-->



 

Patinage Artistique en tête à glace avec Azami [pv Azami]
 :: Le centre-ville :: Patinoire

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mer 31 Jan - 22:08
Un léger souffle de vent vint happer une de ses longues mèches blondes qui n'étaient apparemment plus confinée dans son chignon qu'elle avait mit pas moins d'une heure à réaliser. Keiko porta alors sa main à cette mèche pour venir l'enrouler autour de sa coiffure de façon très élégante et au passage se taire puisque la professeur d'art venait de réduire à peau de chagrin son soudain espoir de rapprochement avec un de ces regards qui vous glace le sang et ce, sans même avoir besoin de la regarder dans ses si magnifiques yeux noisettes.

Azami déclara d'une voix confiance qu'elle savait exactement où elles allaient aller et Keiko marcha donc à ses côtés tout en répondant à ses nombreuses questions concernant sa vie de tous les jours soit trois fois pas grand-chose couplée avec une activité sociale moindre était égale à vraiment rien d'intéressant. Elle osa alors demander à la professeur d'art-plastique.

"Et vous ? Vous faites quoi pour vous divertir ? Je veux dire à part l'art ? Vous avez d'autres passions qui vous animent ?" Bien que la violoniste cherchait réellement à apprendre à connaître celle qui l'avait invité à son premier rendez-vous, elle ne souhaitait en aucun cas allez trop loin trop rapidement. Elle se sentait comme entourée d'une grande paix intérieure ce qui était assez troublant lorsqu'on connaissait les rumeurs et mystères qui entouraient cette femme en particulier. Keiko se trouvait parfois étrange et elle en avait la preuve puisqu'elle était tous bonnement occupée à tomber amoureuse d'une professeur un brin cruelle, méchante, une diablesse et tout un tas d'autres qualificatifs négatifs de la sorte à insérer à la suite de cette phrase aurait fait l'affaire et oui, Keiko percevait malgré tout une certaine bonté en elle.

"Vous êtes vraiment quelqu'un de bien" Voilà un compliment que la jeune professeur ne devait pas entendre souvent résonner à ses oreilles, Keiko avait dit cela en le pensant de tout son cœur, mais c'était sorti tout seul sans qu'elle puisse y mettre des formes plus adéquate et adaptée et voilà donc qu'en ce moment, elle venait de lui dire ça devant un étudiant imberbe avec le t-shirt auréolé de transpiration sous les bras alors que la professeur lui demandait sa pointure.

"Je fais du 37" Répondit-elle un peu précipitamment trop gênée parce qu'elle venait de formuler pourquoi avait-elle encore été dire quelque-chose d'aussi gênant, avec un peu de chance Azami allait juste l'envoyer promener sur les roses ou lui faire un regard qui tue et dans le pire des cas peut-être ne serait-elle plus là pour en parler. Keiko prit donc les patins venant se rendre compte qu'elle était dans une patinoire et il était temps, les enfilas et attendit donc Azami, elle avait eu quelques expériences avec le patinage sur la glace notamment avec sa petite sœur et la moindre des choses que l'on puisse avouer c'était que Keiko était à peu près aussi douée pour tenir sur ses patins qu'elle l'était pour ne pas glisser sur des feuilles. Les premiers mouvements qu'elle fit sur la glace durent hésitant, tremblant même et plusieurs fois elle manqua de partir vers l'arrière ou vers l'avant, mais elle resta tout de même sur ses deux jambes.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 26/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: Professeur d'Arts
Ven 2 Fév - 21:54
Azami, en posant des questions à Keiko, espérait ne pas reparler d'elle. Parce qu'elle n'aimait pas trop parler d'elle et que les seules choses qu'elle sortirait serait des paroles plutôt triste et qui plomberait l'ambiance. Mais, lorsque la blonde lui posa sa question, elle fût obligée de répondre. Bloquant un moment sur l'énoncé, elle chercha au plus profond de sa mémoire ce qu'elle aimait faire autre que l'art. Être méchante? C'était pas trop considéré comme une passion. Remplir des bouteilles de larmes d'élèves? Non, pas à sortir ça. La seule chose qu'elle voyait était l'Art... La professeure abandonna et leva les épaules.

"Je pense pas avoir de passions..." A part l'Art, elle ne voyait pas qu'est-ce qui remplissait sa vie... A bien y réfléchir, Keiko remplissait une part de sa vie, mais une personne ne peut pas être une passion. Interpellée par ses pensées, Azami eut un léger haut-le-cœur, qu'est-ce qu'il lui prenait de penser de façon aussi.... niaise. Un frisson parcouru l'échine de la professeure d'Art. Mais forcé de constater que Azami appréciait Keiko. L'appréciait beaucoup. Mais elle se dépêcha de ranger ces paroles dans la case "C'est normal elle ressemble à ma cousine" et de ne plus rien ajouter.

Attendant la réponse finale de la blonde, Azami eut pour réponse... un compliment déroutant. Elle tourna vivement la tête vers Keiko avec un regard inquisiteur. Sur le moment, elle ne sût pas quoi répondre. Elle ne pouvait que fixer la violoniste avec stupeur. C'est vrai qu'elle était beaucoup plus sympa lorsque Keiko était près d'elle mais de là à être quelqu'un de bien... Elle avait changé... Mais, ce compliment atteignit quand même son cœur de glace.  Elle prit deux paires de patins et commença à partir vers les vestiaires. Avant de dépasser la musicienne, elle sourit légèrement et d'une voix basse, elle la remercia.

Patins aux pieds, Azami se sentait revivre. Toutes les rumeurs grossières, élèves lourdes et soulantes, les sermons fait par toutes les personnes possibles et imaginables dans l'académie. Tout était parti lorsqu'elle mit un pied sur la glace. Elle n'était une amoureuse du patin mais, patiner quelques fois faisait du bien à la professeure. Elle patinait bien. En même temps, avec comme cousins des débiles qui s'amusaient à patiner sur 50 millimètres de glace, il fallait bien patiner pour les sauver. Après quelques tours de piste, l'artiste se rappela qu'elle était accompagnée. La blonde avec qui elle passait sa journée semblait assez galérer pour trouver un minimum d'équilibre. Elle allait tomber. Azami le savait mais elle ne pouvait s'empêcher de la regarder au loin, le sourire aux lèvres. La voyant beaucoup trop galérer, Azami vint près d'elle et, sans l'aider, les mains derrière le dos, sortit tranquillement, un sourire narquois aux lèvres. "Tu t'en sors?"
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Ven 2 Fév - 22:57
Keiko réfléchissait à ce que lui avait répondu la professeur d'art plastique concernant le fait qu'elle n'avait pas de passions. Elle la regardait patiner avec grâce alors qu'elle-même avait le jeu de jambe aussi maladroit et tremblotant qu'un faon qui se tient sur ses pattes sur la première fois manquant de très peu de faire connaissance avec le sol glacé ce que la blonde préférait évité puisqu'elle était en robe. Elle ne pouvait pourtant pas faire autrement que de sourire un peu bêtement complètement captivée par la chorégraphie fluide que faisait Azami. 


La violoniste ne faisait qu'un avec son instrument de musique par contre avec les patins à glace ce n'était clairement pas la même alchimie qui la rythmait manquant de peu de tomber en arrière lorsque la professeur arriva vers elle pour lui poser une question dont la réponse était évidente et devait lui sauter aux yeux, sinon, pourquoi voler ainsi à son secours... pouvait-on réellement le dire qu'elle venait l'aider étant donné son petit air à demi-moqueur ?


La jeune musicienne essaya tant bien que mal de garder son équilibre, réussissant par bonne fortune et véritable chance de se remettre sur ses jambes en soupirant de soulagement de ne s'être pas retrouvée dans une position ridicule devant Azami.

"Bien je dois vous avouer que cela fait tellement longtemps que je n'ai plus poser de pieds sur la glace que je ne me sens pas très à l'aise contrairement à vous qui paraissez patiner avec autant de facilité que vous respirez" Répondit-elle avec franchise bien que sa voix suivait les difficultés qu'elle avait à rester en équilibre très précaire qui s'effondra d'ailleurs penchée trop vers l'avant.  Keiko bougea les bras de haut en bas pour essayer de se rétablir avant de finalement partir vers l'arrière et dans un sursaut de survie se raccrocher à la taille d'Azami. A savoir si la patineuse en herbe que semblait être Azami allait tenir le choc des 48 kilos de Keiko qu'elle venait de se prendre de plein fouet.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 26/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: Professeur d'Arts
Ven 2 Fév - 23:29
Azami leva légèrement les épaules. Pour elle, le patin était comme la nage ou le vélo, ça te suit toute ta vie. Mais, il semblait que c'était très différent pour la blonde qui avait les jambes tremblotantes qui semblait assez gênée sur la glace. la professeure avait observé ses mouvements et en avait conclu que la violoniste ne savait même pas glisser. Continuant à se moquer, elle répondit nonchalamment.


"Bof, tu sais c'est comme tout ça s'apprend je peux-" Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle voyait Keiko tomber à la renverse. Instinctivement, la professeure attrapa le bras de la jeune fille et, la voyant faire un mouvement de bascule, se mit face à la blonde pour arrêter ses patins avec ses pieds. In extremis, l'artiste passa son bras autour de la taille de la violoniste ce qui l'empêcha de tomber plus bas. Hors de danger, Azami soupira, la blonde l'avait vraiment effrayée sur ce coup-là. Un coup prit à la tête sur de la glace n'était pas franchement le top pour la santé.


"Fais attention, tu peux te faire mal" souffla Azami. Son ton narquois s'était transformé en un ton tremblotant, elle avait eu très peur. Azami tira Keiko vers elle pour la tenir droite et, lorsqu'elle fut assurée qu'elle n'allait pas retomber, fit quelques pas en arrière. La professeure savait pertinemment que si elle ne se faisait pas aider, la violoniste allait très certainement rencontrer le sol cette fois-ci. Alors, elle prit ses mains et lui expliqua les bases du patinage, qu'il fallait être légèrement jambes fléchies, qu'il fallait glisser et non marcher et l'aidait à trouver l'équilibre. Doucement, les mains d'Azami s'arrêtèrent de trembler. Elle ne savait pas pourquoi elle avait eu autant peur mais il fallait se reprendre. L'Artiste se rappela à ce moment qu'elle était face à une personne et que cette personne voulait peut-être détruire ses patins et ne plus jamais revenir. "Est-ce que ça va?" Demanda la peintre à Keiko.
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Sam 3 Fév - 9:25
L'élève en troisième cycle pouvait sentir son coeur battre à tout rompre dans sa poitrine et la peur n'en était pas la seule cause. Elle avait bien cru jusqu'au dernier moment qu'elle allait faire une mauvaise chute sur la glace, mais pas de douleur, pas de casse elle pouvait juste sentir la main chaude de la professeur d'art campée au creux de ses reins, tout le haut de son corps de jeune femme fermement positionné contre celui d'Azami et le regard magnifiquement noisette de cette dernière qui affichait une réelle expression d'inquiétude.


La blonde avait eu peur et le ton que venait d'employé la professeur n'était nullement d'un air de reproche elle décelait une réelle inquiétude. Les mains gracile de la violoniste s'étaient fermement refermées à Azami s'agrippant avec des mains légèrement tremblante face à l'émotion qui venait de la submerger, elle dandina la tête de bas en haut pour signifier à la peintre qu'elle avait comprit. Heureusement, grâce au bon réflexe de la femme en face d'elle, elle était saine et sauve et elle lui sourit rassurée en relâchant lentement la tension de ses mains sur le haut de l'enseignante.

"oui, merci beaucoup je pense que vous venez de me sauver la vie...merci" Souffla t'elle d'une voix pas très assurée laissant un petit soupir pour évacuer la pression sortir de sa bouche. "J'ai eu tellement peur" Keiko venait de lui dire cela en la regardant en souriant sentant son cœur continuer de battre très rapidement alors que la peur était à présent passée presque oubliée, est-ce que c'était la professeur d'art qui lui faisait cet effet ? Keiko sentit la chaleur monter à ses joues, c'était stupide de sa part cela ne pouvait pas coller entre-elles et pourtant elle y pensait. La jeune musicienne secoua légèrement la tête pour reprendre ses esprits et chasser cette pensée saugrenue de sa tête car ce n'était vraiment pas le moment pour cela. "Vous accepteriez de m'apprendre ?" Demanda Keiko en lui souriant se sentant obligée d'ajouter "le patinage, je veux dire" Elle se sentit de suite vraiment idiote d'avoir ajouté cette précision, évidemment cela ne pouvait être que le patinage qu'elle demandait à Azami de lui enseigner.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 26/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: Professeur d'Arts
Sam 3 Fév - 21:43
Les aveux de la blonde la fit sourire. Elle ne savait pas si elle devait en rire ou réellement la sermonner. Dans le doute, elle avait sourit. Dans cette histoire, Azami n'était pas la seule a avoir eu peur, la violoniste semblait encore sous le choc, en même temps, avec l'acrobatie qu'elles venaient de faire, il était difficile de reprendre ses moyens et de patiner de nouveau comme si de rien n'était. La peintre se secoua légèrement avec ses pas en arrière. Et, en écoutant la question de l'adolescente, leva un sourcil. Qu'est-ce qu'elle pourrait lui apprendre ici à part patiner. Les lois de Newton?

"Oui, je peux t'apprendre" Affirma la professeure en se grattant machinalement le cuir chevelu. Ca n'allait vraiment pas être simple et elle le savait. Devant elle, se trouvait une personne qui était sûrement née avec deux pieds gauches. Elle ne savait pas marcher sans glisser, et ne savait pas glisser sans tomber. Azami remercia le ciel de lui faire perdre son après-midi en cours de patinage. Bon, ça n'allait sûrement pas être désagréable vu ""l'alchimie"" qu'elle sentait entre elles mais, ce n'était pas une raison pour perdre son temps dans de vain discours. Comment la première personne à avoir patiné s'y est pris pour apprendre? Elle n'avait pas de moniteur avec elle pour lui dire "Mets tes mains comme ça! Fléchis tes jambes! Marche!" Elle avait appris sur le tas! Avec toutes ses digressions mentales, la professeure manqua de se prendre un patineur dans le dos. Rapidement, elle lança à cet étourdi un beau regard noir avant de se concentrer sur le cours qu'elle donnait. Elle regardait la technique -- si elle pouvait appeler ça de la technique -- maladroite de Keiko. Si elle ne l'appréciait pas, elle n'aurait sûrement pas manqué de lui faire remarquer qu'elle avait la grâce d'un chameau dans l'eau. Mais, elle se tût lui lançant quelques mots d'encouragements de temps en temps. Durant une bonne demi heure, les deux jeunes gens faisait le tour de la piste main dans la main. Au bout de quelques temps, Azami daigna enfin remarquer que la blonde avait de douces mains, quoique légèrement abimées à cause de ses longs entraînements. La première fois qu'elle avait fait la rencontre de Keiko,  elle jouait du violon, seule. L'artiste à ce moment-là avait apprécié la ferveur de l'étudiante, rares étaient celles qui s'entrainaient tout le temps ou avec autant de dévouement que la violoniste. Bon, même si elle ne l'avait pas du tout ressenti comme ça au départ. Azami jura, observant autre chose que les mains de la jeune fille pour l'aider au mieux à patiner.
"A trois je vais te lâcher, d'accord?" Après avoir fait le décompte, Azami lâcha peu à peu les mains de Keiko. Elle restait toujours devant elle au cas où elle se ramasserait lamentablement ou qu'elle n'ait pas assez de courage pour continuer à avancer. Elle avait l'impression d'être le parent d'un enfant qui apprenait à faire ses premiers pas. Les bras tendus vers la blonde, elle attendait qu'elle fasse ses premières glissades.
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Sam 3 Fév - 22:23
Le fait qu'Azami lève un sourcil renforça l'idée de la violoniste qui avait espéré qu'elle n'ai pas remarqué, mais on peut difficilement ne pas remarquer une bourde monumentale. Le sourire de la jeune fille s'étira tout simplement particulièrement joyeux. Keiko n'était pas du genre à abandonner facilement surtout si ça pouvait l'aider à passer un peu de temps supplémentaire avec la professeur d'art-plastique. Le patinage, elle en avait déjà fait avec sa petite sœur et surtout parce que celle-ci avait insisté pour en faire avec elle et elle se rappelait avoir passé toute son après-midi cramponnée à sa petite sœur comme si celle-ci avait été une béquille. Évidemment, cette fois c'était différent elle tenait la main de l'artiste qui était un peu plus grande que la sienne de quelques millimètres, mais elle avait des doigts fins elle aussi et elle aurait fait une bonne pianiste avec des mains aussi délicate bien que sa poigne fut assez rigide alors que la sienne au contraire était délicate et gracile, elle sentait ses zones de contact avec les cordes de son instrument chauffer dans la main de la professeur. 


Keiko profita des tours de piste main dans la main avec la professeur, elle se sentait vraiment heureuse en ce moment et ne pouvait pas détacher son regard d'Azami tout en se comparant à elle. La professeur avait une grande classe et même sur la glace elle paraissait distinguée et mature alors qu'elle-même était aussi pitoyable et raide qu'un jambon qui dégringole dans un escalier. Le fait d'être lâchée ne la rassura pas, mais Keiko savait bien qu'il fallait absolument qu'elle mette en pratique les conseils de la professeur et elle la regarda s'éloigner le regard confiant, elle n'allait pas se laisser démonter et elle y arriverait.


Keiko s'élança donc doucement, le point positif c'était qu'elle avançait et qu'elle semblant garder un meilleur équilibre sans oublier qu'elle avait moins l'air d'un chameau dans l'eau à présent sans pour autant ressembler à une athlète de compétition bien-sûr. Elle tendit les mains à Azami en lui souriant doucement jusqu'à ce qu'elle sente quelqu'un remarque quelqu'un qui arrivait sur Azami à pleine vitesse et si celle-ci ne se poussait pas alors, ce serait l'impacte assuré. Ma jeune blonde vint lui agrippé les mains et l'attirer à elle en passant ses mains autour d'elle tandis que la flèche qui au vu de sa carrure devait pratiquer de hockey se crasha sur la glace comme une masse effleurant de justesse la professeur. Décidément lui faire des câlins devant une habitude fort gênante même si à chaque fois ce fut justifié, elle se recula légèrement en souriant bêtement.


"C'est dangereux par ici,vous avez faillit finir aplatie comme une crêpe sous ce mastodonte! Euh! Il n'a pas dû apprécier votre regard de tueuse sanguinaire Azami..." Dit-elle pour plaisanter avant de s'arrêter net, venait-elle de l'appeler par son prénom là à l'instant ? Elle se rattrapa rapidement en ajoutant un "sensei" Keiko aurait vraiment souhaité avoir le pouvoir de se changer en petite souris, appeler une adulte et qui plus est une professeur par son prénom ce n'était pas poli et elle baissa les yeux un peu désemparée et sans doute en attendant une remarque comme-quoi elle avait été trop loin. "Pardon ce, c'est sorti tout seul" Ajouta l'étudiante en musique visiblement troublée par le fait de l'avoir appelée par son prénom très joli et ça elle le pensait.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 26/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: Professeur d'Arts
Dim 4 Fév - 15:21
Dos au patineur bourrin, Azami n'avait que Keiko dans le champ de vision. Elle se débrouillait mieux que tout à l'heure malgré ses mouvements encore assez hasardeux. La professeure reculait au fur-et-à-mesure que Keiko avançait. Après quelques minutes de glissade arrière, elle s'arrêta, attendant que Keiko vienne à elle. Mais, au lieu de la voir arriver tranquillement et maladroitement, la violoniste décida une nouvelle fois de surprendre la professeure en la tirant vers elle. Sur le coup, l'artiste se laissa faire, préparant une ribambelle de tacle à lancer à la blonde mais c'était sans compter l'énorme bruit qui avait détonné derrière elle. Curieuse, Azami tourna la tête pour voir la personne qu'elle avait toisé d'un air mauvais. Air qu'elle renouvela mais cette fois-ci puissance mille.
 
Alors qu'elle était occupée à maudire l'homme, son attention fut captée par Keiko, cette dernière semblait plutôt fière de l'avoir sauvée et plaisantait sur la situation. La gaieté de la jeune fille fit sourire la japonaise qui ne souligna même pas l'utilisation de son prénom... avant que la blonde ne se rattrape avec l'honorifique. Ce dernier mit mal à l'aise Azami, lui rappelant qu'elle n'était pas avec une amie ou de la famille mais avec une élève de l'académie. C'était assez gênant, le petit flottement qui était arrivé après l'excuse rendait cette situation encore plus inconfortable. Elle n'aimait pas qu'on lui colle l'étiquette de professeur en dehors de l'académie, surtout un après-midi où elle était censée oublier l'ennui de son travail.
 
"Tu peux juste m'appeler Azami je vais pas te manger" souffla la professeure."Nous ne sommes ni en cours ni dans l'établissement donc, ça ne me dérange pas." Au contraire, elle appréciait qu'on l'appelle par son prénom, ça voulait dire que la personne d'en face avait oublié qu'elle était Tamura."Je crois aussi qu'il n'a pas dû apprécier mais bon, dans la vie on n'a pas tout le temps ce qu'on aime". Reprenant ses tours de piste, elle invita Keiko à l'accompagner. Elle savait mieux patiner à présent et elle pourrait patiner ensemble à présent sans qu'Azami soit devant elle pour la superviser. Néanmoins, elle n'était toujours pas rassuré après la dernière chute. Alors, elle lui prit la main et s'élança sur la piste.
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Dim 4 Fév - 16:02
Keiko sentit que cette grosse boulette était plutôt mal venue puisque le silence qui suivit fut lourd et presque interminable pour la blonde qui imaginait des scénarios digne des films catastrophes à petit budget. Azami avait parlé, elle venait de lui dire de l'appeler par son prénom et le sourire de la violoniste se fit que plus grand et elle hocha instinctivement la tête en répétant donc son prénom.

"Azami" Dit-elle d'une voix très douce en regardant la professeur le visage radieux, elle était tout à fait d'accord avec Azami on ne pouvait pas toujours avoir ce qu'on voulait et elle le savait bien. Elle prit la main d'Azami dans la sienne en continuant les tours de piste, ce rendez-vous...enfin cette sortie était la meilleure de toute sa vie. L'élève en section musicale n'avait pas le moins du monde l'envie de rentrer et par chance l'après-midi n'était qu'à son début et elle pouvait profiter autant qu'elle le voulait d'être avec Azami.


" J'y pense finalement peut-être qu'une de tes passions c'est la patinage Azami" Ce que c'était agréable de dire le prénom de la professeur à tout bout de chant, elle ne se lassait pas de l'entendre sortir de la bouche. Elle faisait de son mieux pour suivre et ne pas être un boulet pour la professeur. Elle aurait voulu que cette journée ne se termine jamais, mais au bout d'un moment à patiner, l'adolescente devait bien avouer qu'elle commençait à fatiguer même si elle était de nature endurante car parfois elle passait une après-midi entière à jouer du violon et que c'était plus physique qu'on ne le pensait, un chocolat chaud surmonté d'une tonne de crème fouettée et de copeaux de chocolat n'était pas pour lui déplaire comme pause.


"Est-ce que tu aimerais un chocolat chaud Azami ? Ou toute autres boissons ? Je connais une super adresse et cette fois, c'est moi qui t'invite !" Dit-elle proposant cela en glissant encore une fois le prénom de la professeur, il était tellement beau comme celle qui le possédait d'ailleurs.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 26/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26
Métier :: Professeur d'Arts
Jeu 8 Fév - 22:47
La blonde faisait rire. Depuis qu'elle avait obtenu le droit de l'appeler par son prénom, elle ne se privait pas et semblait beaucoup plus heureuse que depuis tout à l'heure. Azami avait l'impression de s'être rapprochée de la violoniste seulement grâce à un appellation. Comme quoi. Un seulement mot pouvait changer une situation. 


Même si elle avait donné le feu vert à l'étudiante pour utiliser son prénom, elle ne pensait pas que cette dernière allait l'utiliser tout le temps. Même si ça ne la dérangeait pas particulièrement, Keiko ressemblait à une folle -ou une mère au choix- à répéter son prénom. Oui, elle savait qu'elle s'appelait Azami merci! Mais finalement, devant l'air en extase de la musicienne, la professeure ne put rien répondre. Les patins sur la glace, Azami faisait attention à ne pas aller trop vite et de garder une vitesse modérée pour la jeune fille à ses côtés.  Alors qu'elle essayait de rester au niveau de la blonde, cette dernière entama la discussion. Elle? Passion? Patinage? Sur le coup, elle ne savait pas vraiment quoi dire. Le patinage était quelque chose qu'elle appréciait. Qu'elle appréciait beaucoup même mais de là à en appeler ça une passion... Ou peut-être que si. Sa saison préférée était sur le point d'arriver et tout allait se refroidir. Peut-être qu'elle trouvera sa réponse à ce moment-là. Mais à présent, il ne fallait pas trop chipoter.


"Peut-être... Mais toi alors, je te vois rarement faire autre chose que du violon. Tu as d'autre passion que la musique ou tu es comme moi?" répondit la peintre dont les lèvres dessina un micro sourire.  Même s'il fallait lui écorcher les lèvres à vif pour l'avouer, elle admettait en son for intérieur que la présence de Keiko à ses côtés lui était très agréable, elle aimait passer du temps avec elle. Elle aimait sa joie de vivre constante, elle aimait la savoir à ses côtés. L'étudiante paraissait aux yeux d'Azami comme une petite sœur. Ou comme une cousine. Cette idée en tête, Azami frissonna quelques secondes avant de remarquer que la petite tête blonde était au bord de l'évanouissement. Alors, elles firent un dernier tour avant de dévier vers la sortie. 

Elle n'avait jamais bu de chocolat chaud avec quelqu'un? Elle les savourait seule, dans sa chambre, face à une fenêtre qui peignait à merveille la nature ensommeillée. Ces moments solitaires, Azami adorait les passer seule car c'est à ce moment que la professeure pouvait se reconnecter avec l'ultime peste au fond d'elle. Un peu réticente au départ, elle ne pût dire non à l'élève en face d'elle et enleva ses patins, les remplaçants par ses bottines habituelles. 
Une fois dehors, Azami observait l'environnement aux alentours. Elle ne trouvait pas quelque chose d'assez beau à retranscrire en peinture. Tout lui paraissait laid. Elle qui avait l'œil pour trouver l'essence de la beauté au sein de la laideur, elle n'y arrivait pas. Agacée, elle tourna la tête vers la jeune femme qui l'accompagnait. Comparée à tout ce qu'il y avait autour, la blonde semblait beaucoup plus lumineuse, malgré le temps assez couvert. Son chignon d'une couleur d'or reluisait tandis que son visage pas enfantin mais pas encore adulte rayonnait de mille feux. Elle avait trouvée pourquoi elle n'arrivait pas à dégager le caractère de son environnement. D'un geste sec, Azami mit ses bras autour de la tête de la violoniste et cacha sa chevelure avec son menton. Maintenant, elle arrivait à réfléchir.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le centre-ville :: Patinoire
Patinage Artistique en tête à glace avec Azami [pv Azami]

Sauter vers: