Une arrivée en douceur [Bambi Steel]

 :: Les dortoirs :: Dortoir du Lys :: Chambres :: Chambre n°2 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 21 Nov - 8:05
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Il ne fallut guère de temps à Eva, après avoir réussi son concours d'entrée à l'Académie, pour réussir à pirater le serveur de l'Académie et accéder à la liste des élèves et à leur affectation en dortoir. Au début, il s'agissait simplement de voir où elle allait se trouver, elle, et potentiellement jeter un œil aux dossiers des élèves qui dormiraient avec elle. Mais, rapidement, Eva ne résista pas à l'envie de regarder avec qui Bambi se retrouvait. Elle y découvrit l'existence d'une certaine Kimiko Ashiro, excellente élève qui était parfaite en tout selon son dossier. Piquée par une petite pointe de jalousie, Eva provoqua un très léger changement d'affectation - affectant cette Kimiko Ashiro avec une nouvelle venue également, une certaine Hideko Aoshikara ou peut importe, qui devait normalement se retrouver avec Eva dans sa chambre. Et puisqu'il y avait désormais une place de libre, c'est tout naturellement qu'Eva s'auto-affecta dans la chambre de Bambi.

Une fois son œuvre terminée, Eva effaça toutes ses traces en mélangeant de manière totalement aléatoire les autres chambres, histoire que cela passe pour un véritable remaniement. Suite à quoi elle se déconnecta et prépara ses affaires pour partir dès le lendemain à l'Académie.

Eva fit une entrée discrète dans l'Académie, se laissant guider par sa "marraine" dans les différents locaux, avant de finalement se retrouver dans sa chambre. Elle n'eut aucun mal à trouver où dormait Bambi, et elle s'auto-attribua le lit le plus proche du sien, rangeant alors ses affaires tranquillement en attendant l'arrivée de Bambi... Et de l'autre colocataire, peu importe. Et Eva attendit, attendit, attendit... Oh, au moins bien 5 bonnes minutes, avant de se relever et d'aller fouiller dans les affaires de Bambi. Elle y trouva, bien sûr, tout un tas de paquet de bonbons et de biscuits - Bambi était toujours sa délicieuse gourmande, cela n'avait pas changé - et finit par tomber notamment sur les petites culottes de celle-ci. Elle lui en subtilisa une ou deux - ou peut-être trois ou quatre, en fait, juste pour sa collection personnelle, celles qui étaient les plus mignonnes - avant de terminer par trouver son journal intime, qu'elle dévora en un clin d’œil. Remettant ensuite le tout en place, Eva attendit, cette fois, patiemment, le retour de Bambi et de l'autre fille, qui ne devraient plus tarder à arriver. Eva avait préparé tout un discours, s'imaginant la surprise de Bambi qui tomberait en pâmoison devant elle, et Eva qui jouerait le cœur brisée et qui lui pardonnerait dans de grands élans dramatiques, avant que Bambi ne lui tombe dans les bras et qu'elle se laisse embrasser fougueusement... Oui, c'était forcément ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Nov - 9:37
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
La sonnerie annonçant la fin des cours retentit enfin, la journée avait été longue...très très trop longue surtout en finissant avec la professeur artistique qui et on peut le dire ne faisait pas l'unanimité avec ses méthodes peu orthodoxe d'enseignement. D'ailleurs, Bambi ne comptait plus les fois où elle avait qualifié son travail d'horrible, de bon à jeter et que personne même ne voudrait chier un truc comme ce qu'elle avait fait, mais la petite biche n'était pas du genre à se laisser abbattre aussi la toute première chose qu'elle fit lorsque la séance de torture fut terminée et avant même de ranger ses affaires se fut de déballer une sucette au coca qu'elle fourra dans sa bouche pour essayer d'atténuer les remarques amères de la professeur d'arts plastiques si critique.

Bambi se mit à ranger ses affaires et comme s'était devenu une nouvelle habitude , elle se retrouvait seule sans savoir où Kimiko se rendait, mais c'était forcé que c'était avec Hideko puisqu'elles passaient l'intégralité ou presque de leur temps ensemble et que Bambi se sentait mise un peu de côté et pourtant elle essayait d'être sympathique et serviable avec tout le monde. Elle pensa a l'une de ses meilleures amies du temps où elle n'était pas encore à l'académie, elles s'amusaient bien ensemble et elle lui manquait.

En rentrant, c'était l'effervescence au dortoir comme à chaque fois qu'il y avait une nouvelle arrivante, il faut dire que c'était une des seules sources de distractions pour les pensionnaires qui finissaient par toutes se connaître à force de vivre ensemble. Bambi avait un peu le cafard et elle rentra pour une fois directement dans sa chambre pour découvrir...


"EVA ?! C'est...non..."
Bambi se frotta les yeux, elle pensait tellement à son amie qui lui manquait qu'à présent elle en avait des hallucinations, elle soupira tout en frottant ses yeux comme un petit hamster puis les réouvrit, mais la vision était tenace alors elle se pinça plusieurs fois très fort en grimaçant.

Vu la douleur qu'elle ressentait aux endroits qu'elle avait pincer, son amie était réellement devant elle et Bambi fut submergée par l'émotion. Ele était tellement heureuse qu'elle se jeta dans ses bras.

"Eva!!! C'est bien toi ?! Mais...comment ça se fait que tu sois ici ? Oh! Je suis tellement heureuse de te voir ! Je pensais justement à toi !! Tu me manquais et te voilà!!"
Bambi la lâcha avant de se mettre à penser, jamais elle n'avait dit qu'elle était intéressée de venir dans l'académie et si elle s'était enfuie ?

"Tu...tu ne t'es quand-même pas enfuie quand même ?" Demanda t'elle inquiète en promenant ses yeux bleu dans la pièce avant de voir qu'un lit avait été prit et se rendre compte que son amie était là pour de vrai et elle explosa de joie littéralement en sautilliant sur place.

"Oh! Je suis tellement contente ! Si tu savais à quel point je me sentais seule sans toi !" Exprima t'elle en revenant la serrer bien fort dans ses bras toujours avec sa sucette dans la bouche.

"Tu es en arts ? Comme-moi ? "
Bambi commençait avec ses questions et lorsqu'elle commençait, on ne pouvait plus vraiment l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Nov - 22:05
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Alors que, pourtant, elle s'y attendait, le fait de voir Bambi entrer dans la chambre surprit Eva, qui sursauta presque. Et quand celle-ci lui sauta littéralement dans les bras en lui hurlant à quel point elle était heureuse de la revoir, Eva ne sût que répondre. Ou, pour être exact, elle ne trouvait plus ses mots, tellement surprise que Bambi réagisse très exactement comme elle l'avait espéré.

"Oui, me voilà. C'est pas grave je te pardonne."
Mais que racontait-t-elle donc? Ce n'était pas par ça qu'elle devait commencer normalement! Mince, il va falloir se rattraper aux branches désormais.

"Oui, enfin, je ne veux pas dire que c'est de ta faute, hein..."
Mais si, bien sûr, au contraire, c'est complètement, entièrement et totalement sa faute! C'était elle qui était partie sans prévenir ou presque, et donc c'était sa faute si Eva avait fini par venir ici pour la rejoindre.

"Enfin si, je veux dire, c'est ta faute en fait, mais..."
Décidément, Eva s'embrouillait de plus en plus, et elle ne savait plus du tout où elle voulait en venir. Tant et si bien qu'elle ne savait plus quoi répondre. Au point que, désespérée, elle finit par lui balancer "LA" question qui tue, alors même qu'elle comptait plutôt le lui déclarer, elle.

"Tu m'aimes?"
Ah mais quelle question débile! Bien sûr que Bambi l'adorait, elle était sa meilleure amie. A quoi donc s'attendait Eva en posant une question aussi débile? Décidément, elle n'arriverait jamais à rien. D'autant plus qu'elle n'avait, du coup, même pas répondu aux questions de Bambi, chose qu'elle s'empressa d'essayer de corriger, commettant du même coup bévue sur bévue.

"Oui, enfin non! Ce n'est pas moi qui me suit enfui. Enfin je ne veux pas dire que tu t'es enfuie, mais... Baaaah, oublie. Ben je suppose que oui, parce que sinon, je vais pas être contente, hein, surtout que je suis venue que pour toi à la base. Enfin non, pas que, mais, enfin, en fait, si... Oh et puis je ne sais plus. Et puis oui, je suis en art moi aussi."
Au moins, la dernière affirmation était facile à formuler. C'était tout de même beaucoup plus simple de parler de choses qui n'étaient pas directement en rapport avec Bambi.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Nov - 8:32
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi ne pu s'empêcher de glousser amusée devant la gaucherie des propos de sa meilleure amie, mais peu importe au moins c'était certain que c'était bien elle. Il n'y avait qu'Eva pour dire ce genre de chose aussi étrange, se contredire et finalement raconter n'importe quoi aussi lorsqu'elle lui demanda si elle l'aimait Bambi se redressa en hochant la tête dans de grands mouvements.

"Bien-sûr que je t'aime ! Tu es ma seule et unique meilleure amie dans l'univers ! Alors oui je t'aime très très fort !!"


Bambi était bien trop heureuse de revoir Eva que pour faire réellement attention à ce qu'elle racontait alors elle la prit une enième fois dans ses bras, maintenant qu'elles étaient réunie rien ne pourrait plus les séparer.

"Je suis tellement heureuse que tu sois ici avec moi Eva et en plus on va pouvoir passer tout notre temps ensemble ! C'est super !!"
S'exclama t'elle avec un enthousiasme aussi démesuré qu'elle-même.

"J'ai plein de gens à te présenter enfin...au moins deux personnes, elles sont super sympa et Kimiko connait plein de choses elle est très intelligente et par contre la professeur d'art c'est une mégère, elle n'est vraiment pas gentille... je préfère te prévenir."
Bambi passait du coq à l'âne si on puis dire dans ses propos avant de finalement se concentrer sur Eva.

"mais le plus important c'est que tu sois là maintenant ! Alors tu as déjà visité l'école ? Tu veux faire quoi ?" Lui demanda t'elle avec le sourire le plus sympathique qu'il puisse exister dans l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Nov - 22:49
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Forcément, comme elle s'y attendait, la réponse assassine de Bambi ne se fit pas attendre. Prenant sur elle ce nouvel échec - une tentative de déclaration idéale gâchée de plus, cela ne ferait que la quinzième - Eva finit par se laisser tout simplement ballotter par les propos, questions et envies de Bambi sur le moment. Au moins, elle restait proche d'elle, ce qui n'était pas "si" mal. Enfin si l'on veut. En fait, Eva regrettait encore d'avoir trouvé le moyen de se prendre les pieds dans le tapis, et marmonnait plus ses réponses qu'elle ne répondait vraiment.

"Oui... Sans nulle doute... Tu as sans doute raison..."
Eva rêvait plus que de passer tout son temps avec Bambi : elle voulait partager plus avec elle que des moments, plus que de partager sa chambre avec elle. Bref, elle voulait... Plus. Malgré son sentiment premier de déception, un autre sentiment finit par la submerger, très rapidement, avec une brûlure intense : qui était donc cette Kimiko, que Bambi vantait tant les mérites? Ah mais oui, son ancienne colocataire! S'était-il donc passé des choses entre elles? Eva brûlait de pousser cette "Kimiko" dans le premier escalier venu, pour venir oser se laisser admirer par "sa" Bambi. Quant à l'enseignante, c'était sans nulle doute une personne stupide dont Eva se laverait bien vite les mains.

Incapable de prononcer ses pensées dans une forme de saine jalousie, Eva finit par adopter un ton vaguement confident, pour essayer de voir si elle devait pousser cette Kimiko du haut d'un escalier ou du haut du toit de l'Académie.

"Et tu l'aimes beaucoup cette Kimiko? C'est quelqu'un d'important pour toi?"
Eva évacua assez rapidement la question de sa connaissance des lieux - en réalité cela faisait bien longtemps qu'elle avait fait du repérage des lieux via les plans du net et les photographies de la zone - avant d'hésiter un instant sur le sens que donnait Bambi à sa question du "tu veux faire quoi". Pourtant, sa première pensée était évidente : l'attraper dans ses bras, la basculer en arrière et l'embrasser avec une telle fougue que Bambi tomberait immédiatement follement amoureuse d'elle. Ce n'est pas pour autant ce qu'elle finit par formuler à l'intention de Bambi.
"Je suppose que tu as repris les reines du journal de l'Académie, telle que je te connais. Tu as des sujets intéressants à faire photographier?"
Cette phrase était surgie de nulle part, comme un mauvais réflexe du passé. Elle aurait pu chercher à convaincre Bambi de lui montrer son endroit préféré ou quelque chose de ce genre, mais non : Eva lui demandait du travail. Stupide, stupide Eva.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 9:38
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi lui sourit et répondit à la question de sa meilleure amie "C'est une amie, elle est importante oui, mais tu es beaucoup plus importante à mes yeux Eva !" Bien que Bambi admirait beaucoup Kimiko, la plus importante à ses yeux restait Eva et maintenant qu'elle était là, elle ne se sentirait plus seule et mise à l'écart.

Eva lui posa une question des plus évidente, elle la connaissait par coeur et Bambi aggrandit son sourire venant répondre avec enthousiaste.
"Évidemment !! Cette école est bourrée de star, d'enfant de star et autres...tu penses bien que je ne me suis pas retenue de publier des articles, mais...pour le moment je n'avais pas vraiment la foi alors je t'avoue que j'ai un peu laisser tomber le journalisme...c'était plus drôle à plusieurs, mais ici personne ne veut se mouiller avec moi!" Dit-elle en soupirant un peu avec une petite moue abbattue "depuis que je suis dans cette académie je passe plus de temps seule qu'autre-chose, j'ai même fini par croire que tu ne viendrais jamais me rejoindre...mais tu es là et ça me fait rès plaisir!" Bambi se rendit dans son tiroir à sucreries qui en débordaient d'ailleurs et piqua un petit paquet de bonbons acidulés avant de jeter son bâtonnet de sucette.

"Hum...si tu as envie de bonbons...tu peux te servir c'est là pour ça!" Proposa t'elle en désignant le tiroir à Eva "normalement c'est bientôt l'heure du repas, mais moi...je meurs de faim !" Annonça t'elle avant de piquer des petits animaux acidulés dans son paquet de bonbons.

"Sinon, tu as fait quoi pendant tout ce temps ? Tu as rencontré des gens intéressants ? Tu t'es faites d'autres amis ou amies ?"
Demanda t'elle un peu comme-ça histoire de parler, elle se doutait bien qu'Eva qui était si gentille avait su se trouver d'autres amies, elle était toujours tellement agréable avec les gens et ils l'aimaient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 13:01
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Le fait que Bambi lui indique qu'elle était beaucoup plus importante à ses yeux que cette... Kimiko... Fit grandement plaisir à Eva. Infiniment plaisir. Peut-être que cette Kimiko pourra continuer à vivre, finalement. Du moins tant qu'Eva pourra trouver le moyen de la critiquer et de la décrédibiliser le plus possible aux yeux de Bambi. Aussi, quand Bambi prit son air de petite fouine, Eva se sentit heureuse de la retrouver, enfin : au moins, cela, elle ne l'avait pas perdu. Pire, même, elle sentit Bambi encore plus enthousiaste que précédemment de pouvoir mettre la main sur ce genre d'informations. Tant et si bien qu'Eva ne pût s'empêcher de renchérir à ce que disait déjà Bambi à ce sujet.
"Oui, et même je suis sûre que certaines doivent cacher leurs origines, ou des choses de ce genre. Imagine la une de notre journal sur les relations cachées entre deux enfants de célébrités qui essayaient de le cacher, ou ce genre de choses. Cà mériterait bien un Pulitzer! Il faudra que l'on se remette en chasse, ensemble. Ca sera palpitant, j'en suis certaine!"
Eva n'avait pas le moindre mal à s'imaginer en train de guetter les amours scandaleux des autres pensionnaires, cachées dans un buisson en train d'enregistrer leurs conversations les plus intimes et les plus secrètes, avant de les imprimer au grand jour à des millions d'exemplaire, risquant leurs vies pour ce genre de "scoop". Elle s'imaginait bien vivre à la "Bonnie and Clyde" avec Bambi, en tant que "criminelles du journalisme", ou quelque chose de ce genre. Et finir aussi magnifiquement qu'eux, tombées sous les balles de la mafia des stars, l'une dans les bras de l'autre, ou l'une se sacrifiant pour l'autre. Ah, que cela serait magnifique!
Aussi, quand Bambi lui reprocha à demi-mot de ne pas être venue plus tôt, Eva en rougit légèrement d'embarras. Cela était d'autant plus ridicule qu'en réalité, c'était elle qui s'était sentie abandonnée par Bambi, car c'était elle qui était partie toute seule. Au point qu'elle avait eu comme réflexe, dans un premier temps, de lui en vouloir à elle, Bambi. Et au final, voilà que c'était elle qui s'en excusait.
"Oui... Désolée... Çà a pris plus de temps que prévu. Essaye juste de me prévenir plus tôt la prochaine fois, comme ça on fera les démarches ensemble, d'accord?"
Et même que la prochaine fois elles se marieraient, auraient des tas d'enfants terribles et continueraient leur vie dans une folle tornade jusqu'à ce que mort s'en suive. Oui, voilà bien quelque chose de fantastique, et il ne faut surtout pas qu'autre chose les perturbe dans l'avenir.
Quand, finalement, Bambi lui propose de se "servir" dans ses tiroirs, Eva ne pu s'empêcher de ressentir un profond envie de se "servir", effectivement, dans ses tiroirs, mais pour lui piquer d'autres choses. Notamment d'autres vêtements, du parfum, une brosse à dents... N'importe quoi que Bambi aurait pu porter ou utiliser récemment. Voilà quel était son véritable désir. Au point qu'elle le lui avoua de manière implicite, sans en révéler la réalité.
"Oui, promis. Je n'hésiterai pas à fouiller si j'en ressent le besoin."
Enfin, quand Bambi l'interrogea sur ses "rencontres intéressantes" depuis son départ, Eva prit alors un air faussement détaché et inventa un énorme bobard. En réalité, rien n'avait plus de sens pour Eva depuis le départ de Bambi, et personne d'autre n'avait la moindre importance pour elle en dehors de Bambi. Mais elle avait envie de la rendre un peu jalouse, pour lui faire croire qu'elle pourrait bien la "perdre", elle, si elle ne faisait pas plus attention à elle. Tout en lui avouant une certaine vérité.
"Oh, moi, tu sais, à part toi je ne m'intéresse pas à grand monde... Oh, je ne te dis pas que je n'ai pas ri avec d'autres personnes, ni même que je n'ai embrassé aucune autre fille depuis... Mais ce n'est pas le plus important, n'est-ce pas?"
Eva faisait implicitement référence à un évènement qui était survenue déjà il y a de nombreuses années, et une seule fois. Quand elles étaient plus jeunes, en effet, Bambi l'avait embrassé. Oh, bien sûr, c'était purement accidentel et purement fortuit, une simple erreur. Mais pour Eva, depuis, cela voulait tout dire, et elle ne rêvait que de ce baiser et du prochain qu'elles échangeraient ensemble depuis des années. Et dans l'esprit d'Eva, personne d'autre ne pourrait jamais l'embrasser d'autre que Bambi : c'était la seule personne qui comptait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 13:48
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
L'enthousiasme que montrait Eva au sujet du journal et sa proposition de se remettre en chasse d'infos croustilliantes la fit sourire et reprendre confiance, elle était particulièrement contente de retrouver sa meilleure amie dans l'univers.

"Ah! Bonne idée...figures-toi que j'ai entendu une rumeur que j'aimerais éclaircir à propos d'une fille de troisième qui verrait la professeur de dessin en cachette..." Bambi était certaine que ce genre de scoop ferait vendre le journal de l'école à plusieurs exemplaires, voir-même sans doute qu'elles seraient obligées d'en imprimer deux fois plus. L'idée même de la planque pendant des heures avec Eva pour une photos la ravissait littéralement. Elle regarda Eva avec les yeux pétilliants avant de lui dire d'une voix remplie de passion tout en lui attrapant et en lui serrant les mains: "Faudrait qu'on mène l'enquête ensemble ! Comme avant !!"

Bambi aimait bien Eva et l'une des raisons les moins évidentes de pourquoi elle l'adorait autant c'était que c'était la seule fille qu'elle connaissait qui fouinait dans ses bonbons sans avoir peur de grossir et d'ailleurs elle lui répondit tout en mâchant ses oursons acidulés.

"Te gêne pas! J'ai plein de nouveauté ! On trouve vraiment des trucs étrange au Japon!" S'enquit-elle de dire, il n'y avait qu'ici qu'elle avait trouvé des bonbons aux goût totalement unique. Bambi écouta la réponse d'Eva, elle avait une petite copine ? Elle ne savait pas ça et elle demanda donc.

"Elle s'appelle comment ? En tout cas ça a du être plus satisfaisant que le baiser qu'on a échangé pas vrai ?" Bambi, elle s'en rappelait encore de ce baiser accidentel, mais elle ne se souvenait plus exactement ce qui les avaient ammené à avoir cet collision entre leurs lèvres ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 14:12
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
"Vraiment? Avec la professeure de dessin? C'est honteux! C'est un scoop! Ca va faire vendre en grande quantité!"

L'idée était déjà lancée et Eva imaginait sans mal la photographie de couverture qu'elle compterait faire. Il allait falloir enquêter là-dessus, et vite. Et Eva développa encore l'idée, car avec un peu de chance Bambi avait déjà creusé la piste.

"Et tu sais où elles se voient? A quelle heure? Il faudra guetter tout ça, et vite!"

Devant l'insistance de Bambi pour qu'elle goûte un des bonbons du Japon, Eva finit par l'accepter et à le manger. Elle savait que cela faisait plaisir à Bambi, et si elle-même, préférait les bonbons "made in america", les meilleurs au monde à n'en pas douter, elle savait tout de même se montrer critique envers les autres.

Eva était justement en train de manger un de ces bonbons quand Bambi décida de lui poser des questions quant à sa "petite amie" imaginaire. Il allait falloir qu'elle trouve une autre excuse bidon à ce sujet, chose sur laquelle elle improvisa immédiatement.

"Oh, non, rien de sérieux, je t'ai dis. Et puis c'était un baiser magnifique, ce fameux baiser, hein, ne va pas croire qu'il était mauvais. Et puis en plus je suis sûre que tes petites amies à toi t'ont déjà dis que tu embrassais bien."

Eva avait essayé de prendre un petit air détaché en disant cela, mais au fond d'elle-même elle espérait bien que cela n'arrivait pas : c'était SA Bambi, et PERSONNE n'avait le droit de la toucher, personne d'autre qu'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 15:53
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Eva assura à Bambi que ce scoop avec la professeur leur vaudrait de vendre plein d'exemplaire, c'est bien ce qu'elle pensait, mais qu'Eva le lui assure était exactement ce qui lui avait manqué, quand on est habitué à travailler en duo, se retrouver en solitaire c'est pas très motivant.

"Avec ça elle risque même de se faire renvoyer toutes les deux..."
Était-ce là une pointe d'humanité et de compassion qui passait dans sa voix ? Bien l'idée de détruire la vie d'une professeur et ce même si elle ne l'appréciait pas c'était dérangeant et avant même d'avoir fait l'article elle se sentait un peu coupable. Pourtant, elle savait bien que les plus grands reporter n'avaient aucun scrupule et qu'elle devrait abandonner ce sentiment de culpabilité si elle voulait percer dans le journalisme, mais quand-même et si elles s'aiment vraiment ? Les questions d'Eva la fit revenir sur terre et elle mentit de façon très crédible.

"Je ne sais absolument rien les concernant...puis je t'ai dit que c'était une rumeur alors...si ça tombe c'est un fake que les pensionnaires inventent pour se faire mousser."
Bambi avait fait sa BA du jour pour le coup peut-être même qu'elle était une héroïne transparente et anonyme et que la prof de dessin ne le saurait jamais.

Bambi ouvrit de grands yeux faces aux révélations tordues qu'Eva venait de lui faire et elle minimisa cela. "Rhooo! Exagère pas! Ce n'était qu'un accident et puis tu sais il y a pas de mal que tu ais eu des petites amies, je ne te rejetterais pas pour ça ! Moi...avoir une petite amie ? N'importe quoi...tu sais bien que je n'ai pas le temps pour ces choses-là ! Surtout si je veux devenir une grande journaliste et puis...je t'ai toi et ça me suffit amplement Eva!"
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 16:56
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Bambi lui indiqua qu'elle ne savait pas grand chose sur elles, et qu'elles risquaient peut-être de se faire renvoyer, Eva balaya tout cela d'un revers de la main. Elle sentait le scoop, et elle n'allait pas le laisser tomber si facilement.

"Bon, il va falloir regarder ça de plus près alors. Sais-tu comment s'appelle cette élève? Sûrement une élève de son cours, ou quelque chose du genre. Si en plus on peut montrer qu'elle fait du favoritisme, ça fera d'autant plus scandale, et sera d'autant plus vendeur."
Eva n'avait pas du tout les mêmes scrupules que Bambi. Pour elle, si cela méritait d'être publié, c'est que les personnes concernées le cherchait, et cela s'arrêtait là. Et puis c'était la rançon de la gloire et de la richesse, après tout. En plus, cela faisait rêver les personnes pour qui ces rêves-là étaient inaccessibles.

Quand Bambi lui révéla qu'elle "n'avait pas le temps pour ça", Eva ne sût dire si c'était une bonne ou mauvaise nouvelle. Surtout quand Bambi rajouta qu'être avec elle lui suffisait amplement. Tant et si bien qu'elle tenta quelque chose, mais s'y prit d'une manière à nouveau extrêmement maladroite.

"Je comprends. Si tu étais amoureuse de moi ça serait quand même plus simple, hein. Mais comme ce n'est pas le cas ça n'aide pas."
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 17:17
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi écouta Eva, celle-ci avait toujours su trouver le profit là où il y en avait sans mal, alors qu'elle était du genre à avoir des états d'âme, Eva semblait être un profil de traqueuse sans aucun reproches.

"non...je n'ai pas la moindre idée de qui il s'agit en fait, je t'ai dit que ce n'était qu'une rumeur si ça tombe c'est même pas fondé"


Bambi pencha sa tête en écoutant la réponse très étrange de sa meilleure amie, pourquoi avait-elle ces idées aussi étranges ?

"Tu as vraiment de drôles d'idée Eva, tu es vraiment drôle ton humour m'a manqué!" Déclara t'elle en venant la taponer sur son épaule tout en riant, cette Eva qu'elle bout d'entrain toujours une bonne blague à faire, Bambi regarda l'heure avant qu'elle nai pu ajouter quoi que ce soit et la regarda dans les yeux.

"Allez Viens! On va manger !! C'est m'heure et après on va être en retard!" Dit-elle en lui attrappant la main pour l'emmener avec elle et sortir de la chambre pour aller jusqu'à la salle des repas. De bonnes odeurs flattaient déjà son appétit démesuré et cette fois encore c'était hors de question de manger léger, elle remplit son assiette presque à ras bord et seulement avec des entrées. Bambi avait toujours eu un appétit d'ogre et c'était vraiment étonnant de la voir manger comme-ça alors qu'elle n'était pas ce qu'on pouvait qualifier de ronde, elle avait quelques petits bourrelets, mais rien d'exagérer.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 17:41
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Évidement, Bambi prit sa remarque à la rigolade, ce qui ne manqua pas de blesser Eva, qui ne savait décidément pas se vendre auprès de Bambi. Tout au plus répondit-elle encore une fois d'un ton vague.


"Oui, sans doute..."

Puis, puisqu'il était effectivement l'heure, Eva suivit sans difficulté Bambi jusqu'au service de restauration. Là, elles se servirent toutes les deux plutôt généreusement, Eva privilégiant essentiellement des plats plutôt gras et sucrés, typiquement américains. Elle rechignait à s'intéresser aux autres plats, vendus comme plus "sains". Pour Eva, la nourriture était fait pour procurer du plaisir. Quel intérêt pouvait-on trouver à manger du tofu sans goût? Du point de vue d'Eva, rien ne valait la saveur, et rien n'était plus savoureux qu'une bonne entrecôte. Voilà où était sa conviction profonde. De fait, Eva et Bambi n'étaient sans doute pas les filles de l'Académie les plus fines physiquement. Elles faisaient même sans nulle doute plutôt parti de la catégorie inverse. Mais cela était-il vraiment si important? Après tout, les américains comme elles étaient les maîtres du monde, cela prouvait bien que leur mode de vie était le meilleur.


Une fois assise à table, Eva sourit alors à Bambi, qui mangeait avec bon appétit. Que cela lui faisait plaisir de la voir manger ainsi! Aux yeux d'Eva, Bambi irradiait de plaisir et de bonheur dès qu'elle était à table. Et Eva ne se lassait jamais de l'admirer en train de manger. Tant et si bien qu'elle en oubliait presque de manger avec plaisir, mâchonnant sa propre nourriture sans quitter Bambi des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 10:00
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi adorait manger, c'était sa religion et elle pouvait manger de tout, mais ce qu'elle préférait sans nulle doute c'était les plats en sauces, d'ailleurs elle se faisait un mâlin plaisir de prendre du pain après pour ramasser toute la sauce en trop et rendre une assiette dont on pourrait douter de l'état de saleté. Le mieux dans tout ça, c'était qu'Eva aussi était du genre a bien manger comme-elle, peut-être pas autant, mais elle avait bon appétit et Bambi appréciait cela. Elle, elle mangeait de bon coeur, terminant son assiette d'entrée assez rapidement avant d'aller se chercher une assiette de plat principal, puis du dessert et là non plus, elle ne lésinait ni sur la qualité, ni sur la quantité. Lorsqu'elle eut terminé son repas, elle s'adossa à sa chaise en soupirant.

"rhaaaaaaaaa....ça fait du bien de manger !"


Elle reporta son attention à Eva et lui demanda "tu préfères prendre ta douche au soir ou au matin ? Parce que ça va être bondé bientôt" Expliqua t'elle en souriant avant de demander d'un ton un peu neutre. "Est-ce que ça te dis qu'on dorme ensemble comme avant ? On pourrait parler tard sans trop déranger notre colocataire ?" Bambi ça de façon tout à fait innocente et avec la candeur d'une enfant, c'était sa meilleure amie alors il n'y avait rien d'ambigü à dormir avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 10:51
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Tandis qu'elles finissaient leur repas, Bambi amena alors un tout autre sujet de conversation, concernant le fait de se laver le matin ou le soir. Chose à laquelle Eva répondit d'un ton presque rêveur, révélant, de fait, tout haut, sans même s'en apercevoir avant de l'avoir prononcé, l'idée qui lui était immédiatement venue en tête.

"Oh, moi, tant que je peux me laver avec toi..."
Rougissant devant ce qu'elle venait de dire, Eva chercha alors à se raccrocher immédiatement aux branches, débattant des mains devant Bambi.

"Enfin, je veux dire... Euh... Enfin tu auras compris, quoi."
La réalité était qu'elle rêvait effectivement d'être sous la MÊME douche que Bambi, mais forcément, ce n'était pas vraiment quelque chose que Bambi était prête à entendre, du moins c'est ce que pensait Eva. La chose était tellement... Equivoque... Qu'Eva se sentait encore avec le feu aux joues. Feu qui ne se calma pas le moins du monde quand Bambi évoqua alors l'idée de dormir ensemble. Dans de telles conditions, comment Eva arriverait-elle encore à se tenir correctement? Déjà dans le passé cela avait été difficile, mais là... Ou alors peut-être était-ce sa chance... Tant et si bien qu'Eva, tout en étant chamboulée par cette idée, essaya de prendre un ton neutre et distant sur la question.

"Et tu n'as pas peur que si on dorme ensemble, notre colocataire pense que l'on est ensemble? Je veux dire, les rumeurs sur nous deux vont aller de bon train dans ce cas."
Voilà une approche à laquelle elle n'avait jamais pensé. Peut-être qu'en faisant en sorte que des rumeurs circulent sur elles d'eux finirait par convaincre Bambi qu'elles étaient faites pour être ensemble. Oui, cela pourrait peut-être bien marcher. Du moins, cela valait le coup d'être essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 11:17
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi la regarda un peu bizarrement, elle venait de dire de se lever avec, bah! En fait Bambi ne voyait pas vraiment d'inconvénients, elles étaient amies alors bon ... ah! Finalement c'était peut-être pas ce à quoi avait pensé Bambi, elle avait cru comme quand on va dans une cabine pour se changer à la piscine qu'elle serait à côté d'elle ?!

"Pourquoi tu es toute rouge ? Tu as mangé trop de piment ? Tu as chaud ? Tu as de la fièvre ?" Demanda t'elle en venant plaquer la paume de sa main sur son front pour y prendre la température, mais elle lui paraissait totalement normale à moins qu'elle ai la main froide et que ça fausse tout ?

Bambi n'avait même pas pensé aux rumeurs qu'elles soient en couple, est-ce que c'était pour ça qu'Eva rougissait comme-ça parce qu'elle était gênée ? Bambi se sentait stupide, elle n'était plus une enfant et elle le savait, mais jamais elle n'avait pensé qu'inviter Eva dans son lit serait probablement déformé et exagéré par les autres pensionnaires.

"Oh! Désolée tu as raison...je suis trop bête je n'avais pas pensé à ça, tu es ma meilleure amie donc...bah! Je croyais qu'il y avait aucun problème à ce qu'on dorme ensemble...désolée je suis encore un peu gamine! Tu as raison c'était une idée stupide !"
Bambi avait dit cela d'un ton un peu coupable, elle s'en voulait d'avoir eu une telle idée, il faudrait vraiment qu'elle fasse attention à ce qu'elle proposait.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 19:01
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Débarrassant leur table et se dirigeant ensuite vers leur chambre, Eva finit par relancer Bambi au sujet de la nuit et du lit commun. Bien sûr, cette histoire de dormir ensemble et de rumeurs se cassèrent le nez sur le pragmatisme de Bambi. Voil qu'elle s'en voulait de le lui avoir proposé! Aussi Eva essaya-t-elle de rattraper le tir, pour obtenir tout de même ça de Bambi. En plus de lancer effectivement la rumeur espérée, cela serait aussi tout-à-fait agréable, et Eva n'avait aucune envie de se passer de ça si elle en avait la possibilité.

"Non en fait c'est toi qui a raison, on devrait quand même dormir ensemble! On s'en fiche des rumeurs, pas vraies? Et puis ce n'est pas comme si tu voulais dormir avec moi pour d'autres raisons que celle de dormir, hein."
L'inverse était beaucoup moins vraie, mais à ce sujet-là, Eva se tût clairement. Cela risquait d'être difficile à résister, mais elle trouvera bien un moyen de s'abstenir d'aller trop loin, pour ne pas éveiller les soupçons sur ses véritables intentions.

Une fois retournée dans leur chambre, Eva regarda ensuite Bambi, revenant également sur l'histoire de la douche.

"En tout cas, personnellement, s'il y a trop de monde à la douche, ça ne m'embête pas de me laver dans la même cabine de douche que toi. Ce n'est pas comme si c'était infaisable, n'est-ce pas?"
A vrai dire, l'idée même de voir Bambi se déshabiller devant elle éveillait un fort désir dans le ventre d'Eva. Si elle commençait déjà comme cela, cela risquait d'être difficile de se passer d'une bonne douche froide pour se remettre les idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 19:24
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi regarda Eva qui insistait quand-même pour qu'elles dorment ensemble et elle eu l'impression d'avoir contrariée celle-ci d'une façon ou d'une autre ou pire encore si elle avait une petite amie alors celle-ci ne voudrait probablement pas qu'elle dorme avec sa meilleure amie parce que c'était bizarre même si effectivement elle n'avait pas d'autres intentions que celle de dormir bien entendu.

"Bah! Oui qu'est-ce que tu veux qu'on fasse d'autre ? Enfin si...on pourrait parler et rire, mais enfin faut pas te sentir obligée qu'on soit dans le même lit pour ça...j'ai des idées idiotes parfois!"


Une fois encore Bambi fit une drôle de tête, c'était pas elle qui venait de dire que dormir dans le même lit ça allait attiser des rumeurs grotesques sur elles deux ? Et voilà qu'elle proposait qu'elles se lavent ensemble, là c'était certain que les rumeurs risqueraient d'être fortement prise pour la vérité si on les voyaient sortir de la même douche et puis Bambi n'était pas certaine d'avoir envie de voir Eva toute nue ni qu'Eva ne la voit nue également.

"Mmmh! Si on nous voit sortir de la douche ensemble c'est sur nous qu'il risque d'y avoir un article..." Dit-elle enréfléchissant "et puis tu as raison ce n'est pas parce que nous sommes meilleures amies qu'on doit dormir et se laver ensemble, ça paraîtrait bizarre" Expliqua t'elle tout en prenant ses affaires pour aller à la douche, comme elle l'avait prédit, c'était bondé toutes les filles attendaient leur tour en file indienne, elles n'était pas les première, mais heureusement pas les dernière non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Nov - 10:02
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Décidément, tout allait de travers : désormais Bambi était convaincue qu'il fallait éviter de se montrer trop proche, ou de laisser supposer des choses. Comment allait-elle donc réussir à lancer une telle rumeur maintenant, sans que Bambi ne s'aperçoive qu'elle est directement et volontairement impliquée dedans? Cela risquait de devenir compliqué.

Eva continuait à ruminer là-dessus quand elles arrivèrent aux douches, qui, comme l'avait dit Bambi, étaient effectivement bondées. Grognant là-dessus et de mauvaise humeur à cause de ses échecs répétés, tout en observant attentivement les autres - il devait forcément y avoir des couples cachées ici, à n'en pas douter, et une journaliste devait toujours être aux aguets - Eva finit par chercher à argumenter pour réussir à trouver des arguments valables.

"Vu le monde, on est aussi bien à aller se laver demain matin à mon avis. Ou alors comme je te disais, on prend une cabine pour deux pour gagner du temps. Ca me paraîtrait la solution la plus envisageable dans cette situation. D'ailleurs, regarde : il y en a plusieurs qui le font. C'est que ça ne doit pas être si grave que ça, si?"
Et Eva pointait du doigt deux couples de jeunes filles, les quatre un peu plus âgées qu'elles deux. Un des deux groupes s'apprêtaient à rentrer dans la cabine de douche tandis que l'autre s'apprêtait, à l'inverse, à en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 30 Nov - 10:00
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur


Bambi regarda Eva et ensuite ce qu'elle pointait du doight avant de se rapprocher de sa meilleure aie et de lui murmurer doucement "je crois ...qu'elles sont en couple...alors c'est normal qu'elles prennent une douche ensemble...dans ce genre de cas" Bambi venait de lui expliquer ce qui pouvait paraître évident à Eva, mais toutefois elle vint dire tout haut.

"Tu as raison..." Bambi trouvait que l'idée de son amie n'était pas mauvaise et en plus, elle faisait ça souvent alors bon quel mal y avait-il à ça et elle reprit "on prendra notre douche demain matin ! Lorsqu'il n'y aura personne !!" Bambi était plutôt contente qu'Eva ait enfin accepté ce qu'elle avait en tête depuis le début et elle quitta donc la salle de douche espérant que sa meilleure amie la suivait.

Une fois dans la chambre, Bambi se changea derrière le paravent comme tout le monde sans se poser de questions sur Eva, celle-ci devait être occupée à faire pareil. Bambi pensait à toutes les choses que lui avait dit Eva, vraiment parfois son amie se montrait très étrange... pourquoi insistait-elle pour prendre sa douche avec elle ? Une fois de plus, l'imagination de Bambi se mit en route et elle pensait que peut-être Eva avait des petits soucis d'ordre intime et qu'elle n'osait pas en parler avec quelqu'un d'autre qu'avec sa meilleure amie ?


"Dit Eva...tu sais que tu peux tout me dire hein ?"
Demanda t'elle avec un ton très inquiet."Tu sais, si tu veux en parler...tu peux me le dire, je ne te jugerais pas, est-ce que c'est pour ça que tu veux prendre ta douche avec moi ? Parce que tu as besoin de me montrer quelque-chose ?" Continua t'elle et elle ajouta "tu sais, si tu as des soucis...nous avons une très bonne infirmière...elle m'aide beaucoup quand j'ai des petit soucis menstruel"
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Déc - 23:13
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
En réalité, au vu de leur comportement, Eva avait bien vu qu'elles étaient vraisemblablement "en couple". Elle avait simplement espéré que Bambi aurait ignoré cette information. Risque bien faible, comme Bambi le lui souligna, mais cela devait se tenter. Et quand celle-ci, profitant d'une phrase malheureuse de sa part, fit demi-tour, Eva se sentit désespérée : jamais elle n'y arriverait.

Eva ruminait encore lorsqu'elles arrivèrent à nouveau dans leur chambre et que Bambi se dirigea vers son coin de chambre, manifestement pour se changer. Et ce qu'elle demanda à Eva était encore plus humiliant : elle croyait réellement qu'elle pouvait avoir ce genre de soucis? C'était pire que tout. Au point qu'elle lui répondit presque d'un ton dégoûté.

"Hein? Non! Non! Cela n'a rien à voir avec ça! Je voulais juste..."
Zut, que dire maintenant. Il allait falloir trouver une réponse valable rapidement. Aussi Eva balança-t-elle la première idée qui lui vint en tête."

"Je voulais juste être sûre que tu te laves bien comme il faut, c'est tout!"
Quelle idée stupide! Maintenant Bambi va croire qu'elle la croît incapable de s'occuper d'elle toute seule.

"Euh, enfin, je veux dire, c'est pas toujours facile, quoi..."
C'était elle qui passait pour une incapable désormais. C'était sans doute encore pire.

"Bon, bref, c'était juste une idée en l'air, laisse tomber."
Décidément, la journée d'Eva tournait à la catastrophe. Bambi allait finir par croire qu'elle était complètement cinglée. Soupirant après s'être elle-même changée pour la nuit, Eva s'effondra sur son lit, observant le plafond. Elle n'était plus du tout sûre que venir ici était une bonne idée, finalement : elle ne faisait que faire empirer les choses. Au moins, en étant loin, elle aurait pu tabler sur un retour périodique de Bambi et exploiter le fait qu'elle lui manquait. Mais là... Cela tournait au fiasco.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Déc - 15:19
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Apparement l'idée de Bambi n'était pas ce qui affectait Eva et c'était tant mieux car en réalité, Bambi aurait été totalement incapable de lui donner de bons conseils, elle se sentit soulagée, mais voilà qu'Eva soulignait maladroitement le fait de vouloir surveiller si elle se lavait bien ? Bambi ouvrit de grands yeux perplexes, était-ce de l'humour ? Quoi qu'il en soit elle n'y pensa plus vraiment lorsqu'Eva déclara que c'était stupide. Bambi qui venait de se changer et entendit Eva s'enfoncer dans son matelas avait bien remarqué qu'Eva était bizarre...peut-être se sentait-elle tout simplement seule ? Bambi décida de revenir sur sa décision et marcha jusqu'au lit d'Eva avec son oreiller sous le bras.

"D'avance... je m'excuse si je te pousse pendant la nuit!"
Déclara t'elle en lui souriant avant de déposer son oreiller à côté de celui d'Eva et se s'éffonder sur le matelas couchée sur le côté pour voir Eva et la prendre dans ses bras.

"Je suis vraiment heureuse que tu sois venue me rejoindre...Tu m'as tellement manquée!" Lui avoua t'elle d'une voix douce et à la fois basse la serrant très fort dans ses bras. Elle avait bien remarqué le ton qu'avait employé Eva en lui disant de laisser tomber et elle ne supportait pas de voir sa meilleure amie triste ça lui brisait le coeur.

"Je suppose que ce n'est pas très grave si on ne dort ensemble qu'une nuit!"
Bambi prenait les devant en venant répondre aux questions qu'elle pensait qu'Eva devait se poser et y répondant.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Déc - 23:07
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Quand finalement Bambi la rejoint, habillée de sa tenue de nuit, Eva en eu la gorge sèche. Et cela ne fit qu'augmenter quand Bambi la serra dans ses bras. Eva resta ainsi, blottie contre Bambi sans bouger un long moment - peut-être même un moment de trop - avant de se ressaisir : il ne fallait pas laisser passer une telle occasion! En même temps, elle ne pouvait pas non plus tenter trop quoi que ce soit, sinon cela allait faire suspect. Il allait falloir donc trouver le juste milieu. Aussi essaya-t-elle de répondre à Bambi d'une voix détachée, bien que légèrement tremblante sous le coup de l'émotion.

"Oh, d'accord. Bon, je te préviens aussi, j'ai tendance à bouger dans tous les sens quand je dors."
Voilà une idée de génie : si elle attirait un peu trop l'attention de Bambi, elle pourrait toujours faire semblant de dormir. Çà devrait bien pouvoir marcher. Il ne restait plus qu'à trouver une argumentation solide pour pousser Bambi à revenir dormir avec elle une autre nuit encore, puis encore une autre.

"Oh, tu sais, moi, si tu as besoin de dormir avec moi la nuit, ça ne me dérange pas. Les rumeurs diront ce qu'elles voudront de toute façon. Et puis vu que l'on est proche, je suis sûre qu'il y en a qui trouveront quand même le moyen de considérer que l'on est ensemble. Alors un peu plus ou un peu moins, hein..."
Prévenant l'idée que Bambi pourrait changer d'idée, Eva se dépêcha d'éteindre sa lumière avant de se pelotonner dans ses draps tout contre Bambi. Elle retint une envie de laisser glisser ses mains le long de son corps, se contentant de les déposer sur ses hanches, de manière résolument fixe. Elle risqua tout de même de venir embrasser Bambi sur la joue, ou, pour être plus exact, dans une zone entre les lèvres et la joue, avant de finalement faire semblant de se mettre à dormir.

"Bonne nuit, Bambi."
Dormir cette nuit risquait d'être quelque chose de compliqué à atteindre pour Eva.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Déc - 18:13
avatar
Date d'inscription : 19/03/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 15
Métier :: Etudiante art
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi était plutôt contente de voir qu'Eva avait l'air de nouveau de bonne humeur, ça ne lui plaisait pas de la voir triste, après-tout il s'agissait de sa meilleure amie. Bambi ne fit pas de remarque en entendant qu'elle bougeait beaucoup, du moment qu'elle ne la poussait pas ou ne lui donnait pas de coups de pieds ou de gifles lorsqu'elle dormait ça n'était pas grave.

"Tu as sans doute raison, mais si je dors avec toi tout les soirs alors ça ne sera plus exceptionnel, ça deviendra banal et on finirait par s'en lasser non ? En plus, imagine que tu trouves une petite amie elle risquerait d'être jalouse et ne plus vouloir qu'on soit amies si elle apprend qu'on dort ensemble..." Dit-elle en la regardant avant d'ajouter "d'ailleurs...si on faisait un pacte! On ne laissera aucune petite amie nous séparer d'accord ?" Proposa Bambi très sérieuse, elle n'avait aucune envie de perdre l'amitié d'Eva.

Bambi ouvrit de gros yeux surpris lorsqu'elle sentit les lèvres d'Eva toute proche des siennes, mais elle se disait qu'elle n'avait juste pas visé dans la précipitation donc c'était pas grave.


"oui...bonne nuit..." Bambi était un peu déçue, elle qui pensait qu'Eva et elle parleraient et se raconteraient des choses et d'autres avant de dormir, Eva devait être sacrément fatiguée et Bambi se tourna pour voir qu'effectivement, elle était tombée endormie, alors, elle essaya de s'endormir aussi en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Déc - 22:46
avatar
Date d'inscription : 19/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Bambi avança l'idée qu'elles pourraient se lasser de dormir ensemble, Eva pensa immédiatement que cela serait parfaitement impossible. Et quand Bambi évoqua l'idée de la jalousie d'une petite amie potentielle, l'esprit d'Eva hésita entre le fait de rire à l'idée que Bambi puisse imaginer qu'Eva voudrait sortir avec quelqu'un d'autre et une rage folle à la simple évocation de l'idée que quelqu'un pourrait chercher à lui voler SA Bambi. Il allait de soi que dans ce cas-là, le simple fait de l'envisager sérieusement correspondait à une véritable déclaration de guerre pour Eva. Aussi, quand Bambi proposa son "pacte", Eva en sourit. Bambi lui offrait une occasion en or de lui avouer ce qu'elle ressentait. Il fallait tout lui dire.

"Je dirai même plus : si d’aventure on devait absolument se choisir une petite amie, on se choisirait l'une et l'autre, d'accord? Comme ça on pourra toujours continuer de rester ensemble."
Malgré elle, Eva s'apercevait bien que sa proposition était stupide, tellement elle sonnait enfantin. Mais elle n'avait pas trouvé mieux à dire sur le moment. Elle sonnait comme les grandes promesses intenables des enfants qu'elles n'étaient plus, et il allait de soi que Bambi allait trouver tout cela bien ridicule.

Quand Eva chercha alors à faire semblant de dormir, elle sentit bien une petite voix ponctuée de regret dans les paroles de Bambi. Manifestement, celle-ci ressentait de la déception. Avait-elle espéré quelque chose de particulier? Si cela se trouve, peut-être que Bambi avait tenté une sorte d'approche! L'esprit d'Eva tournait très vite. Aussi Eva chercha à savoir ce que Bambi voulait.

"Désolée, Bambi, tu as l'air déçue. Tu voulais faire quelque chose avec moi?"
Quelque chose avec elle... Les mots étaient sortis tout seul. Elle aurait pu laisser sa phrase en suspend, ou lui demander si elle avait quelque chose d'important à lui dire, ou quelque chose de ce genre. Non, bien sûr, il a fallu qu'Eva parle de "faire quelque chose avec elle". Quelle bêtise n'avait-elle pas encore proférée? Rougissant à vue d'oeil, Eva essaya alors de se raccrocher une nouvelle fois aux branches.

"Enfin je veux dire... Tu fais ce que tu veux, hein, moi ça ne me dérange pas."
Plus Eva parlait, plus elle sentait qu'elle s'enfonçait. Aussi décida-t-elle de se taire. Au moins ne dirait-elle pas une bêtise supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Les dortoirs :: Dortoir du Lys :: Chambres :: Chambre n°2-