Au cœur des notes [=> Darlene Crowley]

 :: Le quartier résidentielle :: L'auberge Himatsuri :: Chambre de June Wilst Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 21 Fév - 16:14
avatar
Date d'inscription : 16/09/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: professeur de musique et solfège
Voir le profil de l'utilisateur
June n'avait pas vraiment su comment remercier Darlene pour son cadeau incommensurable et encore, ce terme à lui seul était un terrible euphémisme. June avait installé son nouveau piano dans son petit studio de l'auberge et avait réarrangé son intérieur pour que tous ne soit pas un fouillis. La professeur de musique avait donc décidé de remercier comme il se devait la professeur de littérature au magnifique regard jaune perçant, hélas elle n'avait aucune idée de comment elle devait s'y prendre. La musicienne hésitait fortement entre un cadeau ou simplement l'inviter c'était embarrassant de ne pas savoir quoi faire. La surprise que Darlene lui avait fait l'avait profondément touchée et elle savait que même en la remerciant de nombreuses fois elle n'arriverait jamais à lui offrir quelque-chose d'assez bien en échange. Elle avait laissé deux petits jours s'écoulés durant lesquels elle s'était creusée la tête à la recherche d'une idée de génie, mais en vain.

Elle fini donc par rassembler son courage à deux mains et lors d'une matinée ou elle l'attendait pour l'accompagner, elle l'invita à passer ce soir là pour l'heure du repas. Alors que la journée scolaire était terminée June ne savait toujours pas quoi faire, elle rentra directement pour ranger son appartement bien qu'il ne soit pas en pagaille, cuisiner des biscuits trop sec et aussi de quoi manger, mettre de la musique douce et ensuite l'arrêter pour ne pas que ça fasse rendez-vous et rougir parce qu'elle venait de se l'imaginer.

"Qu'est-ce que tu fous June ?"

Se demanda t'elle à haute voix avant de soupirer et de se laisser inélégamment tomber dans le sofa. Elle avait ramené ses cheveux couleur barbe à papa dans un chignon un peu désorganisé dont quelques mèches s'étaient échappées par-ci par-là, portait des vêtements tous ce qu'il y avait de plus décontracté devait-elle se changer ? L'odeur de la cuisine attira son attention et elle sauta sur ses pieds pour éteindre ce qui brûlait dans la casserole et qui était censé être leur repas de ce soir. Elle regarda la tête que son poulet en sauce avait et l'odeur de carbonisé qui lui brûla l'intérieur du nez et la fit tousser comme quelqu'un qui a contracté la tuberculose la fit rebrousser les narines. Elle ne pouvait pas servir cette horreur à Darlene. Elle décida donc du plan B et étala des prospectus de restaurant sur la table basse.

June ouvrit la fenêtre pour faire partir la légère odeur de brûlé tout en espérant que ça ne sente pas dans le couloir puisque Darlene était sa voisine la plus proche. La professeur de musique décida ensuite de se changer, un joli pull, un short noir et des bas opaques avant de réorganiser un peu son chignon. Elle sursauta légèrement en entendant le bruit de quelqu'un qui toque à la porte et se hâta d'ouvrir avec la boule au ventre, c'était la première fois qu'elle invitait quelqu'un à pénétrer dans son antre.

En voyant Darlene ses craintes se dissipèrent et un sourire ravis illumina son visage sans qu'elle en comprenne exactement la raison et elle la laissa entrer. June était une véritable fan de musique, il y avait des posters représentant des musiciens classiques, des instruments de musique, une guitare par exemple qui avait l'air d'avoir de l'âge, mais aussi un étui à saxophone et à violon entre son sofa et le mur, le piano tout coloré avait une place spéciale. Elle invita sa voisine à venir s'installer sur son canapé et fini par lui avouer.

"J'avais prévu de cuisiner ce soir, mais j'ai été légèrement distraite et c'est immangeable alors je me suis dit qu'à la place on pouvait toujours commander quelque-chose et...je suis désolée, je voulais vraiment que ça soit parfait mais visiblement je suis plus adroite avec mes mains quant il s'agit de jouer des notes que de faire la cuisine."

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” *Nelson Mandela*

Voici MA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Fév - 19:23
avatar
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Voir le profil de l'utilisateur
L'invitation matinale avait rendue la journée plus gaie. Plus longue, aussi, pour Darlene qui s'impatientait de pouvoir rencontrer sa collègue dans un cadre plus privé; chez elle. Bien qu'elles soient voisines de palier, elle n'avait jamais osé la faire entrer et vice versa.
Elle se demandait si elle devait considérer ça comme un "rendez-vous", puis préféra chasser l'idée de sa tête, bien qu'un fond d'envie chuchotta à chaque heure dans son oreille.

Une fois rentrée à l'auberge, la professeur de littérature fit un brin de toilette, brossa ses cheveux et hésita devant ses affaires. Elle s'habillait chaque jour de la même façon, son pantalon taille haute qui soulignait sa taille, fine, pour chuter jusqu'à des hanches saillantes, et une chemise blanche, pour un air professionnel. Mais elle avait envie d'opter pour autre chose, poser une autre face d'elle à June.
Elle quitta donc sa chemise au profit d'un haut noir, dont les épaules et jusqu'à la naissance du décolleté s'étendent des lignes de motifs imitant la dentelle.
Elle se jaugea dans le miroir, se demandant si c'était "trop", puis soupira en secouant la tête: tant de questions pour si peu.
Elle passa la porte, son sac sur l'épaule, ferma derrière elle, et toqua à celle de sa collègue, sentant un tourbillon naissant dans son estomac.

Lorsque la porte s'ouvrit, elle remarqua l'odeur un peu âcre qui flottait et s'en allait par la fenêtre ouverte. Des instruments posés dans l'appartement rangé. Elle rit tendrement lorsque sa voisine lui avoua avoir laissé brûler leur dîner, et alla s'asseoir dans le canapé, les yeux courrant curieusement sur le mobilier à la recherche de livres. Quel genre de livre pouvait-elle bien lire? Si toutefois elle en lisait.

"_Il n'y a aucun souci, June! Ne t'en fais pas pour ça, ce sont des choses qui arrivent à tout le monde."

Après avoir laissé traîner son regard sur l'intérieur du studio, Darlene se tourna vers June, appréciant de voir sa nuque dégagée par ce chignon dont s'échappaient encore quelques mèches rosées. Elle se fit violence pour ne pas laisser ses yeux ambrés dégringoler au creux de son épaule, le long des lignes de sa poitrine et, stop, c'est déjà trop.

Elle sortit de son sac une bouteille de vin, rouge, qu'elle posa sur la table basse.

"_J'ai amené ça! Ca nous fera patienter." Fit-elle, souriante.

Le jour tombait, mais la lumière était claire, et il était agréable d'envisager de passer cette soirée avec June, en face à face, dans un environnement beaucoup moins solennel que d'habitude, et aussi beaucoup moins codifié. Elle chérissait ces instants où il semblait que rien d'autre au monde n'existait, qu'elles deux.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Mar - 8:35
avatar
Date d'inscription : 16/09/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: professeur de musique et solfège
Voir le profil de l'utilisateur
June se surpris à regarder Darlene peut-être trop intensément et elle fini par détourner le regard, elle la trouvait magnifique d'habitude, mais là elle s'était changée en un véritable papillon avec un haut noir ravissant. Elle la laissa faire le tour de sa décoration pendant qu'elle acceptait sa bouteille de vin et ramenait de quoi l'ouvrir et deux verres à vin pour le déguster. Elle le débouchonna et le laissa un peu sur le côté pour qu'il prenne la température ambiante.

"A dire vrai ce genre de maladresse m'arrive plus qu'à n'importe qui, je ne suis pas très bonne cuisinière et j'ai toujours été plus attirée par les instruments de musique que par les casseroles"


Dit-elle partant en auto-dérision avec un petit rire assez nerveux d'avouer quelque-chose qui lui faisait honte parce que normalement, une femme devait-être capable de faire à manger selon les standard de la société.

" Et tu as envie de manger quoi sinon ? Spécialité japonaise ? Italienne ? Française ? Américaine ? Chinoise ou autre ?"

Demanda la professeur de musique en lui tendant l'éventail de menu de restaurants divers en souriant. Elle servi deux verres de vin et parti chercher le saucisson qu'elle avait coupé et du fromage également détaillés en petits cubes.

"Pour accompagné le vin,j'étais certaine que tu allais en ramener, même si j'en avais prévu aussi"

June lui avoua cela en lui montrant d'un geste de tête la caisse en carton remplie de bouteille de vin juste à côté du canapé entre le canapé et le mur. Elle allait lui dire que si elles ne terminaient pas le vin aujourd'hui, elle pourrait revenir, mais June se ravisa parce que c'était vraiment étrange de lui dire une chose pareille et puis ça l'étonnerait beaucoup qu'elles arrivent en une soirée à terminer 7 bouteilles de vin à moins de terminer ivre morte ce qui n'était pas vraiment son genre. Elle prit une gorgée de vin et se leva pour lui montrer où elle avait positionné le piano comme-ci celui-ci ne se voyait pas en premier dans son appartement.

"Tu vois! J'ai mis Fergie là! Je m'étais toujours dit que jamais je ne donnerais de nom à un instrument, mais je trouvais que ça lui allait bien,tu en penses quoi toi ?"


♫♫♫♥♥♥♪♪♪


The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” *Nelson Mandela*

Voici MA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Juil - 17:42
avatar
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Darlene papillonnait dans la pièce, ravie de découvrir le nid de son amie. Elle sourit en la regardant ouvrir la bouteille, et expliquer que la cuisine n'était pas son fort. La professeur accompagna son rire, sans moquerie toutefois. Elle-même n'était pas fine cuisinière, elle préférait cent fois lire des histoires et en écrire.

Elle s'approcha pour attraper les différents menus, et les parcourut, indécise. Quelque-chose de Français serait approprié avec le vin, mais son estomac penchait pour un repas classique du coin et qui avait fait ses preuves à l'étranger;

"_C'est peut-être un peu étrange avec du rouge, mais pourquoi pas des sushis?" suggèra-t-elle.

Elle fut guidée par June jusqu'au piano de fortune qu'elle lui avait offert. Darlene sourit, glissa les doigts sur la cage de bois peint de l'instrument, et lança un regard à sa compère pour lui répondre.

"_Ca lui va à merveille! Je suis heureuse qu'il te plaise... Et surtout qu'il ne finisse pas dans une décharge. Il est entre de très bonnes mains, avec toi, j'en suis sûre!"

Elle ne laissa pas son regard ambré se noyer dans l'océan bleu des yeux de la demoiselle trop longtemps, et alla chercher son verre qui l'attendait sur la table. En revenant vers elle, elle le souleva doucement pour l'inviter à trinquer, l'oeil brillant et le pas dansant.

"_A cette belle soirée en si belle compagnie." souffle-t-elle avant de venir faire tinter son verre contre celui de June.

Sa main libre se fraie un chemin jusqu'à celle de la jeune femme, cherchant à emmêler ses doigts dans les siens alors qu'elle se tient devant elle, et que ce geste à doucement réduit la distance autorisée par la bienséance. Son visage d'ordinaire si pâle prend une teinte tendrement rosée, à cause de l'audace. Elle sourit du coin des lèvres.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Juil - 15:06
avatar
Date d'inscription : 16/09/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: professeur de musique et solfège
Voir le profil de l'utilisateur
June hocha la tête à la réponse de sa comparse, manger des sushis pourquoi pas ? Elle n'en avait jamais goûté jusqu'ici et que le vin rouge ne soit pas adapté à du poisson cru c'était le dernier de ses soucis ou plutôt de ses sushis. Aussi, elle la regarda avec les yeux brilliant de curiosité et de hâte, le même regard qu'elle avait toujours lorsque Darlène la surprenait et elle joignit les mains dans un clappement enthousiaste avant d'entonner sa réponse sur un air chantant et joyeux.


"Oh ! Oui ! Quelle bonne idée ! Je n'en ai jamais mangé en plus ça me donnera l'occasion de goûter ! Darlène tu as toujours des bonnes idées !"


La professeur au long cheveux couleur barbe à papa était heureuse de voir que son amie partageait son idée quant au prénom de son piano et elle lui lança même un compliment.

" Cela aurait été dommage de mettre ce pauvre piano à la casse surtout qu'il sonne à merveille et que c'est agréable de jouer dessus ! Au début je voulais le mettre dans ma classe comme-cela mes élèves auraient pu s'exercer à d'autres tempo et type de musique."

Commença t'elle à expliquer avant de sourire gênée en rougissant légèrement puis reprendre.

" mais je me suis rendue compte que je n'avais pas envie, pas envie de partager le cadeaux que tu m'avais offert et donc j'ai décidé de le garder pour moi toute seule."

Elle offrit un large sourire généreux et sincère à Darlène lorsque celle-ci trinqua avec elle et répondit sur le même ton joyeux que sa collègue avait utilisé la seconde précédente.

" Oui ! A cette magnifique soirée passée avec toi !"

June aurait voulu rajouter derrière "qu'elle ne s'achève jamais", mais elle n'en eu pas le courage de peur de tout ruiner. La musicienne et professeur regarda sa main et plus particulièrement ses doigts entrelacés avec ceux de Darlène, levant le visage vers celui de la littéraire, ses joues avaient pris une belle couleur rosée comme celles de la demoiselle devant elle. Que c'était-il passé ? Quelle était cette étrange connexion à l'instant ? June se sentait un peu perdue et ne savait quoi faire, pourtant elle ne rompait pas le contact et plus étonnant et étrange encore elle resserra légèrement ses doigts autour de ceux de Darlène comme pour lui avouer de façon muette qu'elle ne souhaitait pas qu'elle parte.

June lui sourit aussi en retour sans réellement bouger, mais en plongeant son regard dans celui de Darlène. Que faisait-elle ? Elle n'en était pas certaine, mais elle ne voulait pas que ça cesse, cette douce chaleur émanait dans son corps lentement et c'était agréable.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” *Nelson Mandela*

Voici MA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Sep - 12:34
avatar
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Voir le profil de l'utilisateur
Darlene laissa flotter le doux silence, les quelques doutes et la tension alchimique qui venait de prendre, comme on jette une allumette sur un champ aride.
Elle se laissa plonger avec plaisir dans le regard océanique de la musicienne, y cherchant quelques secondes une approbation, un mouvement en avant. Mais tout semblait s'être figé. Darlene se sentait respirer tout bas, le coeur en suspension.

Elle inspira, et pris une gorgée de son verre avant de le poser sur la table près d'elles. De sa seconde main, elle vint soutenir l'étreinte de la première, et se pencha pour poser sa bouche sur les phallanges de June, dans un geste serein et plein d'une drôle de sensation respectueuse; elle ne voulait pas effrayer son amie en étant un peu trop cavalière, bien qu'elle se soit déjà vue mille fois enrouler ses bras autour de la taille de cette sublime jeune femme de qui elle avait envie de tout apprendre.

"_J'espère que je ne te met pas mal à l'aise..." souffla-t-elle, alors qu'elle laisse les doigts de June s'échapper des siens.

Malgré tout ce qu'elle pouvait ressentir, notre littéraire préférait ne rien précipiter. Peut-être devrait-elle? Peut-être le vin le ferait-il pour elle? Sa dernière expérience sérieuse remontait à quelques années, mais comment dire à quoi s'attendre avec cette nouvelle personne? Devait-elle céder pleinement à cette envie ou était-ce un trop grand risque? Darlene offrit un sourire à son hôte.

"_Et si on commandait?"

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Sep - 18:13
avatar
Date d'inscription : 16/09/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: professeur de musique et solfège
Voir le profil de l'utilisateur
Le temps s’était comme arrêté pour June comme pour Darlène apparemment et c’est un étrange sentiment qui envahissait la jeune professeure de musique. Elle n’avait aucune envie de rompre ce rapprochement plus que surprenant toutefois elle se sentait partagée et perdue et en même temps c’était agréable et elle se sentait bien tout était confus dans sa tête. Elle réfléchissait de trop, c’était après-tout bien son genre de se prendre la tête pour aussi peu. Lorsque les lèvres touchèrent sa main elle ressenti un frisson agréable et désagréable à la fois parcourir l’entièreté de son corps. Les joues déjà bien rouges de June s’empourprèrent encore plus alors qu’elle ouvrait de grand-yeux avec une expression d’incompréhension, qu’était-il en train de se passer ?
Un blanc s’installa, un moment de silence qu’on qualifierait de gênant durant lequel la musicienne regarda sa collègue boire une gorgée de vin avec un air complètement décontracté comme-ci il ne s’était rien produit. Lorsque la voix de la professeure résonna dans la pièce à vivre, June répondit cette fois.
"Oui ! Bonne idée ! "

Qu’aurait-elle pu ajouter de plus ? Ce n'était pas nécessaire  puisqu'elle était d’accord sur ce que disait sa grande amie et même si tout n’était pas clair dans sa tête en ce moment et ce parce qu’elle se voilait la face intentionnellement, elle savait qu’elle ne s’était pas sentie complètement à l’aise. June n’était pas une personne franche qui disait ce qu’elle pensait avec facilité comme Darlène qui semblait être faite de ce bois-là.
Elle, elle était une jeune femme somme toute ordinaire et même un peu introvertie et si ces derniers temps ça avait commencé à changer et ça coïncidait avec la rencontre de sa voisine de palier, avec Darlène donc, en ce moment lui avouer clairement ce qu’elle ressentait était au-dessus de ses forces. Elle avait trop peur de la perdre, peur d'être blessée à nouveau, d'être moquée pourtant cette sensation qu'elle avait ressentie. Pouvait-elle risquer de faire le premier pas sans que la littéraire à ses côtés ne prennent la fuite ou se moque d'elle et de ses sentiments ?
 Après avoir elle-même prit une gorgée de vin, après s’être installée sur le canapé à côté de la littéraire aux cheveux vert et avoir commencé à lire l’ensemble des menus proposés tout en respirant clairement le parfum envoûtant de son amie, elle tourna doucement la tête vers elle et la regarda comme-ci elle atterrissait dans la réalité. Darlène n'était pas ce genre de femme à se moquer des sentiments des autres et à les mettre plus bas que terre et c'était une certitude qu'elle avait. Un sourire un peu taquin se peignit sur son visage fin.

"Darly… "

Elle venait de lui donner un surnom, pourquoi ? Elle-même ne le savait pas c’était sorti tout seul et elle n’y avait pas réfléchi du tout, sa bouche l’avait laissé échapper puis elle laissa le tout en suspension comme pour attirer son attention, la capturer un instant. Une idée bête lui traversa l’esprit et elle ne pu se résoudre à l’arrêter, alors elle vint plaquer sa main sur la joue droite de son amie pour amener son visage près du sien et venir lui plaquer un peu maladroitement les lèvres sur la joue gauche. Une sorte de vengeance peut-être, elle n’avait pas l’habitude de céder à ses pulsions, et n’était pas très tactile en générale alors ça lui avait prit sur un coup de tête et avec un petit sourire presque joueur et espiègle elle finit par imiter son amie et lui dire.
"J'espère que je ne te mets pas mal à l'aise..."

June se disait que ça avait été plus facile qu'elle ne l'aurait pensé, mais elle ne savait pas si c'était une bonne idée alors elle observa la réaction de son amie après-tout pas de quoi en faire une montagne ce n'était jamais qu'un petit bisous sur la joue, mais puisque Darlène s'était permise de lui embrasser les doigts alors elle-même avait pris cette décision de faire un genre de premier pas qui pourrait en-cas de mauvais retournement passer pour un simple geste affectueux sans ambiguïté, une façon de se mettre à l'abris.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” *Nelson Mandela*

Voici MA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Sep - 19:43
avatar
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Voir le profil de l'utilisateur
L'absence de réponse de sa compagne avait refroidit Darlene. Elle se laissa guider vers le canapé sans peine, et une fois qu'elles eurent fait leur choix, la professeur passa le coup de fil qui amènerait les sushis jusqu'à elles.
Après quelques instants, alors que la jeune femme essayait de ne pas se sentir bête et de ne pas s'en aller en courrant, la voix de sa voisine résonna, sucrée et prononçant un diminutif inattendu de son prénom. Elle avait toute son attention.

"_Oui..?" fit-elle, incertaine, s'attendant à tout sauf à ce qui suivrait.

June se pencha vers elle, emmenant une nuée de son odeur tandis que sa main se saisissait de sa joue. Darlene se sentit sourire alors que les lèvres de sa collègue se posaient sur son autre joue, dans un mouvement qui trahissait une certaine maladresse et qui fit fondre la littéraire. Le commentaire, ensuite, qui reprenait ses mots avec exactitude, la fit rire un peu. Elle sembla hésiter pour répondre, définitivement amusée par la situation. Elle emmena une de ses mains à la rencontre de quelques mèches de cheveux roses pour les glisser derrière l'oreille de leur propriétaire, et en profita pour faire une caresse hâtive sur la joue de la jeune femme.

"_Pas le moins du monde, ma chère." sourit-elle, un peu à mi-voix, comme si cette conversation pleine de sous-entendus ne devait leur appartenir qu'à elles.

Elle ne sait pas vraiment que faire de cette main volatile, alors elle décide de la laisser descendre un instant sur la gorge, pour se frayer un chemin dans la nuque de June, et de ce mouvement hasardeux, elle se prend à se pencher pour venir goûter du bout des lèvres le grain de peau de sa ravissante amie. Sa bouche se dépose lentement à la naissance de la fine mâchoire de la jeune femme, juste sous l'oreille, presque dans le cou. Elle reste là, un instant de plus, inspirant doucement comme on s'ennivre d'un parfum précieux.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Sep - 11:56
avatar
Date d'inscription : 16/09/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: professeur de musique et solfège
Voir le profil de l'utilisateur
June avait pensé très naïvement être la seule à jouer et ne s’était pas attendu un instant à la réponse de Darlène, se faire embrasser les doigts était une chose mais sentir les lèvres si douces et si chaude de son amie venir subtilement se poser sous son oreille entre sa mâchoire et son cou était bien plus érotique qu’elle n’aurait pu le supporter, elle tressaillit assez fortement tout en émettant un petit hoquet de surprise que sa collègue n’avait pas dû manquer à coup-sûr puisqu’elle était toujours aussi proche brisant , faisant voler en éclat les règles de décence concernant l’espace personnel. La professeure de musique à l’instant se fichait pas mal de ce point, ce simple geste sembla durer une éternité, une agréable éternité même comment cela pouvait-il être aussi plaisant ? Un simple bisou ? Il n’était rien de plus de ce qu’elle avait fait quelques secondes auparavant et pourtant était-elle la seule à percevoir cette profondeur, ce cran que la littéraire avait trépassé.
 
Comme l’adage le disait, tel était prit qui croyait prendre car June avait voulu jouer à la plus maligne croyant avec certitude que sa chère amie n’allait pas répliquer et qu’elle pourrait la voir gênée et au lieu de ça c’était elle qui avait prit une jolie couleur coquelicot avant de venir enterrer son front contre le cou de Darlène. Elle se sentait idiote et gênée et prit une petite voix étouffée par le creux de l’épaule de son amie. June n’avait pas essayé de s’échapper contre toute attente et elle était restée proche de celle qui l’avait attaquée.
« Méchante… Darly… »
June ne pensait pas ce qu’elle avait dit puisqu'elle souriait à moitié heureuse et à moitié gênée tout en se demandant si elle devait continuer ce petit jeu ? Aller plus loin ? Cesser ? Incapable de se décider tout de suite elle resta dans cette proximité avec Darlène venant cacher son visage contre son amie. C’était donc ainsi, elles jouent toute les deux à celle qui allait le plus loin. Elle leva ses orbes saphir vers le visage de sa collègue proche, surtout en ce moment et il était évident qu’elle n’aurait pas agit ainsi avec n’importe qui. Elle se demandait si elle allait avoir l’audace, le courage de monter elle aussi d’un cran, leur visage était proche et elle pouvait sentir le souffle tiède de la respiration de Darlène sur ses lèvres automatiquement ses yeux descendirent sur celles qui appartenaient à son amie et durant un fragment de seconde le désir passa dans son regard. Elle hésitait vraiment à venir poser ses lèvres sur celle de Darlène, serait-ce trop tôt ? Le voudrait-elle également ? Les questions furent balayées aussi vite qu’elles étaient apparue dans ses pensées et inconsciemment son corps répondait en se rapprochant petit à petit et elle pouvait sentir cette sensation d’attractivité comme-ci Darlène et elle avaient été deux aimants, elle ressentait son cœur battre dans sa poitrine prêt à sortir de son corps à tout moment.
La terre s’était-elle arrêtée de tourner ? Elle en avait la vague impression, elles étaient dans une bulle et pourtant les lèvres de June allait effleurer celles de Darlène lorsque la sonnette retentit dans l’appartement la faisant reculer en sursautant d’un bond pour se mettre sur ses pieds et se sauver jusqu’à la porte. Qu’allait-elle faire ? Darlène l’avait très certainement remarqué, elle ouvrit donc la porte en récupérant leur repas et se tourna avec les deux sacs en main.
« Ils ont été rapide ! »


June ne s’attendait pas à être livrée aussi rapidement, le peu de fois ou elle avait commandé ailleurs cela prenait au minimum une heure sans compter les retard possible avec l’arrivée de la nourriture froide. Elle déposa les sushi sur la table avec la vague sensation que tout était redevenu normal mais était-ce réellement le cas ?
La musicienne déballa les sushi pour les mettre dans une jolie assiette et regarda longuement ne sachant pas quoi choisir en premier car à ses yeux tout avait l'air délicieux. Le poisson avait une jolie couleur, ceux à la viande avaient l'air délicieux également, ceux à l'omelette et au poulpe aussi sans parler de ceux aux œufs de saumon on aurait dit que le riz d'un blanc immaculé avait été décoré de petite perle de rubis. Elle regarda Darlène et lui dit d'une voix douce.
«Puisque tu es mon invitée c'est à toi de commencer! »

June n'arrivait pas à croire qu'elle avait failli l'embrasser, elle n'ignorait pas qu'elle avait toujours été plus attirée par les femmes que par les hommes mais jusqu'ici elle s'était toujours refusé un tel rapprochement alors pourquoi ici elle se le permettait ? Elle ne voulait plus être mise de côté à cause de ses préférences. Elle n'avait aucune envie d'en parler mais Darlène avait le droit de savoir et elle commença à aborder le sujet sans trop savoir comment lui en parler.

«Tu dois vraiment me trouver étrange et peut-être même effrayante non ?»

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


The greatest glory in living lies not in never falling, but in rising every time we fall.” *Nelson Mandela*

Voici MA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le quartier résidentielle :: L'auberge Himatsuri :: Chambre de June Wilst-