-->



 

La prière d'une vierge [PV Darlene Crowley]
 :: Le campus :: Académie :: Salle de musique

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Lun 18 Sep - 9:20

La journée touchait à sa fin, le soleil d'automne tirait sa révérence magnifiquement en déployant ses couleurs or et orangées qui entrait par la fenètre ouverte de la pièce en venant caresser le visage à la peau pâle de la jeune fille, tout en laissant sa place au manteau bleu de la nuit. L'académie était vide depuis longtemps car la fin des cours avait sonné depuis plus de 4 heures, mais une élève discrète demeurait en salle de musique. La jeune blonde profitait du temps qui lui restait pour peaufiner son morceau qu'elle avait adapté d'une pièce  pour piano. Elle avait rendu le CD à la bibliothèque dans les temps qu'elle avait renseignés à la professeur de littérature et lui avant envoyé un petit mail de quelques lignes pour la remercier et la prévenir qu'il était disponible à l'accueil de la bibliothèque si elle souhaitait toujours l'emprunter.

La musicienne bougeait avec grâce et les notes qui sortaient de son instrument faisait ressortir toute la subtilité de la musique dont elle accompagnait le morceau au piano après avoir fait une copie de cette unique chanson pour pouvoir travailler. L'entièreté de son visage semblait en paix, elle n'avait pas besoin d'ouvrir les yeux car ses doigts et l'archet savaient comment bouger pour produire les sons. Une musique très douce qui finalement allait en accord avec sa personnalité.

La violoniste semblait avoir beaucoup travaillé pour que le résultat final soit celui qu'elle escomptait, comme toujours, elle se donnait à fond et persévérait préférant la difficulté plutôt que la facilité. Un sourire radieux étirait ses lèvres roses, elle paraissait heureuse de jouer comme-ci elle ne pouvait pas s'en passer et comme-ci la musique faisait partie intégrante de sa vie.

L'étudiante avait passé de nombreuses heures pour mettre sa petite touche personnelle dans son travaille ne faisant pas qu'un travail de simple interprétation, mais recherchant à faire ressortir sa sensibilité en offrant un travail qui lui était propre. Toutefois, si elle semblait ne pas avoir de difficulté scolaire et être une des meilleurs élèves de son cursus, elle ne prenait pas la grosse tête et restait toujours agréable avec ses camarades avec qui elle semblait même toujours vouloir se rabaisser de peur d'être rejetée.

Les longs cheveux blonds soyeux de Keiko suivait avec une certaine souplesse les mouvement de son corps qui interprétait de par sa gestuelle l'âme de la musique. Le son de son instrument était transporté dans l'école grâce à cette brise qui semblait vouloir le faire partager à toutes les personnes encore en ces lieux, si il y en avait.

Lorsque la dernière note fut jouée et resta en suspension dans l'air en s'atténuant doucement avant de laisser place à un silence aussi réconfortant et serein que la musique qui venait d'être jouée, l'étudiante ouvrit lentement les yeux reprenant une bouffée d'air. Concentrée, elle se rendit au bureau pour griffonner quelques notes dans un cahier prévu à cet effet.



♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Lun 18 Sep - 21:04
Le soir était tombé sur l'académie. Darlene était restée un peu tard dans sa salle de cours pour terminer de feuilleter des copies et préparer un prochain cours.
Un peu fatiguée, elle rangea son ordinateur et ses liasses de feuilles dans son sac, avant de quitter la pièce, dans un état un peu second. Les couloirs semblaient interminables jusqu'à la sortie, et c'est en cheminant dans ses pensées qu'elle réalisa qu'elle ne prenait pas du tout l'itinéraire le plus court. Ce fut une bonne chose, puisqu'à mesure que ses pas la menaient plus loin, un murmure de cordes se fit entendre. L'oreille tendue, la jeune femme se laissa diriger par le son, qu'elle percevait de plus en plus clairement comme des enchevêtrements de notes différentes qui ne pouvaient être produites que par un archet et son violon.

Elle se trouvait maintenant au département musique; peu étonnant... Mais l'heure, cependant, lui posait question. De la porte close de la salle émanait la mélodie.
Darlene hésita un instant, puis enclencha délicatement la poignée, prenant soin de ne pas faire un bruit. Elle se glissa dans la pièce et fut ravie d'y trouver la jeune fille aux cheveux dorés qu'elle avait croisée quelques jours avant à la bibliothèque. Elle reconnut sans peine la piste 03 du CD qu'elle avait emprunté après avoir reçu le mail -toujours poli, toujours courtois- de la demoiselle.
Une élégance troublante se dégageait de ses mouvements. Elle ne l'avait même pas remarquée entrer; et tant mieux. La professeur savourait l'instant musical, observant avec un oeil chaleureux l'adolescente et son instrument qui semblaient soudés par une drôle de magie. Cette jeune fille avait un vrai potentiel, c'était certain. Adapter une oeuvre de piano comme elle le faisait était assez impressionnant; de là où se tenait Darlene, en tout cas, toute amatrice de musique qu'elle était.


Lorsque la mélodie s'éteignit, doucement, la jeune femme sourit et attendit quelques instants; Keiko se déplaça jusqu'au bureau, et elle se mit à applaudir, lentement.

"_Bravo, c'était très beau. Tu t'en es tirée à merveille avec ce morceau de piano!"

Darlene s'avança un peu, s'appuyant sur un coté du bureau, bras croisés.

"_Quand est-ce que tu dois le présenter?"

Le regard du professeur filait sur l'instrument de la jeune fille, qu'elle observait, avant de ramener son regard dans celui de la jeune fille. Elle se dit, dans le même temps, qu'elle devait avoir une mine épouvantable, à cette heure, et en ayant assez peu dormi ces derniers temps.

"_Oh, j'espère que je ne te dérange pas! Ce n'est pas très poli d'entrer sans frapper..." Souffla-t-elle, soudainement un peu confuse, se redressant.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Lun 18 Sep - 21:28
La lycéenne s'attendait à être seule dans le bâtiment à cette heure-ci, mais lorsqu'elle perçu la voix chaleureuse de la professeur de littérature, elle leva son regard de son carnet. Elle n'avait pas l'habitude de jouer pour un public et ce même en aspirant devenir une violoniste célèbre. Toutefois les mots qui passèrent les lèvres de la jeune femme aux cheveux verts lui firent plaisir, c'était agréable que quelqu'un reconnaisse le travail qu'elle avait fournit.

" Je vous remercie Crowley-Sensei, je dois encore travailler dessus, je dois le présenter ce vendredi et la note compte pour l'examen de fin de semestre" Répondit-elle d'une voix douce jamais plus haute que cela, on pouvait déceler une certaine pression qui pesait sur ses épaules.

La violoniste avait bien remarqué que la professeur aimait la musique, la croiser dans le rayon CD et les exemples qu'elle mettait dans ses cours la plupart faisait référence au monde musical, aux artistes contemporain et même si cela pouvait passer pour normal dans une école d'art et ne pas éveiller les soupçons, la théorie qu'elle avait se voyait confirmée en remarquant que la professeur regardait son instrument.

"Vous voulez essayer ?" Proposa t'elle en saisissant son violon délicatement et en tendant l'instrument à la professeur, pour un musicien son instrument de prédilection est comme une extension de son âme ainsi le confier à quelqu'un est une grande marque de confiance. En tout les cas, c'était de cette façon que la jeune étudiante voyait les choses.

"Vous ne me dérangez pas, cela m'a permis de me rendre compte de l'heure parfois quand je joue je ne me vois plus me temps passer!" Répondit-elle en lui offrant un petit sourire sincère venant positionner les bras de la professeur sur le violon qui était encore chaud de ses propres doigts. Keiko était très douce et si la professeur regardait ses mains, elle pouvait remarquer d'aussi près les cloques et les éraflures de frottement qu'elle portait à ses doigts et dont elle ne semblait pas se plaindre.

"Vous n'aimeriez pas apprendre ?" Demanda t'elle curieuse, peut-être que la professeur avait déjà pratiquer un instrument dans sa jeunesse, ou pas.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Lun 18 Sep - 22:58
L'étudiante semblait anxieuse, à l'évocation du travail qu'il lui restait à fournir pour le morceau. Darlene était persuadée qu'elle s'en sortirait très bien. Lorsqu'elle lui tendit son instrument, la jeune femme fut un peu surprise, et indécise. Elle attrapa le manche du violon délicatement, comme quelque-chose de très fragile. Un fin sourire animait ses lèvres, et ses doigts glissèrent sur les hanches de bois.
Elle nota, lorsque la jeune fille vint l'aider à positionner l'objet, qu'au bout de ses mains s'étendaient des blessures dues à l'acharnement sur les cordes.
Darlene laissa tomber le sac de son épaule pour être plus libre de ses mouvements, et une fois le violon incliné sous son menton, elle attrapa l'archet.

"_Merci... Hah, je ne suis pas sûre de comment..." bredouille-t-elle. "Apprendre? Oui, pourquoi pas... Mais je risque de ne pas être très douée pour ça!" sourit-elle, avec un léger rire.

Ce constat ne l'attristait pas. Elle aimait entendre la musique, la déconstruire pour la comprendre éventuellement -comme elle le faisait avec les textes- mais, la jouer, c'était une autre paire de manches. Elle avait essayé, brièvement, la guitare. Elle n'était pas mauvaise, mais avait pratiqué très peu, et restait donc à un niveau ridicule en comparaison avec les élèves de l'académie, bien qu'elles soient plus jeunes.
Darlene tourna un peu la tête vers Keiko, plaçant ses doigts là où elle avait pu observer ceux de la blonde, sur le manche sans frettes. Quelques mèches de ses longs cheveux glissèrent sur son épaule, se logeant dans les plis de sa chemise blanche.

"_Là? Et ensuite?"

Sans conviction, mais curieuse, elle se prêtait au jeu avec plaisir. Elle redoutait un peu le moment de jouer une note quelconque, s'attendant à ce que ce soit une vraie catastrophe, mais elle savait que ce n'était pas un "exercice" fait pour la juger. La jeune fille avait proposé cela avec une grande sincérité, que Darlene pouvait lire dans son regard et dans son attitude.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mar 19 Sep - 12:23
La blonde voyait bien que la professeur se prêtait à son jeu et ça la fit sourire de la voir prendre son instrument avec autant de délicatesse, elle avait peur de ne pas être très douée pour ça et la musicienne lui répondit d'un ton rassurant accompagné d'un sourire bienveillant.

"Il faut une première fois à tout ... puis vous avez bien appris à parler japonnais en moins d'un an ... en comparaison jouer de la musique c'est plus simple puisque les notes sont internationales." Voilà un raisonnement mûri et surtout pour lui signifier qu'elle ne lui avait pas proposé pour la juger loin de là, elle avait bien comprit que la professeur aimait la musique autant qu'elle l'aimait.

La professeur paraissait à première vue avoir hâte de jouer et une fois l'archet en main que Keiko repositionna, elle lui demanda ce qu'elle devait faire à présent.


"Visualiser la note que vous voulez jouer, là vos doigts sont positionnés pour faire un mi..."
Keiko se rendit près du piano de la classe non loin et enclencha le mi qui résonna dans la pièce pour lui donner une idée plus précise "ça y est...vous visualiser la note ? Maintenant il vous faut un sentiment à laisser passer...que ressentez-vous ? Quand vous êtes prête il vous suffit de laisser l'archet glisser sur la corde que vous pincez." Expliqua t'elle laissant une petite pause avant de reprendre "imprégnez-vous du sentiment que vous avez choisi, que voulez-vous faire passer à travers le violon ?" Demanda t'elle d'une voix douce venant se placer près de la professeur de littérature pour guider la main qui tenait l'archet vers l'instrument et ainsi lui faire produire un son.

Le son ressemblait davantage à celui que fait un chat lorsqu'on lui coince la queue dans une porte, mais Keiko, elle y discerna un sentiment tout de même et la note.

"C'était un premier essais plutôt réussis." Encouragea t'elle sincèrement en lui souriant, la jeune blonde n'avait aucune prétention dans la voix, ni dans son attitude, elle agissait de façon naturelle et elle était très charmante et agréable. Bien qu'encore jeune,
sa tête arrivait juste en dessous de celle de la professeur.


"Voulez-vous que je vous montre le second morceau sur lequel nous devons travailler ? C'est quelque-chose de plus moderne et plus dynamique!" Proposa t'elle ravie finalement d'avoir deux oreilles extérieures pour l'écouter jouer, de cette manière elle pouvait avoir l'avis de la professeur.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Mar 19 Sep - 19:04
La réflexion quant à l'apprentissage du langage lui semblait tout à fait cohérente, après tout, les notes, effectivement, les partitions, étaient lisibles par tous, de façon internationale. Il était donc complètement possible pour Darlene d'apprendre, théoriquement, mais sur le plan pratique... Passer du temps à le faire n'avait jamais été sa priorité. Peut-être qu'un jour, cela changerait, mais pour l'heure...

Le mi du piano continuait de raisonner dans sa tête verdoyante. Les explications sur l'intention et le sentiment lui semblèrent somme toute très mignonnes, mais cela ressemblait pour elle à de la superstition. La technique passait avant l'émotionnel, très souvent, d'autant plus avec la musique. Une note fausse restait fausse, aussi impliqué que puisse être le musicien, son message est faussé s'il n'est pas maîtrisé. Et cela n'a rien à voir avec les dissonnances, les notes mineures qui furent jugées "disgrâcieuses" aux oreilles non initiées à leur époque. Ici, Darlene n'a aucune maîtrise sur ce qu'elle fait, ni comment, ni pourquoi vraiment, elle est dans l'expérimentation pure, et brève, et dirigée par autrui.
Mais enfin, elle se laissa guider par l'étudiante, se prêtant à sa façon de faire. Il lui paraissait aisé de dire qu'il suffisait de ressentir pour jouer. Elle inspira, songeant vaguement à un ressenti de la journée.
Le crin glissa sur les cordes, faisant grincer désagréablement celles-ci. Darlene grimaça un peu, et très vite enleva le violon de sur son épaule, pas vraiment déçue, mais pressée de lui rendre son violon.

"_Haha, réussi?? Ca ne sonnait pas vraiment comme ça!" sourit-elle.

La proposition que Keiko fit ensuite lui sembla beaucoup plus agréable que de jouer elle-même; sans attendre, elle lui tendit son instrument pour qu'elle le récupère.

"_Avec plaisir! Ce sera beaucoup plus agréable à entendre, sans nul doute."

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mar 19 Sep - 19:42

La nuit avait fini par assombrir de plus en plus le ciel qui devenait entièrement bleu au fur et à mesure que les minutes passaient. Il était agréable pour la jeune musicienne d'avoir une compagnie, elle était souvent vue seule non pas parce qu'elle refusait la compagnie des autres filles ou bien parce qu'elle se croyait au dessus de l'amitié c'était plutôt parce qu'elle travaillait beaucoup dans son coin et que ses camarades de classe la voyait comme inaccessible alors qu'il lui suffisait qu'on lui demande de l'aide pour qu'elle la dispense avec bienveillance.

La violoniste récupéra son violon et son archet des mains de la professeur les lui frôlant par pur hasard, c'était tout à fait normal. Elle se rendit ensuite vers la radio qu'elle avait disposée et lança le morceau se mettant en place avec une attitude beaucoup plus nerveuse et dynamique qu'auparavant c'était comme-ci elle changeait de costume.

Elle commença rapidement à jouer et le moins que l'on pouvait dire c'est que ça explosait de contradiction avec son premier morceau tendre, lent, classique. Il s'agissait d'un travail acharné de ses doigts qui changeaient de notes avec facilité en même temps que son archet dansait sur les cordes de son instrument dont les sons étaient précis, rythmé et qui formait une musique remplie d'une joie et d'une jeunesse comme celle d'un nouveau souffle.

Keiko arrivait toujours à faire passer les émotions et un sourire étirait ses lèvres, elle aimait jouer c'était sa seconde nature, son instrument était sa bouffée d'air ce qui lui permettait de mettre en musique ses pensées. Ce qu'elle jouait emplissait la pièce d'un sentiment d'espoir. Elle semblait danser avec sa musique, s'amuser, sourire à la vie elle incarnait la jeunesse, son espoir, son avenir qui commençait à présent. C'était entrainant et ça donnait envie de remuer du pied comme par réflexe, encore une fois elle maîtrisait ce morceau avec une facilité presque déconcertante passant d'une musique classique plutôt douce et calme à quelque-chose de relativement nouveau dans un genre totalement différent et à l'opposé l'un de l'autre.

C'était à presque se demander si elle dormait la nuit ou si elle répétait encore et encore pour arriver à faire des morceaux qui étaient maitrisés. Le travail qu'elle fournissait était colossale, ce n'était pas pour être la meilleure et surpasser les autres, sa motivation c'était sa petite sœur, elle ne voulait pas la décevoir alors elle travaillait dur et se poussait au maximum. Elle avait beau être adolescente, se montrer douce et bienveillante ce qu'elle faisait ressortir là c'était une certaine forme de rage contrôlée et malgré les apparences, ce morceau montrait bien que malgré ses frêles épaules d'étudiantes elle était forte, solide et assumait pleinement ses choix, elle était déterminée presque agressive sans pour autant aller jusqu'au bout.

Lorsqu'elle cessa de jouer signant la fin de la musique c'était une fin tout aussi cassante et abrupte cette fois-ci plus aucune notes ne venait résonner plus longtemps aux oreilles. Elle avait tout donner, elle avait chaud et elle était rouge et un peu haletante comme après avoir couru, c'était intense comme morceau. Elle reposa son violon reprenant un visage plus doux, plus sage en le rangeant dans son étui avant de se tourner vers la professeur.
"Hum...alors ?" Demanda t'elle d'une voix douce et emplie d'une certaine pointe de doute sur sa prestation, avait-elle été à la hauteur ou non ? La musicienne attendait un commentaire prenant son carnet et son stylo-bille pour les noter afin d'améliorer certaine chose.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Mar 19 Sep - 22:58
Le morceau suivant n'avait, en effet, rien à voir avec le précédent. Enjouée, énergique, et surtout avec des enchaînements d'accords bien plus rapides, il faisait danser les doigts de la blondinette à une vitesse qui subjugua une nouvelle fois la professeur. Elle resta muette, la bouche doucement entre-ouverte, sa respiration ralentissant comme pour ne pas troubler les vibrations de l'air dans la musique qui le remplissait.
Darlene découvrait l'étudiante sous un nouveau jour, sa douceur habituelle laissant place à quelque chose de beaucoup plus vif, nerveux, qui dégageait une certaine force. Ce constat fit sourire la jeune femme, qui battait le rythme du bout de ses doigts contre sa cuisse, balançant doucement la tête.

Lorsqu'elle s'arrêta, que le silence reprit place dans la pièce, Darlene l'observa ranger son violon. Darlene récupèra le sac qu'elle avait laissé par terre pour l'accrocher à son épaule. La blondinette semblait attendre de sa part des commentaires constructifs, professionnels. Elle souffla un peu, passant une main sous sa frange en ramenant quelques mèches de cheveux en arrière, avant que les plus courtes ne retombent tour à tour devant son front.

"_Que dire! Tu es vraiment douée. Les élèves de cette académie ont -pour la plupart- un niveau assez extraordinaire. Je pense que je ne serai pas bon juge pour te donner des conseils, c'est trop... Subjectif pour moi, la musique." fit-elle, agitant un peu les bras lorsqu'elle marqua un temps de pause, cherchant à illustrer ses propos.

Elle s'approcha un peu, et posa sa main sur l'épaule de la demoiselle.

"_En tout cas, tu peux te détendre un peu. Je suis sûre que tout se passera à merveille pour l'examen."

Ses doigts se resserèrent un peu sur son épaule, avant de la lâcher. Elle voudrait qu'elle sente qu'elle la soutiendrait auprès de ses collègues, bien qu'il semblerait qu'elle n'en ai absolument pas besoin, au vu de ses notes; les échos qu'elle avait pu avoir la concernant étaient similaires partout; une bonne élève, discrète mais efficace.
La jeune femme releva le nez, cherchant des yeux la pendule. Elle réhaussa le sac sur son épaule.

"_Oh la, il est déjà tard..." souffla-t-elle. "Je ne devrais pas trop tarder, je suis épuisée, et demain, il faut encore se lever tôt..." Elle soupira. "Alors, on se voit plus tard, mh? Tu me diras comment ça s'est passé?"

Cette fois, Darlene ne partit pas immédiatement. Elle resta à lui sourire, attendant de finir cet échange en bonne et due forme. Elle avait passé un très bon moment, et elle se disait que partir comme une voleuse comme à la bibliothèque une nouvelle fois ne serait ni poli, ni agréable, finalement, après cette soirée où il semblait que Keiko s'était comme "confiée" à elle, au travers de sa musique.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mer 20 Sep - 10:33
Il sembla qu'une éternité passa pour la violoniste qui ne cessait de regarder la professeur attendant de savoir ce qu'elle en avait pensé et après une attente qui lui sembla interminable, elle entendit lui faire un compliment. Ce n'est pas exactement ce qu'elle avait demandé, mais elle pouvait bien-sûr comprendre que la professeur ne se sente pas légitime de lui donner des impressions objectives. Elle tourna le regard vers les doigts de la professeur qui venait de mettre une légère pression sur son épaule qu'elle traduisit simplement par un encouragement et elle lui répondit par le sourire.

"Merci Crowley-Sensei, ça m'a fait plaisir de partager ça avec vous!" Avoua t'elle à demi-mots, elle ne su même pas si la professeur l'avait entendu puisque déjà elle s'exclamait avec force dans la voix de l'heure tardive. Naturellement, Keiko tourna le regard vers la pendule qui indiquait déjà 20h49 et là elle était plus qu'en retard pour prendre son repas et ne pas se faire remarquer par la surveillante qui allait très certainement la punir.

Elle enferma son violon dans son étuis, rangea son sac de cours et se tourna enfin vers la professeur qui à son plus grand étonnement était encore-là.


"Oui, je vous le dirais si je suis encore en vie d'ici-là" Souffla t'elle un peu craintive en regardant la professeur avec une moue déconfite "Pardonnez-moi de vous demander cela, mais exceptionnellement est-ce que vous accepteriez de me raccompagner ? S'il-vous-plaît ?" Elle savait qu'elle avait dépassé l'heure de beaucoup et qu'elle allait se faire disputer voir même décrocher des heures de colles, mais si sa professeur de littérature attestait d'avoir été avec elle, la punition risquerait d'être moins injuste. Elle avait beau se montrer forte, elle n'était jamais qu'une adolescente avec des épaules bien frêle encore et écrasée sous le poids des règles des adultes.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Mer 20 Sep - 11:05
Darlene hocha un peu la tête, lorsque Keiko évoqua la possibilité qu'elle ne soit plus "vivante" d'ici l'examen. Elle souriait un peu, comprenant, au fond, le sentiment éprouvé. Elle aussi, avait été une élève "modèle", sur le papier, pendant des années. Ca ne l'a pas empêchée de faire des bêtises par la suite, mais ses notes restaient irréprochables et néanmoins, les examens restaient source de stress.

L'heure avait pratiquement dépassé le couvre feu. La demande de l'adolescente ne la surprit pas vraiment. La jeune femme traversa la pièce, cherchant les interrupteurs du regard en se dirigeant vers la porte.

"_Bien sûr, aucun problème. Tu auras moins d'ennuis avec la surveillante, si je suis là, mh?" Fit-elle, alors qu'elle ouvrit la porte en grand, provoquant l'allumage du couloir en prévision de l'extinction de la salle. Elle se tenait appuyée par l'épaule dans l'encadrement de porte, attendant patiemment que l'étudiante ne la rejoigne, le bras tendu pour retenir la porte.

Lorsqu'elles furent côte à côte, Darlene laissa la porte retomber à sa place et entama la marche vers la sortie du bâtiment, en direction des dortoirs. Les couloirs s'allumaient devant elles et s'éteignaient à petit feu derrière. Et enfin, l'air frais du dehors balaya les cheveux des deux jeunes femmes. La nuit était bien tombée, et l'automne approchait à grand pas; il faisait assez froid pour que Darlene en ait des frissons sous sa chemise. Son téléphone vibra dans son sac, alors qu'elles marchaient. Elle s'en saisit, laissant une lumière bleue éclairer son visage alors qu'elle lisait le message reçu, tout en marchant. Un sourire tendre étira ses lèvres; c'était sa petite soeur qui racontait les hauts et les bas de la journée.
Darlene soupira un peu, faisant son possible pour ne pas se rendre triste de cette distance qui les séparait, et releva le nez en enfouissant le téléphone dans son sac. Elle répondrait plus tard, lorsqu'elle serait au calme.

"Tu as des frères et soeurs?" Demanda-t-elle à Keiko, histoire de parler de quelque chose, et pour en apprendre un peu plus sur la jeune fille.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mer 20 Sep - 13:34
La blonde regardait le temps qu'il faisait dehors voyant quelques feuilles être transportées par le vent, il devait faire plutôt froid, heureusement le dortoir n'était pas si loin que cela de l'académie. Elle regarda la professeur et répondit doucement à sa question.

"Je sais bien que je vais me faire punir, j'ai manqué le repas du soir et l'appel du soir à cette heure je devrais déjà être dans mon lit à cause du couvre-feu, j'assumerais ma punition mais je sais que si c'est ma parole d'adolescente contre celle d'une adulte, ma parole sera remise en question automatiquement, mais puisque vous êtes une adulte et une professeur qui plus est votre parole compte bien plus."Expliqua t'elle en venant prendre ses affaires et en passant la porte que lui tenait la professeur la suivant. Lorsqu'elles sortirent dehors, le vent froid vint mordre sa peau nu la faisant frissonner et un peu claquer des dents alors que ses longs cheveux étaient malmenés par un souffle beaucoup plus fort.

La musicienne resta silencieuse en la suivant calmement remarquant son portable vibrer d'un message ou d'un appel que la professeur s'empressa de lire en souriant. La violoniste n'était pas curieuse, pensant qu'il s'agissait simplement d'un potentiel petit ami ou d'un membre de sa famille de toute façon, la professeur était adulte et elle ne se permettrait jamais de lui demander une telle chose, cela ne la regardait pas.

La jeune étudiante en musique releva le visage vers la professeur qui lui avait demandé si elle avait des frères ou des sœur et un sourire doux étendit ses lèvres, un sourire attendrit avant qu'elle ne réponde toujours d'une voix douce et mélodieuse.


" J'ai une petite sœur qui est deux ans plus jeune que moi, c'est elle qui m'a inscrite à passer l'audition pour l'académie, mais je pense qu'elle n'avait pas prévu que j'y séjourne durant mes études... elle a tendance à se mettre dans toutes sorte d'ennuis et j'espère juste qu'elle n'est pas occupée à mal tourner ?" S'interrogea t'elle à haute voix, un ton de voix avec un soupçon d'inquiétude qui passait aussi dans son regard bleu.

"J'ai hâte de pouvoir la revoir pour les fêtes de fin d'année qu'on va passer toutes les deux comme tout les ans!" Avoua t'elle avec une certaine nostalgie triste dans la voix, sa sœur et elle avait toujours été fort proche parce qu'elle avait un peu remplacer la figure maternelle au yeux de la jeune Yuna. Elle se douta que ça pouvait paraître étrange ce qu'elle venait de dire alors elle se reprit rapidement.

"Enfin, nous ne sommes pas orpheline, ma mère a divorcé de mon père lorsque j'avais six ans, sa mère est décédée quand elle était toute petite et notre père est souvent en voyage, mais nous avons toujours su nous suffire l'une et l'autre et n'avons jamais manqué de quoi que ce soit. Et vous ? Enfin vous avez des frères et sœur ?" Demanda t'elle, il était vrai qu'elle formait une famille plutôt atypique, juste toutes les deux, mais Keiko aimait bien cette relation assez fusionnelle, elle s'inquiétait juste de savoir si la maison n'était pas écroulée, elle avait déjà envoyé quelques lettres chez elle comme elle l'avait promis, mais sa sœur n'avait pas encore prit le temps d'y répondre.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Mer 20 Sep - 15:31
Darlene comprit aisément pourquoi elle voulait être raccompagnée. Elle espérait que l'excuse de travailler tard passerait, étant donné qu'elle ne faisait pas partie des professeurs principaux de la jeune fille, puisqu'elle suivait un cursus musique. Mais peu importe.

La réponse de Keiko concernant sa famille surprit un peu la professeur. Elle fronça un peu les sourcils, peinée d'apprendre que le passif de cette jeune fille était plus noir que prévu. Cela ne se devinait pas, à la voir, elle semblait avoir été aussi chanceuse qu'elle, mais le divorce, et un décès, ce n'était pas gai. Même si ce n'était pas sa propre mère, cela restait triste, et devait forcément la toucher, de ce qu'elle entendait de leur relation.
Elle tiqua en entendant qu'elles passaient les fêtes toutes les deux, et hocha la tête en entendant le statut de leur paternel, souvent en voyage. Elle soupira.

"_Ah, les papas en déplacement... Je connais ça aussi. J'espère que je pourrais rentrer pour les fêtes, moi aussi... C'est un peu loin."

Quelques pas de plus, et elles apercevaient déjà le dortoir.

"_J'ai une petite soeur, moi aussi. Elle a à peu près ton âge!"

La voix de Darlene parut chantante, lorsqu'elle parla de sa soeur, très brièvement, de façon très factuelle, mais le ton emprunté laissait paraître un attachement très fort, qu'elle s'avouait à peine, mais qu'elle ne pouvait dissimuler.

"_Et de beaux cheveux blonds, comme les tiens." sourit-elle.

Elles arrivèrent devant la grande porte du dortoir bien silencieux. Les lumières étaient encore allumées, pour la plupart, mais les élèves étaient sagement dans leurs chambres... Sauf une.
Darlene s'avança à la rencontre de la surveillante pour expliquer la situation, s'excusant au passage et demandant de prendre la responsabilité de ce manquement au règlement.
La gardienne sembla accepter un peu malgré elle, le regard froid, elle toisait l'étudiante.
La professeur se retourna vers Keiko.

"_Ca va aller!" chuchota-t-elle. "Bonne soirée, alors! A demain." lança-t-elle, s'apprêtant à quitter les lieux.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 17
Métier :: étudiante cycle 3 musique
Mer 20 Sep - 16:57
La jeune blonde continuait de trembler, elle avait une sainte horreur du froid et même si l'idée de passer les fêtes avec sa petite sœur la réjouissait terriblement elle savait qu'elle allait passer ses vacances à l'intérieur à cause du froid d'hiver. Keiko se sentait proche de la professeur, elle aussi avait connu d'après ses dires un papa absent à cause de son travail, si il n'y avait que ça, mais Keiko ne s'entendait pas avec son père et lorsqu'il rentrait à la maison lors de ses très rares jours de congés la jeune fille qui était pourtant sa fille aînée se montrait très froide et distante avec lui, elle ne lui pardonnait pas d'avoir fait souffrir sa mère en la trompant même si elle en avait récolté une merveilleuse petite sœur.

"Pourquoi vous ne pourriez pas rentrer chez-vous pour les fêtes ? Quitte à devoir prendre votre avion un jour avant votre date prévue si la météo s'annonce délicate, mais votre petite sœur doit attendre votre retour avec impatience...au moins autant que la mienne, même si je pense qu'elle m'en veut un peu de l'avoir abandonnée !" Indiqua t'elle essayant de redonner espoir à la professeur avec sa gentillesse, comme-ça la jeune soeur de la professeur avait son âge et la même couleur de cheveux.

"En fait je n'ai quasiment rien prit du côté de ma maman, je suis métissée ma mère est japonaise et mon père est russe quand j'ai commencé la maternelle et jusqu'au collège on m'appelait l'étrangère,alors que je suis née au Japon et que je ne parle pas un mot de russe et ma sœur qui est blonde aussi a eu ce genre de remarques, mais elle a un caractère beaucoup plus fort que moi et elle ne se laisse pas marcher sur les pieds! Elle est très courageuse et très bornée...dommage que ça ne soit pas pour les études ! "  Expliqua t'elle joyeusement, même si sa vie n'avait pas été facile, Keiko n'était pas du genre à ressasser les vieilles choses et à se rendre malheureuse. Elle était une jeune fille gaie et remplie de joie de vivre et de douceur, quelqu'un de simple et agréable à vivre.

Elles arrivèrent un peu trop tôt au goût de la violoniste au dortoir et celle-ci vint se placer derrière la professeur, elle pouvait sentir à travers le corps de Darlene le regard brûlant de suspicion de la surveillante, mais celle-ci ne dit rien tout du moins pas devant la professeur de littérature qui fini par se tourner vers elle.


"Merci beaucoup pour votre aide, attendez!" Dit-elle en venant prendre son écharpe qu'elle avait posée dans l'entrée, il s'agissait d'une grande écharpe toute douce qui s'enroulait plusieurs fois autour du cou et qui sentait un doux parfum sucré, mais pas écoeurant c'était une note subtile.

"Tenez...il fait froid dehors, ce serait bête que vous attrapiez froid, vous n'aurez qu'à me la rendre au prochain cours et dire que je l'ai laissée en classe!" Dit-elle en lui passant autour du cou avec une grande douceur "bonne nuit!" chuchota t'elle avec un sourire tendre et heureux avant de commencer à monter les marches de l'escalier qui la menait à sa chambre sous le regard pesant de la surveillante se retournant pour faire un petit signe de la main énergique à la professeur avant de disparaître.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

"La musique c'est comme la vie forte et fragile à la fois"
Date d'inscription : 17/09/2017
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 25
Métier :: Professeur de littérature
Jeu 21 Sep - 11:49
Darlene appréciait l'optimisme dont la jeune fille faisait preuve. Malgré le récit de ses malheurs d'enfance; moquée par ses camarades pour son apparence atypique... Elle continuait à tirer le bon côté des choses. Elle haussa un peu les épaules, lorsqu'elle évoqua l'avion, le départ plus tôt pour rentrer chez elle... Un pincement intérieur se fit sentir. Elle ne savait pas si elle rentrerait dans son budget, avec le prix du billet d'avion. Elle s'était mis en tête qu'elle ne rentrerait pas. Mais il faudrait certainement revoir cette décision, puisqu'elle la rendait si malheureuse, aussi forte qu'elle voulait paraître...

La professeur sortir de ses pensées lorsqu'elle écouta Keiko lui décrire sa soeur à son tour. Elles semblaient très proches, presque trop, cette dépendance pourrait leur être un problème plus tard. Mais qu'importe. Elle chassa ces songeries pour parler à la surveillante, et fut remerciée par la suite par l'étudiante qui l'interpella pour qu'elle ne parte pas sur le champs. Elle s'éloigna, et revint avec une grande écharpe qu'elle vint lui passer autour du cou.
Darlene sourit, et se pencha un peu pour lui faciliter la tâche, ravie. La nuit était fraîche, et cette attention ne serait pas de trop pour rentrer jusqu'à l'auberge.

"_Merci! haha, pas de problème, faisons comme ça." Fit-elle, posant une main affectueuse sur la tête de la blonde avant de se redresser. "Bonne nuit!" souffla-t-elle en retour, alors qu'elle marchait déjà en direction de la sortie, inspirant une bouffée d'air filtré par cette odeur gourmande de barbapapa qui venait de la longue étoffe dont un pan lui traînait dans le dos.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le campus :: Académie :: Salle de musique
La prière d'une vierge [PV Darlene Crowley]

Sauter vers: