-->



 

Premier rendez-vous galant au milieu des ossements [PV Kimiko]
 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Musée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Mar 7 Nov - 8:39
Hideko suivit sagement Kimiko sur la route de retour, se montrant la plus polie et agréable des jeunes filles sans faillir, sans même dire quoi que ce soit de gênant. Le restant de la soirée se passa dans le plus grand des calmes, après avoir rendu le nécéssaires de piques-nique en remerciant la personne qui lui avait gentiment prêtée, relire ses leçons qu'elle connaissait déjà par coeur de toutes manières, aller se laver et se mettre en tenue décontractée et aller diner comme une gentille fille de bonne famille bien élevée et modèle. Toutefois, au moment de se rendre au repas du soir, Kimiko souleva une question sur ce qu'il s'était passé tout à l'heure, Hideko qui était face à la porte déjà entrouverte la referma donc doucement pour ne pas éveiller les soupçons et se tourna lentement et calmement vers Kimiko qui lui posait une question à laquelle elle semblait espérer une réponse.

Ce qu'elle comptait lui faire ? Elle-même n'en avait absolument aucune idée, elle comptait au départ juste la aire sourire, mais elle l'aurait certainement embrassé par la suite peut-être même qu'elle l'aurait aussi enlacée et sans doute approfondi le baiser.


"Oui je voulais t'embrasser c'est ça" Répondit-elle dans le plus grand des calmes de la façon la plus sincère possible en regardant aussi Kimiko dans les yeux et suite à sa seconde phrase à savoir leur accord de communication, Hideko demanda alors : "Tu m'avais déjà donné ton accord pour que je puisse t'embrasser quand je le voulais non ? La question est la suivante : Est-ce que ton accord compte seulement pour les baiser chastes sur les lèvres où compte il aussi pour d'autres sortes de baiser ?" Demanda t'elle, si elle devait demander la permission à chaque fois qu'elle avait envie d'embrasser Kimiko alors autant se faire tatouer la question directement ça lui épargnera de parler puisqu'elle avait toujours envie de l'embrasser, c'était vraiment étrange comme sensation.

"Pourrais-je dormir à tes côtés cette nuit ?" Fini t'elle par demander tout en sachant que la prochaine question qui brûlerait les lèvres de Kimiko serait de savoir pourquoi elle souhaitait dormir avec elle alors, Hideko prit les devant et répondit d'une voix calme, mais surtout basses "il commence à faire froid et au moins si jamais il te prend l'envie de me dessiner pendant que je dors tu ne risqueras pas un rhume en te découvrant, je serais juste à côté de toi"
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Mar 7 Nov - 23:30
Quand Hideko lui indiqua qu'elle voulait simplement l'embrasser, puis renouvela sa question concernant les baisers, Kimiko la regarda d'un air interrogateur, et une première question lui sortit immédiatement des lèvres, comme un besoin de précision.

"Il existe quelles autres sortes de baisers exactement?"
C'était sans doute attendu, mais la chose paraissait importante aux yeux de Kimiko, qui ne voyait pas du tout à quoi faisait référence Hideko par cette phrase aussi peu précise. Toutefois, celle-ci sembla faire un effort dans sa demande suivante, qui, elle, était beaucoup plus précise et justifiée. Ou, du moins, avec une tentative de justification à laquelle Kimiko ne croyait pas vraiment, chose qu'elle ne manqua pas de faire remarquer à Hideko après avoir remonté ses lunettes sur son nez du bout des doigts.

"Techniquement, je pense que ça ne serait pas très pratique pour te dessiner, dans la mesure où tu serais collée tout contre moi et que même si j'y arrivai sans sortir du lit, il y a des chances que je te dérangerai et que je te réveillerai alors. Et puis je ne suis pas sûre que cela soit la meilleure idée pour éviter d'attraper un rhume. En plus j'ai tendance à avoir les pieds froids, tandis qu'une bonne grosse couverture te protègerai vraisemblablement beaucoup mieux du froid que moi."
Remontant à nouveau ses lunettes sur son nez, les réajustant du bord d'une de ses branches, Kimiko finit enfin par rajouter son avis à la question, cette fois beaucoup plus définitif, d'un ton nettement plus tranchant.

"En fait, je pense surtout que tu souhaiterai plutôt venir dormir avec moi pour pouvoir me prendre dans tes bras et dormir tout contre moi. Je suis même convaincue que tu chercherai alors plutôt à me câliner et à me déposer des baisers on ne sait où sur moi. Je me trompe?"
Laissant alors un petit blanc s'installer, Kimiko finit par lâcher Hideko du regard avant de le promener, cette fois, à l'ensemble de la pièce, réfléchissant alors à haute voix.

"D'un autre point de vue technique, cela devra nous obliger à réaménager cette chambre, histoire de joindre les deux lits ensemble. Et il faudra trouver le moyen de relier les draps entre eux sans que cela soit gênant. Et il faudra déplacer beaucoup de meubles pour que cela soit plus confortable, tu ne crois pas?"
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Mer 8 Nov - 10:05
Hideko pench la tête sur le côté piquée à vif de curiosité lorsque Kimiko lui posa une question, quelles autres sortes de baiser existaient-ils ? Il y en avait trop pour tous les connaître, mais est-ce que Kimiko l'ignorait ou alors elle posait cette question pour savoir quels genres de baiser comptait lui donner Hideko. La mine de la jeune Aoshikara paru sérieuse, puis pensive car elle était dans une intense réflection et finalement elle répondit.

"Il en existe en grand nombre, il y a les baiser sur la bouche, ceux sur le front, dans le cou, sur les épaules et euh...enfin...sur plein de partie du corps que je ne nommerais pas, je pense que tu sais forcément lesquelles. Enfin ceux dont je faisais références ce n'étaient pas à ce genre de baiser là, je parlais des baiser sur la bouche et plus précisément de ceux nuancés, les fameux french-kiss."
Expliqua t'elle, elle se sentait rougir à vue d'oeil et elle passa une main dans ses cheveux ... pourquoi est-ce que ça la faisait rougir de s'imaginer embrasser Kimiko avec la langue ? Parce que c'était très intime bien-sûr.

Le remontage de lunettes de Kimiko indiqua à la jeune danseuse qu'elle allait faire preuve de sérieux et écarter sa demande en avançant des propos sur lesquelles on ne pouvait pas vraiment discuter et des arguments tranchants tout en lui expliquant ce à quoi elle pensait vraiment pour finir par une question puis elle promena son regard dans la chambre expliquant que ça ne serait pas très pratique de devoir bouger tous les meubles.

" C'est vrai que ça ne serait pas très pratique de me dessiner alors que je dors à côté de toi, mais tu pourrais profiter que je te câline pour venir t'assurer de mes formes ? Comme celle de mes hanches qui semblaient te poser tant de soucis ? Mais c'est vrai tu as raison, si je dois dormir avec toi je passerais probablement la nuit collée tout contre toi et peut-être même que je te volerais un ou deux baiser, sur les lèvres je préfère le préciser est-ce que ce serait un scénarios si horrible pour toi ? De plus, il n'y a pas vraiment besoin de déménager toute la chambre surtout si ce n'est que pour une nuit ? A moins que ça ne te dérange ?"
C'était à son tour de dire ce qu'elle pensait et c'était fait de façon tout à fait calme, sans jugement ni rien de ce genre.
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Mer 8 Nov - 18:41
Face aux remarques d'Hideko, Kimiko hocha lentement la tête. Elle comprenait désormais mieux ses attentes, et elle le lui fit remarquer en réponse.


"C'est vrai, il existe de nombreux baisers possibles, même si je pense que la plupart de ceux que tu décrit sont finalement plus ou moins la déclinaison du même. En ce qui concerne ta demande de "french kiss", comme tu dis, cela peut se réfléchir. Disons que pour le moment, je te l'autorise dans des cas vraiment particuliers, quand l'envie est vraiment très forte et que je semble d'accord pour venir t'embrasser moi aussi. Cela te convient?"

Remontant à nouveau ses lunettes sur son nez, Kimiko approuva en partie les propos d'Hideko concernant les lits, tout en le nuançant de manière nette et sans ambages.


"En ce qui concerne tes formes, je comptais te demander l'autorisation de les étudier de plus près bientôt, de toute façon. Et dans ce cas-là je pense qu'il vaut mieux s'installer hors d'un lit, pour le confort de l'étude et du dessin. En dehors de ce point de détail, je pensais que tu voulais dormir avec moi de façon définitive, pas juste une seule nuit. En soi le fait de dormir avec toi ne me dérange pas. Mais si tu tiens à ne dormir avec moi qu'une seule nuit, effectivement, cela ferait beaucoup de déplacements pour peu de temps."
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Mer 8 Nov - 19:19
Hideko écoutait Kimiko lui répondre sans la couper une seule fois alors qu'elle lui donnait l'autorisation explicite de pouvoir l'embrasser à la française, mais seulement lorsque Kimiko serait d'accord et ça c'était légitime et de toute façon, Hideko ne l'aurait pas embrassé de cette façon sans avoir au préalable son consentement, non, elle n'aurait jamais fait une telle chose, mais à présent que Kimiko lui en parlait des images parasytes lui vinrent en tête, des images de Kimiko plus proche qu'elle chassa presque immédiatement pour se concentrer sur ce ue lui répondait Kimiko.

Autant elle était d'accord sur le fond et les arguments de Kimiko parce qu'elles ne seraient pas confortablement installée pour dessiner et poser dans un lit, autant elle pria pour que le chauffage soit bientôt allumé dans les chambres parce qu'elle se voyait pas devoir justifier un rhume et qu'elle avait absolument horreur du froid frileuse comme elle l'avait toujours été. Kimiko pensait qu'elle voulait dormir avec elle de faço définitive, elle avait dit le contraire c'est vrai, mais l'idée de dormir avec Kimiko était plutôt plaisante à entendre surtout quand c'était Kimiko qui l'émettait. Elle laissa un petit silence s'installer avant de répondre à sa première tirade concernant les baiser.

"Je ne t'aurais jamais embrasser de cette manière si tu n'avais pas été d'accord Kimiko, ça s'appel du viol et puis en plus ça ne serait pas agréable que tu n'apprécies pas aussi ... donc oui, je suis d'accord avec toi."
Lui répondit-elle calmement lui laissant le temps d'intégrer sa réponse et d'y faire un commentaire si nécéssaire.

"Voyons déjà comment une nuit se passe non ? Je n'ai jamais dormi avec quelqu'un d'autre alors je ne sais pas si on va pas passer la nuit à se réveiller l'une l'autre, ce qui serait assez déplaisant puisqu'on risquerait de ne pas être en forme pour demain et si jamais l'essais est concluant on pourrait le refaire de temps en temps avant de prendre une décision finale et de bouger la disposition de la chambre ? Qu'est-ce que tu en dis ?"
Ce n'était qu'une proposition sans engagement, Hideko mettait de l'eau dans son vin en nuançant ses propos et surtout en laissant Kimiko choisir la décision finale.

La discution semblait être terminée, mais Hideko attendit que ce soit Kimiko qui le lui confirme avant de prendre la direction de la salle à manger. Hideko ne prit pas de gros repas qui risquait de peser sur son estomac, elle se prit un petit bol de soupe avec un morceau de pain, cela lui serait entièrement suffisant jusqu'au petit déjeuner de demain matin. Hideko regarda autour d'elles pour voir si la fameuse Bambi n'arrivait pas pour aggripper Kimiko et se détendi, apparement elle semblait occupée ailleurs, mais elle ne dévoilà pas ce qu'elle pensait se concentrant ensuite sur son repas.

"Tu souhaiterais visiter quel endroit la prochaine fois ?"
Demanda t'elle d'une voix normale à Kimiko, ce rendez-vous n'avait pas été super concluant, mais le prochain serait mieux à coup-sûr. Hideko réfléchi aux fêtes de fins d'années qui arrivaient bientôt et elle savait que cette période concordait aussi avec les examens de fin de semestre, donc leur prochain rendez-vous serait le dernier avant l'année prochaine et peut-être qu'elles ne se verraient pas non plus durant les fêtes. "Kimiko, tu as prévu de rentrer dans ta demeure pour les fêtes de fin d'années ? Pour ma part, je vais sans doute passer le réveillon de noël chez mes grand-parents paternels et celui de nouvel-an du côté maternel et toi ?" Elle ne disait pas cela du tout pour frimer ou se vanter, mais l'idée d'être si vite séparée de Kimiko qu'elle venait à peine de retrouver lui donnait l'impression d'une pointe au coeur sans qu'elle puisse expliquer réellement pourquoi.
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Mer 8 Nov - 23:16
Si Kimiko se permit tout de même de reprendre Hideko sur le terme de "viol", lui opposant plutôt le terme "d'agression sexuelle" dans un cas de ce type, elle ne commenta pas outre mesure l'information. Tout comme elle resta assez vague sur l'idée de dormir ensemble dans un même lit, avançant simplement son dernier argument logique.

"Cela pourrait bien arriver si on essaye de dormir à deux dans un lit une place. Même si nous ne sommes pas très épaisses, on risque tout de même de se gêner pour dormir, effectivement. Surtout si toi, tu n'arrives pas à t'empêcher de remuer pour tenter de me câliner ou de m'embrasser."
Suite à quoi les deux jeunes filles partirent dîner comme cela était prévu. Comme d'habitude, Kimiko opta pour un plat léger et entièrement vegan, et le mangeait avec lenteur d'un air un peu absent. Aussi, face au questionnement d'Hideko, Kimiko répondit d'un simple haussement d'épaules.

"Dans un endroit  calme, je suppose, où nous pourrions continuer à discuter ensemble."

Laissant un petit silence s'installer, Kimiko finit par répondre aux autres questions d'Hideko.

"Je suppose qu'il faudra bien que je rentre, oui. Au moins un peu. De toute façon nous nous reverrons forcément au cours de ces vacances."
Kimiko ne se sentit pas obligée de préciser la raison pour laquelle elles se reverront forcément : en effet, Hideko ne pouvait pas ignorer qu'elles seraient toutes les deux contraintes et forcées de se rendre, comme chaque année, ce que Kimiko a nommé "le bal du désintérêt" qui se déroule systématiquement à la fin de l'année et où se retrouvent tout les grands du pays, ainsi que leurs enfants respectifs. Il s'agissait toujours d'un moment pénible pour Kimiko et vraisemblablement pour Kimiko, car elles devaient systématiquement faire semblant d'être ravies de voir des personnes souvent sans grand intérêt, et qui cherchaient, d'une manière ou d'une autre, à se rapprocher d'elles. Tout était alors une question de subtilité : ne pas renvoyer trop vite et trop violemment chaque prétendant pour ne pas se faire d'ennemis dans le monde et pour éviter qu'un autre prenne trop vite la place laissée vacante, tout en douchant toute tentative de rapprochement malvenue. Il s'agissait d'une véritable gymnastique orale, que Kimiko avait toujours manié avec grand art.
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Jeu 9 Nov - 11:40
Hideko hocha la tête face aux dires de Kimiko et reprit "J'aime t'embrasser, mais je sais quand même me retenir, si c'est pour pouvoir passer une nuit reposante" Dit-elle simplement et c'était la stricte vérité, Hideko bien qu'aimant boucoup l'idée de câliner et embrasser Kimiko pouvait en faire l'impasse ou du moins se l'interdir pour pouvoir dormir. "Et si vraiment au bout d'un moment nous ne trouvons pas le sommeil alors je retournerais dans mon lit, ce n'est pas comme-ci j'avais à traverser le couloir pour devoir y aller..."

Le diner se passa tout à fait calmement pour les deux filles et Kimiko répondit d'un air détaché à sa question ce qui la fit très légèrement tiqué, mais elle s'efforça de ne rien laisser paraître et posa plutôt une autre question
"Oui enfin ça on peu le faire tout les jours dans la chambre...se parler dans un endroit calme, mais il n'y a aucun endroit que tu voudrais visiter ou autre ?" Demanda t'elle un peu curieuse, elle ne comprenait pas comment Kimiko pouvait paraître si détâchée et même pas un peu curieuse de découvrir la ville dans laquelle elles évoluaient à présent.

Hideko n'avait pas oublié qu'elles allaient se revoir pour le bal de fin d'année comme chaque année depuis qu'elles avaient 10 ans. Hideko avait absolument horreur de ces retrouvailles avec les membres de chaques grandes familles à dire vrai la seule chose qui l'enthousiasmait à l'époque c'était de pouvoir retrouver Kimiko et elle ne pouvait pas ignorer ce fameux événement étant donné que cette année c'était chez elle que les invités étaient reçus. Elle ne pouvait pas y échapper même en prétextant être souffrante c'était exclus d'avance.

"Oui, c'est vrai, je peux même te dire que la réception se fera dans la demeure de ma famille" Révéla t'elle en y pensant, c'était certain que son père allait encore joué des coudes pour que la fête soit la plus somptueuse, la plus ceci et la plus cela, il aimait bien essayer de prouver sa supériorité de cette façon ce qu'Hideko trouvait absolument ridicule. Hideko n'ignorait pas que Kimiko détestait ce genre de réception au moins autant qu'elle le faisait, elle détestait devoir jouer la comédie avec des gens qu'elle n'appréciait pas du tout et qui était selon elle de véritables égoïste et elle ajouta.

"L'avantage c'est que je connais le terrain par coeur donc...il sera plus simple pour nous deux de fausser compagnie ni vu ni connu "
Dit-elle de façon un peu espiègle tout en terminant son repas.
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Dim 12 Nov - 13:13
Kimiko ne releva pas plus loin les remarques d'Hideko en ce qui concerne la possibilité de dormir à deux : après tout, il serait toujours temps d'aviser le moment venu. Et, puisqu'Hideko semblait, elle, s'intéresser particulièrement à la ville, Kimiko lui renvoya simplement la question. Après tout, c'était Hideko qui avait émit l'idée de se promener en dehors de l'Académie, alors même que Kimiko était plutôt du genre à ne pas trop sortir des murs dans lesquelles elle se trouvait.

"Si tu as des endroits qui te plaisent, on pourra toujours y aller, si tu y tiens."
Continuant alors leur discussion autour de leur repas à propos de la prochaine réception, qui se déroulera effectivement chez Hideko, Kimiko hocha lentement la tête concernant la possibilité de "s'échapper" plus ou moins facilement de celle-ci. Même si en réalité cela risquait, en réalité, d'être plus compliqué que cela, dans le sens où Hideko sera bien forcée de rester plus longtemps que ce qu'elle le voudrait bien en tant qu'héritière de ceux qui recevaient cette année. Puis Kimiko eut une idée, juste pour embêter Hideko : elle savait bien que l'idée n'était absolument pas réaliste, mais elle trouvait ça amusant de supputer une telle idée, juste pour l'exercice intellectuel - et pour voir comment Hideko saurait gérer l'information. Aussi, prenant un air sérieux, Kimiko lança son idée parfaitement absurde à Hideko.

"Sinon, pour échapper plus facilement à tout cela, on pourrait aussi annoncer nos fiançailles. Cela permettrait de justifier le fait que nous soyons tout le temps ensemble, tout en nous tranquillisant concernant nos prétendants respectifs. Et sans nulle doute que la réception serait moins ennuyeuse."
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Lun 13 Nov - 10:30
Hideko hocha la tête lentement lorsque Kimiko lui proposa simplement de dire lorsqu'il y aurait un endroit qu'elle voudrait visiter et elle sourit, pour le moment elle n'y avait pas vraiment encore réfléchit et surtout elle ne s'était pas encore renseignée sur les endroits intéressants.

Hideko buvait un verre d'eau lorsque Kimiko émit l'idée la plus surprenante qu'elle avait entendu sortir de la bouche de kimiko et heureusement qu'Hideko savait se tenir un minimum sinon, Kimiko se serait retrouver arrosée par le contenu de sa bouche qu'elle se contenta d'avaler en reposant son verre d'un air sérieux. A présent que Kimiko avait planté cette idée dans sa tête, Hideko la faisait germer, elle avait l'air sérieuse lorsqu'elle lui avait proposé.


"Kimiko tu es vraiment sérieuse dans ta demande de fiançailles ? Ce n'est pas un peu rapide tout de même ? Il est vrai que tu as au moins raison sur plusieurs points tels que le fait qu'on ne se fera plus harcelées par des prétendants qui recherches activement nos faveurs. J'aurais préféré que tu émette ta demande autrement qu'autour d'un diner dans un réfectoire scolaire, mais si tu es sérieuse alors j'accepte, mais on va vraiment annoncer cette nouvelle de but en blanc à la fête ? Normalement ne devrait-on pas d'abord en parler à nos parents respectifs ?"
Hideko avait tant de questions dans la tête, tant d'informations différentes qui tournaient et en même temps elle regardait Kimiko ne sachant pas si elle devait prendre sa demande de façon sérieuse ou si elle cherchait à la perdre ? Dans le second cas de figure, elle avat totalement réussit son exercice.

Il était vrai qu'elle avait parlé de mariage et d'enfants, alors peut-être que cette demande était sérieuse, Hideko ne savait pas réellement comment réagir devait-elle se montrer enthousiaste ? En tout cas elle semblait complètement perdue, prise de court sans réellement avoir eu le temps de se retourner et de réfléchir.


Il ne s'étaient passées tout au plus qu'une ou deux minutes, mais Hideko avait l'impression que ça faisait plus longtemps que cela, elle apporta son plateau avec son bol et ses couverts dans le réceptacle prévu à cet endroit et attendit que Kimiko fasse de même avant de retourner avec elle dans la chambre.
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Lun 13 Nov - 17:52
Voilà qui était intéressant. Ainsi, Hideko avait pris très au sérieux sa proposition, avec à peine une hésitation au tout début de la proposition. Au point même d'accepter sans même y réfléchir plus avant. Et tout en continuant à l'interroger, alors qu'elles étaient en train de ranger leur plateau respectif. Et, tout le long de cette conversation, Kimiko ne dit absolument rien, laissant Hideko à ses pensées et à ses supputations, sans répondre le moins du monde. Pour autant, Kimiko n'oublia pas un seul instant qu'il s'agissait d'une proposition qui n'était pas du tout réaliste, et pour une raison qu'Hideko avait finalement formulé assez vite : c'était effectivement trop rapide pour Hideko, sans le moindre doute possible. Chose que Kimiko finit par reprendre, après qu'elles soient à nouveau rentrées dans leur chambre et qu'elles avaient entreprit chacune de leur côté de se mettre en tenue de nuit.

"Tu as raison sur une chose, Hideko. C'est sans doute une décision trop rapide pour toi. Il faut d'abord que tu sois au clair avec tes propres sentiments envers moi."
Aux yeux de Kimiko, c'était bien le véritable problème : comment savoir si c'était tenable, alors qu'Hideko se basait sur un simple ressenti? Kimiko avait bien étudié la question, et de son point de vue, tout était clair : Hideko était un très bon parti, le meilleur parti possible, même, et elle s'entendait très bien avec elle. Et cela lui était largement suffisant. Qui plus est, elle était sa muse, et si cela était bien basé également sur un sentiment qui pouvait donc très bien se dissiper à moyen ou long terme, le reste de la proposition n'en était pas moins toujours aussi solide.
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Lun 13 Nov - 19:24
Hideko se dévêtait pour pouvoir mettre sa tenue pour la nuit lorsque Kimiko lui parla d'être au clair avec ses sentiments, qu'est-ce que ça sous-entendait ? Hideko doutait donc de la véracité de son ressenti ? Encore ? C'était la meilleure, oui bon c'est vrai qu'un ressentit ne valait pas toujours une bonne prise de décision conscenscieuse, mais quand-même Hideko était certaine de la véracité de son amour envers Kimiko et même si celle-ci ne semblait pas vouloir essayer de comprendre ce sentiment, Hideko elle en était certaine et elle savait qu'il n'était pas fait pour disparaître.

Hideko termina de faire glisser son t-shirt sur sa peau et elle s'assit délicatement sur son lit laissant à Kimiko tout le loisirs de terminer de se changer.

"... Pourquoi tu viens faire germer ces idées dans ma tête si c'est pour me faire ce genre de remarques après coup ?"
Demanda t'elle sans vraiment hausser le ton de la voix même si un léger pincement était perceptible. Hideko plia et rangea ses vêtements correctement en finissant par demander.

"Tu as fini de te changer ?"

Elle attendit d'en avoir la réponse positive avant de passer du côté de Kimiko et venir se mettre devant elle avec son oreiller en main. Elle n'avait pas oublier que ce soir, elles tenteraient de dormir ensemble, mais avant ... Hideko s'approcha de Kimiko un peu plus prêt et posa son oreiller dans le lit au passage venant lui demander très sérieusement en la regardant directement dans les yeux.

"Kimiko est-ce que tu as envie de reprendre là ou nous nous étions stoppées la dernière fois ?"
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Lun 13 Nov - 23:17
Kimiko entendit bien qu'Hideko était un peu vexée par sa remarque - cela s'entendait dans sa voix. Aussi bizarre que cela puisse paraisse, Kimiko en ressentait un certain... Amusement. Elle sentit même un léger sourire se dessiner sur ses lèvres, avant de le réprimer sévèrement : il n'était pas convenable de se laisser aller à de tels sentiments quand on parlait de choses aussi sérieuses. Aussi se força-t-elle à répondre d'une voix neutre, après avoir fini de s'habiller pour la nuit - et après avoir méthodiquement tiré toutes ses affaires de son côté de lit, pour ne laisser aucune trace de sa présence du côté de son lit qu'elle "offrait" à Hideko. A sa gauche, bien évidemment.

"Oui, c'est bon, j'ai fini de me préparer. Tu peux venir si tu veux. Et... Je voulais simplement voir ce que tu en pensais, c'est tout."
Quand Hideko vint la rejoindre, Kimiko lui rendit son regard, lui rendant son regard dans lequel elle percevait une certaine... défiance, ou quelque chose du genre. Comme si elles s'étaient toutes les deux mises sur la défensive, comme si elles s'attendaient toutes les deux à ce que l'une saute physiquement sur l'autre et qu'elles s'attendaient à repousser adroitement cet assaut. Oui, c'était bien quelque chose de ce genre. Tant et si bien que les paroles d'Hideko concernant la reprise de "là où elles s'étaient stoppées la dernière fois" furent presque réceptionnées comme une balle dans un blindage en acier : une légère déformation, mais pas de panique de celle qui était derrière. C'est pourquoi Kimiko répondit d'un ton proche de celui employé par Hideko pour former cette phrase pleine de cette légère défiance, de cette légère extériorisation de tout sentiment.

"Tu veux dire quand je t'ai demandé de te déshabiller à moitié et que j'ai entrepris de passer mes mains sur ton corps? Peut-être, il faut voir plus tard. Pour le moment je pense qu'il serait plus raisonnable que l'on aille simplement se coucher, histoire de voir si l'on arrive à se supporter l'une l'autre dans le même lit. Et puis je ne voudrai pas que tu attrapes froid pendant que je réfléchis à ce que je voudrai faire du reste de ton corps, Hideko-chan."
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Mar 14 Nov - 9:51
Hideko passa donc de l'autre côté écoutant la fin de la phrase de Kimiko qui voulait savoir ce qu'elle en pensait.

"Je t'avoue que tu m'as un peu prise de court, en soi me fiancer avec toi ça ne me dérange pas je suis certaine de ce que je ressens et je n'en ai aucun doute, mais pour moi se fiancer à quelqu'un ça signifie qu'on lui fait pleinement confiance au point de lui révéler le moindre de ses secrets ou de ses pensées les plus profondes... or, nous avons déjà du mal à communiquer parfois sans parler du fait qu'on ne peut pas nier qu'on en est qu'aux balbutiements hésitants de notre couple et que l'on est pas encore réellement prête à passer à l'étape des fiançailles tant qu'on n'en a pas encore épprouver la solidité n'est-ce pas ?" Hideko avait parlé d'un ton pleine de passion, elle était tout sauf réellement neutre à cet instant même son visage était expressif, on pouvait y lire de l'amour, de la surprise et tout un tas d'autres sentiments mélangés et qui semblaient engloutis par une certaine crainte ou peut-être était-elle nuste un peu nerveuse.

C'était Kimiko qui l'avait rendue aussi nerveuse, avec ces idées de fiançailles quoi qu'il en soit la suite de son explication la fit hocher simplement la tête au début et puis rougir extrèmement fort, tant et si bien qu'elle ne pu retenir un petit cris de surprise avant de déclarer en bégayant et avec gêne.


"Ki...Kimiko...on...on dirait une tueuse en série quand tu me dis ça comme-ça !" Hideko n'attendit pas son reste et elle s'installa dans le lit de côté et son visage tourné vers celui de Kimiko et elles étaient très proche, plus proche qu'elles ne l'avaient jamais été. Hideko ne bougeait pas et elle entreprit de fermer les yeux pour se calmer et essayer de reprendre sa couleur de peau d'origine, elle avait laissé assez de place à Kimiko et de toutes façon, elles étaient assez minces l'une l'autre. Hideko pouvoir entendre sa respiration, sentir même son soufle sur son visage, elle sentait la chaleur de son corps irradier près du sien, elle entendait les couvertures bruisser légèrement avec la respiration tranquile de Kimiko, elle entendait son propre coeur battre avec force contre sa poitrine et se demandait si Kimiko pouvait ausi lentendre à cette distance aussi courte ?

Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Mer 15 Nov - 23:03
Kimiko écouta patiemment les interrogations que se posait Hideko sur leur couple. Patiemment, parce qu'aux yeux de Kimiko, cela revenait très exactement à ce qu'elle avait dit précédemment : c'était à Hideko de faire un travail sur elle-même, d'être au clair sur ses sentiments. Rien d'autre. Au point que Kimiko finit par simplement reformuler ses propos précédents, comme pour souligner qu'elle avait raison depuis tout à l'heure.

"Prends donc le temps qu'il te faut pour te décider, Hideko-chan. Comme je le disais, c'était juste une façon de formuler quelque chose de concret. Mais si tu ne t'y sens pas prête, il est bien évident qu'il faut attendre que tu sois sûre de toi, effectivement."
Sans rien ajouter de plus, Kimiko se coucha alors dans son lit, tournant le dos à Hideko, posant ses lunettes sur sa table de nuit et éteignant sa lampe de chevet avant de poser sa tête sur son oreiller. Sans nulle doute se serait-elle endormie ainsi si elle n'avait pas fini par sentir et entendre qu'Hideko était nerveuse, tant et si bien qu'elle s'agitait légèrement, au point qu'il n'était pas difficile de deviner qu'elle ne dormait toujours pas. Chose à quoi Kimiko finit par répondre en se tournant vers Hideko.

"Tu ne dors toujours pas. Si cela peut te rassurer, je te rappelle que je ne m'opposerai pas à toi si tu décidais de me prendre dans tes bras ou si tu tentais de m'embrasser."
Kimiko espérait bien qu'ainsi, Hideko retrouverait enfin son calme et qu'elles pourraient enfin dormir tranquillement chacune de leur côté dans ce lit.
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Jeu 16 Nov - 9:38
Hideko soupira intérieurement sans rien laisser paraître parce ce que venait de dire Kimiko était exactement ce qu'elle avait dit quelques minutes plus tôt, elle n'avait soit pas écouté ce qu'elle avait dit, soit elle n'en avait que faire ou encore elle ne savait pas quoi dire d'autre ? Hideko préféra se taire, la nuit lui porterait peut-être conseil, c'était un adage qu'elle avait souvent entendu.

Elle était tellement nerveuse que ses sens l'avait trahie, elle pensait que Kimiko était face à face avec elle alors qu'elle lui offrait son dos, elle le regardait pensant que Kimiko devait déjà dormir jusqu'à ce que sa voix résonne dans la pièce. Hideko ouvrit les yeux pour croiser ceux de Kimiko qui n'avait pas de lunettes. Elle réduisit alors l'écart entre elles deux et vint poser sa tête contre le haut de son corps assez délicatement, elle ne voulait pas risquer de lui écraser quelque-chose.

Hideko ne se posait pas plus de questions que cela, elle était contre Kimiko et effectivement cela la calma, c'était apaisant, chaud et agréable et elle se détendit assez rapidement.


"Si tu veux m'embrasser je ne m'y opposerais pas non plus"
l'informa-t-elle d'une voix basse en se replaçant contre son amie, la tête posée juste en dessous de la sienne. Finissant par somnoler, si Kimiko ne faisait rien alors elle finirait probablement par s'endormir dans peu de temps. En fin de compte, cette journée avait tout de même été épuisante et à présent qu'elle était sereinement dans les bras de Kimiko, elle s'en rendait compte, elles n'avaient pas arrêté de la journée.
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Dim 19 Nov - 17:18
Une fois le calme revenu, Kimiko finit elle-même par s'endormir, enfin.

Se réveillant le lendemain matin, Kimiko constata que leur position avait peu varié au cours de la nuit. Tout juste avait-elle finit, au cours de la nuit, par replier ses deux bras qui entourait le corps d'Hideko sur la poitrine de celle-ci, les mains en bonne partie posée dessus, comme sur un matelas confortable. Les retirant alors sans bruit, ne pouvant guère bouger dans une telle position, Kimiko finit par tenter de réveiller doucement Hideko, d'abord en lui caressant doucement la joue du dos de sa main, lui caressant également les cheveux, avant de finir par lui parler doucement.

"Hideko-chan... Il est l'heure de se lever."
Une fois qu'Hideko lui laissa le champ libre, Kimiko se leva donc et se prépara comme tous les matins, se faisant un petit brin de toilette avant de s'habiller et de se recoiffer de manière impeccable, prenant la peine de remettre parfaitement ses lunettes en place. Puis, une fois apprêtée, profitant qu'Hideko avait quitté son lit, elle le refit entièrement et impeccablement, comme tout ce qu'elle faisait, comme toujours. Une fois satisfaite, Kimiko se retourna vers Hideko et, pour une fois, lui tendit ouvertement la main, attendant que celle-ci la lui prenne, lui expliquant ensuite la raison de son geste, de sa voix posée et logique.

"J'ai réfléchi, cette nuit. Puisque tu es à la fois ma muse, celle avec qui je dors dans le même lit et ma future fiancée, je ne pense pas qu'il soit choquant que l'on affiche discrètement que nous sommes ensemble. Cela me paraît la meilleure chose à faire actuellement."
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Dim 19 Nov - 19:05
Contrairement à ce qu'Hideko avait pensé, elle avait été suffisament fatiguée par la sortie pour dormir d'une traite sans aucun problème toute la nuit et elle avait fait un tellement beau rêve, elle était encore dans son rêve lorsquelle entendit la voix lointaine de Kimiko lui parler et devenir de plus en plus proche. Elle fini par ouvrir lentement ses yeux pour voir ceux de Kimiko et sentir ses caresses sur ses cheveux, sa joue. Hideko roula de l'autre côté encore un peu endormie laissant juste Kimiko sortir du lit avant de faire pareille quelques minutes à peine plus tard prenant le temps de s'étirer et de ranger son oreiller qui ne lui avait pas servit de toute la nuit.

Elle entreprit d'aller elle-même se rafraîchir, brisses ses dents, ses cheveux avant de s'habiller dans une tenuecivile puisque c'était encore le week-end. Lorsqu'elle eu terminé de se préparer, elle se sentit un peu honteuse de laisser à Kimiko le soin de refaire le lit où ellees avaient dormi toute les deux toute seule. Hideko la regardait faire et alors qu'elles allaient se rendre en bas pour petit-déjeuner, elle glissa ses yeux vers le bas et la main de Kimiko paume tendue vers elle avant de la lui prendre un peu perplexe écoutant ses raisons.

Hideko sentit son coeur s'accélérer, un sourire sincère et heureux fendit son visage, elle se sentait tellement heureuse qu'elle ne pu que lâcher la main de Kimiko pour venir la prendre dans ses bras, plutôt se jeter carrément dessus et la serrer fort dans ses bras et enfin elle lui parla pour la première fois de la journée.


"Bon...bonjour Kimiko, je suis tellement heureuse" Dit-elle en venant lui déposer un bref et délicat petit baiser sur la bouche avant de prendre sa main, elle était visiblement très heureuse avec son sourire jusqu'à ses oreilles et pour peu elle se serait presque mise à chantonner tout en bondissant comme un chamois, mais elle savait se contenir et elle se contenta de prendre la main de Kimiko. C'était discret, ça pouvait être prit pour un signe d'amitié par celles qui le désiraient ou pas un signe de plus d'amitié ça restait vraiment à la discrétion et à l'imagination des gens que de décider de s'en faire une idée ou non. Pour Hideko ce n'était pas important, elle, elle savait et Kimiko savait aussi et c'était tout ce qui comptait.

Hideko ne lâcha pas la main de Kimiko lorsqu'elles arrivèrent à la salle du raps, elle fit même une très légère pression dans sa main pour être certaine de garder celle de Kimiko correctement. Après, elle n'avait pas vraiment vérifier si des filles l'avaient remarquées ou non, elle avait entendu de brefs chuchotement, mais elle n'y prêta pas vraiment attention. Elle détacha sa main de celle de Kimiko simplement pour se servir et ramener son plateau c'était plus facile ainsi.


"Est-ce que tu as bien dormi ? Je ne t'ai pas trop dérangée ?" Demanda t'elle très discrètement même si une troisième question transpirait la fameuse: est-ce que je peux dormir avec toi encore cette nuit ?
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Dim 19 Nov - 22:08
La réaction d'Hideko à ses propos parurent particulièrement démesurés à Kimiko, qui n'en répondit pour autant rien : si celle-ci était heureuse de la situation, tant mieux pour elle. Se contentant simplement de se défroisser légèrement, Kimiko alla donc déjeuner en compagnie d'Hideko, comme d'habitude. Et si tout se passait dans un certain silence, Kimiko ne répondit à Hideko qu'une fois qu'elles se retrouvèrent seules, avec un petit déjeuner très habituel chacune. Et, comme d'habitude, Kimiko répondit d'une voix posée et neutre, comme c'était souvent son cas face à des questions qu'elle trouvait d'une banalité excessive, en sachant que la réponse était de toute façon déjà entendue, dès l'origine de la question.

"Oui. Et non."

Kimiko trouvait bizarre qu'Hideko lui pose de telles questions, qu'elle n'avait pas prononcée jusque-là les jours précédents. Il devait y avoir quelque chose qui devait la perturber, pour que celle-ci se sente obligée de tenir une conversation aussi convenue. Aussi, la regardant d'un air attentif, Kimiko lui posa directement la question, pour que les choses soient au clair.

"Tu as l'air bizarre ce matin. Il y a quelque chose qui te dérange?"
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Lun 20 Nov - 11:29
La réponse avait été tellement courte qu'Hideko avait bien comprit que sa question avait juste été stupide, mais pour sa part, elle avait passée une excellente nuit nichée ainsi dans les bras de Kimiko et la journée commençait très bien selon elle, que Kimiko souhaite ainsi afficher leur couple était un grand pas en avant pour elles et ça la mettait de très bonne humeur. Hideko leva le regard vers Kimiko qui lui disait qu'elle avait l'air étrange et lui demandait ce qui la dérangeait pour peu, elle aurait presque pu croire qu'elle était inquiète, mais ça ne devait pas être cela qui l'avait poussée à lui posée cette question.

Hideko répondit avec le sourire qui ne l'avait pas quittée depuis son réveil et elle dodelina sa tête d'un signe négatif avant de répondre pleine de joie de vivre
"Non! Non tout va bien, je suis juste très heureuse et en fait je voulais te demander si tu m'autorisais à dormir avec toi encore cette nuit ? On pourrait peut-être profiter que nous n'avons pas cours pour rapprocher nos deux lits et faire l'achat d'une couvertures double non ?"

Hideko était rayonnante de joie et rien n'aurait pu gâcher sa journée, elle était avec Kimiko, elle avait passé la nuit avec et en plus elles s'affichaient comme était officiellement un couple, c'était du pure bonheur. Le petit déjeuner était une simple formalité aussi lorsqu'elle termina son repas du matin et débarassa son plateau elle vint naturellement prendre la main de Kimiko pour la remorquer derrière elle jusqu'à la chambre.

"Oh! Tu crois qu'il y a des magasins d'ouverts ? Je n'ai pas pensé au fait que l'on était un dimanche..."
Dit-elle pensive. "On pourra peut-être changer les meubles cette après-midi ? J'aimerais bien répéter mon prochain enchainement pour demain... tu veux m'accompagner ? "
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Artiste de la logique

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Mar 21 Nov - 22:31
Décidément, Kimiko avait du mal à comprendre Hideko aujourd'hui. Plus celle-ci souriait à tout va, plus Kimiko se refermait dans son incompréhension. Aussi quand celle-ci lui dit qu'elle était simplement très heureuse, Kimiko lui jeta un regard bizarre, car elle ne voyait absolument ce qu'il lui valait un tel saut d'humeur. Elle n'avait rien dit ou fait de spécial pourtant, en dehors d'annoncer une vérité évidente. Etait-ce cela qui mettait Hideko dans un tel état? Non, c'était tout simplement illogique : il devait y avoir une autre explication. Aussi Kimiko répondait-elle lentement aux questions d'Hideko, car elle cherchait à analyser ses réactions. Peut-être avait-elle de la fièvre ou peut-être était-elle malade, tout simplement.

"Je suppose que l'on peut faire tout ça, oui. C'est la proposition que j'avais formulée hier. Et en ce qui concerne draps et couvertures, on peut toujours se contenter de celles que l'on a pour le moment, surtout dans la mesure où tu sembles avoir besoin de dormir tout contre moi la nuit."
Kimiko pesait tout ses mots, approuvant ensuite de la tête la proposition d'Hideko de l'accompagner pendant qu'elle va répéter son exercice de danse. Après tout Kimiko pouvait toujours continuer à travailler pendant ce temps, rien ne l'empêchait de dessiner ailleurs que dans sa chambre.
Date d'inscription : 12/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Mer 22 Nov - 10:53
Contenu sponsorisé
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Musée
Premier rendez-vous galant au milieu des ossements [PV Kimiko]

Sauter vers: