Une chasse au scoop [PV >> EVA MEYERS]

 :: Le centre-ville :: Centre-commerciale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 7 Fév - 10:36
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Cela faisait une semaine qu'Eva était arrivée et depuis qu'elle était là Bambi avait changé, elle était toujours bien coiffée, toujours bien habillée et se laissait volontiers pomponner par sa meilleure amie qui avait l'air d'aimer en faire le centre de son attention. La rouquine aux lunettes rondes était revenue un soir toute excitée prenant Eva à part pour lui dire avec les yeux pétillants qu'elle avait apprit une super rumeur qui si elle était fondée leur vaudrait un scoop en or comme elle l'appelait et qu'il fallait absolument que ce week-end elles aillent à la traque à la photos et au scoop du siècle pour l'académie. Ce week-end Bambi s'était réveillée à l'aube excitée comme une puce venant secouer Eva pour qu'elles se prépare, apparemment deux profs allaient sortir ensemble au centre commerciale, à moins que ce ne soit une élève et une prof, elle avait mal entendu, mais peu importe, elle voulait avoir la photographie d'un baiser !! Rien que de l'imaginer Bambi en était toute chose.

Rien de mieux pour passer inaperçue que de mettre des vêtements bien noir tel un ninja et surtout quelque-chose de chaud, parce qu'elles allaient peut-être y passer la journée. Bambi prépara son sac avec des tonnes de bonbons et de l'eau en pietinant sur place comme un chiot qui attend sa promenade du matin.

"On y va ? Eva ?? Tu es prête ?" Demanda t'elle enjouée et prête à faire le scoop de l'année ou tout du moins du mois.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Fév - 16:56
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Bambi lui parla du scoop du siècle, Eva se montra très attentive à ce que son amie - à défaut d'autre chose - lui disait. Voilà une première histoire sensationnelle à publier! Et si, bien sûr, comme souvent, il lui fallut canaliser l'enthousiasme de Bambi en lui extirpant les vers du nez, Eva était convaincue : Bambi était la plus douée pour flairer les bons coups et les scandales. Aussi se prépara-t-elle de son côté. Le week-end prévu, Eva avait soigneusement préparé ses affaires - des vêtements chauds et passe-partout pour se fondre dans la foule, de quoi manger et boire et, bien sûr, de nombreux appareils photos - et était tout aussi enthousiaste à l'idée de dénicher ledit scandale que de passer autant de temps dans une planque avec Bambi. Et si Eva avait bien remarqué la tenue un peu particulière de Bambi, Eva ne s'en soucia pas le moins du monde : contrairement à toute évidence, il se trouvait que "l'habit faisait le moine" sur Bambi. Cela l'avait toujours étonné, mais il semblait que les déguisements que celle-ci portait influençait sa façon de se comporter, tant et si bien qu'elle incarnait parfaitement son rôle. Aussi Eva s'attendait-elle à voir Bambi être capable de se fondre dans les ombres tel une ninja des temps anciens. Cette idée finit par dériver un instant dans l'esprit d'Eva, celle-ci réfléchissant alors à une manière de faire en sorte de convaincre Bambi de revêtir une robe de mariée, quand Bambi la tira de sa rêverie. Aussi, lui souriant en retour devant tant d'enthousiasme, Eva hocha la tête et suivit ainsi Bambi jusqu'au repère que celle-ci leur avait déniché au centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 16:09
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi regardait partout, elle était à l'affût du moindre comportement suspect armée de son fidèle appareil photo elle n'attendait qu'une chose et hop! La photo serait prise et directement développée dans la salle noir de l'académie. La jeune rouquine était toute excittée et une fois qu'elle fut au centre-commerciale avec sa meilleure amie, elle se mit en quête d'une planque digne de ce nom. Un endroit assez bien caché pour qu'on ne les repère pas et surtout assez proche de la scène, elle avait laissé tmbé depuis longtemps les buissons et pour cause la dernière fois qu'elles s'étaient planquées dans un buisson et bien elle avait été obligée d'enlever les picots dans ses fesses avec une pince à épilé. Une poubelle...trop sale et pas assez à l'abris du vent...oh! Un coin de verdure avec de l'herbe aussi haute que les plaines en Afrique...parfait.

Bambi installa son matériel et se concentra, regardant avec des jumelles aux alentours et elle tendit une autre paire à Eva tout en lui chuchotant.


"si tu vois quelque-chose de suspect...tu m'avertis et je serais prête à mettre ça dans la boîte"

La jeune reporter en herbe avait déjà sorti un paquet de bonbons dans lequel elle chipait de temps en temps. Les premières dix minutes passèrent suivies de la première demi-heure puis de l'heure entière sans qu'une activité étrange n'arrive et surtout pour une fois sans que Bambi ne soit distraite par autre-chose. D'habitude, un rien arrivait à la distraire, un chien qui aboie, un papillon qui vole trop près, mais là rien c'était le sérieux à l'état pure, la concentration était là.

Après une heure de plus sans bouger et à attendre, Bambi sentait ses jambes toute endolories et elle fini par lâcher ses jumelles et se tourner vers Eva en soupirant.

"tes membres ne sont pas trop engourdis ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Avr - 18:31
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ne commentant pas le moins du monde le choix de planque de Bambi, Eva s'installa aux côtés de sa "si grande et meilleure amie pour toujours", tout juste se contenta-t-elle de murmurer une réponse quant à la répartition des rôles proposée par Bambi.

"Faisons plutôt comme d'habitude, ça marche mieux : tu te mets à l'affut, et si tu vois quelque chose que je n'ai pas vu, tu me le signales et je m'occupe des photos."
Si Eva idolâtrait - légèrement - Bambi, cela ne l'empêchait pas pour autant d'être pragmatique. Elle savait que Bambi était beaucoup plus... Distraite... Qu'elle-même. Mais cela pouvait être un gros avantage : elle arrivait plus qu'à son tour à capter dans son champ de vision un petit détail intriguant qui attirait alors immédiatement son attention. Et c'était souvent ce petit détail qui faisait toute la différence dans un scoop. Quant au cadrage... D'expérience, Eva avait l'avantage de mieux centrer et zoomer idéalement ses photos avec une grande dextérité que Bambi. Ca et le fait qu'elle laissait aussi beaucoup moins traîner ses doigts pleines de sucre sur l'objectif de l'appareil photographique.

Quoi qu'il en soit, le temps passait, et si Eva, par habitude, ne ressentait pas d'engourdissement dans ses membres, ce n'était pas le cas de Bambi, beaucoup plus souvent dans l'agitation que la calme Eva. Mais les propos de Bambi provoquèrent immédiatement une réponse absolument intéressée de sa part, la déconcentrant totalement de ce qui pouvait bien se passer aux alentours. Dans la tête d'Eva, elles étaient d'un coup toutes les deux seules, au milieu de nulle part.

"Si ça te gène, je peux te masser les jambes, si tu veux. Cela aidera l'engourdissement à passer."

Autant dire que l'idée même de masser vigoureusement les jambes, les cuisses, le dos et les fesses de Bambi suffisait à mettre Eva en émoi. D'ailleurs, même si elle avait reprit sa drôle d'expression neutre sur son visage qui faisait clairement "construit", sa voix la trahissait légèrement, comme souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 21:24
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Faire comme d'habitude, Bambi avait espéré pouvoir faire la paparazzi, mais il était vrai qu'Eva avait beaucoup plus d'expérience qu'elle dans ce domaine et c'est pourquoi elle lui laissa l'appareil photo non sans grimacer légèrement de mauvaise foi et ce pour prendre les jumelles. Observer les gens était assez amusant au fait, certain faisaient des choses un peu dégoutantes lorsqu'ils se croyaient seul comme par exemple faire un grand ménage de longtemps dans leur narines à l'aide de leur petit doigt, se gratter allègrement les endroits intimes ce qui la fit légèrement pouffer de rire plusieurs fois.


Comment Eva avait deviné qu'elle avait besoin d'un massage à cause de ses jambes endolories ? Elle était drôlement forte quand-même d'avoir lu entre les lignes et même dans ses pensées. Bambi allait lui proposer exactement la même chose, mais comme toujours sa meilleure amie fut la plus rapide. La petite biche aux lunettes rondes opina positivement de la tête.

" D'accord...et tu veux que je te masse aussi après ?"

Demanda t'elle dans le but de lui rendre la pareille et d'être serviable bien-entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 23:22
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
La réplique, pourtant très logique, de la part de Bambi, provoqua une nouvelle explosion dans la tête d'Eva, qui en devint toute rouge et bredouillante et gesticulante
 
"Qu... Quoi? Oh, non... Euh, en fait si, si, pourquoi pas! Ou pas, hein!..."
 
Profiter de l'occasion pour caresser fortement Bambi était une chose, mais imaginer les mains de celle-ci en faire de même était tout autre. L'idée même de ce contact faisait frémir Eva, qui ne savait plus du tout comment réagir face à cette information. Autant dire qu'une fois encore, Eva se couvrait de ridicule. Aussi, vaincue et encore convaincue d'avoir encore fait une bourde, Eva relâcha légèrement ses épaules et soupira.
 
"Boh, en fait, fait comme tu le sens, hein. C'est toi qui voit."
 
Son découragement était tel que, tout en commençant son massage, Eva se contenta de le faire de manière purement mécanique, sans y prendre un plaisir sensuel particulier, tellement elle était en train de récriminer et de pester contre son comportement ridicule. Ce n'est que lorsqu'elle s'attaqua aux adducteurs de ses cuisses que la température monta petit à petit dans l'esprit d'Eva, en particulier à proximité des muscles de l'aine, qu'Eva massa de fait de manière un peu plus vigoureuse et insistante. Et, alors qu'elle commençait à reprendre petit à petit ses esprits, une question stupide jaillit de sa bouche. Une question qui coupait ce petit aparté à toutes les deux pour les remettre dans leur position de journalistes.

"Sinon, toujours rien de nouveau concernant notre scoop?"
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 18:22
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi perçu qu'elle avait apparemment gêné son amie, mais elle ne comprenait pas pourquoi ? Elle lui avait juste proposé de lui rendre la pareille avec un massage, elle n'avait rien dit d'étrange cette fois. Finalement, voilà qu'elle eut l'impression qu'Eva était vexée ou tout du moins fâchée et elle ne dit rien la laissant la masser et la moindre des choses qu'on pouvait dire c'est qu'elle était appliquée, ou avait-elle apprit cette technique de massage ? La jeune membre du club de journalisme sentait ses muscles douloureux et endoloris se relaxer. Lorsque Eva coupa le silence qui s'était installé entre les deux, la petite à lunette tourna la tête collant ses jumelles sur son nez avant de soupirer de façon dépitée.

" Non... c'est désespérément R.A.S et je commence à me demander si elles vont finir par venir ... ou bien alors on nous a refilé un mauvais tuyau"

Le découragement dans la voix de Bambi était palpable à des kilomètres à la ronde, pour une journaliste, elle n'était pas très patiente et en plus elle avait dévoré tout ce qu'elle avait amené dès la première heure et elle commençait à avoir sacrément faim.


La roussette avait reprit sa chasse au titre et ne cessait de scruter le monde à travers ses jumelles sans pour autant y trouver quoi que ce soit d'intéressant, même pas le moindre petit couple intéressant de l'école...rien...du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 18:36
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Manifestement le tuyau était mauvais. A moins que les personnes qu'elles recherchaient n'étaient tout simplement pas venue aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, une bonne journaliste ne repartait jamais bredouille. Il fallait forcément qu'elles trouvent quelque chose! Il y avait un journal à sortir, après tout, et pour le moment, sans aucun article croustillant à venter, elles allaient tout droit à l'échec commercial.

C'est suite à ces pensées que le regard d'Eva tomba presque par hasard sur un panneau publicitaire, ventant les mérites des dernières avancées technologiques de la Ashiro Corporation. Bien qu'il s'agissait de technologie de pointe, ce n'est pas la publicité en soi n'avait rien de bien intéressant : c'était plutôt le nom du trust à la tête de cette technologie. Ashiro Corporation... Où avait-elle donc croisé ce nom? Soudainement, Eva s'en rappela : il s'agissait de l'ancienne colocataire de Bambi, avant qu'elle "bidouille" légèrement les fichiers! Se tournant vers Bambi en se grattant le nez, Eva le lui demanda directement.

"Dis-moi Bambi, Ashiro... Ce n'est pas le nom de ton ancienne colocataire? Elle ferait pas partie de la famille qui contrôle l'Ashiro Corporation? Si ça se trouve c'est peut-être un truc à creuser. Un truc de mafieux ou de Yakuza, un truc du genre. Ca ferait un super bon article si ça donne quelque chose."
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 18:48
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi soupirait de plus en plus, toujours pas de bon article en vue pour le journal. Cette fois ça signerait la fin des haricots car personne ne l'achèterait. Elle étouta la question de son amie et tiqua enlevant les jumelles de son nez pour tourner la tête vers elle et la regarder en feintant l'ignorance totale.

" C'est peut-être une coïncidence ? En fait, Kimiko ne parle jamais d'elle directement je pense qu'elle n'aime pas trop ça !" Répondit Bambi, elle se rappelait très clairement que son ancienne colocataire n'avait jamais répondu de façon directe aux questions qu'elle lui avaient posée juste pour apprendre à la connaitre un peu comme-ci elle se méfiait d'elle.

" Pourquoi serait-elle liée à la mafia ? Je crois que c'est une fille plutôt ordinaire en plus elle est toujours avec Hideko Aoshikara ... c'est devenu difficile de lui parler en seule à seule"  Expliqua Bambi mentionnant l'amie d'enfance de Kimiko en tout cas c'est de cette façon qu'elle l'avait comprit. Elle leva les yeux au ciel avant de sourire d'un air léger à Eva.


" Bah ! Nous trouverons bien quelque-chose à écrire ? On pourrait parler des soldes qui approchent ? Oublions l'affaire Kimiko !" Bambi n'avait pas envie de trahir son amie pour un scoop, ce n'était pas si grave si elles revenaient bredouilles, elle inventerait un truc de la nuit pour le journal.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 19:02
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sans s'en rendre peut-être tout-à-fait compte, Bambi venait d'attirer encore plus l'attention d'Eva sur les deux autres jeunes filles. La jeune Ashiro évitait de répondre aux questions? C'était louche! Et cette... Aoshikara? Ce nom lui disait quelque chose!

"Attends... Aoshikara, ce n'est pas le nom du premier ministre japonais, ça?"
Sans attendre une réponse, Eva avait déjà dégainé son smartphone pour vérifier ses propos. Pour Aoshikara, ce fût facile : il s'agissait bien du nom du premier ministre. Pour le reste, bien sûr, cela allait demander des recherches plus approfondies, car évidemment, les prénoms de Kimiko et d'Hideko ne ressortaient pas immédiatement dans les premières recherches. Surtout que c'était peut-être de simples coïncidences. Ou peut-être pas!

"Non, Bambi, je sens que ça cache quelque chose d'intéressant tout ça! Si ça se trouve, peut-être y a-t-il des accointances politico-financières derrière ça? Il faut que l'on creuse!"
Eva se voyait déjà, aux côtés de Bambi, être menacée de représailles importantes par des Yakuza qui chercheraient à les empêcher de publier, ce qu'elles finissent malgré tout par faire bravement, protégées par des policiers. Et elle se voyait aussi recevoir le prix Pullitzer avec Bambi, qu'elle embrasserait alors fougueusement sous les flashs des autres journalistes... Eva commençait à prendre un sérieux coup de chaud, perdue dans ses rêveries du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 19:12
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi regarda son amie et commençait à regretter d'avoir ouvert la bouche. En vérité, n'étant pas japonaise d'origine et surtout ayant passé la moitié des cours d'histoires à dormir debout, Bambi n'avait pas réellement fait le rapprochement entre Hideko et le premier ministre. Eva avait envie de creuser et pour Bambi ce n'était pas une bonne idée à la limite si elle n'avait pas apprécié un tant soit peu Kimiko peut-être aurait-elle pu faire un article sans aucun remord à son propos. Hélàs, elle ne voulait pas lui planter un couteau dans le dos peut-être que tout simplement ça n'était que de simples coïncidences après tout il y a plein de personne sur terre qui ont le même nom de famile sans être pour autant lié.

" Je pense que ce n'est qu'une coïncidence après tout il y a plein de personne qui portent exactement le même nom de famille sans être pour autant lié par le sang ? Je pense que ça va encore nous mener sur une fausse piste et qu'on risque de se mettre dans l'embarras ou pire de salir Kimiko et Hideko et c'est pas très sympa... en plus tu sais les japonais et leur honneur !"  Répondit-elle et elle le pensait car personne n'aime être déshonoré, mais la relation entre les japonais et leur honneur c'est historique avec les samouraïs et tout ça... surtout que dans les manga ça fini toujours en drame quand quelqu'un s'attaque au héro ou à l'héroïne sur ce point là. Bambi n'avait pas envie de déclencher une catastrophe et encore moins d'avoir Kimiko comme enemie.

" Et si on allait se promener pour chercher autre chose à publier ?" La rousse avait décidé de faire oublier son idée à Eva.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 19:38
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Si Bambi lui affirma qu'il s'agissait sans doute d'une coïncidence, Eva continuait à en douter. Mais elle avait raison sur un point : il valait mieux être prudente, et bien vérifier leurs sources avant de publier quoi que ce soit. Chose qu'Eva comptait bien commencer à faire dès ce soir.

"Tu as raison. On va sans doute être un peu court pour le prochain journal, mais cela ne veut pas pour autant dire qu'il ne faut pas enquêter! Si cela se trouve, il y a bien quelque chose derrière. Et puis si l'on s'y prend bien, cela ne fera pas forcément scandale! Suffit de se baser sur les faits, et rien que sur les faits. Comme ça, ce n'est pas contestable et y a pas de problème."
Tout en suivant machinalement Bambi, il était évident qu'Eva ne comptait pas lâcher le morceau si facilement. Cela allait lui demander beaucoup de travail et de recherches, mais elle y arriverait - et la vérité éclatera au grand jour, elle en était certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le centre-ville :: Centre-commerciale-