai - 22:50
Kiralee regarda le visage de la grande musclée qui ne voulait toujours pas la laisser partir même avec le coup de pied qu'elle venait de lui infliger de toute ses forces. L'étudiante comprit pourquoi elle n'avait même pas esquissé une grimace de douleur, elle venait d'envoyer un gros sac de frappe remplit de sable à l'autre bout de la salle avec seulement un coup de pied qu'elle n'avait même pas forcé. La danseuse regarda Aiko avec un air mauvais avant de rétorquer un "la ferme!"

Néanmoins cela n'empêcha pas la jeune fille de se tortiller dans tout les sens comme une anguille et de frapper de temps en temps Rafaela qui la trimbalait elle et Aiko dans les couloirs de l'académie jusqu'à ce qu'elles arrivent devant la porte du bureau de la directrice. Kiralee soupira quelque peu ennuyée, une fois de plus elle allait entrer dans ce bureau et encore une fois elle en ressortirait punie et tout ça à cause d'Aiko.

Kiralee croisa les bras en pensant que la vie était vraiment injuste, elle allait encore se faire allumer le pétard par la directrice sans compter sur Leela qui allait encore venir en remettre une couche et tout ça alors que pour une fois elle n'avait pas provoqué la bagarre. La jeune étudiante n'avait fait qu'y répondre puisque Aiko l'avait poussé à bout de nerfs.

La directrice ouvrit la porte et vint lui faire son petit sermon habituel auquel elle répondit sur un ton ironique
"je me lassais de vous voir ma jolie! Vous voulez pas dire à votre gorille de me laisser tranquille j'ai le mal de l'air et je ne voudrais pas lui vomir dessus!"
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Lun 26 Mai - 23:41
Rafaela se dirigea donc vers le bureau de la directrice avec une "délicatesse" qui lui était propre... Arrivée devant la porte, les bras chargés, elle haussa un sourcil avant d'utiliser cette même douceur pour "frapper" à la porte avec son pied. Ce qui eu pour effet de la faire trembler dans ses gonds.

Une fois que la directrice lui eu ouvert, la militaire entra avec ses deux captives et les plaça chacune sur une chaise en se mettant entre elles et posant une main sur l'épaule de Kira, l'autre sur celle d'Aïko en appuyant assez fort pour qu'elles ne se relèvent pas.

Puis elle commença à expliquer en russe.


"J'ai trouvé ces deux là en train de se battre dans mon club de self-défense sans que je sois présente... Et la porte fracturée aussi... Je les ai arrêté et Kiralee a tenté de me frapper à plusieurs reprises mais ça, je m'en moque."
Date d'inscription : 03/02/2014
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Mar 27 Mai - 22:16
Aiko commençait à se calmer et à reprendre ses esprit. Chose quelle regretta puisqu'elle sentait de vive douleur l'assaillir de partout. Elle porta sa main à son front, sentant sa tête tourné. Mais elle ne savait pas si elle tournait vraiment ou si c'était à cause du fait quelle était en suspend dans les airs. Elle ne s'en préoccupa sur le moment, analysant lentement la situation dans laquelle elle s'était fourrée. Il n'était plus possible de revenir en arrière maintenant, et elle allait devoir assumer les conséquence de ses actes; A moins quelle n'arrive à se libérer et à s'unir à Kiralee pour assassiner la montagne de muscle qui les avait capturés. Elles auraient ensuite caché le corps et aurait trouver une excuse pour leurs blessures, comme une chute dans les escalier et aurait fait comme ci de rien n'était. Mais ce n'était pas possible. Aiko ne pouvais pas se résoudre à devoir faire ami ami avec l'américaine. Et elle ne pouvait bien sur ne pas tuer non plus!

Une fois devant la porte, Aiko réalisa,enfin, quelle allait avoir de sérieux problème. Après tout elle était la fille modèle, celle qui gardait toujours son calme, qui aidait les autres pour leur devoirs, qui travaillait sérieusement, celle dont les autres se servait comme un objectif à atteindre "faire mieux que Aiko!" La chouchoute des profs, la fierté de ses parents, le repère de sa grande soeur... bref, autant dire quelle n'avait pas le droit à l'erreur. Et la rumeur que Aiko Tsukino s'était battue contre la "rebelle" allait vite fairele tour du lycée. Surtout que deux filles bien amoché portées par un gorille dans les couloirs ça ne passait pas inaperçu. Aiko espérait juste que ça n'allait pas lui gâcher la vie. Elle avait le droit de faire n importe quoi de temps en temps, non ?

Aiko se retrouva sur une chaise sans quelle ne sen rende vraiment compte. Elle frotta doucement ses membres endolorie espérant calmer la douleur. Ele grimaça en sentant la main qui appuyait sur son épaule, réveillant ainsi une autre douleur surement causé par un coup. Elle écouta d'une oreille distraite ce qu'il se disait autour d'elle sans meme intervenir. "Mademoiselle Tsukino, moi qui vous croyait responsable, vous voir ici me déçoit beaucoup.." *Et voilà...ça commence...*
Aiko croisa les bras et pris un air détaché assez insolent, elle attendait simplement que le temps passe, laissant la directrice leur faire un serment sans intervenir. Après tout elle n'avait rien à dire et avait conscience de ses actes, elle pouvait être un peu désorienté, son esprit n'en restait pas moins rationnel.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://yuriacademia.guildealliance.com
avatar
Directrice impitoyable ♥

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 27
Métier :: Directrice de l'académie
Mar 27 Mai - 23:17
Léna regardait les deux demoiselles d'un ton grave, elle ne pouvait pas tolérer que la violence éclate dans son établissement et encore moins qu'on l'insulte comme Kiralee venait de le faire en se montrant une fois de plus insolente. La jeune russe prit un air glacé tout en regardant Kiralee et lui dit d'une voix froide "je ne rigole pas mademoiselle Elwist, vous avez de sérieux ennuis! D'ailleurs j'appelle tout de suite votre tuteurs et vous mademoiselle Tsukino ne pensez pas échapper à votre punition, vos parents seront mis au courant dès ce soir! Maintenant j'aimerais ce qu'on m'explique ce qui s'est passé pourquoi avoir fracturé la porte du club de Madame Maverick et pourquoi vous être battue ?"


Léna écouta les explications de l'une et de l'autre avant de prendre son combiné de téléphone pour composer le numéro de Leela et elle espérait que celle-ci était chez elle. Elle tomba sur Leela après quelques sonneries de téléphone et lui expliqua ce qui s'était produit


Léna reprit à nouveau "puisque c'est à madame Maverick que vous portez préjudice alors ce sera à elle de décider de votre punition et puisque ce que vous avez commis n'est pas à prendre à la légère vous aurez chacune deux jours de renvois que vous viendrez passer dans cette école à faire des travaux d’intérêts généraux, à présent j'aimerais vous voir séparément toute les deux!"


Ce fut d'abord Aiko qu'elle reçu et elle plongea son regard dans le sien "quelque-chose ne va pas mademoiselle Tsukino? Qu'a t'elle fait pour que vous la frappiez avec autant de violence ? " Léna écouta la réponse d'Aiko et finalement après l'avoir sermonner et donner ses heures de pénitences, elle la laissa partir en lui disant "vous devriez aller voir l'infirmière avant de retourner chez vous!"


Léna ouvrit donc à Kiralee accompagnée par Rafaela. Elle attendit que la jeune fille soit assise "écoutez mademoiselle Elwist, au cours de ces deux années, votre dossier s'est alourdi, vous séchez les cours, vos résultats sont insuffisant dans certaine branche, vous êtes violente et agressive sans parlez du fait que vous insultez vos professeurs et supérieurs hiérarchiques et que vous êtes d'une insolence qu'il ne m'a jamais été donné de voir! Je ne sais pas ce que vous cherchez à faire, j'ai un ministère de l'éducation au dessus de moi et pour eux vous n'avez pas votre place dans cette école, je suis parvenue à plusieurs reprise à vous sauvez de justesse, mais si vous ne faites aucun efforts vous savez ce qui arrivera...votre tutrice n'aura plus de garde sur vous et vous devrez retourner au USA est-ce que c'est cela que vous avez envie ? Vous êtes adulte au yeux de la lois et il est temps que vous grandissiez un peu et que vous deveniez responsable! Pensez à ce que je vous ai dit! Je sais que vous n'êtes pas mauvaise au fond et vous avez beaucoup de qualités recommandables, mais pour l'instant vos défauts penchent plus dans la balance."
Date d'inscription : 14/11/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 18 ans
Métier :: étudiante univ danse
Mer 28 Mai - 17:26
Kiralee croisa les bras d'une façon un peu plus serrée tandis qu'elle était affalée dans son siège et lorsque la directrice la menaça alors elle haussa les épaules et ne dit rien. Elle savait qu'elle était innocente, ce n'était pas elle qui avait fait irruption dans une salle et c'était encore moins elle qui avait provoqué le défis, elle avait la preuve dans sa poche et elle aurait pu prouver son innocence facilement. Pourtant l'étudiante n'essaya même pas de se défendre parce qu'elle savait qu'avec une mauvaise réputation comme elle en avait une, jamais quelqu'un ne croirait ce qu'elle racontait, Aiko, elle comme c'était une bonne élève et la chouchoute de tous le monde, Kiralee était certaine qu'elle aurait aucune punition.

Elle sortit dans le couloir restant assise sur le banc en bois simple sous la surveillance de la gorille tout en lui lançant un regard mauvais. Kiralee regarda par terre et fit mine de chercher quelque-chose à quatre pattes avant de déclarer à l'attention de la russe
"Oh! Regarde j'ai trouvé quelque-chose par terre pour toi!" Là elle lui fit un beau doigt d'honneur tout en lui souriant à pleine dents.

Elle lança de temps en temps des coup d’œil à  la russe baraquée jusqu'à ce que la porte ne s'ouvre sur Aiko et qu'elle fut conviée à entrer dans le bureau. La directrice se mit alors à lui dire que si elle continuait elle serait chassée de cette école, Léna était très dure dans ses mots.

La jeune femme ne pouvait plus supporter cela alors elle se leva en claquant bien ses mains sur le bureau et en criant
"TA GUEULE!" Kiralee ravala ses larmes, elle ne voulait pas être seule encore, elle ne voulait pas être séparée de Yuki et de Leela. Elle mit sa main dans sa poche et sur la lettre qu'Aiko avait écrite, elle aurait pu la mettre sur le bureau, mais au lieu de cela elle n'en fit rien, à quoi bon...
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Jeu 29 Mai - 14:14
La militaire était restée avec la jeune américaine dans le couloir, attendant, complètement impassible. Malgré les regards se voulant mauvais de l'étudiante, Rafaela ne réagissait pas. Il en fallait beaucoup beaucoup plus pour l'énerver. 


Et pourtant ce n'était pas faute de Kiralee de tenter de la faire sortir de ses gonds en lui faisant un beau doigt d'honneur qui n'eut pour effet que de lui faire hausser un sourcil sans réagir plus que ça. La russe resta de marbre, la gardant toujours à l'oeil malgré la présence de sa tutrice. 


Puis enfin, Aïko sortit du bureau et ce fut au tour de Kiralee d'entrer en la compagnie de Leela et de Rafaela. Au début tout se passait "bien" si on pouvait dire. L'américaine se faisait remonter les bretelles en bonnes et dû formes malgré que Léna était vraiment très dure dans ses mots. Surtout qu'il semblait qu'elle n'était pas responsable cette fois-ci selon ce qu'avait dit l'étudiante japonaise quand Rafaela leur était tombée dessus.

Au fur et à mesure que la remontrance se faisait, cela se gâtait pour Kiralee jusqu'à ce que celle-ci explose et manque une fois de plus, une fois de trop, de respect à Léna. La militaire frappa à son tour sur le bureau de la même façon que l'américaine.


"Toi pouvoir manquer respect à moi. Mais pas à Léna. Toi demander pardon ! " Dit-elle sèchement. Elle semblait vraiment très en colère et sérieuse. 
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Sam 31 Mai - 3:42
Alors qu'elle était assise à son bureau dans l'appartement pour préparer un concert qu'elle allait faire dans une petite boite de nuit quelques soirs plus tard, elle sursauta en entendant le téléphone sonner. L'attrapant pour répondre elle fit une grimace en entendant la voix de la directrice, persuadée que c'était pour avoir des explications sur son absence, elle vint faire la grimace en entendant qu'il ne s'agissait pas d'elle mais de Kiralee qui semblait avoir fait une connerie avec une de Tsukino. Naturellement elle pensa tout d'abord à Natsuki, se demandant bien ce qu'elles avaient toute les deux pu faire encore. Mais elle eu la surprise d'entendre qu'il ne s'agissait pas de sa tête en l'air d'apprentie, mais belle est bien de la cadette de la famille. Cette jeune femme qui pourtant semblait sage et responsable et qui était en couple avec la petite aveugle qui habité à quelques portes de chez elle. Sleïlo, rapidement Leela fit le rapprochement entre les deux demoiselles et soupira lentement en répondant qu'elle se changer et arrivait dans l'instant.

Changeant son short court pour un jean, et son top pour une chemise et une veste, elle attrapa son casque et ses clefs pour se diriger en moto vers l'académie. Se garant dans le parking arrière comme elle avait l'habitude de le faire, elle parqua son véhicule avant de se diriger vers le bureau de Léna. La chanteuse n'était pas souvent aller dans le bureau administratif, ou plutôt dans cette partit du bâtiment, se rappelant de sa première rencontre avec la directrice, elle doutait fortement de pouvoir profiter de la vue du sous vêtement de la demoiselle en récompense de lui empêcher une chute mortelle dans les escaliers. Montant les marches pour se rendre au bureau de la danseuse, elle fût accueillis par l'adorable voix de sa harpie, avant d'entendre un coup de feu.

C'était en effet ce qu'elle avait cru entendre, un coup sec, sonore et puissant. Est-ce que Léna avait craqué et avait froidement abattu Kiralee ? D'accord elle était insupportable, mais quand même ! Ouvrant prestement la porte sans même se signaler, elle fut cette fois accueillit par un fort accent russe vociférant une menace à une Kiralee belle et bien vivante. Remarquant le poing et les papier froissés sur le bureau, elle comprit cette fois que le coup qu'elle avait entendue, était la caresse douce et légère du poing de l'ex militaire sur le bureau de la directrice qui avait maintenant prouvé sa résistance bien que allègrement mis à l'épreuve par le tas de paperasse qui trônait dessus.

"Bonsoir Mesdames, désolée de faire irruption comme ça. J'ai cru bon d'entrer vu les festivité."

Posant son regard sur Kiralee, elle chercha Aiko du regard, remarquant qu'elle n'était plus là, elle comprenait vue la situation que l'on rejetait d'office la faute sur la tête de mule qui se trouvait devant elle.

S'approchant lentement, elle posa un regard sur Kiralee qui avait une main plongée dans une de ses poches et serrée en poing, et l'autre posé à plat sur le bureau de la directrice. Posant une main sur l'épaule de la demoiselle, elle vint la faire s'asseoir sur la chaise avant de regarder les deux enseignantes.

"Mademoiselle Maverick je ne pense pas que appeler mademoiselle Pétrova par son prénom soit très professionnel et croyez moi, ce n'est pas ainsi que l'on sera ce qu'il c'est passé."

Respirant lentement elle regarda Kiralee puis les deux femmes venant demander.

"Est-ce que je pourrais avoir un récapitulatif ?"

Plus qu'aux deux adultes, c'était à Kiralee qu'elle s'adressait, voulant s'avoir ce qu'il s'est passé de sa voix, doutant qu'on lui ai de toute manière laissé le temps de dire quoi que ce soit avant de lui faire des remontrances.
Date d'inscription : 03/02/2014
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Lun 2 Juin - 19:58
Aiko ne lacha pas un mot avant de se retrouver seule avec la directrice. Après tout ça n'en valait pas la peine vu le boucan que faisait le bulldog à elle seule. Et la nippone trouvait plus intéressant de regarder ses pieds. Une fois que Rafaela et Kiralee sortirent de la pièce, Aiko porta son regard sombre sur celle qui allait décidée de sa punition. Elle s'avait quelle était dans une sale situation mais assumait complètement sa faute. Des travaux d'intérêt et l'avertissement au parents était donc justifier.

"Je... Je ne sais pas vraiment ce qui m'a pris... A la base je voulais simplement parler avec Kiralee d'un petit différent que nous avons eu... mais devant son comportement insolent et supérieur j'ai... j'ai craqué... ce n'est pas la première fois que je craque, mais c'est la première fois que je me défoule autant sur quelqu'un... je sais que ce que j'ai fait est grave, je sais aussi que je vais décevoir beaucoup de personne mais.. personne n'est parfait.. et même si je suis habituellement calme et studieuse, il m'arrive parfois de... dépasser certaines limites... C'est aussi moi qui ai forcer la porte car je voulais me défouler un peu sur les puching ball mais je n'ai pas réfléchit à mes actes sur le moment j'étais.. en colère... Tout ça pour dire que je suis la principale cause de ce qui s'est passé, Kiralee n'a fait que venir à mon rendez vous et a fait... sa Kiralee..."

Aiko déballa tout d'un coup évitant ainsi les questions réponses. Puis suite à la réaction de Madame Pétrova, Aiko se leva, s'excusa de son comportement, salua et s'en alla.

Quittant le bureau elle évita les regard posé sur elle et se pressa de sortir du bâtiment. Elle allait devoir subir un soufflet bien plus important maintenant. A l'allure ou allait les rumeurs dans cette école elle ne pouvait pas y échapper.. La directrice aura l'air d'un gentil agneau à côté. L'idée de dormir au dortoir cette nuit lui semblait une bonne résolution pour éviter la tempête qui allait s'abattre sur elle. Mais elle devait d'abord passer par l'infirmerie.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur http://yuriacademia.guildealliance.com
avatar
Directrice impitoyable ♥

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 27
Métier :: Directrice de l'académie
Dim 8 Juin - 17:15
Léna regarda la jeune fille, ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle entendit ce qui venait de sortir de la bouche de l'américaine. La jeune directrice ne s'attendait pas à ce qu'on la traite de cette façon et s’apprêtait à rétorquer lorsque Rafaela son amie d'enfance tapa du poing aussi fort si ce n'est plus que l'adolescente.  Léna regarda Rafaela et vint lui dire en russe "calme-toi!", entre temps Leela, la tutrice de la jeune rebelle était entrée et fit une remarque à Rafaela avant de demander ce qu'il s'était produit.

La directrice attendit que Kiralee ouvre la bouche pour leur expliquer en effet le pourquoi de cette bagarre. Léna avait toujours cru en l'américaine, mais elle ne comprenait pas pourquoi elle s'attirait toujours des ennuis et elle s'inquiétait pour elle comme pour n'importe de ses autres élèves dans l'école. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi Kiralee était toujours en colère comme-ça et sur la défensive? Qu'est-ce qui la faisait souffrir au point d'être tellement amer et d'en vouloir au monde entier ? Elle n'était plus seule puisqu'elle avait Leela et cette dernière faisait tout ce qu'elle pouvait pour offrir un cadre plus que confortable à la jeune fille.

Léna était complètement dépassée par le comportement de la jeune fille, mais elle ne dit rien lui laissant le temps de s'exprimer si elle en ressentait le besoin. Devait-elle se montrer plus sévère ? Ou lâcher la bride ? Elle ne le savait pas. Que pouvait-elle faire pour aider cette jeune fille qui était comme un chaton abandonné ? Elle en venait à se demander si elle était heureuse avec Leela et demanda
"dites-moi mademoiselle Elwist êtes vous heureuse avec mademoiselle Stonhedge ?" La question pouvait paraître bizarre et elle n'avait pas de mauvaise pensée quant à Leela qui faisait tout son possible pour Kiralee, mais elle voulait savoir.

Elle se tourna vers Leela
"je n'ai pas de doute sur vous bien-sûr, mais j'essaie de comprendre comme nous toutes ce qui se passe dans la tête de cette jeune fille".
Date d'inscription : 14/11/2013
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 18 ans
Métier :: étudiante univ danse
Dim 8 Juin - 17:55
Kiralee grogna en regardant d'un air très mauvais l'armoire à glace russe qui venait de lui ordonner de s'excuser et elle sentit la main de Leela sur son épaule. Kiralee se laissa tomber dans le siège en croisant les bras et en évitant le regard de sa tutrice. La jeune étudiante avait bien trop peur des reproches qu'elle pourrait lui faire et en plus elle se sentait coupable et dire qu'elle lui avait promit de ne plus se battre. La jeune fille se doutait que la chanteuse ait perdu totalement confiance en elle et elle avait peur qu'elle décide de la laisser tomber.

Leela demanda de lui faire un récapitulatif et tous le monde s'attendaient à ce qu'elle parle ou essaie de se défendre. Pourtant, Kiralee ne releva pas la tête, la main qu'elle avait dans sa poche tenait toujours e bout de papier sur lequel Aiko avait écrit une demande de duel, mais elle n'avait pas l'intention de dire quoi que ce soit.

La directrice eut alors une question qui la fit se relever aussi rapidement que la vitesse de la lumière et dire d'un ton qui ne laissait aucune autre perspective
"je le suis!" Elle ajouta d'une voix  criante de sincérité"vous pouvez me punir si vous le voulez...je m'en fiche, mais...mais ne me forcez pas à retourner en Amérique...je veux rester ici avec Leela!" Elle soupira agacée, elle n'avait plus le choix maintenant que d'expliquer ce qui s'était réellement produit.

Elle étale la bout de papier sur la table et commença à expliquer en regardant Leela uniquement
"j'allais rentrer chez nous et je suis tombée sur ça dans mon casier alors j'y suis allée pour essayer de lui expliquer que je ne voulais pas me battre et elle m'a fait une clef de bras qui m'a fait mal alors je me suis défendue comme je pouvais! La seule chose que je voulais c'était de rentrer pour manger avec toi et faire la soirée pop-corn en regardant un DVD!" Kiralee ajouta "je...je suis désolée"

La jeune fille ne savait pas quoi dire de plus et elle s'assit à nouveau sur le siège attendant que la directrice et son gorille ne prenne de décision.
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Mar 10 Juin - 13:45
La militaire ne releva pas la remarque de la chanteuse et n'ajouta rien après s'être fait réprimander en russe par Léna. 
Rafaela écouta silencieusement Léna ainsi que Kiralee qui semblait pour le coup n'avoir fait que se défendre ce qui corrélait avec la version d'Aïko.





La vétéran soupira avant de parler en russe avec la directrice.


"Je pense que cette jeune fille dit la vérité. Aïko a dit la même chose alors il n'y a pas lieu de la punir. Et de même, si tu ne les crois pas, nous pouvons aller vérifier les caméras de sécurité. Nous pourrons tirer tout cela au clair."


L'attitude de la russe semblait plus amicale envers l'américaine. Bien sur elle n'avait pas apprécier que celle-ci ne manque de respect à la directrice, cependant elle détestait par dessus tout les injustices. C'est pourquoi elle reprit alors, toujours en russe.

"Aïko a reconnu avoir forcé la porte et avoir provoqué ce duel. Cette jeune fille a seulement voulu se défendre nous en avons la preuve. Alors je te propose que ce soit moi qui leur fasse leur punition. Je serais plus sévère avec Aïko pour ce qu'elle a fait et tenterait de parler avec cette petite terreur. Si elle a de la colère, elle pourra la montrer. Est-ce que cela te va?" Demanda alors la russe en regardant Kiralee puis Léna.
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Sam 14 Juin - 2:19
Écoutant ce que chacune avaient à dire, notamment Kiralee afin de connaitre sa version des faits, elle arqua un sourcil avant de prendre le papier d'Aiko afin de lire ce qui était marqué dessus. Curieusement elle était persuadée qu'il y avait un malentendu entre les deux gamines et que Aiko ne souhaitait pas se battre, mais le fait resté, que c'était elle qui avait provoqué la danseuse, que c'était elle qui avait forcé la salle de self défense et que apparemment c'était elle qui avait attaqué la première. Regardant l'adolescente en posant un main dans ses cheveux pour les caresser afin de la calmer, elle posa ensuite un regard froid et sévère sur la Russe qui était entrain de parler dans sa langue natale à la directrice. De plus elle semblait ignorer complètement la présence de la chanteuse que l'on avait convier afin de résoudre cette querelle.

Levant la main, elle vint l'abattre à son tour sur le bureau de Léna, afin d'attirer l'attention sur elle, venant fermer les yeux reprenant d'une voix froide.

"Je vous prierez mesdemoiselles, de parler dans une langue que nous pouvons tous comprendre. Il me semble mademoiselle Maverick que vous maîtrisez parfaitement l'Anglais ou l'Américain. Alors veuillez l'utiliser afin que nous puissions comprendre ce que vous vous racontez. "

Attendant alors une traduction d'une des deux femmes, elle ferma un instant les yeux afin de réfléchir, c'était vrai que Kiralee était entré dans un bâtiment qui avait été forcé et qu'elle était parfaitement au courant de ce qui allait s'y traiter. Mais si elle n'avait pas attaqué la première et n'avait fait que se défendre, elle ne pensait pas qu'une punition entre les mains de l'ex militaire était méritée. Et ensuite, il y avait un nouveau détails dans cette histoire qui ne plaisait pas du tout à la professeur. Que les bâtiments soient surveillé part des caméras, ce qui était normalement parfaitement interdit.

"Maintenant, j'aimerais parler de vos, caméra de surveillance. Si j'ai bien compris elle se trouve dans la salle de self défense, qui est le lieu de rencontre du club. Ce qui est parfaitement interdit. Seul la salle informatique et les lieux de stockage sont disposé à être filmé afin d'éviter les vols. Alors j'ose espérait avoir mal compris ce que mentionnait mademoiselle Maverick"

Habituellement elle ne se serait pas intéressée à se genre de détails, mais le fait que les deux femmes Russes parle dans leur langue natale en présence de la Brésilienne et de l'Américaine, l'avait plutôt énervée. Mais aussi que ce ne soit qu'en sa présence que Kiralee avait révélée la vérité sur sa présence dans la salle de self-défense et donc qu'on l'avait directement accusés, hors on n'accusait pas sa protégé impunément. Reposant son regard sur Kiralee avant de poser une main sur son épaule, elle regarda les deux femmes.

"J'ai cru comprendre que vous aviez déjà prévue de les punir, quelle sanctions avez vous choisit ? Sinon j'aimerais m'en occuper, cette jeune femme est sous ma responsabilité et donc je suis responsable de ses agissements, quel-qu’ils soient."

Reposant son regard sur la jeune femme, elle serra son épaule, il semblait évident qu'elle n'allait pas s'en tirer comme-ça et qu'elles allaient avoir à parler toutes les deux, avant qu'elle même choisisse une punition pour l'adolescente. Mais aussi, qu'elle lui procure un portable afin qu'elle puisse l'appeler pour éviter que cela recommence.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le campus :: Académie :: Bureau de la directrice
L'heure de la punition a sonné [PV Aiko, Kiralee, Rafaela et Leela]

Sauter vers: