-->



 

Une invitation fort agréable [PV Kodama]
 :: Le quartier résidentielle :: Haut standing :: Appartement de Halia Lê-Pham

Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 24 ans
Métier :: infirmière scolaire
Sam 20 Mai - 12:24
Halia bailla se retenant tout de même de décrocher sa mâchoire alors qu'elle entrait dans le bâtiment faisant signe poliment de la main au gardien des lieux. La nuit avait été bien trop courte dans cette infirmerie et le lit au matelas trop dur lui avait laissé quelques douleurs dans le dos en se levant, mais elle savait bien que cette nuit elle allait dormir comme un loire dans son lit avec son matelas bien douillet qui retenait les formes de son corps. Elle se rendit donc jusqu'à son appartement et tourna avec une pointe excitation la clef dans la serrure dont le cliquetis lui signifia qu'elle allait puvoir bientôt entrer.

Ce fut donc avec une surprise non dissimulée sur son visage qu'elle découvrit un véritable champs de bataille de cartons empilés les uns sur les autres. Halia slaloma parmis ces cartons pour aller ouvrir les volets et découvrir que son salon était devenu un véritable grenier avec toutes ses affaires mises n'importe comment. Elle entreprit donc de téléphonner à l'entreprise de déménagement qu'elle avait payé pour faire venir ses affaires jusqu'ici et les installer. Elle soupira en raccrochant énnervée, ils pouvaient bien être désolé mais le fait était là, Kodama allait arriver d'une minutes à l'autre et son appartement n'était pas présentable pire encore, où allait-elle donc dormir ce soir ? Son lit était en pièce détachée un peu partout dans l'appartement. Une fois de plus, cela lui apprendrait à faire confiance à n'importe qui !

La jeune médecin remonta donc ses manches et entreprit donc de déballer ses cartons elle-même pour au moins retrouver son nécéssaire d'assiette et de cuisine, brancher son frigo et y ranger les courses qu'elle avait fait en vue du diner de ce soir. Le point positif c'était qu'elle avait trouvé sa vaisselle, mais quelle genre d'imbéciles mélangeaient vaisselle et sous-vêtements ? Ils étaient propre mais tout de même avaient-ils emballés n'importe comment ses affaires ? Elle allait prendre un temps fou avant de tout avoir rangé et jamais cela ne serait près à temps.

La solution lui apparu comme une évidence et elle décida de se faire une table de cartons et des chaises de cartons avec, le reste des cartons, elle les empila dans un coin de la pièce et commença donc à cuisiner c'était le mieux qu'elle pouvait faire pour le moment. Les odeurs d'épices envahissaient le couloir.

Elle qui n'avait jamais été très créative elle s'auto étonnait d'avoir eu cette idée de génie. Après tout pourquoi pas des meubles en cartons si les meubles en bois avaient été oubliés en kit à gauche et à droite. La seule chose qui la mettait hors d'elle c'était de penser à ces déménageurs sans scrupulle qui lui avait fait payé cher un service qu'ils n'avaient pas rendu ensuite. Halia remua la nouriture dans son wok, goutant un petit morceau de viande mijotée dans de la sauce relevée, c'était très bon. Il ne restait plus qu'un détail et c'était l'arrivée de Kodama.
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon hamac sacré ♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Surveillante
Dim 24 Sep - 16:42
-Et merde, je n’ai pas envie d’être en retard.
Me réveiller. Cela à toujours été l’une des tâche les plus dures pour moi. Devoir ouvrir les yeux et me faire agresser par les rayons du soleil n’est pas non plus ce que je préfère. Je me sens si fatiguée en ce moment même, et à regarder mon réveil, j’ai de fortes chances d’être en retard à mon petit rendez-vous organisée par ma nouvelle collègue, Halia. Franchement, il serait déplacée de ma part de lui poser un lapin après tout le mal qu’elle à du se donner pour arranger ce qu’il fallait chez elle. Je n’imagine pas le désordre chez elle, suite à l’emménagement. La directrice de l’académie m’à aidé à éviter cela en me donnant à logement dans son petit bijou. Toutefois, avoir son propre logement n’est pas non plus quelque chose d’horrible, c’est même un privilège lorsque l’on travaille avec des jeunes et qui se montrent assez bruyant le soir. Ce n’est pas vraiment le cas à l’académie, les petites savent se montrer muettes comme des tombes alors, je ne souffre pas trop. De toute façon, cela aurait été le prix à payer pour avoir accepté un poste en temps que surveillante dans une école si réputée que celle-ci. Mais, je l’aurais supportée avec dignité, cette dure corvée.
Enfin bref, là n’est pas le souci ! L’heure est grave, je dois me dépêcher de sortir de ce lit horriblement confortable et me rendre au rendez-vous en temps et en heure. Avec difficulté, je parviens à me hisser du lit tout en râlant et me rendit à la douche, où je ne perdis pas de temps. Ah Halia, si tu savais tout ce que je fais pour toi, tu devras comprendre que c’est un grand sacrifice de ma part. Quelque minutes plus tard, je me trouvais sur le pas de ma chambre, parfaitement bien habillée, bien que mes cheveux étaient dans leurs états naturelles, je me trouvais assez présentable !  Je me dépêchais de prendre le petit cadeau que je lui avait acheté, un maneki neko, comme ça, elle aura toujours la chance à ses côtés.
-On y va.
Après m’être équipé du plan trouvé sur un internet, je me mis en route pour aller retrouver Halia chez elle. Après une trentaine de minutes, j’arrivais à un appartement, sans doute celui d’Halia. J’inspirai un grand coup et appelais  sur l’interphone, une personne au hasard qui daigna m’ouvrir avec gentillesse. Une fois les remerciements faits, je me rendit à l’étage où mon amie habitait et arrivait quelque minutes plus tard devant la porte. Je toquais alors à la porte et attendis qu’elle m’ouvre. J’affichai un large sourire.
-Salut Halia !
Je lui fis la bise avec maladresse, je n’ai pas trop l’habitude mais bon, là je n’ai pas trop le choix. Ensuite, je lui tendis, mon petit cadeau soigneusement emballée dans du papier-bulle.
-Tiens, c’st un porte-bonheur au japon, avec ça, la richesse te sourira peut-être. Et puis, comme c’est un chat, tu sauras qui te l’a offert.

Je riais, n’est-ce pas elle qui trouvait que je ressemblais à un chat ? Et puis je trouve qu’il à ma tête quand je dors. Un sourire et une tête de bébé. J’attendis qu’elle m’invite à entrer avant de constater les piles de cartons au fond de la pièce, elle avait du galérer. Je compatis.
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 24 ans
Métier :: infirmière scolaire
Ven 29 Sep - 16:25
Halia était désespérée de voir autant de cartons et pourtant une certaine fougue s'était emparée d'elle en la changeant en véritable marraine la bonne fée croisée dragonne pour faire la cuisine et préparer un repas digne de l'estomac de sa jeune collègue qu'elle voyait bien être un estomac sans fond qui n'est jamais totalement rassasié par ce qu'il ingère alors elle avait préparé de quoi nourrir un régiment mais dans le pire du pire des cas ça ferait des réserves à Kodama pendant un jour ou deux en espérant qu'elle ne se lasse pas de manger la même saveur pendant plusieurs jours d'affilées. Elle se crispa un peu lorsqu'elle entendit toquer et se dit qu'il ne pouvait y avoir qu'une seule personne pour ne pas avoir prit la peine de sonner à l'interphone ou l'avoir tout simplement zappé et c'était Kodama alors un sourire ravit vint s'installer sur son visage. L'infirmière scolaire ouvrit la porte en l'accueillant à l'intérieur de son appartement meublé de cartons une table de cartons et des chaises de cartons empilés.

La jeune femme cligna plusieurs fois des yeux d'habitude dans son pays on ne donnait pas la bise pour dire bonjour, mais elle ne s'en choqua pas à outre mesure les manières n'étaient probablement pas les même entre le Japon et son pays natal. Halia prit le cadeau en souriant chaleureusement venant l'ouvrir pour dévoilà un de ces chats avec la patte levée dont elle avait totalement oublié le nom et qu'on voyait dans presque toutes les boutiques au Japon.


"Merci beaucoup Kodama mais je t'en prie assieds-toi, hum oui je suis désolée pour le bazar j'ai eu un petit soucis avec les déménageurs, alors tu as soif et faim ?"

Elle passa ses doigts sur les contour du chat porte bonheur et émit un petit rire amusé.

"J'aurais comme un portrait de toi Kodama!"


Dit-elle sur le ton de la plaisanterie avant de déposer le chat sur un endroit où il ne risquait pas d'être accroché et brisé. Ensuite elle apporta de quoi se désaltérer et quelques apéritifs qu'elle avait préparés alors que son plat mijotait toujours à feu doux et répandait une odeur délicieuse dans la pièce.
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon hamac sacré ♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Surveillante
Sam 7 Oct - 20:07
Oups ! J’ai encore fais une gaffe je crois ! Voilà Halia qui me fixe, avec des yeux aussi ronds que des œufs de poules ! Serait-ce dû à la bise que je lui ai faite ? Sûrement. Je pense que l’on n’en fais pas dans son pays, ni au japon d’ailleurs, juste dans les payx occidentaux mais disons que j’ai voulu innover un petit peu. Je crois que j’ai vraiment gaffée, la prochaine fois je ferai attention.  La prochaine fois, je penserait à me gifler lorsque j’aurais de drôle d’idées. Telles que celles-ci…Pardonnes moi Halia, je ne sais pas si tu lis dans les pensées, mais je l’espère, pour que je puisse m’excuser sincèrement sans même ouvrir la bouche. Question de fierté. Le truc c’est qu’elle n’a pas réagi de façon agressive, elle à surtout fais comme si de rien était, et je pense que c’était la meilleure chose à faire devant cette bourde tout à fait…Ridicule. Je la remercierai jamais assez d’avoir rabattu son attention sur le présent que je lui ai acheté. Si c’était possible, je lui sauterai dessus pour lui dire « merci », mais je pense que je l’ai assez choqué comme cela. On va se canaliser, au risque de la voir s’enfuir, loin, très loin.
La voilà qui me remercie, en justifiant se bazar monstre. Elle n’en avait pas vraiment besoin, je comprends. Elle vient d’arriver et les déménageurs, ne sont pas toujours « cools ». En plus, je ne vais pas mentir en disant que le bazar, ça me dérange. Donc, sincèrement, c’est le dernier de mes soucis. Mais, j’avoue que la voir aussi stressée me fais rire. Est-elle toujours comme ça ? Je crois que oui. En attendant, je la regarde déballer le cadeau, je suis presque sûre qu’elle a déjà vu un. C’est obligé. J’espère que ça lui fera plaisir. Avec curiosité, j’analysai chacune de ses réactions, cela à l’air de réellement lui plaire, et son remerciement le confirme. Je soufflais de soulagement mais étouffais un rire lorsqu’elle me fit remarquer qu’elle aurait un souvenir de moi. C’est clair ouais. Je ne lui sortirai pas de la tête ! Que je suis bête. Alors qu’elle m’avait priée de m’asseoir plus tôt, je m’exécutai en allant sur une chaise à la table de la pièce, la remerciant une fois qu’elle revint avec une boisson et les apéritifs, alors que je n’avais rien dis. Très prévenante celle-ci. J’ai trouvée pire que ma mère. Mais j’avoue que ce qui m’intéressait le plus était l’odeur du plat qu’elle préparait sûrement. Je pourrais en baver. Il avait l’air délicieux. Calme toi Kodama. Attends un peu. Pour l’instant, regarde Halia et parles le lui.
Avec un sourire, je regadai autour de moi, avant de braquer mon attention sur elle.
-Ben dit-donc, si on oublie les cartons et tout le tralala, tu n’as pas eu un taudis comme domicile.

Tout doucement, je piquais une petite chips dans l’une des gamelles pensive, avant de déclarer.
-En tout cas, tu en a du boulot. Mais si tu veux, je peux t’aider, ça ne me dérange pas.

En mâchant lentement ma chips, je fixais Halia sans réellement penser à quoi que ce soit. J’ai rien à faire ce week-end de toute façon, je peux bien l’aider non ?
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 24 ans
Métier :: infirmière scolaire
Mar 10 Oct - 17:09
La remarque de Koda fait rire Halia, depuis quand elle se permet de donner un surnom à la jeune femme ? Peu importe, elle est drôle et spontanée c'est exactement ce qui lui plaît chez elle à par son visage de chat adorable, parfois Halia avait envie de lui caresser le dessus de la tête pour vérifier si elle ronronnait.
"Après avoir revendu ma maison j'avais assez d'argent pour acheter l'appartement alors j'en ai profité et toi ? A part le dortoir tu as un chez toi ?"


Lorsqu'elle lui proposa son aide, Halia lui sourit un peu gênée, de l'aide était la bienvenue, mais elle ne souhaitait pas embêter Kodama avec cela et la priver d'un jour de congé qui devait être sans doute sacré pour la jeune femme qui avait l'air de beaucoup travaillé.


"Je te remercie pour ta proposition, mais tu travailles assez comme-ça et puis je finirais bien par en venir à bout j'espère ! Je t'inviterais lorsque toutes mes affaires seront rangées correctement."


Halia vint s'asseoir à côté sa petite tête de chat favorite venant trinquer avec elle avant elle aussi de prendre une chips ou deux.


"Au fait Kodama...tu as quelle âge toi ? Tu as l'air aussi jeune que les petites du lycée ? Tu ne dois pas beaucoup être plus âgée n'est-ce pas ?"


Demanda t'elle en lui faisant un clin d’œil accompagné d'un sourire tout ce qu'il y avait de plus amicale. Elle écouta la réponse avant d'aller remuer son plat qui sentait meilleurs au fur et à mesure et finalement elle vint servir les assiettes appelant Kodama à venir à table.


"J'ai essayé de ne pas faire trop piquant mais c'est fort relevé tout de même et si ce n'est pas assez piquant il y a de l'huile de piment à ta disposition...bon appétit Kodama et merci d'être venue!"


Halia commença à manger dégustant son plat, comme de fait il était relevé, mais elle aimait les plats très épicé alors ça ne la dérangeait pas du tout, d'ailleurs elle ajouta un peu de sauce pimentée.Il s'agissait d'un plat typique de son pays et elle regarda Kodama.


"Alors ? Tu aimes ?"
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon hamac sacré ♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Surveillante
Ven 13 Oct - 9:32
Écouter quelqu’un parler autre que des élèves du pensionnat, ça fait combien de temps que je n’ai pas fais ça ? Sûrement un siècle entier. Entendre toujours la même chose, m’à complètement retournée le cerveau et avoir une discussion normal me paraissait jusqu’ici impossible. Je remercie grandement ces pestes d’avoir foutu le bazar dans ma tête. Bon, ce sont les risques du métier et en y pensant, cela ne me dérange pas tant que ça. Ouais, peut-être suis-je victime du masochisme et que j’y prends du plaisir –bon, peut-être pas en fait, je ne vais pas aggraver mon cas- mais ce n’est pas très dérangeant.  Au moins, j’aime ce que je fais et je ne veux rien changer à ma vie actuelle. Je me demande ce que pense mes parents de tout cela, ils ne sont pas contents je le sais, mais je me demande s’ils attendent que je craque. Hé ben si c’est le cas, malheureux c’est pour eux, mais il est hors de question que je change de métier.

Je  regardais Halia et son petit air gênée et l’écoutais dire que je travaillais assez pour l’aider. Je retins un ricanement. Ce n’est pas totalement faux mais cela ne me dérange en rien et puis je n’ai surtout rien à faire moi. Quoi qu’en tant que personne normal je devrais profiter de mes congés mais comment dire cela ? Je ne sais même plus comment profiter de ça sans m’occuper des futures stars. C’est idiot mais c’est comme cela et je ne peux rien y faire. Dans tous les cas, elle petu dire ce qu’elle veut, je l’aiderai quand même, je persisterai.

Après avoir trinqué avec elle, je l’observais manger ces quelques chips…Jusqu’à ce qu’elle pique mon attention. Sa question fut comme une bombe et d’un seul coup je me redressai en faisant des yeux ronds. Moi, je fais le même âges que les petites, Mais qu’est-ce que c’est que ce jugement ? Je devrais m’en sentir offensée mais voilà que je marre après qu’elle m’ait fais un clin d’œil et l’un de ses jolies petits sourires.
-Hé mais Halia ne dis pas ça ! Je suis une grande fille de 22 ans majeure et vaccinée ! C’est ma tête c’est ça ?
Voilà que je rigole intérieurement, franchement, je ne fais pas si jeune si ? De toute façon, je n’ai pas trop le temps de penser, Halia à servi les plats sans que je la sente partir et me voilà en un éclair à table. J’examine le plat, il à l’air délicieux, je n’entends qu’à moitié Halia me dire que la sauce piquante est sur le côté –enfin si c’est ça qu’elle à dit- tant je suis émerveillée devant la nourriture qu’elle nous à fait. Je pris le temps de l’écouter me remercier et me souhaiter bon appétit. Ce n’est pas grand-chose mais, je me sens comme flattée. Ah j’ai sincèrement des soucis. Prenant ma fourchette, je pris une bouchée de son plat et là, j’ai vu les cieux. Mes papilles sont bien plus que satisfaites et je manque de pousser un cri de plaisir alors qu’elle me demande ce que j’en pense. Je me met à sourire, je sens que cette tête d’enfant revient.
-Mais c’est délicieux ! Tu cuisines trop bien, comment tu as appris à cuisiner aussi bien ?
Je la regarde sans la quitter des yeux avant de penser à quelque chose. Je crois que plus tôt, elle m’avait demandé si j’avais un chez moi ? Je n’y avais pas fais attention. Je me met à soupirer avant de couler un regard désolé à Halia
-Au fait, désolée tout à l'heure j’ai oubliée de répondre à ta question. En fait, j’ai un « chez-moi » où je vivrai avec mes parents et ma petite sœur mais franchement, je n’y retournerai pas, ce n’est pas du tout la même chose là-bas et vivre dans le luxe, c’est pas mon truc. »

Je la regardai encore un moment, avant de manger à nouveau, manger cela à le don de me faire sourire comme une idiote. Je suis irrécupérable
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 24 ans
Métier :: infirmière scolaire
Dim 15 Oct - 15:19
Halia regarda Kodama un peu étonnée lorsqu'elle lui répondit qu'elle avait 22 ans parce qu'elle lui aurait clairement donné moins, elle s'était lourdement trompée et elle s'en sentait un peu honteuse de lui avoir dit cela. Kodama qui tout d'abord s'était redressée avec de grands-yeux rond se mit à rire au lieu de s'en offenser et cela soulagea énormément le stresse passager de la doctoresse.

"Pardon Kodama, tu faisais si jeune que je ne t'aurais pas donnée plus de la vingtaine à vue de nez, mais finalement c'est une bonne nouvelle."

Halia appuya ce qu'elle venait de dire par un petit sourire gentil et un peu charmeur de surcroît. Lorsqu'elles furent toutes les deux assise sur la table de carton, la nouvelle infirmière scolaire arrêta de manger pour voir la réaction de Kodama qui s'exclama avec une certaine hyperactivité qu'elle adorait sa cuisine tout en la complimentant énormément sur ses talents de cuisinière. Il avait bien fallut qu'elle apprenne à cuisiner puisqu'elle avait toujours été livrée à elle-même depuis son enfance, mais en vérité il n'y avait qu'un ou deux plats qu'elle savait faire par cœur un autre temps avec son ancien travail qui prenait beaucoup de temps, elle mangeait le plus souvent des repas tout préparé à la cafeteria de l'hôpital ou des plats à réchauffer 3 minutes au micro-ondes et emballé sous-vide. A présent qu'elle allait avoir plus de temps, il faudrait qu'elle cuisine plus pour elle et qu'elle apprenne plus que deux recettes surtout si elle comptait inviter plus souvent la petite surveillante aux yeux de chat.

"En fait je ne sais cuisiner que deux plats je suis plus une adepte de la cuisine toute faite qu'on vend au super-marché mais je me disais que ça faisait moyen de t'inviter pour réchauffer un plat au micro-onde"


En disant cela elle se mit à rire légèrement puis continua à manger son plat très épicé et dans lequel elle rajoutait encore un peu d'huile piquante, une huile qui aurait pu changer n'importe quelle personne normale en véritable dragon crachant du feu, mais qui n'avait aucun effet sur elle. Kodama répond finalement à une question que Halia lui avait posée un peu plus tôt en début de soirée et lui révèle qu'elle ne compte pas retourner vivre chez ses parents et qu'elle a une petite sœur, c'est probablement pour cela qu'elle s'entend si bien avec les adolescentes de l'académie. Halia ne lui pose pas plus de question, c'est le choix de Kodama si elle ne veut pas y retourner c'est qu'elle a une excellente raison alors ce n'est pas à elle de venir remuer le couteau surtout qu'elle ne la connaît que depuis peu et au final elle ne connait pas grand-chose sur elle si ce n'est qu'elle aime manger fort épicer tout comme Halia.


"Si tu as encore faim ressers-toi ! Il est là pour ça!"

Halia montre avec son index le wok encore remplit de ce qu'ils ont dans l'assiette apparemment elle en avait prévu pour une grosse mangeuse ne sachant pas quel genre d'appétit à la surveillante.
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 20
Localisation : Dans mon hamac sacré ♪
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 22 ans
Métier :: Surveillante
Lun 16 Oct - 14:58
Me voilà en train de finir mon assiette, la tête dans les nuages. En fait, je repense à ce qu'il s'est passée plus tôt. Quand Halia m'a demandé si j'étais une jeune fille, ou plutôt ce que j'en ai compris. Juste après ma réponse, Halia m'a assurée me trouver plus jeune juste après, la voilà qui me dis que c'est une "bonne nouvelle", accompagnée d'un sourire où je cru déceler...quelque chose comparable à du charme. Si je n'avais pas contrôler mon visage, il est sûr qu'elle aurait vu ma surprise sur mon visage. C'était inattendu et pourtant, ce n'était pas désagréable. Je ne comprends pas pourquoi je ne m'en suis pas offusquée. Je suis sûre qu'elle venait de me charmer, même ne serait-ce qu'une seconde. Et je n'y ai vu aucuns inconvénients. Je pense que je suis plutôt grave mais je sais toutefois que je ne devrais même pas chercher plus loin. Si je ne me comprends pas, pourquoi me frustrer à chercher une réponse que je n'aurais jamais ? Bonne question. Mais j’avais préféré me rabattre sur le plat qu’elle venait de faire plutôt qu’y repenser une nouvelle fois.
En tout cas, je sais au moins que j’ai très faim avec ce plat qui me ferait bien saliver ! Planter mes couverts dans le délicieux plat en sachant que je les mettrais très rapidement dans ma bouche, m’enchantait et me faisais crier de plaisir –intérieurement bien sûr- et je me retins de pousser un « oh ?: » lorsqu’Halia m’avouait ne savoir que préparer deux plats, plutôt adepte de la cuisine déjà préparée. Elle a cuisiné pour moi ? Hé bien, si la décence ne me connaissait pas, Halia se serait retrouvée au sol dans mes bras, mais comme je sais très bien que mes désirs sont complètement fous, je ne ferai rien du tout et je me contente de la regarder avec un regard reconnaissant. Il faudra que je lui cuisine un truc un de ces quatre ! Même si…Hé bien ça fais quand même quelques mois que je ne cuisine plus. Il faut que je l’impressionne. Pourquoi ? Je ne sais pas, j’en ressens juste l’envie et comme une idiote, me voilà en train de hausser les épaules à cette pensée. De plus, Halia vient de m’autoriser à manger à nouveau, je n’ai pas le droit de penser là. 
-Oh oui merci Halia !
J’essaye de ne pas sourire mais c’est impossible, je suis trop expressive avec cette tête d’enfant que j’ai. J’ai pas le temps de m’insulter de toute façon, mes mains sont déjà sur le wok et je me resserre en jubilant à nouveau. Je le repose ensuite avant de lancer :
-C’est décidée, je te ferai moi-même un plat ! Je pense ne pas avoir perdu la main.
Je ne l’ai pas perdue devrais-je dire. Pour une amie, je dois faire de mon mieux. Surtout pour Halia. C’est con, mais je la trouve tellement mignonne que j’ai envie de faire des choses que je ne suis pas censée faire, en tant que bonne flemmarde. C’est drôle. Je me remet à manger en regardant Halia un instant et lui demandais.
-Au fait Halia. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle que je ne sois pas aussi petite que les gosses de l’académie ?
Je n’avais pas oublié cela et ma curiosité devenait indomptable. Je clignais des yeux afin qu’elle n’ait pas l’impression que je la fixe et lui sourit, sûrement pour la rassurer parce qu’Halia, elle devient très vite gênée et ça...
 C’est trop mignon !
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 24 ans
Métier :: infirmière scolaire
Dim 5 Nov - 11:02
Halia regarde Kodama manger la voir se régaler lui fait plaisir, mais à présent qu'elle sait qu'elle a la vingtaine dépassée de deux années plus rien ne peut l'empêcher de la voir sous un autre angle et puis lorsque cette neko-girl paraît aussi profondément perdue dans ses propres pensées l'infirmière trouve cela très mignon. Décidément, elle aime voir les différentes facettes que lui montre la surveillante et ses mimiques associées qui sont un véritable divertissement pour la professionnelle de santé qu'elle est. Elle voudrait être dans sa tête pour savoir à quoi elle pense avec tant de ferveur.

Halia la regarde se resservir de son plat, elle préfère 10 fois quelqu'un qui mange d'un bon appétit plutôt qu'une de ces personnes superficielles qui compte chaque calorie au grammage prêt, même en tant que médecin elle n'a jamais été aussi obsédée par le calcul des apports énergétique de sa journée et vu le nombres d'heures qu'il lui arrivait de passer en salle d'opération, elle brûlait suffisamment de calories au cours d'une semaine de vacances pour s'enfiler un repas bien gras au moins une fois par semaine. Halia la regardait toujours, son visage soutenu dans une de ses mains et lorsque la jeune surveillantes aux cheveux en bataille s'exclama bien fort qu'elle avait décidé de cuisiner pour elle un sourire peignit son visage, un sourire doux accompagné par un regard heureux et serein. Cela faisait des mois qu'elle était toute seule alors avoir un peu de compagnie ne lui faisait pas de mal voir même c'était tout le contraire ça lui faisait beaucoup de bien.

Halia semble amusée par sa question et elle lui répond donc sans détour ce qu'elle pense.


" Comme ça je peux passer du temps avec toi sans avoir l'air de faire du détournement de mineure"

Cette phrase pouvait être interprétée de bien des manières et c'était exactement ce que voulait Halia et une légère rougeur sur les joues vint s'imprégner sur elle. A quoi pensait-elle réellement en lui répondant ceci ? Si cette très chère Kodama lisait entre les lignes alors elle aurait la réponse, il faudrait évidemment compter sur un sens de la subtilité plutôt développé aussi. Halia était-elle ouvertement occupée à la draguer ? Hey! Bien peut-être que oui ? Qui sait ?
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Le quartier résidentielle :: Haut standing :: Appartement de Halia Lê-Pham
Une invitation fort agréable [PV Kodama]

Sauter vers: