-->



 

Partagez | 
 

 Une indienne à l'école [PV Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 22/09/2017
MessageSujet: Une indienne à l'école [PV Rin]   Dim 24 Sep - 18:27

Regard en haut ! Descente rapide vers le bas. Et balayage de l’horizon. Alors que le soleil couchant dégringole sur l’horizon. Une simple silhouette menue s’avance le long de l’allée. Elle se découpait sur les rayons solaires, bougeant dans tous les sens en s’émerveillant encore et toujours des décors du Japon. Elle ne regrettait en rien sa venue dans ce pays. Elle était néanmoins un peu anxieuse de son arrivée dans l’école qui l’attendait. C’est pourquoi, elle avait décidé d’arriver en fin de journée, là où elle aurait le moins de chance de croiser du monde sur sa route. À moins que ce ne soit pour une tout autre raison… Sa marche se coupa net. Son regard se tourna vers un cerisier qui lui paraissait millénaire. À ses yeux, le décor solaire se coupa pour ne laisser place qu’à un ciel rosé plongeant le cerisier dans une sorte d’aura étrange.

-Toi, je sais que normal tu n’es points. Je le sens, on m’avait prévenue, ce monde n’est pas comme il devrait l’être ! Tu vas te mettre à bouger, hein ! Clama-t-elle dans la langue de chez elle, en pointant du doigt l’arbre immobile et en le regardant avec méfiance.


Ce simple geste eut pour effet de faire glisser son sac à dos de son épaule opposée. Lorsqu’il toucha le sol, le petit bruit la ramena à la réalité. Consciente de s’être une fois de plus laissé emporter dans ses délires. Elle prit le temps d’observer les alentours mais n’aperçut personne. Elle souffla de soulagement se disant qu’elle avait bien fait de venir si tard. Elle récupéra alors son sac repositionna correctement son masque squelettique en prenant grand soin de ses gestes pour ne pas l’abimer. Elle portait une robe bleu sombre plutôt sage. C’était sa grande première avec une tenue aussi longue qui lui redescendait jusqu'aux chevilles mais dévoilai néanmoins son épaule droite et son tatouage associé. Ses parents la lui avaient dégotée en lui conseillant de la mettre le jour de son arrivée sur le campus afin de ne pas faire mauvaise impression. Sa mère était la belle après tout, elle avait toujours raison sur ce genre de point. Elle n’avait néanmoins que partiellement suivit ce dernier,  oubliant que son étrange masque pouvait paraitre totalement intrigant.



En reprenant sa marche, finalement pas si mal pour une première avec ce vêtement, vers le portail gigantesque nappé des dernières lueurs de jour. Elle contemplait les bâtiments qui paraissaient toujours plus grands à son approche. Il lui paraissait même ridiculement grand.

*À croire qu’il abrite un régiment d’élève* se dit-elle sans savoir qu’elle avait tout à fait juste.

L’école qu’elle avait fréquentée était bien moins grande que celle-là. Certaines classes étaient même mélangées pour que l’effectif y soit suffisant. De cette manière, 2 niveaux de classe n’en formaient qu’une. Alors comment aurait-elle pu savoir qu’autant de monde pouvait travailler dans de tels lieux ?



Son approche finale du portail arriva rapidement. L’anxiété avait finalement laissé place à une certaine excitation à la vue de la grandeur des lieux. Elle se mit à courir, gravissant les derniers mètres la séparant de l’entrée du campus en quelques secondes. Puis en arrivant elle s’exprima au milieu de la cour l’accueillant.

-j’y suis vraiment arrivée.

Rares étaient les fois où sa voix était empreinte d’un tel émerveillement face à un simple fait accomplir. Elle savait néanmoins qu’elle avait désormais les clés pour devenir ce qu’elle avait toujours rêvée être, une grande comédienne. Sa joie fut telle que dans un mouvement de folie, elle se lança dans une tirade étrange dont-elle connaissait le secret et dans la langue de ses ancêtres.

« Oh lieu sacré qui porte mes rêves. Moi, jeune Kishi, te confie mon avenir. Que je puisse, emportée par cet élan que tu me donnes à gravir les échelons. Et qu’avec toutes mes rencontres futures mes jours me souriront. Mon totem est là et me protège. Je chérirai en retour sa bienveillance. Et que sur cet endroit se porte sa bienveillance. »

Elle n'enchaina par un dernier mot « merci » adressé à nul l’autre que le vide, une main vers le ciel, la lueur rosée traversant ses doigts écartés. Puis elle reprit sa marche, d’un pas lent, se dirigeant vers le premier bâtiment qu’elle avait pu apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/07/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Étudiante section chant cycle 2
Autres comptes: /
MessageSujet: Re: Une indienne à l'école [PV Rin]   Sam 30 Sep - 12:42

La jeune fille de 16 ans est à bout de souffle et pour cause cela fait au moins 20 minutes qu'elle courre partout à la recherche de cette jeune fille qu'elle a la responsabilité de ramener à l'académie en un seul morceau. Elle ne l'avait pas vue à l'aéroport et après avoir demandé à absolument tout le monde sans pour autant pouvoir donner un portrait physique comme détail puisqu'elle ne l'avait jamais vue elle se résigna à retourner à l'académie et a aller voir de toute urgence la directrice qui peut-être décidera d'appeler la police pour une affaire de disparition.

En arrivant près des grilles elle tomba sur une très étrange fille avec un...non c'était un...un crâne d'animal sur le dessus de sa tête ? Vu la langue étrange qu'elle parlait et vu son air tout aussi bizarre elle ne devait pas venir du coin ça c'était certain. Rin espérait que ce soit la jeune fille qu'elle devait aller chercher et elle s'avança vers elle, mais cette jeune fille se mit à courrir et donc Rin aussi courru en lui criant après de s'arrêter.


"Bonjour Nishi Nawana c'est toi ?" Demanda t'elle espérant bien que ce soit le cas parce que si ça n'était pas elle, elle ne préférait même pas imaginer ce qui lui arriverait et les gros titres des journaux. Elle regarda son sac elle avait l'air de débarqué dans ce pays alors ça ne pouvait être qu'elle ? Enfin normalement ! Rin attendait sa réponse avec impatience cette situation la stressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 22/09/2017
MessageSujet: Re: Une indienne à l'école [PV Rin]   Mar 3 Oct - 19:50

Si la lueur rosée de l’astre descendant pouvait être qualifiée autrement que par ce qu’elle était, Kishi l’aurait appelée filaments de larme solaire. La raison est simple. Chaque fois que le soleil se couchait, elle considérait cela comme la disparition d’une merveille, d’une rare beauté qui couvrait, aussi éphémère qu’une brise, chaque petit bout du ciel normalement bleu. Petite, cela l’avait souvent émerveillée et les premières fois qu’elle avait été témoins de cela tout en se posant réellement des questions à ce sujet, elle en avait versé une petite larme. Depuis, cette appellation, qu’elle a insérée également dans son monde particulier, est resté.


Elle se retrouvait ainsi, à marcher sous ces filaments de larmes solaires, à l’intérieur de la cour qui l’avait accueilli. Si cette cour était déjà grande, ce n’était rien comparé à la grandeur de tout ce qui l’attendait. Elle n’était clairement pas surprise par la beauté des lieux, et encore moins par le fait que ceux-ci accueillent des enfants et adultes doués ni qu’ils aient accueilli diverses stars qui se présentent de temps en temps sur les scènes ou à la télévision. Un peu perdue dans la cour des grands, elle se demandait bien où elle devait se rendre maintenant. C’est alors qu’une voix l’interpella la faisant légèrement sursauter. 


Elle se croyait pourtant quelques secondes auparavant encore seule, ce qui n’était en fait pas le cas. Elle se retourna vers la personne l’ayant interpellée et son totem retomba un peu plus sur son visage lui coupant alors la vue. Elle le réajusta d’une main, dévoilant enfin en partie son visage, davantage de sa chevelure prune et son visage est surtout un de ses yeux bleus. Cela lui permit également d’apercevoir en retour celle qui l’avait hélée enfin s’adressait-elle réellement à elle ? Elle était sûre d’avoir entendu un nom ressemblant au sien, Nishi Nawana. Peut-être était-ce due à une question d’accent ? La fille aux cheveux blonds qui se tenait devant elle semblait néanmoins bien poser son regard sur elle. Mais si Kishi avait bien compris ce qu’elle lui demandait, ce nom donné la faisait se demander ce qu’elle devait lui répondre. Elle décida de répondre franchement de peur de se tromper dans sa manière de s’exprimer.


- Hein ? Bonjour. Non ce pas être moi. Mais peut-être quelqu’un de ma famille que ne pas connaître ?


Son bras, qui avait remis son totem en place, retomba le long de sa robe bleue faisant légèrement cliqueter ses bracelets


-Moi c’est Kishi Nawana. Venir d’arriver il y a peu mais future star ici.


Sous le masque d’os blanc, un sourire aussi blanc que ce dernier peignit son visage à sa dernière annonce prouvant sa confiance en ses capacités.


-Toi venir également de cette école ? S’exprima-t-elle une fois de plus du mieux qu’elle le pouvait et pas peu fière du résultat ce coup-ci.


Après avoir chassé son appréhension de sa première rencontre en ce lieu en constatant que celle qui lui faisait face semblait amicale, elle s’approcha de sa probable camarade de campus et pris une de ses mains dans les siennes et lui lança un « enchantée » tout en pratiquant sa poignée de main à deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 05/07/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Étudiante section chant cycle 2
Autres comptes: /
MessageSujet: Re: Une indienne à l'école [PV Rin]   Sam 7 Oct - 14:15

L'espace d'un instant Rin se sentit complètement dévastée, ce n'était pas elle la nouvelle, mais lorsque celle-ci se révéla être la nouvelle dont la jeune chanteuse avait écorché le prénom, un immense soulagement l'envahit elle qui avait cru se retrouver punie jusqu'à la fin de ses jours pour motif de ne pas avoir retrouvé la nouvelle étudiante elle l'avait juste en face d'elle.

Rin dandina de la tête positivement à la question de cette étrange et c'était n euphémisme jeune fille.


"Oui, je suis étudiante dans cette académie, veux-tu que je te fasse visiter ?" Cela lui paraissait normal d'être aimable, mais cette jeune demoiselle était vraiment pas ordinaire du tout c'était quoi ce cosplay ? Les rares élèves qui passaient sur le chemin se retournaient toute vers elles. Le fait qu'elle ne parlait pas très bien le japonnais était compréhensible et même si ses phrase était maladroite, Rin arrivait tout de même à comprendre et appréciait l'effort qu'elle faisait, car elle-même n'aurait jamais réussit à s'exprimer aussi bien dans une langue qui lui était tout à fait inconnue le premier jour de son arrivée.

Rin se sentit secouée par une poignée de main vigoureuse et se recula d'un pas légèrement gênée, au Japon ce n'était pas des manières de saluer, car laisser d'autres personnes vous toucher c'était signe qu'on était assez proche là il s'agissait d'une totale étrangère.


"Pour dire bonjour au Japon on salue comme-ça" Lui expliqua t'elle en se baissant légèrement pour imager ce qu'elle venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 22/09/2017
MessageSujet: Re: Une indienne à l'école [PV Rin]   Lun 9 Oct - 19:10

Kishi, ou la fille au nom de la nuit se faisait peu à peu à l’idée d’être arrivée plus ou moins dans son nouveau chez elle. Néanmoins, elle savait bien qu’elle restait quelqu’un de différent par rapport aux autres filles du coin. Elle était plus tatouée et à des endroits assez voyants. Elle portait de drôle d’accessoire. Sa manière d’être, de vivre et de parler l’était également. Elle était bien consciente de tout cela. Mais pourtant elle savait pertinemment qu’elle parviendrait à percer dans cette école. Seulement voilà. Était-elle la seule à être étrange ? À ses yeux, celle qui était venue là cherchée semblait l’être également. Elle semblait extrêmement nerveuse, à croire qu’elle avait commis un crime. Une seule fois Kishi avait fait cette tête, et c'était la fois où elle avait piqué l’encre particulière de Mana, l’ancienne du village et la plus sage, pour tenter de se tatouer soi-même alors qu’à l’époque elle le lui avait refusé. Mais voilà, elle l’avait attrapée avant qu’elle n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit. Kishi avait alors dû travailler pour Mana pour se racheter.


Mais voilà, la fille qui lui faisait face n’était pas qu’étrange. Elle semblait aussi aimable. Elle lui répondait simplement, sans détour, avec une voix plutôt amicale. Mieux encore, elle lui proposait directement de me faire faire le tour de l’école. Mais voilà, deux choses posaient un léger souci à la jeune Indienne. Rien de grave bien sûr mais bon…


-Oh on est camarade… heu… comment moi t’appeler ?


Ne pas avoir son nom semblait rendre la conversation un peu plus compliqué.
Kishi avait d’ailleurs appris également un truc particulier sur le Japon, à ce qu’il paraissait, il était davantage coutume d’utiliser le nom de famille. Ça allait être une chose dont elle allait devoir faire attention s’était-elle dite sur le moment avant de poursuivre.



-Visiter ? Avec plaisir camarade. Mais je peux poser sac quelque part ?


Voilà le second point qu’elle souhaitait savoir. Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle se baladait avec ce dernier sur le dos. A vrai dire, depuis qu’elle avait passé l’audition, elle n’avait cessé de se balader avec, et avait trouvé un moyen de se loger dans un petit hôtel pas cher que lui avaient recommandée les jurys, le temps de la délibération grâce à l’argent que lui avaient remis ses parents.



Autre point important ce « nakama » (camarade) qu’elle n’arrêtait pas de dire, était un mot qu’elle aimait particulièrement. Souvent elle l’employait dans ses délires other world. Du coup, c’était vraiment le premier mot qui lui était venu puisqu’elle n’avait pas son nom.

Si par la suite, elle avait salué sa camarade avec une poignée de main bien à elle. L’élève qui l’avait accueilli lui avait fait comprendre qu’il existait également une manière de saluer au Japon.


-… décidément, dur le Japon… avait-elle marmonné.


Mais dans un autre temps, la vue de ce qu’il fallait faire lui mit une idée en tête pour illustrer cette manière. Elle inspira fortement, prit bien le temps de réfléchir à ce qu’elle allait dire en fermant les yeux. Puis elle se lança. Tout en s’inclinant à la manière d’une révérence, elle se lança dans une réplique parfaite.


-Mademoiselle, moi, prince Kishi, suis enchanté de vous rencontrer. Je vous prie, guidez-moi dans votre royaume et je vous suivrais ravie.


Elle termina sa révérence par un petit sourire en lui tendant la main… avant de se rendre compte de quelle manière ridicule elle s’était laissé allez. Légèrement rouge, mais heureusement en partit couvert par son masque squelettique. Elle se laissa un petit temps pour souffler légèrement et calmer sa gêne puis elle se lança dans une dernière phrase


-Désolé, un peu emporter, moi pas vouloir me moquer. Je te suis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une indienne à l'école [PV Rin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Nashville - Rappel du Club École -
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Des actions pour le maintien des filles à l'école

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le campus :: Entrée du campus-
Sauter vers: