Premier rendez-vous galant au milieu des ossements [PV Kimiko]

 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Musée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 29 Oct - 16:35
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
A la réponse d'Hideko, il paraissait clair qu'elles n'utilisaient tout simplement pas les mêmes codes de compréhension, ce qui créait des biais et des moments de confusion. Et comme le soulignait Hideko justement, il était effectivement important qu'elles harmonisent leur façon de communiquer, histoire d'arriver à une situation où ce genre de problème n'arriverait plus. Et là-dessus, Kimiko était parfaitement d'accord : il fallait absolument qu'Hideko adopte un code de compréhension valable et sans équivoque, c'est-à-dire le même que celui que suivait Kimiko. Il n'y avait pas de discussion à avoir là-dessus. Et elle le lui en fit donc part, lui répondant d'une voix calme et parfaitement posée et maîtrisée, d'autant plus qu'elle assénait une vérité qui ne pouvait être contestée à ses yeux.

"Tu as raison, et nous devons donc fixer des règles de communication. Le plus simple, c'est simplement que tu me demandes quand tu as besoin ou que tu désires quelque chose de ma part. Je te répondrai alors oui ou non, tout en me laissant si la question est à réfléchir un petit temps de réflexion. Tout comme je te le demande à toi, en fait, à chaque fois que je t'ai demandé quelque chose. Il ne s'agit pas de m'obliger ou de t'obliger à faire quoi que ce soit, mais bien que chacune accepte ou non de manière libre, d'accorder son consentement à un comportement quelconque de l'une envers l'autre."
Laissant quelques secondes le silence s'installer pour bien marquer le changement de conversation, Kimiko remonta ensuite légèrement à nouveau ses lunettes sur son nez, avant de répondre, cette fois, au reste des questionnements d'Hideko.

"En ce qui concerne le fait que je peux te toucher et te déshabiller, c'est uniquement parce que tu me l'as autorisé que je me le permets. Tout comme je t'ai demandé l'autorisation de t'embrasser quand je le déciderai. Tout comme je t'ai autorisé à m'embrasser quand tu en as envie. Le reste, on n'en a tout simplement jamais parlé. Mais si tu y tiens, on peut toujours en discuter. Simplement, je voudrai simplement comprendre pourquoi tu ressens un tel besoin de venir me toucher, comme ça, sans raison clairement définie. Pour moi, par exemple, cela relève de la simple curiosité, mais aussi pour pouvoir mieux comprendre la forme de tes courbes et de la texture de ta peau, de la douceur de ta poitrine et de la souplesse de tes muscles. Cela est important pour moi, d'où le fait que je t'avais demandé de bien vouloir te déshabiller devant moi, puis de bien vouloir me laisser te toucher. Ce n'est pas plus compliqué que cela."
Kimiko regardait Hideko droit dans les yeux, son regard étant à la fois teinté d'une grande certitude et d'une forme d'interrogation sur ce que recherchait Hideko ici. Car les motivations d'Hideko paraissaient vraiment floues et étranges à Kimiko : elle n'arrivait tout simplement pas à les comprendre ou même à les envisager comme valables. Mais que pouvait donc être cette fameuse tendresse qu'Hideko cherchait à obtenir? La chose n'était absolument pas évidente pour Kimiko.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 17:10
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko se sentait soulagée qu'enfin Kimiko la comprenne, enfin elles étaient arrivées à une entente et l'angoisse permanente de la danseuse s'étiolait petit à petit au fur et à mesure que Kimiko lui expliquait leur nouvelle façon de communiquer, c'était simple, c'était claire et concis et c'est exactement ce qu'Hideko voulait entendre, elle avait absolument horreur de devoir se dépatouiller dans quelques-chose de flou à ses yeux et donc de rendre les choses difficiles, elle avait peur parfois d'agir envers Kimiko peur que celle-ci soit fâchée et d'autre fois c'était au contraire ce qu'elle attendait alors c'était assez stressant. Voilà donc un consensus qui se dégageait et qui lui faisait grand paisible à entendre tout simplement.

"Kimiko tu ne saurais jamais à quel point ça me fait plaisir d'avoir cette conversation avec toi ! J'ai absolument horreur de mettre les pieds ou les mains dans le brouillard et toute cette situation floue ça me mettait une épée sur la gorge à un point. Je suis entièrement d'accord dorénavant lorsque je te solliciterais pour quelque-chose de plus intime je te demanderais ton consentement avant et tu feras pareil aussi, c'est parfait."
Après lui avoir confier cela, elle attendit patiemment que Kimiko reprenne la conversation pour lui faire part de la réponse à ses autres questions.

Là encore ce n'était vraiment pas la réponse qu'Hideko attendait, mais venant de Kimiko ça ne l'étonnait plus cette jeune fille était toujours d'une logique imparabke et à ses yeux elle ne s'écartait jamais réellement du chemin qu'elle décidait de prendre ce qui au fond était honorable d'une certaine façon et un peu embêtante du point de vue d'Hideko parce que devoir mettre des mots sur ce qu'elle avait envie et surtout une raison valable aux yeux de Kimiko pour le faire c'était difficile. Elles étaient parfois diamétralement opposée et elle se doutait fortement que si pour elle certaines choses étaient dans sa propre logique ça ne cadrerait pas forcément avec celle de Kimiko.


"En fait Kimiko ce n'est pas une réponse très facile à définir ce que tu me demande là, il y a une certaine curiosité envers toi et ça doit jouer aussi, une envie de te découvrir, mais je pense que c'est plus profond qu'une simple curiosité passagère comme on pourrait en avoir pour un jouet qu'on voit pour la première fois et là je te parle du concept de sentiment. Je sais que ça peut sembler compliqué, mais dans ma logique propre, au vu des sentiments particuliers que je te portes il y a aussi une certaine forme de désir qui l'accompagne et j'ai un peu du mal à les contrôler c'est agréable et c'est fort, quand je me rapproche de toi ou que j'ai un contact peut importe lequel avec toi ça me fais plaisir, mais pas un plaisir mental...c'est plus...physique tu vois comme par exemple quelqu'un qui te masse le dos c'est agréable physiquement bien imagine ça mais en beaucoup plus fort et partout dans le corps et c'est comme-ci il n'y avait que toi qui me le procurait d'une certaine façon même si ça peut sembler péjoratif de le présenter comme-ça c'est un peu comme une sorte d'obsession ou de drogue...enfin je m'exprime sans doute mal, mais c'est tellement abstrait que je n'arrive pas vraiment à choisir des mots plus appropriés pour te le faire comprendre."
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 0:37
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Si Kimiko était ravie d'apprendre qu'Hideko comptait enfin suivre une démarche logique quant à la mise en place d'une bonne communication, il s'avéra que cette bonne résolution se transforma en une sorte d’imbroglio obscur et incompréhensible la seconde d'après. Mais que diable venait faire ici les sentiments dont elle se mettait à parler, sentiments qui se trouvaient, en plus, être extrêmement flous et impossible à décrire précisément? C'est justement typiquement le genre de choses auxquelles Kimiko refusait de céder! Comment pouvait donc se fier à de vagues sensations, aussi obscures qu'éphémères et variables? Non, cela n'avait strictement aucun sens aux yeux de Kimiko, et, tout au plus, le fait qu'Hideko reformulait le fait qu'elle ressentait un désir physique pour elle provoquait dans l'esprit de Kimiko un vague dégoût. Non pas d'Hideko elle-même, mais bien d'elle, car son corps n'avait objectivement rien de remarquable ou d'intéressant. Cela prouvait bien la futilité des sentiments, qui ne représentaient donc absolument rien de bon. Pourtant, il allait falloir répondre quelque chose à Hideko. Aussi Kimiko se contenta de rester le plus vague possible dans sa réponse, pour ne pas trop heurter Hideko sur le sujet pour le moment.


"C'est effectivement très vague et abstrait ce que tu dis là, mais cela n'a pas trop d'importance. Concentrons-nous plutôt sur nos projets, d'accord?"

Kimiko préférait systématiquement se fier à des faits, à des choses concrètes, tangibles et réelles. Elle était avant tout une personne pragmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 9:38
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko se taisa en écoutant la réponse de Kimiko face à ses explications complètement floue et comme elle s'y attendait, celle-ci ne comprenait rien et en même temps, elle ne pouvait pas lui en vouloir puisqu'elle même ne comprenait pas toujours ce qui lui arrivait. Elle lui proposa de se concentrer sur leur projet et le reste n'avait plus d'importance et Hideko hocha positivement la tête et pourtant cette notion de projet la dérangeait, elle ne prenait toujours pas le parti d'être un sujet d'expérience ou inversément, tout cela était compliqué...trop compliqué parfois, mais elle n'abandonnerait pas.

Hideko regardait Kimiko, depuis quand celle-ci avait cessé d'être souriante ? Elle l'avait toujours décrit comme quelqu'un de gentil et de souriant, mais ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas vu un beau sourire étirer ses lèvres. Elle ne pouvait pas forcer Kimiko a avoir des sentiments pour elle et peut-être qu'elle n'en avait tout simplement pas envie et que c'était pour cette raison qu'elle trouvait cela sans importance ? Où alors elle était trop enfermée dans sa logique scientifique pour accepter ce concempt de sentiments vagues ? Hideko préféra se taire et se concentrer sur la belle vue qui s'offrait à elle, c'était réellement magnifique comme décor. A présent elle se demandait effectivement comment c'était de danser sur cette plateforme complètement transparente ?

Hideko fit quelques petits mouvements discrets s'accordant avec la musique de fond classique, elle ne s'attendait pas à un autre genre de musique dans un musée à dire vrai. Hideko ne fit pas plus de mouvements, c'était juste pour voir et par curiosité et rien de plus et surtout elle n'avait aucune envie de se donner en spectacle même si à par Kimiko et elle il n'y avait personne et en plus elle ne portait pas vraiment de tenue adéquate, pas de pointe, ni de maillot d'exercice et tout ce qu'elle risquait sans connaître l'espace c'était de se blesser, comme madame Pétrova l'avait souvent répété: il fallait se servir de tous ses autres sens pour danser, il ne suffisait pas juste d'avoir une bonne condition physique, il fallait pouvoir se servir de sa tête aussi.



Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 11:51
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Après leur conversation, Hideko commença doucement à bouger sur la plateforme transparente, se lançant légèrement dans ce qui ressemblait pour Kimiko à quelques exercices, à quelques pas de danse. Kimiko la regarda alors simplement un moment, avant de finalement sortir à nouveau son dessin à croquis, de s'assoir dans un coin de la plateforme et de tenter d'esquisser un croquis d'Hideko qui dansait sur cette fameuse plateforme. Oh, rien d'extraordinaire - elle n'avait pas les outils à sa disposition pour ça - mais cela lui faisait simplement plaisir de dessiner Hideko en train de danser. Celle-ci avait tout simplement l'air... Ailleurs quand elle dansait, et cela fit sourire légèrement Kimiko. Et elle essayait, purement et simplement, de "saisir" cet instant, pour tenter de mieux le comprendre plus tard. Il n'y avait pas ici qu'une simple danse sur une plateforme transparente. C'était... Quelque chose de plus, que Kimiko ne savait pas vraiment définir.

Se grattant légèrement le nez de perplexité face à cette idée, Kimiko regardait à nouveau Hideko et finit par lui demander, quand celle-ci commença à ralentir ses mouvements aériens.

"Dis-moi, Hideko-chan. Le fait d'être manifestement ma muse, celle qui m'inspire de nouvelles idées de dessin, cela est important pour toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 12:41
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Hideko eut terminé ses quelques petits exercices sans rien d'extraordinaires ou de difficile, elle remarqua que Kimiko avait sortit son carnet à croquis et elle regarda son visage, il avait l'air plus détendu, plus souriant c'était vraiment agréable de la voir avec cette douce expression et lorsqu'elle lui posa cette question Hideko lui sourit aussi, le fait d'être sa muse ne la dérangeait pas en réalité et dans une certaine mesure ça la flattait ce qui la dérangeait c'était cette histoire d'expérience scientifique. Hideko trouvait cela important, oui parce qu'en posant pour Kimiko alors elle l'aidait à s'améliorer. Hideko s'approcha donc d'un pas souple et délicat de Kimiko avant de s'accroupir devant elle de façon à ce que sa robe ne se relève pas et elle répondit d'une voix douce.

" Bien-sûr que c'est important pour moi"
Hideko se garda bien de dire que du moment que c'était pour l'aider alors ça restait important, même si l'idée d'être sa muse était un peu étrange et déroutant, elle ne se considérait pas exactement comme une de ses déesses artistiques dont la beauté était sans pareille. Hideko était curieuse alors elle posa une question.
"Je peux voir ? Ton dessin ?" Demanda t'elle avec un regard pétilliant avant de venir s'installer côtes à côtes avec Kimiko, il s'agissait vraiment de quelque-chose d'étrange que de se retrouver dessinée par quelqu'un et elle regarda par-dessus l'épaule de Kimiko, un croquis toutsimple au crayon et à première vue c'était ordinaire, mais quelque-chose se dégageait de ce dessin de plus subtil. Hideko était vraiment proche de Kimiko et elle la regarda ensuite.

"C'est vraiment comme-ça que tu me perçois alors ?" Hideko se trouvait vraiment belle sur ce simple croquis, mais elle n'était pas certaine qu'en vrai elle ne l'était réellement, en revanche Kimiko était vraiment très jolie avec ce visage souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 15:37
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Bien sûr, Hideko semblait ravie de savoir qu'elle était la muse de Kimiko. Ravie, mais à la fois... Troublée, ce que Kimiko comprenait partiellement. C'était sans doute bizarre, mais c'était réellement ce que Kimiko ressentait, et c'était une sensation permanente, certaine. Elle n'arrivait pas à l'expliquer réellement, mais la chose lui était tout simplement... Importante. Peut-être finirait-elle par trouver une raison exacte à cela. Mais en attendant, Kimiko acceptait cet état de fait et s'en contentait pour toute explication. Peut-être que cette sensation finirait par se dissiper d'elle-même... Ou peut-être pas. Difficile à savoir quand on ne maîtrisait pas la logique d'une sensation. Tout ce qu'elle comprenait, c'est que cette "sensation" l'aidait à mieux dessiner, et que ses dessins lui semblaient plus... beaux, mieux réussi. Sans qu'elle en comprenne la raison exacte.

Aussi, quand Hideko vint s'installer à côté d'elle tout en lui demandant si elle pouvait voir son croquis, Kimiko eu d'abord un léger moment de recul. Elle savait que son croquis n'était pas terminé, et cette impression l’inachevée la dérangea instinctivement. Puis, soupirant légèrement - son mouvement était stupide car Hideko voulait simplement voir où elle en était - Kimiko finit par montrer ce qu'elle était en train de faire. Et quand Hideko lui demanda si c'était ainsi que Kimiko la voyait, celle-ci prit ça presque comme une critique, chose qui se ressentit légèrement dans sa voix, sur la défensive.

"Non. Il n'est pas du tout terminé. Je n'ai pas encore eu le temps de peaufiner les détails. Attends, je te montre."
Et, sur ce, Kimiko commença, d'instinct et de mémoire, à redessiner un peu mieux les courbes d'Hideko. Les courbes de ses hanches et de ses fesses, de ses bras et de ses jambes, de ses mains et de son visage... Tout prenait sous ses petits coups de crayons plus d'ampleur, plus de finesse, plus de réalisme. Elle alla même jusqu'à réussi à mettre de l'ampleur à la tenue d'Hideko, tout en faisant en sorte que sa silhouette semble réellement flotter dans les airs sur ce début de plateforme qu'elle avait à peine esquissée pour le moment. Elle alla jusqu'à travailler sur les ombres d'une manière extrêmement précise, comme si chaque détail comptait. Et elle faisait tout cela sans quitter le moins du monde son dessin des yeux, comme si elle n'avait plus besoin de regarder Hideko pour savoir très exactement comment la dessiner. Cela pris bien sûr de nombreuses minutes, le tout dans un grand silence, avant que Kimiko finisse par relever son crayon de sa feuille.

"Bon, ce n'est pas encore parfait. J'ai l'impression qu'il me manque encore un détail, quelque chose que je n'arrive pas à capter sur toi. Je crois que je ne capte pas encore suffisamment bien la courbe que prend tes hanches et tes fesses quand elles sont en mouvement. Il faudra que je retravaille dessus. Tu voudras bien me les remontrer plusieurs fois, un de ces jours? Je pense que je dois pouvoir encore faire mieux."
Kimiko n'était pas encore entièrement satisfaite d'elle-même. Il manquait encore un petit "quelque chose" à ce dessin, sans qu'elle arrive réellement à mettre le doigt dessus avec certitude. Peut-être était-ce ces fameuses courbes qui lui manquaient... Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 17:28
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko avait remarqué le mouvements de recul de Kimiko, mais elle n'insista pas plus attendant qu'enfin Kimiko lui montre, puis elle remarqua ce petit ton de voix sur la défensive alors qu'elle n'avait pas beaucoup critiquer juste pour dire qu'elle trouvait le croquis déjà beau même sans qu'il soit terminé et elle regarda calmement et en silence Kimiko travailler sur le dessin. Hideko regardait chacun des coups de crayons de Kimiko qui ne la regardait même pas à croire qu'elle avait photographier dans sa mémoire son visage, le dessin prenait forme petit à petit au fur et à mesure des traits et des ombrages et lorsque Kimiko eut terminé son oeuvre Hideko lui destina un sourire.

"Ah! Bon ? Moi je le trouve très réussi...ça fait étrange de voir un dessin qui me représente" Dit-elle un peu surprise mais avec les yeux toujours réussi, puis elle se remémora le reste du commentaire de Kimiko qui lui demandait de montrer ses fesses et ses courbes en lui disant qu'il y avait un détail qui apparement manquait, mais même Hideko ne voyait pas de quoi il pouvait s'agir, elle avait même fait son grain de beauté sous l'oeil droit. Hideko hocha la tête en silence en venant poser sa tête sur l'épaule de Kimiko doucement avant de lui répondre.

"Oui et moi, est-ce que je peux voir tes autres croquis ?" Demanda t'elle en souriant, mais ce n'était pas du tout pour la critiquer. Elle avait accepté de se montré nue devant Kimiko, mais d'une certaine façon ça la gânait un peu, mais puisque ce serait Kimiko qui allait la déshabiller alors ça irait mieux sans doute, elle ressentait une drôle de sensation dans son bas ventre et elle y posa sa main c'était vraiment étrange et agréable, mais elle n'y avait pensé qu'une demi-seconde alors pourquoi ça la faisait réagir ainsi ?

"Tes croquis sont vraiment magnifiques et tu sais ce que je trouve le plus impressionnants c'est que tu réussisse à les faire de tête comme tout à l'heure avec mon hum...corps pourtant tu ne la vu qu'un fragment de seconde..."
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 18:00
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Ne prenant pas réellement en compte l'avis d'Hideko autrement que par un simple hochement de tête légèrement dubitatif. Kimiko n'était pas satisfaite d'elle-même et c'était la seule chose qui comptait vraiment. Malgré tout, quand Hideko lui demanda si elle pouvait voir ses autres croquis, Kimiko referma alors en premier lieu son carnet avant de regarder Hideko d'un air interrogateur.



"Tu veux dire les croquis d'aujourd'hui, ou ceux qui te représentent toi?"

Kimiko avait en effet deux carnets sur elle : son autre carnet, qui regroupait tous ses dessins, et celui qu'elle avait actuellement sur les genoux, qui était composé uniquement de dessins inspirés d'Hideko. La distinction était importante, car ils ne représentaient pas du tout la même chose, ni le même intérêt aux yeux de Kimiko.



Reprenant ensuite le fil de la conversation, Kimiko répondit simplement à la question d'Hideko, d'un ton simple et pragmatique.


"C'est sans doute pour cela que mon trait n'est pas encore parfait. Je ne l'ai sans doute pas encore suffisamment étudié sous toutes ses coutures. Un jour, je suis sûre que je serai capable de le faire entièrement et sans la moindre hésitation."
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 18:25
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko pencha la tête sur le côté en réalisant seulement qu'elle avait un second carnet et que tout un carnet semblait lui avoir été dédié et ses joues rosirent légèrement. Kimiko lui portait donc tant d'attention que cela pour avoir un carnet de croquis d'elle ? Elle n'avait même jamais remarqué, elle pensait que les croquis étaient tous dans le même endroit et elle se sentait un peu stupide.

"Tu as un carnet à croquis juste...pour moi ?" Demanda t'elle avec un ton de voix à la fois surpris et mélangé avec une certaine gêne et puis elle sembla vouloir se reprendre et lui dit " hum ceux que tu as fais dans le musée" Enfin même si une partie d'elle était curieuse de voir les croquis qui la représentait et finalement elle avoua "en fait...les deux...enfin...si tu es d'accord ?" Après tout Kimiko l'avait déjà laissé entré d'une certaine manière dans son jardin secret alors peut-être voulait-elle gardé cela pour elle, mais Hideko, elle était curieuse parce qu'elle n'avait jamais vu que deux fois Kimiko la dessiner.

D'ailleurs lorsque celle-ci ajouta le fait de la voir sous toute les couture, Hideko sentit la température de son corps chauffer et ferma les yeux pour se concentrer et reprendre une couleur normale, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, car l'idée même d'être nue devant Kimiko avait un certain charme érotique dont elle n'avait aucune habitude et avec laquelle, elle avait un peu de mal. Hideko ne pu s'empêcher de penser très fort que peut-être qu'un jour elle pourrait la dessiner les yeux fermer ce qui la fit sourire avant qu'elle ne réponde plus détendue.

"Je n'ai aucun doute là-dessus Kimiko" Dit-elle d'une voix toute douce, elle avait toujours la tête posée sur l'épaule de Kimiko, elle se sentait bien comme-ça tout contre-elle et elle n'était pas envahissante donc Kimiko pouvait bouger sans mal pour dessiner ou autre-chose. En y repensant il manquait effectivement quelque-chose et Hideko redressa sa tête en s'exclamant.

"Je sais ce qui manque!" Dit-elle toute heureuse avant de venir lui répondre d'une voix tout à fait naturelle et évidente "tu as oublié de signer en bas du dessin..."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 2:33
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Hideko sembla surprise que Kimiko possède deux carnets différents, Kimiko ne réagit pas : la chose lui paraissait pourtant d'une grande évidence. Aussi, quand Hideko lui demanda d'abord à voir son carnet avec les dessins du musée, Kimiko commença à ranger son carnet de croquis d'Hideko. Sauf qu'au final, celle-ci se ravisa, ce qui eut tendance à irriter légèrement Kimiko : qu'avait-elle à être si souvent si versatile? Kimiko ne le comprenait absolument pas. Malgré tout, Kimiko prit son mal en patience et demanda donc calmement à Hideko par quel carnet elle voulait commencer, histoire qu'elle finisse par prendre une décision quelconque.

Enfin, quand Kimiko commença à montrer quelques uns de ses croquis à Hideko, celle-ci la surprit - et lui fit même sourire d'indulgence un bref instant - quand celle-ci lui annonça que ce qui y manquait était sa signature. Chose à quoi Kimiko répondit toujours d'un ton calme et patient.

"En réalité, on ne signe ses dessins que dans des cas bien précis : quand sa propriété physique est cédée ou donnée, pour marquer la propriété intellectuelle inaliénable. Autrement, cela n'a aucun sens. C'est pour cela que le dessin que je t'ai donné est signé, et pas cela. En fait, signer ses dessins sans raison valable est vraisemblablement le signe d'une personne particulièrement imbue d'elle-même, et donc vraisemblablement satisfaite d'elle-même. Autrement dit, une personne dont l’œuvre est probablement sans grand intérêt artistique réel."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 8:11
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko répondit à la question de Kimiko et elle choisit de commencer par celui qui contenait les croquis du musée qu'elle feuilleta avec un grand soin en tournant les pages précautioneusement, Kimiko dessinait très bien même plus que bien à dire vrai et Hideko trouvait ses croquis juste proportionnellement après, elle n'était pas une pointure en dessin alors elle se doutait que son avis ne comptait pas vraiment. Kimiko lui expliqua qu'il ne fallait pas signer chacune de ses oeuvres sinon c'était une preuve que l'auteur était trop imbu de lui-même et son oeuvre inintéressante, si dans le fond Kimiko devait avoir un peu raison, Hideko, elle ne pensait pas de façon aussi catégorique et elle répondit un peu dans le vague tout en regardant les croquis de Kimiko.

"Ah! Bon...je ne savais pas..." Hideko trouvait que Kimiko était souvent trop critique avec elle-même, mais sans doute était-ce normal pour une artiste de se remettre sans cesse en question après-tout, elle faisait souvent la même chose pour corriger sa position et elle répétait sans cesse les mouvements jusqu'à ce qu'ils soient parfait à son sens, jusqu'à ce qu'ils s'accordent harmonieusement avec les autres mouvements pour former une danse fluide et naturelle empreinte d'une grande souplesse.

"Et pour toi c'est quoi une oeuvre intéressante ? Parce que chaque personne à sa façon d'interpréter une peinture...alors est-ce que c'est juste quelque-chose de visuellement beau ou bien quelque-chose qui te fait ressentir une sensation quand tu la regarde que ce soit désagréable ou au contraire agréable ?" Demanda t'elle pour avoir l'avis de Kimiko, elle voulait connaître ce qui avait un tant soit peu de chance d'attirer ou pas les faveurs de son amie. Elle continuait toujours de tourner les pages en regardant les croquis de Kimiko.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 10:48
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko laissa donc Hideko feuilleter ses croquis du musée et de tout un tas d'autres choses - des arbres, des paysages, des jardins, des bâtiments,... - avant de hausser simplement les épaules face à la question d'Hideko. C'était une question purement technique, qui, d'un certain point de vue, n'avait pas grand sens. Et sans doute Hideko le savait déjà elle-même, puisque cela s'appliquait selon toute vraisemblance à son propre art.

"Comme tu le dis, tout dépend de sa propre perception des choses. Une œuvre peut être considérée comme majeure pour la plupart tout en étant insignifiante pour d'autres, et l'inverse est tout autant vraie. Personnellement, je suis encore à la recherche de cette œuvre intéressante. Il m'arrive parfois de la toucher du doigt avec certains paysages, avec certains dessins, sans pour autant vraiment encore y arriver pleinement. C'est un peu frustrant, mais je suis sûre que je finirai par comprendre ce qui me manque pour réussir à faire quelque chose qui me conviendra vraiment parfaitement."
Regardant alors Hideko d'un air pragmatique, Kimiko finit même par ajouter doucement.

"Pour le moment, celle qui s'en rapproche le plus est un dessin que j'ai fais de toi. Va savoir pourquoi."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 11:40
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko aimait beaucoup les croquis de Kimiko, ses études étaient très bien réalisée et pour la plupart avec une couleur et un obrage cela ferait de beaux paysages comme on pouvait en trouver dans un musée, mais elle préféra se taire et garder son opinion pour elle-même. Elle tourna le regard vers Kimiko alors qu'elle avait reposé sa tête contre son épaule pour écouter sa réponse en lui confiant que parfois elle y était presque capable, mais elle ne savait pas encore ce qui lui manquait, mais elle ne baissait pas les bras et ensuite leur regard se croisèrent et Hideko lui offrit en doux sourire alors que Kimiko ajoutait d'une voix douce que le dessin qui se rapprochait le plus de la perfection à son sens c'était un dessin qu'elle avait fait d'elle et cette simple réponse lui fit plaisir, il ne lui en fallait pas plus.

A dire vrai, elle avait bien une petite idée de pourquoi, mais elle ne voulait pas réellement s'avancer et risquer d'émmettre une hyppothèse futile qui serait balayée d'un revers de la main de Kimiko avec l'aide d'une contre-hypothèse piquante et logique comme elle savait les faire.


"Peut-être que c'est parce que je suis un sujet que tu connais ? Je veux dire que tu peux me voir comme bon te sembles ... peut-être que c'est ça ? Je ne sais pas, mais dans mon cas plus je répète un geste et plus je l'intègre alors peut-être que plus tu me vois et plus tu retiens comment je suis faites...désolé c'est stupide comme idée..." Hideko se sentait tellement stupide encore une fois il avait fallu qu'elle parle trop vite et qu'elle gâche le moment alors elle préféra se taire c'était mieux pour tout le monde, ce n'était pas parce que ça lui paraissait logique à elle que ça l'était pour Kimiko pour qui il fallait des preuves plus concrètes.

Hideko était toujours contre Kimiko, elle était bien comme-ça tout contre elle et n'avait absolument aucune envie de bouger et ce même si à un moment où à un autre il allait falloir qu'elles rentrent au dortoir.


"C'est de quel croquis de moi dont tu parlais ? Est-ce que c'est celui que tu viens de faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Nov - 22:19
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko n'eut pas à argumenter pour rejeter l'hypothèse d'Hideko : celle-ci le faisait très bien, même si elle avait tendance à s'autoflageller pour rien. Tant et si bien que Kimiko nuança ses propos.

"Non, ce n'est pas si stupide que ça. Comme tu dis, à force de répéter quelque chose, on le maîtrise mieux. Mais effectivement, ce n'est pas à cause de ça non plus. Sinon je saurai parfaitement rendre passionnant un dessin d'une pomme."
Cela pouvait paraître bête, mais souvent la première maîtrise du dessin consiste à savoir dessiner quelque chose d'aussi simple qu'une pomme. Un objet rond, simple, mais pourtant qu'il fallait bien maîtriser, avec la perspective et les jeux d'ombre. Tant et si bien qu'il fallait maîtriser une certaine technique et avoir une certaine patience pour y arriver réellement.

Quand Hideko finit par lui demander de quel dessin il s'agissait, Kimiko sourit légèrement et lui répondit tout simplement la vérité, ne voyant pas en quoi cela avait besoin d'être un secret ou même en quoi cela peut sembler bizarre.

"Non, même s'il est bien aussi. Non, il s'agit d'un dessin que j'ai fais de toi la première nuit où tu as dormi dans la même chambre que moi. Je t'ai dessiné pendant la nuit, en train de dormir. Tu y es magnifique à mes yeux."
Y penser lui faisait véritablement plaisir, et Kimiko avait un vrai sourire sur le visage en y songeant. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais Kimiko trouvait ce dessin simplement... Magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 6:55
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko tourna son visage vers Kimiko alors qu'elle lui expliquait que sa théorie n'était pas si bête que cela, mais que ça ne devait pas être ça non plus et l'héritière Aoshikara sourit amusée par l'exemple que Kimiko lui donnait avec le dessin de pomme, mais ce n'était pas aussi simple de dessiner une pomme il fallait réussir à lui donner une profondeur avec des ombres et ce n'était pas si simple en tout cas Hideko ne se risquerait pas à vouloir essayer vu ses capacités minables en dessin.

Le visage d'Hideko afficha une certaine surprise lorsque Kimiko lui avoua l'avoir dessiné la première nuit durant son sommeil, Hideko se rappelait très clairement ne pas avoir trouvé tout de suite le sommeil cette nuit là. Heureusement qu'elle n'était pas du genre à ronfler en prenant possession de tout le lit lorsqu'elle dormait, elle avait tendance à se retrouver dans la même position au réveil que lorsqu'elle s'était endormie. Elle trouvait cela étrange, mais beaucoup plus mignon et le sourire que Kimiko lui offrait en ce moment était juste merveilleux, magnifique tant et si bien qu'elle sentait son coeur s'accélérer et une phrase que Kimiko venait de dire tournait dans sa tête "tu y es magnifique à mes yeux".

Hideko avait terriblement envie de l'embrasser, de la prendre dans ses bras tant elle la trouvait adorable et elle lui faisait ressentir tant de sensations agréables. Jusqu'ici elle n'avait jamais vraiment  pu lui expliquer avec ses mots ce qu'elle ressentait c'était beaucoup trop abstrait de tenter de lui expliquer ses ressenti, mais dans l'état où elle était maintenant peut-être que Kimiko comprendrait mieux si elle lui montrait tout simplement. Il s'agissait d'une tentative et ce serait quitte ou double, soit Kimiko réussirait un peu à comprendre ou alors pas du tout !


"Ferme les yeux et continue à penser à ce dessin, tu dois te concentrer dessus et plus rien d'autre ne doit venir parasyter tes pensées...d'accord ?" Hideko était sérieuse lorsqu'elle parlait, mais ce n'était pas un ordre autoritaire, elle avait une voix douce et calme, mais elle était convaincue dans ce qu'elle voulait lui montrer et elle espérait que Kimiko pour une fois l'écoute sans se poser tout un tas de questions.

Hideko attendit regardant les expressions du visage de Kimiko, allait-elle accepté de se plier à son expérience ? Elle voulait voir ce véritable sourire tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 9:28
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Le temps passait doucement et Kimiko et Hideko était installées bien confortablement l'une contre l'autre, quand soudain Hideko se redressa légèrement et posa à nouveau une question parfaitement étrange à Kimiko. Mais que voulait-elle donc encore exactement? Décidément, Kimiko avait du mal à comprendre Hideko parfois, d'autant plus que celle-ci lui donnait souvent l'impression de passer du coq à l'âne sans raison valable. Aussi c'est d'un air quelque peu songeur que Kimiko répondit à Hideko, la regardait droit dans les yeux.

"Pourquoi me demandes-tu une telle chose, Hideko-chan? C'est bizarre."
Malgré tout, au bout de longues secondes d'interrogation, Kimiko finit par se plier à sa demande, fermant alors les yeux et pensant au dessin concerné.Elle y réfléchit alors sur la façon dont elle s'y est prise, comment elle l'avait dessiné, ce qui était important de représenter... Kimiko y réfléchissait profondément et sérieusement, laissant son esprit vagabonder sur les différentes techniques de dessin et sur les façons d'améliorer son trait.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 9:46
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko ne répondit pas à la question de Kimiko, mais finalement elle était contente de voir qu'elle essayait et fermait les yeux pour y penser et pourtant son visage n'était plus souriant ni radieux et c'était dommage. Elle n'avait donc pas réussit à rester concentrée sur ce que ce dessin représentait ? Hideko se le demandait, elle ne lisait pas dans l'esprit de Kimiko, mais à voir son visage sérieux celle-ci devait certainement penser à une technique et pas au ressenti. Comment allait-elle réussir à la replonger dans cet état ? Peut-être en lui montrant ce dessin ? Non, elle ne se serait jamais permise de fouiller dans le sac de Kimiko.

"Concentres-toi sur l'image du dessin en lui même comme si tu y étais..." Dit-elle doucement, allait-elle réussir ou pas ? Oui c'est vrai que c'était étrange, mais elle voulait vraiment revoir ce sourire sur le visage de Kimiko et elle n'abandonnerait pas même si ça devait lui prendre 10 jours de travail intensif à lui demander ce genre de chose.

"Dans quel position tu étais ? Qu'est-ce que tu voyais ? Est-ce que tu avais froid ? Chaud ?"

Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 10:18
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Décidément, Kimiko ne comprenait pas ce que voulait Hideko, et cela commençait à l'irriter légèrement. Aussi rouvrit-elle les yeux, fronça les sourcils et regarda Hideko droit dans les yeux.


"Si tu me disais plutôt à quoi tu joues, Hideko-chan? Car là, je ne comprends pas du tout ce que tu veux, et il commence à se faire tard. Le Soleil commence à se coucher et il commence à faire plus froid. Nous devrions plutôt songer à rentrer, d'autant plus qu'il y a beaucoup de route."

Kimiko ne jouait plus du tout, et avait reprit son ton sérieux d'origine. Elle regardait même Hideko d'un air circonspect, car elle n'aimait pas ne pas comprendre ce que celle-ci cherchait à obtenir d'elle. Décidément, il arrivait toujours un moment, lors de leurs discussions, où elles achoppaient systématiquement sur quelque chose, sans que Kimiko en comprenne exactement l'origine. Mais pourquoi Hideko avait toujours des idées aussi bizarres?
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 11:04
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko avait échoué et voilà que Kimiko avait l'air en colère et fronçait les sourcils d'un air désagréable tout en la regardant dans les yeux et en lui demandant de rentrer. Si elle n'avait pas réussit cette fois, elle réussirait plus tard et elle en était convaincue alors elle garda le même air neutre qu'elle savait bien prendre dans ce genre de situation.

"Oh! Oui...tu as raison, il se fait tard ! Je suis navrée de t'avoir retenu pour une telle bétise kimiko"
Dit-elle sans pour autant lui expliquer de quoi il s'agissait, elle était certaine que si elle lui expliquait alors Kimiko s'énnerverait encore plus, alors elle lui tendit son carnet à croquis avant de se relever avec une certaine grâce tout en laissant Kimiko faire de même. Toutefois, elle tourna un dernier regard à la vue sous le coucher de soleil du panorama.

" Je pensais que tu voulais voir à quoi cela ressemblait la nuit ?" Demanda t'elle avant de prendre la direction de l'escalier pour descendre se tournant vers Kimiko. Parfois c'était décevant et fatiguant de voir que chacune de ses tentatives échouaient et que ça finissait toujours par courroucer l'héritière Ashiro d'une façon ou d'une autre, peut-être qu'elle cherchait trop ? Qu'elle insistait trop ? Hideko devait peut-être juste être elle-même et elle verrait bien puisque de toute façon la plupart de ses idées étaient saugrenues.

Kimiko n'avait pas tout à fait tord sur un point, il faisait nuit plus vite, commençait à faire froid et elles avaient du chemin à parcourir et elle eu une dernière idée pour rentrer de façon plus rapide à l'académie tout en se réchauffant. Lorsqu'elle arriva en bas des escaliers et qu'elle sortit du musée, elle laissa son regard vadrouiller jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait, une borne à vélo. Elle avait bien fait de prendre l'abonnement, elle savait bien que ça finirait par lui servir. Elle déccrocha un vélo, régla la selle et posa son sac dans le panier avant et puis s'élança vers Kimiko pour s'arrêter devant elle.


"On rentrera plus vite à l'académie en vélo, grimpe, je te déposes !" Dit-elle, Hideko avait apprit toute petite à faire du vélo et pendant un moment dans son ancienne école c'était régulier lorsqu'elle avait le temps et que la température s'y prétait d'utiliser ce moyen de transport plutôt que la voiture avec chauffeur pour aller jusqu'à l'école. Par contre c'était la première fois qu'elle avait quelqu'un sur son porte baggage.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 12:13
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Quand Hideko commença à se relever sans pour autant lui apporter la moindre explication, Kimiko ne laissa pas celle-ci fuir ce coup-ci : rien qu'à son ton, il était évident qu'elle allait chercher à éluder la question, et cela était parfaitement désagréable aux oreilles de Kimiko. Pourquoi se comportait-elle donc ainsi? Attrapant alors avec son maximum de vivacité et de la manière, de fait, très maladroite, la robe d'Hideko, Kimiko chercha à arrêter la fuite de celle-ci d'un geste brusque.

"Attends! Hideko-chan, tu ne m'as pas expliqué ce que tu voulais."
Se relevant de son mieux sans relâcher le moins du monde Hideko, tout en raffermissant au fur et à mesure sa prise, Kimiko finit par saisir Hideko par les hanches, la maintenant contre la balustrade pour être sûre que celle-ci ne cherche plus à fuir. Puis, la regardant avec sérieux et droit dans les yeux, la maintenant de son mieux à quelques centimètres d'elle, Kimiko finit par reposer à nouveau sa question, de manière plus précise, tout en disputant légèrement Hideko pour son comportement.

"Si tu me demandes quelque chose sans m'expliquer pourquoi et qu'après, finalement, tu ne fais pas ce que tu avais prévue sans m'expliquer ni ce que tu comptais faire, ni pourquoi tu ne le fais pas finalement, c'est très frustrant. C'est un peu comme si je te promettais de t'embrasser, que tu t'y préparais et que finalement, non, je ne le fais pas sans t'expliquer pourquoi."
Kimiko était sérieuse : elle n'appréciait pas du tout le comportement d'Hideko, et elle refusait que celle-ci se referme dans sa coquille comme elle l'avait fait au cours de la semaine. C'était beaucoup trop frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Nov - 13:03
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko sentit que Kimiko arrêtait sa fuite et elle remarqua qu'elle avait saisit sa robe avec une certaine fermeté refusant que celle-ci la laisse derrière, oh! Bien sûr, elle se savait plus forte que Kimiko et elle aurait pu continuer à marcher en la trainant derrière elle, mais ça aurait été risqué et elle aurait pu lui faire mal alors elle stoppa son mouvement la laissant l'escalader avec ses mains pour se relever et finalement la prendre par les hanches pour la mettre contre la balustrade et elle croisa son regard alors qu'elle lui posait à nouveau la question. Pour le coup, Hideko n'avait pas eu l'idée la plus intelligente, elle avait juste voulu stopper net son idée et finalement ça mettait quand-même Kimiko en colère.

Hideko se sentait tellement débile d'agir de façon si spontanée parfois ce qui la mettait dans des situations délicates et c'était toujours devant Kimiko. Elle ruinait toujours ses tentatives de rapprochement et elle aussi ça la frustrait et elle abandonna son masque de neutralité baissant le visage.

"J'ai encore tout ruiné hein ? Le pire c'est que ce n'est même jamais voulu, mais je fini toujours par dire ou faire quelque-chose de complètement débile qui te met en colère au final... alors que je fais vraiment tout pour éviter ce genre de situation"
Hideko soupira légèrement non pas qu'elle soit en colère et elle reprit "je...je voulais revoir le sourire que tu avais eu quand tu avais parlé du dessin que tu avais fait de moi, parce que je te trouvais vraiment magnifique en cet instant et que je voulais graver ce visage, alors je pensais que si j'arrivais à t'y faire penser suffisament tu retrouverais ce sentiments qui t'avais fait sourire et...voilà" Elle laissa un peu le silence s'installer avant de reprendre sur un ton de voix plus faible "je ne sais pas pourquoi ? J'aurais juste pu me taire, en plus j'étais bien tout contre toi, mais non...il faut toujours que je dise ou que je fasse un truc qui a tes yeux paraît stupide et qui te courrouce, alors que ce n'est même pas dans mes intentions de départ. Pourtant j'avais envie de te prendre dans mes bras ou même de t'embrasser tout simplement, juste de passer un bon moment avec toi, c'était tout ce que je voulais et j'ai passé la journée à faire des gaffes plus grosses que moi!" Hideko ferma les yeux prête à entendre ce que Kimiko allait lui dire et elle angoissait à l'idée qu'une fois de plus celle-ci ne se sente énervée et la dispute comme une enfant, elle avait horreur de ça et pourtant elle l'acceptait sans broncher. "Pour moi ce moment je l'ai attendu pendant toute la semaine, j'y ai pensé tout les jours, je l'ai préparé et je me suis fait une véritable joie d'être avec toi, je pensais que ce serait l'occasion de nous rapprocher et de profiter l'une de l'autre et ça ne s'est pas du tout passé comme je l'avais imaginé, mais alors là...pas du tout...je voulais que ça te fasse plaisir aussi, je voulais te voir sourire et être vraiment toi alors j'ai essayé de rattraper le coup et ça a fait pire que mieux...je suis désolée Kimiko" Dit-elle en venant caresser sa joue d'une main tendrement avant d'ajouter. " Je ne suis pas très douée pour l'improvisation, mais je voudrais être avec toi à chaque instant et revoir ce sourire que tu m'as montré tout à l'heure mais juste pour moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Nov - 22:55
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Kimiko écouta sans rien dire toute la diatribe d'Hideko quant à son incapacité à faire les bons choix sur le moment et sur tout ce qu'elle voulait vraiment obtenir sur l'instant. Et pendant toute cette diatribe, Kimiko l'écouta d'un air parfaitement imperturbable, comme si, finalement, tout cela ne la surprenait absolument pas. Et, de fait, cela ne la surprenait pas. Tant et si bien qu'à la fin, Kimiko finit par conclure en quelques mots l'échange sur ce sujet, d'un ton presque amusé. Non, pas amusé : il s'agissait bien d'un ton... Taquin, comme le soulignait d'ailleurs le drôle de sourire qui s'était dessiné un instant sur son visage, et le léger amusement qui se refléta dans ses yeux à cet instant.

"Hé bien au moins maintenant on sait pourquoi tu es douée pour la danse, et certainement pas pour le théâtre, Hideko-chan. Tu ferais même une très très mauvaise actrice, à n'en point douter."

Puis, profitant de cet instant de perplexité qu'elle savait qu'elle allait réussir à faire apparaître chez Hideko suite à sa déclaration, Kimiko en profita pour glisser doucement sa main sur la joue d'Hideko, ajoutant sans doute à sa confusion, avant de lui tapoter doucement les lèvres du bout des doigts.

"Tu vois, Hideko-chan, je pense que tu devrai plutôt me laisser prendre les décisions importantes concernant notre relation mutuelle. Je pense que les choses seraient plus simple à gérer pour toi et pour tout le monde. Tu dis tellement de bêtises que parfois, on en arrive presque à croire que tu ne sais pas du tout ce que tu veux."

Puis, sur ce, Kimiko vint embrasser la joue d'Hideko, avant de lui toucher légèrement la main, du bout des doigts, juste pour lui indiquer la bonne marche à suivre.

"Nous devrions redescendre désormais, et rentrer au pensionnat, Hideko-chan. C'est la meilleure chose que nous avons à faire en ce moment."

Aux yeux de Kimiko, les choses étaient claires : elle ne comprenait pas vraiment ce qu'Hideko lui trouvait de si intéressant, mais puisque celle-ci y tenait tant que ça, alors Kimiko avait décidé de gérer la chose selon ses propres méthodes. Au moins, cela éviterait que les choses partent dans tous les sens. Une pensée claire, une ligne claire : voilà bien la seule chose que Kimiko considérait comme toujours valable dans n'importe quelle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 8:01
avatar
Date d'inscription : 12/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante
Voir le profil de l'utilisateur
Hideko pensait réellement que décidément Kimiko n'agissait jamais de la façon dont elle l'avait pensé, elle qui croyait que son amie allait prendre la mouche et peut-être s'énerver encore plus la voilà qui souriait d'un air clairement espiègle en venant lui dire qu'elle ne ferait jamais une bonne comédienne. Hideko la regarda troublée pourquoi lui disait-elle cela tout un coup ? Qu'est-ce que ça avait à voir avec ce qu'elle venait de lui dire ? Elle réfléchissait à cela en prenant une tête clairement surprise lorsqu'à se première surprise vint s'ajouter une seconde surprise qu'elle identifia très rapidement comme étant la main douce et chaude de l'jéritière Ashiro posée sur sa joue puis de ses fins doigts venant caresser ses lèvres, ses joues prirent une belle couleur rougeoyante et elle écouta ce qu'elle avait à dire.

Kimiko voulait contrôler l'avancement de leur couple, selon elle ce serait plus simple pour tout le monde ... et dans un sens elle n'avait pas tout à fait tort, ce serait plus facile certes et moins risqué pour Hideko et au fond ça ne lui enlevait pas de libre arbitre rien ne l'empêchait de lui prendre la main ou de... Hideko ouvrit de grands-yeux en sentant les lèvres toutes douces de Kimiko venir se poser tendrement sur sa joue ce qui accéléra le rythme de son coeur et elle tourna un drôle de regard vers Kimiko, un air un peu hébété parce qu'elle ne savait pas vraiment quoi penser de tous ceci, Kimiko n'avait jamais été aussi tactile auparavant.

Hideko semblait un peu perdue dans ses pensées profondes jusqu'à ce qu'elle sente une légère pression sur ses doigts suivit d'une parole sage de Kimiko, il fallait qu'elles retournent au sein du campus avant de risquer de se faire punir.


"Hum...oui...oui...al...allons-y"Dit-elle un peu hésitante en venant masser ses yeux pour remettre ses idées en place puis en suivant Kimiko et finalement en la dépassant au bout d'un moment. Hideko se retourna pour voir Kimiko descendre les escaliers. Si elle devait faire un bilan pour ce rendez-vous il serait très mitigé oscillant entre le bon rendez-vous et celui qui était nulle, elle ne savait pas vraiment le définir il y avait eu de bons moments et des moments catastrophiques.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 23:06
Artiste de la logique
avatar
Date d'inscription : 01/10/2016
Age : 20

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Comme Kimiko l'avait décidé, Hideko et elle-même rentrèrent donc à l'Académie sans coup férir. Elles passèrent rendre le matériel de pique-nique poliment, avant de retourner dans leur chambre. Et, comme d'habitude, à heure fixe, elles commencèrent à se préparer à descendre prendre leur douche du soir avant d'aller dîner, relire leurs cours pour le lendemain et puis aller se coucher, en bonnes filles disciplinées et sérieuses qu'elles étaient. Du moins jusqu'à ce que Kimiko, alors qu'elles s'apprêtaient à sortir de leur chambre, se retourna un instant vers Hideko. Elle venait de se remémorer quelque chose de ce qui s'était passé dans la journée, et elle voulait tirer les choses au clair. Donc autant utiliser cet instant où elles étaient encore toutes les deux pour en parler à Hideko.

"Au fait, tu ne m'as toujours pas dis ce que tu comptais me faire tout-à-l'heure, en haut de la tour. j'espère que c'était juste que tu voulais m'embrasser, ou quelque chose de ce genre, car tu sais que je n'aime pas les surprises. Je préfère que tu me demandes avant de tenter quelque chose, quoi que ce soit."
Fixant alors ses yeux sur ceux d'Hideko, Kimiko rappela ensuite une règle essentielle qu'elle avait déjà également formulée plus tôt dans la journée.

"Surtout que, comme je te l'ai déjà dis, si tu désires quelque chose de ma part, il te suffit de me demander d'abord, et je te dirai si ça me convient ou non."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Musée-