-->



 

Partagez | 
 

 Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Sam 26 Avr - 3:06



Good Enough
Evanescence


_______________________






Encore une longue nuit, Kiralee avait encore une fois été très mouvementé et Leela s'était sentie obligée de venir la calmer en s'allongeant à coté d'elle et en lui frottant le dos et la nuque. L'adolescente s'était installée ou pratiquement chez elle et passait maintenant ses nuits dans la chambre alors qu'elle même se reposait dans le canapé. Mais il n'était pas rare, que la jeune femme vienne la rejoindre dans son fauteuil, ou encore que ce soit Leela qui aille dans le lit pour calmer les sanglots nocturne et les frayeurs de l'adolescente. La chanteuse en arrivait parfois à plaindre Yuki qui devait vivre la même chose quand elle dormait avec sa grincheuse de harpie. Quoi qu'elle s'était réellement calmé depuis quelques temps, depuis cette mésaventure avec Sleïlo et le coup qu'elle avait elle même reçu. Restant aux cotés de la demoiselle qui dormait dans le plus simple appareille, elle avait prise l'habitude de voir la danseuse se balader les fesses à l'air ou encore lui servir de nounours quand elle venait dormir auprès d'elle pour l'apaiser.
La nuit fut longue, mais la jeune femme en avait l'habitude, bien qu'elle dormait un peu plus régulièrement maintenant que sa rebelle habitait avec elle, il restait récurrent qu'elle passe de longue nuit blanche et cette fois encore ce fut le cas. Laissant la demoiselle blottit dans le creux de son épaule et le long de son flanc, elle lui caressait la nuque et les cheveux d'une main tout en la laissant dormir. Elle connaissait l'emploie du temps de la danseuse, elle savait qu'elle commençait seulement en fin de mâtiné, elle pouvait donc la laisser dormir jusqu'à qu'elle soit complètement reposée. Se levant en douceur quand le jour commença à se lever, elle vint poser un baiser sur le front de la jeune femme tout en lui caressant le dos et les reins, avant de la recouvrir du draps afin de la laisser dormir, elle même se dirigeant vers la salle de bain afin de se prendre une bonne douche froide pour se réveiller, mais surtout se préparer pour aller courir comme elle le faisait tout les matins avec Natsuki.
Kiralee, Natsuki, Sleïlo, le concert, depuis qu'elle était arrivée à l'académie la chanteuse s'était beaucoup investie et avait énormément donné d'elle pour toutes les étudiantes de l'académie, mais aussi pour certains des professeurs, et pourtant combien de fois avait elle simplement eu comme remerciement des railleries, des critiques ou encore des insultes. Elle avait parfois envie de tout abandonner, mais ce n'était pas dans sa nature, c'était une battante, elle n'allait pas abandonner comme ça. Les mots que Natsuki lui avait lancer quelques jours plus tôt dans les vestiaires lui avait brisé le coeur, elle savait qu'elle en demandait beaucoup à cette adolescente, mais lui donnait elle l'impression de la détestait et de faire tout ça simplement pour la faire souffrir ? Peut être en demandait elle trop ? Peut être devait elle la laisser respirer un peu et lui donner une pose ? ...Oui c'est ce qu'elle allait faire, elle n'irait pas courir avec elle aujourd'hui mais irait seul. Restant sous l'eau glaciale qu'elle laissait filer sur son corps, elle laisser l'eau lui tomber sur le visage afin de se réveiller aussi bien le corps, que les esprits, venant éteindre l'eau et s'enrouler dans une serviette pour aller se préparer son déjeuné. Se préparant un café, quelques tartines de beurre, elle déjeuna en silence tout en regardant le soleil se lever par la fenêtre. Ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait, mais cela restait magnifique surtout dans un tel pays avec un paysage des plus magique.
Rentrant dans la chambre en silence afin de ne pas réveiller la danseuse, elle attrapa un short, un débardeur sport et s'habilla rapidement, enfilant ses vêtements moulants sur sa peau nue comme elle le faisait souvent, avant de sortir et attraper un stylo pour écrire un rapide message à la belle au bois dormant, ronflant dans la chambre.

"Déjeune, et n'oublie pas de fermer la porte en sortant."

Attrapant ses baskets, elle mit la main sur son sac à dos qui contenait comme à son habitude, les vêtements qu'elle comptait mettre une fois sa course terminé. Elle ne rentrait plus chez elle pour se changer après son footing, elle avait prise l'habitude d'aller aux vestiaires de l'académie pour se reprendre une douche et se changer depuis qu'elle avait commencé à courir avec la future chanteuse. Cette fois-ci au moins, elle n'allait pas se faire sauter dessus et rouler des pelles sans raisons, elle ne savait toujours pas ce qui avait prise à cette folle de tête en l'air, mais elle n'avait vraiment pas appréciée la plaisanterie et la réplique qui avait suivie sa réaction.
Elle avait de l'énergie à revendre et surtout des nerfs à passer, ce matin là elle avait pratiquement sprinté tout du long et durant une bonne heure, voir une heure et demie, ses jambes, ses poumons, ses abdos étaient douloureux, elle était dégoulinante de sueur ses vêtements et ses cheveux lui collant à la peau mais elle avait réussie à se vider l'esprit, tout en se sentant déçu que Natsuki ne soit pas venue d'elle même pour courir sans qu'elle aille la réveiller. Tournant la tête en direction du dortoir avant de prendre l'opposé pour aller aux vestiaires et se prendre une douche pour se rafraîchir et se changer.
Les cheveux et le corps encore humide, une simple chemise blanche lui servant de haut, cachant sa poitrine, bien que partiellement vue l'humidité du vêtement qui l'avait quelque peu rendue transparente, elle s'était attachée les cheveux bien que encore humide, en une queue de cheval qui laisser goutter quelques gouttelettes qui rendaient transparent son haut dans son dos. Tirant sa chemise afin de la décoller de sa poitrine, elle vint hausse les épaules se disant simplement qu'elle aurait le temps de sécher avant de voir une élève, son premier cours n'était pas avant bien trois heures. Tirant son jean qui lui collait les fesses, elle observa le trou qu'elle avait à la cuisse aussi bien à l'arrière, comme à l'avant, elle n'avait vraiment pas une tenue qui convenait  pour une professeur, mais à dire vrai, elle en avait peu à faire, elle n'avait pas fait un seul instant attention à ce qu'elle allait porter, attrapant les premiers vêtements qui lui étaient tombé sous la main. Si elle avait pu, elle aurait prise un jour de congé afin de se changer elle même les idées, mais comment aurait elle pu le justifier surtout juste après la rentré scolaire.
Glissant les mains dans les poches arrière de son jean taille basse, elle ressentait ses fesses ferme à travers le léger tissus qui composait ses poches, elle ne savait pas que faire, marchant dans l'académie sans vraiment de but, elle se dirigea vers le théâtre. Elle savait qu'elle y trouverait le piano que lui avait emprunté Neelam pour un de ses cours, cette chanteuse, actrice, avait choisit d'enseigner le théâtre à l'académie et elle était venue lui emprunter un piano pour accompagner un de ces cours, une pièce muette, telle les anciens film d'après ce qu'elle avait cru comprendre. Elle se demandait bien comment Sleïlo avait pu se débrouiller avec un tel thème, peut être irait elle voir un des cours ou une des répétitions pour voir comment se débrouillait la petite aveugle et sa petite-amie, ainsi que cette belle petite Italienne qui lui avait demandait son autographe, oui elle s'était renseigné sur les nouvelles étudiantes et pouvait bien avouer avoir lu avec une certaine attention le dossier de la future actrice.
Ouvrant la porte du théâtre, elle jeta un rapide coup d’œil dans la salle. C'était un vrai théâtre comme cela pouvait se présenter dans la réalité, avec une scène, des sièges, les loges, une arrière salle avec des costumes, mais aussi une fosse d'orchestre. Le piano qu'elle était venue chercher était sur scène sur le coté d'un décor de pièce elle s'en approcha venant glisser les doigts sur le bois noir vernie et s'installa sur le tabouret. Elle n'avait joué dans un théâtre, elle savait que l'acoustique était tel qu'ils n'avaient pas besoin de micro pour se faire entendre dans toute la salle, elle se demandait donc ce que cela pourrait donner si il s'agissait de musique. Pianotant des premières note, elle eu un frissons qui lui parcourut tout le corps en entendant l'écho qui lui revenait qui n'était vraiment pas déplaisant. Soufflant lentement et s'installant plus confortablement, elle commença à jouer, avant de poser sa voix pour chanter et ainsi accompagner sa musique, fermant les yeux afin de s'effectuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sang méditerranéen
Date d'inscription : 21/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Etudiante théâtre
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Sam 26 Avr - 11:09

Drrrrriiiiiiiiiinnnnggg!


La sonnerie stridente du réveil avait à peine retentit qu'une main sortit de sous les couvertures pour venir éteindre ce réveil. Elle se redressa d'un bond avant de s'étirer et de bailler aux corneilles, elle ouvrit ses yeux et regarda par la fenêtre de sa chambre avant de sourire. Séréna regardait le soleil qui avait peine à se lever en cette journée de printemps. L'étudiante s'habilla assez rapidement et sans fioriture d'un survêtement de sport avant de prendre son fidèle vélo et de passer chercher les journaux qu'elle s'était engagée à livrer tout les matins avant d'aller en cours.

La jeune fille négociait les tournants et les pentes comme une professionnelle et lorsqu'elle eut terminé sa tournée des abonnés, Séréna se dépêcha de rentrer jusqu'au gymnase pour prendre une douche sur place, cela lui permettrait d'économiser une douche et en ce moment, la jeune italienne en avait besoin d'économiser les fonds de bougies pour continuer à payer les frais de logement et de quoi se nourrir. La jeune fille revêtit son uniforme scolaire et coiffa ses cheveux en une queue de cheval haute et touffue.

Elle regarda sa montre et remarqua qu'elle avait encore une heure avant que ses cours ne commencent réellement et elle n'avait aucune envie de retourner jusqu'à chez elle puis qu’à peine arrivée elle devrait repartir. Elle décida alors de se rendre dans le théâtre de l'académie afin de réviser les cours de théâtres donnés par Neelam. Elle entendit du couloir les résonances du piano et pensa au début qu'il s'agissait peut-être de Neelam qui faisait cours à des cadettes. Séréna tendit l'oreille et reconnu à qui appartenait cette voix tout en se remerciant elle-même d'avoir préféré resté. Elle allait pouvoir assister à un concert gratuit et ses yeux se mirent à devenir pétillant de joie tandis qu'elle se glissait aussi discrètement que possible dans la salle de théâtre afin de s'installer sagement au premier rang et de l'écouter. Elle avait beau les écouter en boucles, les chansons de Leela lui donnait toujour s des frissons et la chaire de poule tellement ça la prenait au cœur.

Leela ne l'avait pas remarquée, mais lorsque les dernières notes résonnèrent et s'amplifièrent dans la salle, Séréna se leva de son siège et ne put retenir son admiration alors qu'elle applaudissait avec entrain avant de complimenter la chanteuse
"j'ai toujours aimé cette chanson particulièrement, j'étais habituée à la version pop, mais j'avoue que version piano seulement c'est différent dans le bon sens!" Séréna posa ses mains sur sa bouche avant de se raviser " je vous dérange peut-être?"Demanda-t-elle un peu gênée, après tout, elle était rentrée en douce et l'avait surprise alors qu'elle pensait être seule. Séréna ajouta "je n'ai pas pour habitude de stalker les gens, je vous rassure! C'est juste que j'ai entendu cette musique et mon corps a réagit tout seul, enfin je suis certaine que vous devez entendre ces compliments partout, mais j'aime beaucoup ce que vous faites musicalement parlant, mais aussi toutes vos implications pour les œuvres de charité et je voulais vous dire que j'attends avec impatience votre prochain disque qui comme tout les autres aura une place d'honneur sur mon étagère juste à côté de ma radio!" Séréna se sentait un peu idiote maintenant qu'elle venait de lui déballr tout ça, elle devait avoir l'air d'une gamine en plus venir l'embêter comme-ça et elle ajouta "bon, je...je vous laisse alors! Bonne journée Mademoiselle Stonhedge!" Elle se tourna et s'avança vers la porte de sortie et finalement elle se pinça les lèvres avant de se tourner et de dire "vous savez...je n'ai jamais cru à toutes ces rumeurs stupides comme-quoi vous avez avorter un enfant de père inconnu et aussi, j'ai entendu deux types parler à la pizzerie où je travaille...vous devriez prendre contact avec vos avocats dès maintenant parce qu'il projette d'aller fouiller dans votre passer! Ils ont prévu d'envoyer des reporters dans votre pays d'origine pour soutirer des informations contre argent aux personnes qui vous ont vu...grandir!" Séréna ajouta convaincue "je suis désolé si j'ai l'air de vous donner des ordres, mais...ça me ferait mal que vous soyez salie par des mensonges et que vous arrêtiez la chanson à cause de ça!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Dim 27 Avr - 2:38

Alors qu'elle était entrain de chanter, Leela n'avait pas entendue la petite Italienne entrer dans le théâtre et s'installer pour venir l'écouter. Bien que si elle l'avait entendue, elle ne se serait pas arrêtée pour autant, elle avait besoin de ça, de se défouler, de se sentir utile à quelque chose et apparemment quelqu'un apprécié sa simple voix accompagné d'un piano, c'est sûr que ce n'était pas dans ses coutumes, elle se faisait habituellement accompagné par des guitares, des synthétiseurs, des batteries, sans parler de violon, mais là elle était seul, sur scène, sans montage, sans retouche, sans même amplification de voix grâce a un micro, juste elle et son piano dans une salle vide, ou pratiquement. Bien qu'elle se pensait seul, les applaudissements ne la surprit pas, l'habitude très certainement, elle en entendait tellement après ses chansons qu'ils faisaient pratiquement partit intégrante à celles-ci. Venant regarder l'Italienne sans un mot elle restait assise à son piano tout en l'écoutant, restant de marbre elle baissa un peu la tête avant de se redresser doucement venant simplement dire.

"Attendez...Séréna c'est ça ?"

Refermant le cache du piano elle vint se lever avant de s'approcher du bord de scène. Offrant à la demoiselle une vue en contre plongé sur sa chemise quelque peu transparente, et sur les troue de son jean, elle vint s'asseoir devant la comédienne, s'installant sur le bord des planches et repris le plus simplement possible. Tout d'abord à elle même, avant de reprendre en haussant un peu plus la voix.

"Si seulement ça pouvais les aider...

Vous savez, je n'ai pas une vie toute rose... Qu'est ce que pourrait bien faire mon avocat ? Empêcher un article d’apparaître dans un journal ? Cela ne ferait qu'attiser l'envie des gens d'en apprendre d'avantage...on m'accuserais soit de cacher quelque chose, un meurtre, de la prison ou qui sais...soit de vouloir m'enrichir encore d'avantage...Ce qui n’apparaîtra pas dans le journal, fera apparition sur internet, des rumeurs parmi les retouches pornographiques à mon image. C'est le quotidien de toutes personnes célèbres. Et si ce passé suffit pour que je perde mes fans...c'est qu'ils ne me méritaient pas."

Relevant lentement la tête pour regarder la jeune femme, elle rajouta doucement.

"Ou c'est peut être le fait que l'on paye pour connaître mon passé ? Vous souhaitez peut être que je vous raconte un ou deux petits ragot que vous en profitiez aussi ?"

Il était clair que Leela n'était pas tout à fait dans son état normal, elle semblait s'en foutre de tout, habituellement qu'on lui apprenne qu'on allait enquêter sur son passé l'aurait angoissé ou horrifié, mais là, elle semblait en avoir que peu à faire, après tout elle était la prof qui persécutée ses élèves. Puis s'installant les cuisses ouverte ses deux mains entre les jambes, elle balançait les jambes tout en reprenant sur la suite du sujet.

"Je n'ai pour l'instant, pas d'autre cd en prévisions...je n'ai pas de nouvelles chansons à enregistré... mais je n'ai pas l'intention d’arrêter de chanter... même si je deviens la seul à en profiter sous ma douche car plus personne ne veux m'entendre."

Regardant la livreuse de journaux, elle posa son regard émeraude sur la demoiselle avant de lui demander.

"Et vous, m'écoutez vous simplement car on ne connait pas mon passé ? Ou pour les chansons que je peux chanter ? Et si je vous disiez que dans mon enfance je n'avais qu'un vieux tee-shirt troué pour m'habiller et que je me lavais à une pompe à eau en plein milieu d'une rue, pied nue et dans la boue ?"

C'est sûr que quand on la voyait aujourd'hui ou quand on la voyait sur scène, ou ne pouvait pas l'imaginer pauvre, à manger qu'une fois part jour ou parfois même tout les trois jours, à vivre dans la boue et crapahuter dans les décharges. Quoi qu'en la regardant on pouvait remarquer quelques cicatrices encore blanche sur son corps, bien que la plus récente devait attirer toute l'attention sur son ventre nue, son jean taille basse, qui ne caché finalement que l'essentiel et dévoilé assez facilement qu'il n'y avait rien d'autre que se tissu pour habiller la chanteuse.

"Je ne pourrais pas éternellement cacher mon passé... et cela ne peux de toute manière pas m’empêcher d'avantage de dormir."

Les cernes sont ses yeux étaient des plus marqué, même si maintenant elle arrivait à sommeiller un peu d'avantage grâce à la présence de Kiralee, elle n'avait toujours pas un sommeil convenable et reposant et avec cette mésaventure avec l’aînée des Tsukino, elle avait complètement oublié son maquillage qui dévoilé un visage des plus endormis, mais un regard vif et perçant.

"Vous semblez bien plus au courante de l'actualité sur ma personne que moi...Comment avez vous appris que l'on s’apprêter à aller au Brésil pour interroger mes proches ou mes anciennes connaissances ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sang méditerranéen
Date d'inscription : 21/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Etudiante théâtre
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Dim 27 Avr - 18:02

Séréna s'arrêta, la main en suspension au dessus de la poignée de la porte et elle fit battre ses paupière deux ou trois fois de suite avant que son cerveau ne traite l'information. Elle se retourna un grand sourire aux lèvres "oui?" Demanda-t-elle d'une voix mélodieuse, elle n'en croyait pas ses oreilles, la chanteuse qu'elle adorait par-dessus tout avait prononcé son prénom. Elle redescendit un peu de son nuage, après tout connaître le prénom des élèves c'était courant dans une école, mais une élève à qui l'on ne donnait pas cours.

La jeune fille trouva Leela assez bizarre, d'habitude elle était plus pétillante que ça...en concert, mais Séréna ne la connaissait pas en concert et si son mythe se brisait ? Si son idole qui paraissait si heureuse et dynamique sur la scène était dans sa vie de tout les jours une femme normale, une femme capable d'être triste? La jeune femme avait beau en connaître beaucoup sur la carrière de Leela, elle ne la connaissait pas intimement et les seules informations qu'elle savait notamment sur son plat préféré et sa couleur préférée c'était ce qui avait paru dans un magazine qui avait interviewer la chanteuse. Elle ne la connaissait pas et lorsque Leela lui posa la question alors Séréna s'approcha et lui répondit
"avec tout le respect que je vous dois, mademoiselle Stonhedge, je vous répondrais que vous n'avez jamais été une jeune fille au cul bordée de nouille et que si vous en êtes arrivée là ce n'est pas simplement un coup de chance vous avez travailler dure et encore aujourd'hui vous travaillez dure, je vous vois parfois courir très tôt le matin lorsque mon horaire et mon plan de livraison me permet de vous croiser!"

Séréna reprit suite aux questions de Leela "vous savez mademoiselle Stonhedge, vous devriez avoir confiance en vous et votre talent! Tout vos fans ne sont pas que des idiots de collectionneurs qui pensent que vous exister seulement par et pour vos chansons! Les chanteurs sont des messager, ils osent chanter tout haut ce que les autres pensent tout bas!" L'italienne fit une petite pause avant de reprendre " vous savez, la première fois que j'ai entendu parlé de vous au début je comprenais pas pourquoi tout le monde se précipitait comme-ça vers vous, j'étais dans une période difficile je devais travailler de nuit pour pouvoir me payer mes études, j'étais logée dans un appartement de misère et je n'arrivais pas à avoir ma moyenne et tout ça parce que je n'acceptais pas l'aide de mes mères par simple fierté! Un jour j'ai ma petite amie de l'époque qui est venue chez moi avec votre premier CD et qui a insisté pour que je l'écoute en chantant vos louanges et à la toute première chanson je suis tombée amoureuse..." Séréna avait à présent un sourire béa tout en regardant la chanteuse et elle se reprit gênée en se rendant compte de ce qu'elle avait dit et que ça pourrait porter à confusion "euh! Je voulais dire de vos chansons! Cela m'a vraiment fait l'impression d'un coup de foudre, je ne pouvais plus parler, j'avais le cœur qui battait vite et ma peau qui devenait comme chaire de poule! D'ailleurs cette sensation je l'ai toujours à la première chanson de vos concert je crois que je suis amoureuse de votre voix!"

La comédienne ajouta quelques secondes plus tard "en fait ce jour là, je me suis soudain sentie comme à nouveau énergique, j'aurais pu déplacer des montagnes et dès que je ne me sens pas bien ou que j'ai un moment libre j'ai envie d'écouter vos musiques...c'est comme-ci j'en avais besoin pour avancer et si vous ne chantiez plus alors je n'aurais pas seulement perdu ma chanteuse préférée...je perdrais également quelqu'un à qui je me rattache quelqu'un qui me comprend et qui sait exprimer ce que je ressens!"

Séréna hésita un instant et finalement elle s'assit à côté de Leela sur les planches " hey! Bien...si l'on m'avais dévoilé l'avenir et raconté que je papoterais avec vous...j'aurais traité cette personne de charlatant!" Lorsque Leela lui demanda comment elle pouvait être au courant de ça Séréna baissa la tête comme une criminelle "parce que je le sais c'est tout!" Séréna ne semblait pas vouloir en dire plus. Pourtant, elle avait été manipulée et au final roulée dans la farine par ces gars qui lui avaient proposés de l'argent en échange de quelques photos qui ont finit en scoop par sa faute à cause de l'esprit mal tourné des deux escrocs.

Séréna avait voulu vivre en total indépendance de l'académie et non seulement elle avait claqué une bonne partie de sa bourse pour une avance de loyer pour l'appartement minable où elle logeait, mais l'autre partie de la bourse s'était envolé dans l'achat d'une télévision qu'elle n'allumait que très rarement et qui lui avait coûté la peau des fesses, d'un frigo qu'elle avait racheté en occasion et d'un lit de la marque Vykéa qu'elle avait galéré à monter. Afin de subvenir à ses besoins, elle était obligée de récupérer des meubles dans la rue qu'elle revendait aux brocantes et aux marchés aux puces des environs le week-end quitte à tirer avec son vélo un bon 100 ou 150 kilos presque tout les week-ends, le soir elle révisait ses cours pour la semaine jusqu'à pas d'heure le lendemain et la semaine avant les cours elle se levait tout les jours avec le soleil pour aller livrer les journaux, ensuite elle allait en cours et après les cours elle participait une heure ou deux au club et ensuite direction son second boulot en tant que livreuse de pizza jusqu'à 23h30 après elle était tellement fatiguée qu'elle prenait une douche, mangeait sur le tard révisait jusqu'à deux heures du matin et allait dormir. Evidemment, si elle avait appelé ses mères pour leur dire qu'elle ne s'en sortait pas très bien financièrement c'était certains que toutes la famille se cotiseraient pour lui envoyer de l'argent, mais elle n'en voulait pas! Elle se disait que lorsqu'elle serait célèbre, elle écrirait une biographie de sa jeunesse et ensuite elle en ferait un scénario qu'elle adapterait en film où elle jouerait son propre rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Mar 29 Avr - 2:31

La chanteuse écoutait la jeune comédienne, elle n'avait pas encore eu l'occasion de vraiment discuter avec une fan, bien-sûr elle avait donné des interviews, elle avait répondue à des questions ou même parfois répondue à des courriers, mais elle n'avait jamais vraiment prise le temps de discuter avec quelqu'un qui la suivait depuis le début, ou simplement qui l'écoutait chanter simplement pour sa voix. Elle savait que beaucoup de gens l'aimer, sois pour les tenues provocantes qu'elle mettait sur scène quand elle chantée, d'autre simplement pour son style de musique ou le contexte de ses chansons, mais personne ne connaissait l'histoire qu'il y avait derrière ou ce qu'elle faisait elle même afin de garder la forme pour chanter et rester énergique. 

Sentant un petit coup de barre lui frapper les tempes, la demoiselle vint se tourner lentement pour s'allonger sur la scène, posant sa tête sur une des cuisses de l'étudiante. Est-ce que cela la gêné de s'installer ? Absolument pas et elle le sentirait bien si cela dérangeait la jeune femme à ses cotés. Mais elle avait besoin de fermer les yeux pour faire passer la migraine qui commençait à pointer le bout de son nez. Pliant un jambe, s'étendant de tout son long sur la scène, utilisant la cuisse de la jeune femme comme oreiller, elle avait posé un bras sur ses yeux pour les fermer. Elle offrait ainsi une vue sur son ventre plat et musclé à la demoiselle au dessus d'elle, mais aussi sur la naissance de sa poitrine et sur celle-ci moulée dans sa chemise légèrement transparente à cause de l'humidité. Ses cheveux humides étaient posé sur la cuisse de la jeune femme, et se rabattu contre sa nuque ce qui procura un frisson à la chanteuse et installa une légère chair de poule sur sa peau métisse. Les lèvres légèrement entre ouverte elle respirait lentement et semblait essayer de se calmer. Le théâtre sentait le refermé, malgré les velux qui étaient pratiquement toujours ouverts, mais depuis qu'elle s'était installée à coté d'elle, une douce odeur de shampoing avait envahie les narines de Leela ce qui l'aidait aussi à se calmer, venant alors murmurer, simplement pour répondre.

"Je ne suis pourtant pas si inaccessible que ça. Entre les concerts dans les boites de nuits, ceux lors des festivals, ou simplement quand j'ai envie d'un karaoké. Il est assez facile de me croiser et je n'ai pas non plus de gorilles de cent cinquante kilo pour empêcher que l'on vienne me voir. Simplement la sécurité des lieux où je me trouve...ce qui n'empêche pas de demander."

Personne n'osé demandé quand on voyait des policiers et d'autres gardes pour empêcher les gens de monter sur scène ou de s'approcher trop prêt et pourtant Leela avait rarement refusée de voir quelqu'un quand celui-ci osé demander de la rencontrer. Était elle intimidante ? Peut être, après tout, elle était couverte de cicatrices diverses, il n'y avait pas si longtemps que ça elle était apparut dans un fait divers, elle avait maîtrisée seul un homme armé, un faux policier qui à l'aide d'un complice accomplissait des car-jacking prétextant des contrôles de routine. Ils n'avaient pas eu de chance, alors que la jeune femme se trouvait en compagnie de la prof de musique pour raccompagner un animal échappé d'un cirque, ils avaient tenté de s'en prendre à elles et Leela avait réussis à contrôler rapidement et efficacement la situation.

L'année précédente elle avait aussi empêché un suicide rattrapant de justesse une élève qui avait sauté par une fenêtre un étage en dessous, on raconté à qui le voulait, que dans la même journée elle avait pris un coup de couteau dans l'estomac et si elle le voulait d’ailleurs, Séréna n'avait aucun problème pour vérifier ce fait divers vue qu'elle avait une vue direct sur son bassin, et le haut du pubis lisse de la chanteuse qui dépassé du jean taille très basse qu'elle portait. Elle ne portait plus de pansement, sa plaie était maintenant cicatrisé et laissé une trace blanche sur sa peau plutôt sombre. Venant reprendre en ne bougeant pas d'un poil, elle continua dans son murmure, elle n'avait pas besoin d'élever la voix, le silence régnait dans la pièce, elles n'avait donc aucune difficulté à s'entendre l'une et l'autre.

"Je suis peut être destiné à chanter et à rien d'autre. Hier encore une élève se plaignait que je la tyrannisé. Si vous m'avez déjà vue courir, vous avez sans doute dû la croiser aussi, elle m'accompagnait avant. Je ne pense pas être faite pour enseigner, je n'aurais pas réussis à faire passer ma passion du chant et toute ses difficultés à mes élèves. Au moins j'aurais essayé."

Elle avait pensé à donner sa démission à Léna, elle ne savait pas encore si elle devait le faire, si elle le faisait ses élèves n'auraient plus cours le temps que la directrice trouve une remplaçante, peut être que Neelam accepterait de s'occuper du poste le temps qu'un autre professeur prenne le rôle ou sa place en professeur de théâtre. Cela lui donnerait aussi le temps de se concentrer sur de nouvelles chansons et lui donnerait aussi la possibilité de pouvoir enregistrer. Ayant besoin de se changer les idées, elle vint demander.

"Vos mères, vous avez été adoptée ou vous êtes issus d'une fécondation in-vitro ?"

Si elle connaissait vraiment la chanteuse, la petite Italienne savait donc qu'elle n'était pas du genre à aller dans la finesse et faire des détours dans ses questions, elle allait directement dans le fond des choses et posait sans chipoter les questions qui lui passait en tête.

"Vous avez des frères ou sœurs ?"

Leela n'aimait pas parler d'elle, et préférait partir sur un sujet concernant cette demoiselle qui lui servait d'oreiller, qu'elle le veuille ou non, elle n'avait pas l'intention de bouger et elle se demandait si l'Italienne allait avoir l'audace de la pousser ou même de parler, ou si maintenant qu'elle était aussi proche de son idole, qui pourtant n'était qu'une femme normal, elle n'arriverait plus à prononcer le moindre mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sang méditerranéen
Date d'inscription : 21/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Etudiante théâtre
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Mar 29 Avr - 19:57

Séréna ouvrit de grands yeux surpris alors que la chanteuse venait de s'allonger en posant sa tête sur ses cuisses. La jeune femme se mit à rougir intensément tout en regardant son idole. Elle était encore plus belle de si près que dans les magazines ou en concert, sa peau paraissait si douce et ses cheveux sentaient tellemnt bon, ses lèvres entrouvertes...l'italienne se demanda si les lèvres de Leela avaient un goût aussi épicé qu'elles en avaient l'air. Séréna ne put s'empêcher de baisser son regard jusqu'à la poitrine dont elle apercevait la naissance par le plis de son haut qui était positionné de tel façon à ce qu'elle l'aperçoive. L'étudiante vint même à se demander si Leela ne faisait pas exprès d'être aussi belle et sexy rien que pour torturer ses fans.

"Vous avez mal à la tête? " Demanda-t-elle avant de commencer à masser la tête de son idole. C'était une position peu commune, on aurait pu croire qu'elles étaient intime et pourtant Leela n'en connaissait pas plus. Séréna lui souriait en écoutant son discourt sur le fait que Leela allait commencer à croire qu'elle était effrayante et elle répondit "vous ne me faites pas peur personnellement, mais vous êtes un idole alors forcément les gens vous mettent sur un piédestal inaccessible" Séréna était toujours occupée à masser la tête de son idole calmement.

Séréna écouta a suite et s'indigna presque s'exclamant
"Non! N'arrêtez pas d'enseigner ! Vous n'êtes pas une mauvaise professeur, il s'agit de Natsuki c'est ça ? Vous savez je pense que cette petite a dit des choses qu'elle ne pensait pas, elle a toujours été maternée par sa petite sœur et à présent qu'Aiko a choisit sa voix, elle se sent déboussolée et puis...il faut avouer sans vouloir être méchante qu'elle est un peu arriérée dans sa tête aussi ! Elle est à côté de moi en cours commun...l'autre fois elle était seule assise à son bureau et elle avait une conversation avec une coccinelle !"

La jeune femme n'en ajouta pas plus et elle répondit à la question de la professeur de chant, ce n'était pas le genre de détail familial qui échappait. Hélas, même durant son enfance, les enfants se moquaient d'elle et parfois elle voyait leurs parents pointer sa famille du doigt et si plus jeune elle en avait honte, elle avait apprit en grandissant qu'elle avait de la chance. Elle se trouvait peut-être dans une famille atypique, mais au moins ses mamans ne les battaient pas ses frères, sœurs et elle et au final contrairement à ce que les voisins médisant racontaient, ils étaient équilibrés. Il n'y avait pas de meurtriers dans sa famille, ni d'arriérés.

Elle lui répondit donc en riant un eu
"ça vous intrigue n'est ce pas ? Hey! Bien ni l'un, ni l'autre! Mes mamans aimaient les enfants et j'ai donc deux grands frères et trois grandes sœurs, mes mamans ont fait appel à un ami commun!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Mar 29 Avr - 22:34

Fermant les yeux, elle se laissa caresser les cheveux, qui étaient encore humide et le sommet du crâne afin de faire passer au mieux le mal de tête qui s'était installé depuis quelques heures, restant allongée la tête posé sur les cuisses de la jeune femme, elle ne bougeait pas tout en l'écoutant parler. Elle ne faisait pas peur ? Alors pourquoi tant de monde ne la craignait ? Elle ne voulait pas savoir, elle avait déjà assez mal au crâne pour ne pas commencer à chercher des explications. Elle restait allongée, à respirer lentement tout en écoutant la voix de la comédienne qui semblait avoir un effet relaxant. 

Alors qu'elle pensait donner sa démission, elle ouvrit un œil en entendant l'étudiante lui dire clairement qu'elle ne devait pas arrêter, que ce n'était pas elle qui n'était pas capable d'enseigner, mais que c'était Natsuki qui était à part. Refermant les yeux elle répondu doucement.

"Avez vous seulement essayé de lui parler pour en dire cela ? Elle n'a peut être simplement personne d'autre à qui parler, vue que tout la monde la prend pour une attardé ou quelque chose dans le même genre. Elle est juste, un peu simplette et vie dans son monde...mais elle est loin d'être arriérée comme vous le dite."

Restant allongée sans bouger elle continua d'écouter la demoiselle qui lui expliqué qu'elle n'était pas la seul enfant de sa famille et que apparemment elle était le fruit d'un accord entre l'une de ses mères et un ami commun entre les deux, elle ne souhaitait pas en savoir d'avantage. Elle ne comptait pas avoir d'enfant, du moins pas maintenant.

"Simplement curieuse, j'ai moi, qu'une seul mère, et je n'ai jamais connue mon géniteur."

Il lui était simplement impossible d'appeler l'homme qui avait payé pour culbuter sa mère, un père, il était se genre d'homme dont elle était répugnée, et c'était par d’ailleurs pour cela, qu'elle avait été plus attirée par les femmes que par les hommes. Restant allongée, elle se redressa d'un coup venant alors regarder la jeune femme et vint simplement lui dire.

"J'ai envie d'un Karaoké et d'une marguarita !".

Oui elle venait de complètement changer de sujet et cela ne semblait pas la choquer. Venant se lever sautant de scène elle s’avança vers la porte de la salle de théâtre en laissant sur place l'Italienne qui de toute évidence ne comprenait pas ce qui était entrain de se passer. Tenant la poignet de la porte, la chanteuse vint se retourner posant un main sur sa hanche et vient demander à Séréna.

"Alors tu viens ?! "

Oui elle comptait quitter le campus avec une parfaite inconnue encore, elle ne comptait pas donner son cours, et comptait faire sécher l'étudiante sans aucun remord, mais elle n'avait pas envie d'être seul, et avait besoin de compagnie. Venant tendre la main en direction de la livreuse, elle attendait simplement qu'elle la rejoigne pour aller à un Karaoké, ou simplement faire un tour si une autre idée lui venait en tête pendant qu'elles seraient en moto.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sang méditerranéen
Date d'inscription : 21/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Etudiante théâtre
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Mer 30 Avr - 11:47

Séréna lui répondit se sentant un peu coupable, il était vrai qu'elle ne s'était pas vraiment lie d'amitié avec les autres membres de sa classe. Elles étaient si jeune pour elle et n'avait pour la plupart aucune expérience de la vie, elles étaient encore un peu gamine et certaines se cherchaient encore.

"Désolé, c'est vrai je n'ai pas vraiment cherché à me lier d'amitié avec les membres de ma classe, pas que j'en ai pas envie juste...je sais pas trop !" Elle vit ensuite Leela se redresser et déclarer d'un coup qu'elle avait envie de karaoké et de margarita. L'italienne lui fit un tendre sourire en venant dire "et votre tête ? Vous n'avez plus mal ?" Elle venait de l'inviter ? Son idole venait de prononcer un "tu viens?" Séréna ne savait pas quoi faire, tiraillée entre ses cours qui allaient commencer et son idole qui l'invitait. Autant dire qu'elle n'hésita pas très longtemps et rejoignit la professeur de chant à la hâte. Après tout, c'était une occasion en or qui ne se reproduirait peut-être jamais.

Alors qu'elles marchaient côtes à côtes dans le couloir de l'académie, Séréna déclara
" ça me va par contre je vous préviens... je suis une piètre chanteuse, mais pour la pizza je peux vous la faire ! J'avais justement pensé à me faire des pizzas maison pour ce soir, j'ai tout ce qu'il fait chez moi! Donc si vous voulez on peut...enfin..." Séréna était occupée à l'inviter chez elle, qu'elle idée ! Séréna avait un peu honte de montrer son chez elle, mais d'un côté c'était une chance passer sa journée avec son idole.

" Vous pouvez...venir manger...chez moi si...si....si vous le voulez ?" La jeune italienne se sentait un peu idiote de ne pas pouvoir expliquer correctement et elle ajouta "j'y tiens! En plus j'ai une recette familiale dont vous me direz des nouvelles !" Elle attendit quelques secondes avant de dire "et puis quitte à vouloir manger une pizza autant que ça en soit une faites maison, une véritable pizza italienne et pas cette pâtée industrielle qu'on vend partout!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]   Mer 30 Avr - 16:23

L'étudiante venait de la rejoindre, venant esquisser un sourire en coin elle vint lui prendre la main avant de l'emmener dans le couloir pour aller en direction du parking où était garé sa moto. Elle se fichait que la demoiselle soit piètre chanteuse, elle avait juste besoin de compagnie, de se défouler et de rigoler un peu et puis si elle ne savait pas chanter, peut être serait elle danser ou boire comme une vrai videuse de bar ? Tout ce dont elle avait besoin, c'était de se vider la tête et de la remplir avec quelque chose de bien plus festif et joyeux, venant simplement répondre.

"Eh bien je chanterais pour deux !"

Alors qu'elles étaient entrain de marcher dans les couloirs en direction de son véhicule elle sentit l'Italienne ralentir un peu, tournant son regard émeraude sur sa personne, elle pencha la tête sur le coté tout en l'écoutant parler, elle était entrain de lui proposer de lui préparer une pizza. Pourquoi pas ?! Kiralee ne devait pas être présente ce soir là, elle lui avait signalé qu'elle passerait la soirée et la nuit avec sa chérie, elle n'avait donc pas d'obligation de rentrer pour nourrir l'ogre qu'elle avait quelque peu adoptée et qui avait élu domicile dans son appartement ainsi que dans son frigo. Elle avait donc toute la journée, et toute la soirée pour se changer les idées d'une manière ou d'une autre, se tournant face à la demoiselle en posant une main sur sa hanche elle l'observa un instant avant de lui lancer.

"De l'huile piquante, de la vrai mozzarella, et du jambon cru ?"

Elle avait bien envie d'une pizza, alors pourquoi ne pas accepter l'invitation qu'elle venait d'avoir et puis qui sais ? Peut être avait elle aussi de la bière et un paquet de cartes. Mais pour le moment il était bien trop tôt pour penser à aller dîner, le jour venait à peine de se lever, elles allaient donc avoir du temps à perdre. Prenant la main de la jeune femme elle vint la sortir de l'académie se dirigeant vers sa moto. Venant ouvrir le coffre qui se trouvait dans le siège elle sortit les deux casques qu'elle avait maintenant l'habitude de prendre, ainsi qu'une veste qu'elle envoya à l'Italienne. Vue qu'elle était en jupe et en tenue d'étudiante elle allait probablement avoir froid, mais aussi faire attention à sa jupe qui allait voler, et oui elle n'avait pas de voiture et ne pensait pas en acheter une de sitôt.

"Bien, on va avoir du temps à perdre ! Direction le Karaoké pour commencer."

Venant s'installer sur la moto, elle vint la démarrer avant de tendre un main pour aider l'étudiante à monter dans son dos une fois qu'elle eu enfiler le casque et la veste. Laissant la jeune femme l'enlacer pour se tenir, elle démarra pour prendre la direction du portails de l'académie. Saluant brièvement le vigile là uniquement pour empêcher tout homme de pénétrer dans l'enceinte de l'académie, elle se dirigea vers la route. Elle n'y allait pas de main morte, la vitesse la mettait dans un certain état euphorique, mais elle sentait bien que Séréna n'était pas à l'aise, ralentissant progressivement pour adopter une vitesse de croisière des plus honnête tout en prenant la direction de la ville pour une journée de fête qui resterait dans la mémoire de l'étudiante, elle en était certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Théâtre et chanson [Pv Séréna Stellato]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Une chanson qui dit tout
» HAITI ELECTIONS 2011: Michel Martelly, de la Chanson à l’Election
» Ségo se reconvertit dans la chanson nunuche ?
» Pour se réchauffer, petite chanson de La Réunion...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le campus :: Académie :: Théâtre-
Sauter vers: