-->



 

Partagez | 
 

 Faire le mur pour s'amuser [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Jeu 13 Avr - 19:32

Intérieurement je ricanais tant mon plan était juste parfaitement diabolique et tout ça pour arriver à mes fins. Je n'étais ici que depuis ce matin mais imaginez un peu une journée sans portable, sans jeux et sans technologie en bref ! Une journée chiante au possible parce qu'après avoir défait ma valise il n'y avait rien à faire de palpitant. Le tour du propriétaire j'avais bien essayé d'avoir accès aux ordinateurs de la bibliothèque ceux-ci étaient tellement lents à croire qu'ils avaient 20 ans de services alors qu'ils étaient récents et puis imaginer l'horreur quand je me suis rendue-compte que le contrôle parental était présent sur toute les machines et que je n'avais pas la capacité de le contourner.

Évidemment je n'allais pas m'avouer vaincue pour autant alors ça non! Il me fallait ma dose de jeux-vidéos sinon j'allais péter un câble. Appeler ça le message divin ou le destin comme vous voulez mais c'est là que par une incroyable chance ou un concours de circonstance j'entendais deux élèves d'allures plus âgée parler de la salle de détente de leur dortoir avec des ordinateurs et du wi-fi. Un alléluia divin s'abatis sur moi avec la lumière et le scintillement qui va avec ou alors c'était mon imagination mais quoi qu'il en soit j'essayais de poser des questions à ces jeunes filles. Sourire angélique visage angélique et paroles gentilles tout pour que ces filles soient charmées par moi et me trouvent mignonnes afin de me donner les réponses que je voulais entendre. 

Là encore, ce n'était pas de chance pour moi car la salle de détente se trouvait dans l'autre dortoir accessible que par les élèves de plus de 18 ans. Si il n'y avait que ça ce n'était pas un problème je suis prête à tout pour jouer en plus j'avais des camarades qui m'attendaient pour les soutenir dans l'exploration du donjon. Après avoir reprit des forces au repas du soir, avoir fait la queue pour avoir accès aux douches, si peu de douches pour autant d'élèves quel manque d'organisation quand-même !  Hop! Pyjama et au lit en attendant le couvre-feu. Je n'étais pas en théâtre pour rien j'avais réussi à duper plusieurs fois la surveillante du dortoir et voilà que je m'arrangeais avec mon coussin pour faire croire que j'étais profondément endormie sortant de la chambre telle une véritable Jame-bond version féminise je rasait les murs pour ne pas me faire repérer.

Et voilà j'étais dehors prête à cavaler comme-ci j'avais des guêpes tueuses à mes trousses et j'arrivais devant l'autre dortoir pour faire le tour à la recherche d'une fenêtre mal verrouillée ou d'une porte encore ouverte. Bordel ! Mince ces gens se couchaient donc avec les poules ? Pas une fenêtre entre-ouverte, pas une porte mal fermée ! Ah! Non et ma communauté qui attendait mon arrivée avec impatience pas question de retourner gentiment dans ma chambre ! Non! Non et non ! Plutôt mourir ! Je commençais à frapper le sol avec mes pieds énervée au plus haut point c'était quoi ce sevrage si rude ? Il me restait une chance c'était de faire genre que j'allais rejoindre une de ces jolies demoiselles dans son lit une pratique courante enfin d'après les rumeurs que j'avais entendue sur cette école en même temps pas de garçons donc les filles découvraient la sexualité comme elles le pouvaient. J'envoyais donc grossièrement des petits cailloux pour cogner dans les vitres d'une fenêtres à l'étage en chantant un "sole mio".

"Hey! Pssst! Pssssst! Pervenche ! Ouvre-moi!"


Pervenche ou le seul prénom le plus nulle de l'histoire pour une petite amie fictive et j'attendais avec l'espoir qu'on m'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 13:22

Cela faisait quelques semaines maintenant que l'ex-militaire, reconvertie en surveillante en chef de l'Académie, avait apprit "LA" nouvelle. Ou plutôt était tombée dessus par hasard. Celle pour qui elle avait fait tant de chemin, celle pour qui elle était revenue de Russie, avait fait une longue thérapie de 1 an et demi, bref, celle qui comptait le plus pour elle... S'était maquée avec une autre durant ses soins. Malgré cela, Rafaela était restée calme. Bien-sûr qu'elle avait eut envie d'étriper la dites personne pour lui avoir volé SA danseuse mais se laisser aller à la colère n'allait servir à rien. 

Ainsi La géante russe s'afférait au mieux possible à son travail pour s'occuper l'esprit et quand elle était de repos, jouait à des jeux pour calmer sa frustration. Technique qu'on lui avait apprit lors de ses longs mois de travail sur elle-même. Mais qu'importe, cette nuit-là Rafaela était de garde,  la gardienne blonde n'était pas du genre à laisser qui que ce soit échapper à sa garde. Ainsi lorsqu'une de ses surveillantes revint avec un coussin en lui expliquant que une des élèves était manquante, une certaine "Gabrielle Tenma". Rafaela soupira et expliqua qu'elle allait s'en occuper elle-même. 
Enfilant sa cape noire, la géante des steppes glaciales commença à arpenter silencieusement les coins et les recoins de l'école, tapie dans l'ombre comme un ninja. Au moins son entraînement de commando servait à quelque chose, mais on lui aurait dit que ça allait servir à coincer des gamines faisant le mur la nuit pour encore aller voir une copine ou quoique ce soit du genre, elle ne l'aurait pas cru. 

Rafaela connaissait l'école comme sa poche, ainsi il ne fut pas difficile de tomber sur la jeune fille. Elle était petite est chétive comparée à elle, bien-sûr cela n'avait rien d'étonnant. La surveillante l'examina de haut en bas en l'écoutant appeler une certaine "Pervenche". Rafaela ne connaissait certes pas les noms de toutes les élèves mais pour le coup, celui-ci lui était réellement complètement inconnu. Qu'importe dans tout les cas, si c'était sa copine, elle allait aussi avoir des ennuis. 

Discrète comme une ombre, l'ex-militaire apparut derrière le dos de la jeune fille et l'attrapa par le col en lui parlant dans un japonais très approximatif, Rafaela connaissait un certain nombre de langue grâce à son environnement familial, l'anglais, le français, le russe (évidemment), le chinois, le polonais et commençait à apprendre la japonais suite à son nouveau travail. Quelque que soit la langue qu'elle utilisait, dans tout les cas elle avait un fort accent russe à couper au couteau, et ses quelques mots en japonais ne dérogeaient pas à la règle.
"Quoi vous faire là ?" Dit-elle en fronçant les sourcils et l'observant de son unique œil argenté. Sa voix était grave et chaude, et aurait put être très sensuelle si ce n'était pas pour engueuler quelqu'un. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 17:19

Alors que je regardais avec espoir une lumière s'allumer pile-poil la chambre de la fenêtre que je caillaissais à coup de gravier, la gravité s'inversa pour moi et je me retrouvais à flotter à un bon mètre du sol tenue par le col. Ma grande discrétion n'avait pas dû faire son œuvre et voilà qu'on me tenais fermement en me posant une question légitime bien entendu sur mes activités nocturnes. Je n'avais pas de chance, un rayon de lune éclaira la scène et je dévisageais la GRANDE personne qui me tenais prisonnière. Un monstre ? Une mutante ? Mieux que ça ! Un personnage de jeux-vidéo en chaire et en os et qui venait me sauver , non carrément pas qui c'était elle ? Une professeur ? Ou plus probablement une surveillante. J'avais le chois de mentir mais à tout les coups elle me renverrait au lit ou lui dire la vérité et à tout les coups elle me renverrais au lit aussi ou bien encore faire croire que j'étais somnambule et là aussi elle me renverrait au lit je décidais donc de dire la vérité.
"Je sais madame que je devrais me trouver dans mon lit à cette heure tardive, 21h00 mais vous comprenez je n'ai rien fait de la journée parce que je suis nouvelle et j'avais envie de jouer aux jeux-vidéos j'ai une communauté derrière moi je ne peux pas les lâcher comme-ça ou ils vont croire que je suis morte et envoyer des fleurs à mes parents ! "


Je savais bien que mon but c'était d'être renvoyée de cette école mais je croyais pas que ce serait si vite j'espérais quelques jours de vacances loin de mes parents. Décidément la lune avait très envie que je la regarde parce que les rayons l'illuminaient presque en me glissant à l'oreille de l'admirer de plus près. Elle était pas là par hasard pour faire sa musculation avec moi, peut-être qu'elle me suivait depuis longtemps ? Ou bien mes beuglantes l'avaient attirées en tout cas si j'étais un personnage de jeux-vidéo je serais bien vite tomber sur le boss final. Gigantesque, baraquée avec un cache-œil qui la rendait mystérieuse et un bon accent bien prononcé. Je veux jouer ! Apparemment il n'y avait pas que moi qui la craignait parce que la lumière qui s'était allumée deux minutes plus tôt s'était éteinte de suite après que les rideaux aient bougés.
"Je ne voulais pas faire de mal j'avais juste besoin des ordinateurs pour jouer en ligne avec mes amis."


Je ne sais pas quelle tête je devais faire mais ça devait être proche de la moue de la dernière chance à moins que je ressemble plus à une mendiante des rues de Paris ? Pitié laissez-moi jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 17:48

Rafaela la regarda, fixant de son œil argenté la petite créature frêle dans sa main qui tentait de s'expliquer avec des explications... Plutôt incongrues mais qui semblaient sincères. D'ailleurs Rafaela fut assez surprise et contente de l'entendre lui répondre en anglais car si elle avait dû lui expliquer tout ça en japonais, à tout les coups la russe n'aurait quasiment rien compris. 

La surveillante en chef soupira alors, la petite ne voulait que jouer à des jeux vidéos. Et ça Rafaela comprenait cette envie, pour elle les jeux étaient devenus, non seulement une passion, mais surtout un exutoire indispensable à son équilibre psychologique. Ainsi, elle commença à partir en embarquant la petite étudiante avec elle, mais ne prit pas la direction des dortoirs. Au contraire, la russe l'emmena dans les profondeurs de l'académie, dans une des zones interdites d'accès aux élèves. Le tout sans un mot.

Une fois qu'elle eut traversé un portail électrique et diverses sécurités... militaires ? La géante des steppes glaciales entra dans une maison dont Rafaela semblait être la seule à avoir les clefs. L'ex-militaire déposa alors la jeune fille sur ce qui sembla être un canapé, mais dans le noir, difficile de savoir, avant de dire quelque chose en russe. Ce qui eut pour effet d'allumer la lumière dévoilant alors...

Un paradis pour tout geek qui se respecte. Une télévision gigantesque, en dessous et autour de celle-ci, des vitrines dans lesquelles se trouvait une copie de chaque console possible dont la plus récente. Et sa maison était loin d'avoir livrée tout ses secrets...

En effet, Rafaela venait d'une famille bourgeoise russe avec un certain... pécule non négligeable. Ce qui faisait qu'elle ne manquait absolument pas d'argent, là où avait été le problème, fut psychologiquement quand elle revint avec sa blessure à l’œil. Cela avait prit du temps mais sa thérapie l'avait soigné mentalement et du coup elle avait découvert des hobbies, les jeux vidéo, et la collection. 

La géante russe la regarda alors et dit dans un anglais parfait, outre son accent bien-sûr.

"Jouer seule est ennuyant. Je comprends ce désir de s'évader dans un monde virtuel."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 18:13

Aucun mots rien ne sortit de sa bouche, je ne savais pas ce qu'elle avait pensé de mes excuses et puis je commençais à bouger, enfin elle marchait et m'emmenais avec elle. Peut-être que j'étais une cible gênante et qu'elle allait m'emmener dans une cave pour me faire vivre une expérience horrible et me retourner en plis postale découpée en morceau à mes parents. Je sentais ma respiration s'accélérer, je ne savais pas où nous allions mais on y allaient. Je n'arrivais déjà pas à me représenter le plan de l'école mais je doutais fort que les classe se trouve au sous sol. Je la regardais terrorisée avec les larmes aux yeux ouvrir des portes à codes hyper sécurisée était-elle agent double ? Elle me déposa sur quelques-chose de moux et moelleux que je reconnaissais tout de suite un canapé.

Je ne sais pas ce qu'elle avait dit ensuite mais la pièce s'éclaira tout comme mes yeux s'illuminèrent d'étoile en voyant ces trésors. Une caverne d'alibaba du geek, je sautais sur mes deux pieds pour regarder tout ça de plus près. Un temple consacré à la déesse du jeux vidéo des consoles partout ancienne et récente des milliards de jeux et je la regardais avec les larmes aux yeux jamais de ma vie je n'avais été si heureuse et si comblée.

Je devais rester ici à tout prix finalement elle était super cette école ! Un temple consacré aux jeux vidéo non ! Le mont olympe du jeux consacré à la religion du geek et voilà que la déesse propriétaire des lieux me récitais sa prière divine. Jouer à deux ! Je devais être morte et au paradis et je hochais la tête lentement en réalisant ce qu'il se passait. Je sais pas ce que j'avais fait pour devenir son disciple mais si elle m'emmenait avec elle tout les jours en échange je promettais de lui faire un hôtel  dédié dans mon placard à chaussettes et de lui mettre en offrande mes desserts.

"Vous êtes d'accord pour que je joue avec vous ?"


C'était évident mais je voulais être bien certaine et là j'en étais presque à la supplier de m'adopter qu'on soit clair j'adorais mes parents mais une pièce cachée avec des systèmes de protection digne du Pentagone pour un véritable magasin de consoles et de jeux-vidéo je signais tout de suite mon accord pour un CDI. Au diable mon MMORPG ils comprendraient tant pis j'avais autre chose de plus important à faire jouer avec cette divinité apparue comme par miracle devant moi.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 18:33

En effet ce n'était pas un rêve ou quelque chose comme ça. Normalement ce n'était pas du tout dans le règlement d'amener une étudiante chez elle, surtout pour jouer à des jeux vidéos après le couvre-feu maaaais... Bon c'était petit mais pour le coup Rafaela se moquait bien du règlement que Léna avait mit en place. En plus c'était elle qui devait veiller à ce qu'il soit bien respecté et personne n'allait la dénoncer. Et puis même si cela arrivait aux oreilles de Léna, la russe s'en moquait. De toute façon elle était probablement trop occupée à batifoler avec sa pu... il valait mieux que Rafaela cesse sa pensée immédiatement et recentra son attention sur la jeune fille dont les yeux pétillaient de voir ce temple du jeux-vidéo.

La voyageuse de l'Est fit alors un oui en fermant son œil et vint déposer son immense cape noire sur un porte-manteau, révélant alors son imposante musculature digne des héros de jeux-vidéos les plus body-buildés et sa tenue bleue foncée qu'elle mettait la nuit ne faisait qu'exacerbé cet aspect. Elle se tourna alors vers elle avant de répondre.

"Oui je suis d'accord. Normalement ce n'est pas autorisé dans le règlement, mais je m'en fous. Je suppose que tu n'iras pas me dénoncer et de toute façon même si la directrice l'apprends, elle pourra aller se faire voir."

C'était dit avec un peu de... ressentiment, devant se contrôler, elle prit une grande inspiration avant de reprendre.

"Quand je ne travaille pas, ou ne m'entraîne pas, je joue. Chacun a sa façon de s'évader, moi c'est celle-ci et toi aussi à ce que j'ai compris. Et je vais être honnête avec toi, je n'ai pas envie d'être seule, alors autant allier les deux."

L'ex-colonel alla alors dans ce qui semblait être la cuisine et demanda.
"Veux-tu quelque chose à boire ? J'ai un peu de tout."

Bien-sûr tout ce qu'elle avait dit était en anglais avec pour seule différence son accent russe très prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 19:00

Oui ! Oui ! Elle avait dit oui ! Je sentais quelque-chose de grand et de beau monter en moi cet immense plaisir qu'on a quand on déballe un cadeau et qu'on sait que ce qu'il y a un l'intérieur c'est GÉNIALE ! Je la suivais du regard déposer sa grande cape foncée et se tourner vers moi avec son collant de super-Héros ! J'aurais pas réussit à décoller mes globes oculaires de sa stature imposante si elle ne m'avait pas répondu. Elle n'aimait pas la directrice et ça c'était un point de plus dans mon estime pour elle qui surpassait déjà la couche d'ozone de la Terre depuis bien longtemps et à ce rythme à force d'accumuler des points elle allait troué l'univers. Une alliée dans ce monde d'incompréhension car oui elle comme moi nous étions des incomprises et c'est pour ça qu'elle m'avait kidnapper dans son Q.G. Je me tenais immobile devant un personnage de jeux-vidéo staté à mort voir cheaté sans doute mais bordel ! Voilà que mon idéal se trouvait devant moi ... je voulais être elle ! 
Mes mains tremblaient et là j'avais juste envie de la supplier de me garder avec elle pour l'éternité si elle voulait comme-ça elle n'aurait pas été seule et moi je serais entourée de ses consoles. Peut-être que c'était rapide mais c'est elle que je voulais comme meilleure amie, comme parents, comme déesse comme comme ! Si je voulais à boire ? Jouer aux jeux vidéos sans un verre de coca c'était comme plier son linges sans bras ! 

"Je pourrais avoir du coca s'il vous plaît ?"


J'étais calmée là ! Je sais pas qui l'a mise sur mon chemin mais entre passer ma nuit à jouer sur un pauvre PC comme une criminelle et passer la nuit à jouer avec la déesse des jeux vidéos j'avais vite choisis l'ordre de mes priorités. Au diable ma communauté ils comprendraient j'en étais certaine de toute façon qu'est-ce qu'un pauvre château pixelisé et qui bug pour affronter trois boîtes de conserve et tout ça pour deux épées que j'ai en 25 exemplaires et trois pièces d'or ? A ce prix là le roi pouvait se le carrer son enchanteur pour sauver sa fichue princesse qui passe son temps à être la victime et à se faire enlever. Je préférais de loin rester ici quitte à être avec une inconnue moi elle m'était sympathique. Une évidence m'apparut à l'esprit comme une quête sur mon écran ! Quand j'ai 18 ans je la demande en mariage elle et toutes ses consoles. Ensemble je suis certaine on vivra heureuse pour l'éternité et on aura plein de jeux.
Je m'asseyais à nouveau sur le canapé j'étais une grande connaisseuse des canapés puisque j'y passais la plupart de mon temps à larver dedans et celui-ci était parfait pour mon derrière. J'hésitais par quoi nous allions commencer ?
" Qui êtes-vous ? J'adore la décoration chez vous ! "


Un peu de brossage dans le sens du poil ça n'avait jamais fait de mal en plus je le pensais sincèrement. Intérieurement j'étais comme un chien qui attendait après sa balle, un chat qui attendait sa pâtée, un enfant qui attendait son cadeau d'anniversaire ou un clochard qui attendait sa pièce c'est à dire excitée comme une puce là je n'étais pas prête à dormir de la nuit et ni le lendemain d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 19:18

En réalité ce n'était pas qu'elle n'aimait pas Léna, en vérité c'était plutôt le contraire et c'était bien ça le problème. Au moins ça avait eu le "bon" point de la rendre un peu plus... flexible sur ses principes. Les règlements sont bons... Quand elle en faisait ce qu'elle en voulait et là, elle avait décidé de passer sa nuit à jouer avec une étudiante avec des chips et du coca à défaut de vodka vu qu'elle était officiellement en service tout de même. Rafaela revint alors avec deux bouteilles de coca de 2L chacune, les déposant sur la table basse et amena des verres ainsi qu'un bol de chips.

"Le coca de mademoiselle Tenma est avancé" Dit-elle avec un petit sourire.

Malgré sa tension et sa frustration/mauvaise humeur par rapport à Léna, le regard pétillant et cet air excité sur le visage de Gabrielle ne pouvait que la dérider. Elle semblait être aux portes du paradis. Rafaela vint alors s'asseoir aussi près d'elle avant de se relever en semblant avoir oublier un truc. En effet elle appuya sur une télécommande et descendit alors du plafond un grand écran scindé en de nombreux petits écrans. En y regardant de plus près, c'était définitivement des endroits représentants des lieux dans l'académie... Donc un réseau de caméra de surveillant bien dissimulé.

Rafaela vint enfin s'asseoir de nouveau, cette fois-ci dans un immense fauteuil, laissant le canapé à Gabrielle.

"Je m'appelle Rafaela Maverick, ex-colonel de la division blindé de l'armée Russe et accessoirement la surveillante en chef de cette Académie. Et toi tu es Gabrielle Tenma, une nouvelle fraîchement arrivée aujourd'hui, c'est ça ?"

Lui demanda t'elle en servant un verre de coca à chacune et jetant des coups d’œil aux caméras de temps en temps. D'ailleurs, normalement le campus n'était pas censé être équipé d'un réseau de surveillance mais cela, seule Rafaela et maintenant la jeune fille avec elle, étaient au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 20:02

Je la regardais déposer une bouteille de deux litres de coca sur la table en m’appelant par mon nom de famille. Alors elle, elle savait parler aux femmes geek et elle avait les proportions américaines parce que moi au départ j’avais pensé à un verre de coca pas deux litres mais ce serait plus pratique de boire à une paille géante reliée directement à la bouteille pendant que mes pouces faisaient leurs joggings réguliers. Gentille, souriante et prévenante que demander de plus ? JOUER !!
"Merci beaucoup ! "

Autant rester polie mais par contre je n’avais pas changer d’avis et je comptais jouer un bon moment. Je venais à peine d’arriver on ne remarquerait jamais mon absence et au pire j’enverrais une lettre de demande de rançon à mes parents ils ne sauraient jamais où je suis ils ne pourraient jamais deviner que je suis à l’école dans le sous-sol. Cette cachette recelait encore de surprise voilà qu’un écran de cinéma descendait allait-on jouer dessus ? J’étais certaine de voir le détail des poils de nez de Mario avec une télévision en ultra HD comme celle que j’avais devant moi. Pourtant à l’écran c’était l’académie de nuit et voir toutes ces salles vides c’était presque flippant je m'attendais à voir débarquer à l'écran des zombies ou carrément un truc qui me ferait sans doute mouiller ma culotte je n'étais pas trouillarde mais je n'avais que 16 ans bonne nouvelle dans deux ans je pourrais au yeux de la lois l'épouser.
Rafaela Maverick ça sonnait comme un personnage de jeux-vidéo, une ex-militaire ça devait être pour ça toute les sécurités pour entrer ici et je me sentais encore plus privilégiée. Elle savait tout de ma vie, elle m’avait peut-être étudiée et c’était le moment où elle me révélait la vérité sur mes pouvoirs, sur mes sujets sur mon monde magique ultra géniale et sur ma super licorne ailée à yeux ultra-laser et vitesse du son ? Ah ! Bah ! Non mais pas grave une super militaire agent double son secret était bien gardé avec moi.

Finalement elle me servait un verre c’était gentil de sa part. Armée blindée oui c’est sûr avec le blindage de son corps ça devait être facile pas besoin de chars d’assaut pour elle j’étais certaine qu’avec un seul coup de poing les ennemis décollaient pour mars en trajet direct. Elle était géniale, son QG était génial, son coca était génial le meilleur coca qui avait inonder ma bouche et coulé dans ma gorge la boisson sacrée, le sang sanctifié de ma déesse des jeux-vidéos ma potion magique qui me ferait devenir aussi forte qu’elle.

Je prenais une chips le corps sanctifié de ma déesse avant de la mâcher ce croustillant à côté de ça mes crousti-bio que ma mère me servaient à toutes les sauces paraissaient être des crottes de lapins récupérées derrière un radiateur. J’étais amoureuse là ! Convaincue de ma mission sacrée ! J’étais devenue disciple de la grande Rafaela. Je voulais pas partir ni me réveiller si c'était un rêve.
"Vous êtes trop super cool ! Oui je m’appelle Gabrielle mais mes amis m’appellent Gab et vous vous êtes une amie donc vous pouvez m’appeler Gab aussi j’en serais honorée, ravie, heureuse qu’un officier supérieur m’appelle comme ça ! "

Là encore je la brossais enfin à ce niveau-là c’était plus brosser que je faisais, je l’enduisais de crème pour le corps bien généreusement, hop ! Une grosse couche que je repassais trois fois d’affilée pour être certaine. J’avais tellement envie de jouer que je tremblais tant j’adorais ça ! Moi les jeux-vidéo c’était ma drogue, ça-va ça aurait pu être tellement pire c'est toujours l'excuse que je sortais à mes parents quand ils se plaignaient de ma passion exagérée pour ces distraction destructrice de matières grises comme ils l'appelaient. Je me demandais si elle avait d’autres surprises de le genre parce que je crois que mon cœur n’aurait pas tenu à force de recevoir de telles émanations d’émotion pure. Mes parents auraient pu attendre longtemps pour que je reviennent chez eux, j’avais tout ce qu’il me fallait ici pour passer mes 30 prochaines années au chaud entre des consoles, des jeux-vidéos du coca et des chips et après de touche façon je ne serais plus capable de m’extirper du canapé, il aurait fusionné avec moi. Je la regardais toujours avec admiration un grand sourire aux lèvres attendant qu'elle me donne sa bénédiction ou ses commandements divins.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 21:08

Rafaela avait bien remarqué l'excitation palpable de la jeune fille. C'était plaisant de la voir ainsi sautiller presque sur place, son regard semblant la regarder comme si elle était une sorte d'ange ou de Déesse ce qui finit par faire rougir Rafaela et détourner son regard argenté à nouveau vers la télé-surveillance de l'Académie. L'ex-militaire avait sorti une grosse bouteille plutôt que juste un verre car elle pensait bien rester un moment ici. La blonde n'avait vraiment aucune envie d'être seule et cette jeune fille la regardait avec tellement de... de quoi d'ailleurs ? Rafaela reporta son attention vers elle,  Gabrielle buvait avec... exaltation ? Le coca et engouffrait une chips de la même façon. Cela surprit beaucoup Rafaela de la voir agir de cette façon, surtout en sa présence car la plupart des personnes la craignait le 3/4 du temps. 

La russe lui souriait, gardant tout de même un œil, le seul en fait, sur l'écran de surveillance avant de se lever et d'aller prendre la télécommande et la lancer à la jeune fille.

"Tu peux m’appeler Rafaela, je suis certes un vétéran mais je ne suis plus officiellement militaire, tout du moins pas dans ce pays. Ici je suis juste... Bien, juste moi. Cette télécommande gère les divers branchements aux consoles, choisi laquelle tu veux et ça la mettra en marche. La vitre où elle se trouve s'ouvrira si c'est une manette forcément filaire, sinon, pour les consoles plus récentes les manettes sans fil sortirons de la table basse."

Rafaela la regarda avec curiosité, la jeune fille venait de lui dire qu'elle était son amie ce qui était plutôt... étonnant. 

"Tu n'as pas peur de moi ? Pas du tout ? Les autres élèves ont plutôt tendance à s'enfuir en me voyant, même les plus âgées. Ou alors à me manquer de respect... Cela dépend des personnes."

La géante des steppes la regardait lorsqu'elle remarqua un mouvement sur le tableau de bord des caméra de surveillance. Proche du portail de l'entrée, un jeune homme d'environ la vingtaine et plutôt athlétique parvenait à passer par dessus la grille de l'école et s'infiltrait. Rafaela fronça alors les sourcils et mit sa cape avant de dire.

"Je reviens. Fais-ici comme chez toi." Avec sa voix grave et chaude des terres glaciales russes.

Puis elle parti, on pouvait suivre sur les caméras son avancée en y prêtant réellement attention, Rafaela agissait comme un véritable commando, sa cape noire/bleu-nuit lui permettant encore plus de passer inaperçue malgré son imposante stature, sa chevelure blonde platine dissimulée sous la capuche. Discrètement, elle semblait glisser entre les ombres jusqu'à arriver là où le jeune homme se trouvait. Comme avec l'étudiante, Rafaela apparut derrière lui sans même qu'il la remarque avant de se retourner et de littéralement lui rentrer dedans. On pouvait voir à la caméra qu'il la dévisageait et elle le regardait d'un air froid. Le garçon se releva et dans un élan de désespoir pour ne pas se faire prendre, il élança son poing vers elle. Ayant largement le temps de l'esquiver, Rafaela préféra pour l'option intimidation et l'encaissa contre son visage sans bouger d'un centimètre. 

L'effet badass, volontairement voulu bien qu'en vrai un coup dans le visage ça faisait quand même pas du bien, fit mouche. Le jeune garçon voulu se retourner pour s'enfuir mais Rafaela l'attrapa alors par le col et le traîna jusqu'au portail où elle le lança littéralement dehors. Il tomba sur ses fesses et la regardait avec de la peur dans ses yeux tandis qu'elle fit le geste "Je t'ai à l'oeil".
Il n'en fallut pas plus pour qu'il prenne ses jambes à son cou. Ensuite l'ex-militaire revint dans son repère en soupirant. Elle passa alors la porte et posa sa cape avant d'aller à la cuisine chercher des glaçons et un torchon pour mettre sur sa mâchoire pour éviter d'avoir un bleu le lendemain. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 22:03

Le don qu'elle me fit était le cadeau le plus précieux que j’avais reçu hormis ma console fallait pas déconner non plus ce n’était jamais qu’une télécommande banale, banale ... oui et non, en fait pas tellement puisque elle commandait toute les consoles et en plus elle faisait sortir des manettes de la table basse. Je détenais entre mes mains le pouvoir d'invocation des consoles et je regardais cette télécommande somme toute ordinaire comme-ci il s’agissait d’une relique divine d’une haute importance qu’il fallait chérir et protéger de tout son être.

Si j’avais peur d’elle ? Est-ce que les chrétiens ont peur de Dieu ? Ou les bouddhistes de Bouddha ? Non alors pourquoi j’aurais peur d’elle ? Que les autres aient peur ça les regardaient et je m’en fichais elle m’avait montré la voie divine que je devais suivre et je répondis donc à ses questions avec une voie pleine d’outrage comme-ci elle avait dit un blasphème.
"Ils ne se rendent pas compte de votre importance madame Maverick mais moi ! Je suis comme-vous avec 1 mètres en moins et 100 kilos de muscles en moins aussi et un œil … en plus ! "


Ce n’était pas la chose la plus éclairée que j’ai dit de la journée mais sa présence me rendait toute chose mais il était vrai que se comparer à une déesse telle que elle l’était c’était comme comparer un caillou ramassé à l’arrière de sa cour avec des milliards de pièces d’or purs astiquées par la main d’un innocent bébé pendant des heures avec une étoffe de soie tissée à la main ! Complètement pathétique j’étais loin de lui ressembler, elle était une héroïne qui avait servi avec honneur son pays et moi la seule chose que j’avais servi dans toute mon existence c’était un plat de haricots en boite.

Je tournais mon regard dans la même direction que Rafaela et je regardais l’écran apparemment ses sens hyper-développés de militaire avaient repérés quelque-chose et je comprenais quoi. Un bandit s’était infiltré dans l’école et elle remit sa cape tel Superman mais en 10 000 fois mieux qui retirait sa chemise de Clark Kent sauf qu’ELLE, au lieu de se changer dans une cabine téléphonique trop petite et remplie de caca de pigeons ou une vieille ruelle remplie de rats, de poubelles débordantes et de clochards ivres-morts, ELLE avait trop la classe et ELLE se changeait dans un Q.G digne des super-productions de science-fiction à plusieurs milliards de budget derrière.

Elle m’avait invité à faire comme chez moi bonté divine mille fois merci. Alors ça je ne m’y attendais pas comment voulait-elle que je reparte après une déclaration pareille ? J’attrapais une manette avant de regarder la télévision HD. Elle s’interposait entre ce bandit qui n’avait aucune chance et l’école. Nom d’une Rafaela divine, elle se prenait un coup de poing et ne reculait pas d’un millimètre comme-ci sa peau était durcie. Je ne savais pas quelles expériences ils avaient fait sur elle en Russie mais je voulais les mêmes. Par réflexe voilà que j’appuyais sur ma combinaison de combat préférée sur la manette   X ▲ ▲ ■ ! Elle gagnait et elle avait envoyé ce pauvre type derrière les barreaux … de la grille de l’académie, ce n'était qu'un petit curieux du dimanche.

Elle rentrait à nouveau dans le Q.G et moi je l’admirais du regard mieux que l’admiration sans borne que j’avais pour les pots de crème glacée d’1 kilos au chocolat. Elle avait posé un sac de glaçon sur sa mâchoire qui avait reçu les os pointus du jeune homme de plein fouet.

"Vous avez mal ?"


Non bien sûr ?! Cela devait être aussi plaisant de recevoir un coup de poing dans la mâchoire que de manger des brocolis vampire suceur de moelle chez grand-mère qui à l’âge honorable de 250 ans ne mangeait quasiment que des brocolis à toutes les sauces et dans toutes les déclinaisons possibles. Un vrai festival du brocoli porte ouverte et entrée gratuite. En tout cas je ne voulais certainement pas essayer moi-même d’expérimenter la caresses délicate d’un coup de poing dans la mâchoire. C’était évident et moi je n’étais rien qu’une pauvre imbécile.

"Pardon … vous avez dû avoir mal évidemment ! Mais vous avez été trop cool ! Vous êtes une héroïne ils vous ont donnés quoi à manger à l’armée russe ? Des brocolis radioactifs avec une sauce au plutonium accompagnée par des frites d’agent chimique X ?"

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 15 Avr - 22:39

Rafaela avait été surprise de sa réponse concernant sa peur pour elle mais n'avait pas vraiment eut le temps d'y réfléchir à cause de l'intrusion. 
Maintenant qu'elle était retournée s'asseoir, elle put y réfléchir un peu plus, quoique, la jeune fille ne lui laissa pas vraiment le temps de penser qu'elle lui demanda si elle avait mal avant de s'excuser et lui faire des éloges. La surveillante en chef la regarda alors en ayant un air assez surprit et finalement lui souriant.
"Ne t'excuses pas, et ne t'inquiète pas, j'ai vécu pire"

Fit-elle avant de tapoter son cache-œil avec son doigt. Celui-ci d'ailleurs était de couleur blanche, pour ne pas trop jurer avec son visage mais malgré la taille de celui-ci il ne cachait pas l'intégralité de la cicatrice sur son visage, celle-ci allant de son front jusqu'au milieu de sa joue et semblant s'étendre beaucoup aussi sur la largeur. Pour sûr que niveau douleur, ça avait été bien pire qu'un petit coup dans la mâchoire. Souriant de nouveau, elle releva un peu la tête tandis que la jeune fille ne cessait ses éloges, cela lui plaisait pour une fois qu'on la flatte plutôt que de lui dire qu'elle était une asociale expatriée etc etc. Ainsi elle eut un petit sourire en coin avant de répondre.

"Non rien de spécial à part de la nourriture de cantine comme tout le monde, je dois ma carrure et tout le reste à mon entraînement acharné et au fait que j'ai été éduquée comme ça. L'aîné de chaque génération de ma famille est militaire, et ce depuis l'époque des Tsars !"

Elle soupira alors en ayant le regard un peu ailleurs et parla d'une voix un peu mélancolique.

"Mais je ne suis pas une héroïne. Je suis juste un soldat, avec le bien et le mal qui va avec. Nous apprenons à nous battre et à défendre nos foyers, mais aussi à tuer et détruire. Nous ne sommes pas des héros, nous ne l'avons jamais été. Nous sommes des outils au service des gouvernements, c'est à eux de voir si nous allons faire le bien ou le mal. Et dans tout les cas, ce qui peut sembler être le bien pour un, et le mal pour l'autre."

La géante des steppes reprit alors son inspiration avant de sourire de nouveau, un sourire un peu triste mais tout de même un sourire en regardant Gabrielle.

"Mais on va dire que j'essai de faire au mieux le bien oui. Aller, tu ne voulais pas jouer il me semble ? Tu peux y aller, je te regarderais en surveillant l'école. D'ailleurs... évite de parler de ce que tu vois chez moi. Pas même la directrice sait ce qu'il y a ici, je me suis arrangée pour que le sous-sol de l'Académie me soit alloué et t'inquiète pas que je l'ai customisé. D'un côté j'ai un peu que ça à faire depuis qu'elle m'a laissé tomber."

Oups, pour le coup Rafaela venait d'en dire plus que ce qu'elle ne l'avait voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Dim 16 Avr - 0:15

Militaire de parents à enfants et depuis l’époque des tsars mais c’est quoi les stars ? En tout cas ça paraissait méga-cool. Super-Héros de génération en génération avec ma mère femme au foyer et mon père professeur à l’université dans ma famille l’héroïsme avait sauté quelques générations voir n’avait pas existé une chance que j’étais là pour rattraper le coup ! Faut dire que comme j’étais adoptée si ça tombe j’étais la fille d’un héros de guerre multi-décoré trop cool ça expliquait sans trop me vanter que j’étais un as des jeux de combat et une tacticienne hors pair, j’avais ça dans le sang. On m’avait mise sur la route de cette divine géante et ce n’était pas un hasard ! Non c’était voulu j’en étais certaine.

Elle tapotait son cache-œil en me disant qu’elle avait vécu pire avec la balafre qui embellissait ce visage de militaire je voulais bien croire et moi qui piaillait à chaque coupure de papiers … à côté d’elle qui avait été blessée gravement peut-être même torturée dans un laboratoire clandestin avec un savant fou je n’étais pas grand-chose. Un morceau d’épinard coincé entre deux dents et encore.

Jouer ! Oui bien sûr à vos ordres chef ! Taire le secret de ce royaume glorieux des jeux-vidéos ? Pas de soucis même sous la torture pas un mot ne sortirait de ma bouche. Un secret entre Rafaela et moi et même la directrice n’en savait rien parce qu’elle avait laissé tomber Rafaela. Attendez ! Je rembobine QUOI ? La directrice et elle étaient ensemble ? La directrice est lesbienne ? Oui bon enfin en même temps faire une école et ne s’entourer que de jeunes et jolies professeurs, infirmière et surveillantes c’était louche quand-même effectivement. Il me semblait bien que les mœurs d’ici était plus cool ! Décidément Rafaela et moi on était PRESQUE pareil j’avais beau avoir 16 ans moi les belles fesses de femmes bien rondes ça me mettait dans tous mes émois.
Je la regardais avec fierté je me sentais proche d’elle et à vrai dire c’était très rare que je parle avec de véritables personnes en chair et en os a même pas deux mètres de moi d’habitude je causais avec des pseudos à quelques centaines de kilomètre de chez moi. En plus j'étais curieuse ici ce n'étais qu'une pièce et elle avait mentionné qu'elle avait alloué le sous-sol de l'académie, je me demandais ce que ça recelait peut-être qu'il n'y avait pas que cette pièce à console ? Un super ordinateur de gamer avec un écran gros comme un cinéma ? Une pièce de réalité virtuelle ?
"Je ne dirais rien sur votre Q.G ! Je vous le promets mais il y a quoi dans les autres pièces du sous-sol ?"


En même temps que je lui posais cette question j’appuyais sur un des boutons de la télécommande divine et ce fut la nouvelle console qui se mit en route avec un son de mise en marche résonnant à mes oreilles comme le chant cristallin d’un ange béni part out les dieux régissant l’univers. J’étais une professionnelle de la manette je pouvais la faire fonctionner les yeux fermés mais ça n’avait pas d’intérêt si je ne pouvais pas voir le jeu auquel je jouais. Je prenais des forces de temps en temps avec le coca et les chips et je m’amusais comme une petite folle.
"On fait une partie à deux ? Je ne pense pas battre le boss final toute seule … il me fait un peu peur !" 

Un jeu de guerre avec un général épouvantablement cruel et moche avec ça, oui j’avais peur d’un général de jeu-vidéo et pas de la déesse dont les muscles étaient eux aussi musclés à deux-mètres de moi et qui aurait pu me tuer de 99 000 000 façons différentes avec seulement l’ongle de son petit doigt de pied, j’en était sûre !


Je voulais tellement la voir en action en plus dans un jeu de stratégie militaire elle devait être une véritable déesse et tuer avec facilité les ennemis ? En plus, rien ne se passait sur son écran le gars malchanceux avait dû prévenir ses copains. Moi je vous le dit je resterais ici toute ma vie si il le fallait j’étais même prête à faire corps avec le canapé.

"Dites vous voulez pas m'adopter ? "


Je commençais à l'aimer plus que mes parents en 16 ans de colocation à trois alors pourquoi pas ? Et si jamais elle refusait j'attendrais mes 18 ans dans 2 ans 4 mois 2 semaines 2 jours et 38 , 39 secondes. Au moins avec elle j'étais certaine que les crises souris dans la maison ou cafards ne se résulteraient pas à un déménagement successif parce que ni mon père ni ma mère ne descends de la table sans se mettre à hurler comme des dégénérés congénitaux. En plus des consoles ce que j'avais toujours rêver de voir dans ma courte existence, des jeux par miliers dont je pourrais faire une maison avec les boitiers collés les unes aux autres.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Dim 16 Avr - 11:07

Rafaela soupira d'en avoir autant dit mais la jeune fille ne lui fit pas de remarque particulière ce qui l'étonna grandement. Au contraire même, elle sembla avoir éludé la question en repartant sur autre chose, même si elle avait affiché un regard surprit à l'annonce que Rafaela et Léna étaient ensemble. Même si ce n'était qu'à moitié, trois quarts vrai vu qu'en réalité c'était un peu plus compliqué que ça.

En effet, Rafaela, après sa blessure, a recherché Léna à travers le monde et l'a retrouvé ici. Mais ça n'a pas marché car l'ex-militaire souffrait de nombreux stress post-traumatique et était plus ou moins un danger pour les civils, alors elle était repartit pour se soigner et redevenir celle qu'elle était avant. Et c'était durant cette période que Léna avait plus ou moins prit son coeur pour le rouler en bouler et le lancer dans une benne à ordure vu qu'à son retour, Rafaela eut la joie de découvrir que Léna s'était maquée avec quelqu'un d'autre. Pourquoi était-elle restée du coup ? Et bien elle ne souhaitait pas retourner dans sa famille, et en plus de cela, la russe avait découvert APRES avoir prit ses fonctions que Léna l'avait trahit. 

La jeune fille lui demanda alors ce que ce sous-sol renfermait comme autre trésor dans son "Q.G", oui c'est vrai que s'en était un maintenant qu'elle y pensait, Rafaela lui sourit avant de commencer à énumérer.

"Les classiques déjà, ma chambre, cuisine, salon, bureau etc etc... Mais je pense que c'est ce qu'il y a de plus "spécial" qui t'intéresse. Alors j'ai une pièce avec un ordinateur alienware dernière génération avec un réseau différent de celui de l'Académie évidement... J'ai fais installer la fibre-optique plutôt que l'ADSL pourrie qu'il y a dans l'école. Il y a ensuite deux pièces qui se ressemblent. Ce sont des salles de réalité virtuelles. Une est pour les jeux en général, l'autre..."

Rafaela laissa un blanc avant de soupirer et de répondre. De toute façon ça ne servait à rien de le cacher.

"L'autre à me soigner. Mentalement. Comme tout les soldats nous avons quelques... "problèmes" parfois avec la réalité et les sons du quotidien. Du coup j'ai une thérapie virtuelle."

La géante des steppes regardait la jeune fille avancer dans sa mission sur "Commando Elite Squad 4" bon jeu, bien que pas très réaliste sur pas mal de points, tout en continuant à lui énumérer ce qui se trouvait dans son antre.

"Il y a aussi une salle d'entraînement, un genre de dojo si tu préfères, une salle de musculation, un hangar avec ma moto dedans... Et le reste des salles qu'il y a tu n'as pas besoin de savoir qu'elles existent."

Que de mystère... La russe sourit quand elle lui demanda de l'aider à vaincre un bosse final en disant notamment que celui-ci lui faisait peur. Rafaela se saisit alors d'une manette et vint prêter main forte à la jeune étudiante. En effet, ces jeux l'ex-militaire les connaissait par coeur et pas un seul des coups du boss ne parvenait à l'atteindre tandis qu'elle parlait.

"Savais-tu que ce général était basé sur un homme ayant réellement existé ? Il était assez cruel et pour le coup il est assez fidèle à la réalité, même si c'est un peu exagéré. Ne t'inquiète pas, une fois qu'on a la technique il est assez facile à battre. Faut juste faire attention car il te réserve encore des surprises."

Rafaela ne faisait que soutenir la jeune fille, touchant leur ennemi au moment où il attaquait pour le court-circuiter ou ce genre de chose pour laisser le loisir à Gabrielle de pouvoir le vaincre par elle-même. 

Et là, la dite Gabrielle fit faire un petit sursaut de surprise à Rafaela qui se tourna vers elle avec un oeil rond comme une bille.

"Pardon ?"

Venait-elle vraiment de lui demander de l'adopter là ? Si on lui avait dit qu'une étudiante de 16 ans lui demanderait à 2h du matin de l'adopter dans un sous-sol, elle n'y aurait pas cru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Dim 16 Avr - 15:57

J’étais curieuse mais seulement pour ce qui m’intéressait et les trésors de Rafaela ça m’intéressait ou plutôt ça m’obnubilait depuis au moins les pauvres 10 minutes où mon cerveau m’avait fait un coucou dit il y a quoi dans le reste du sous-sol ? Je restais donc pendue à ses lèvres à l’écouter réciter les psaumes divins de sa bible lorsque j’entendais le mot ADSL un frisson me parcourait l’échine elle n’avait pas tort j’avais pu tester le réseau de l’académie et franchement ça se voyait que la directrice n’était pas femme à jouer en ligne. La fibre optique voilà qui sonnait à mes oreilles comme un alléluia divin mais ce qu’elle révéla par la suite me fit littéralement baver d’avance.
Un ordinateur de gamer de haute qualité le meilleur sur le marché actuel, LE PC d’une déesse pour le coup et j’aurais vendu jusqu’à mes cheveux arrachés un par un à la pince à épiler juste pour frôler de mes petits doigts boudiner un ordinateur aussi puissant je n’imaginais même pas les graphismes que j’aurais pu obtenir ni la fluidité des jeux gourmands en termes de graphismes … un rêve inaccessible ou presque peut-être que si je lui demandais elle accepterait.

La suite me fit faire un bond dans le canapé mon cœur avait dû sauter quelques battements entre-temps avais-je bien compris de quoi Rafaela me parlait. Une technologie que je n’avais moi-même jamais testée alors que j’en crevais le plafond d’envie. La réalité virtuelle je buvais ses douces paroles comme du lait au miel d’une vache foutrement divine dans le saint graal lui-même.
"Mais c’est génial ! Tu as une pièce de réalité virtuelle ? Oh ! Je peux la voir après s’il-te-plaît ? J’ai toujours voulu essayer mais mes parents ont déjà du mal à tolérer un ordinateur dans la maison sans parler de mes consoles alors tu vois une visière de réalité virtuelle je peux attendre longtemps !"

Autant vous dire qu’avec Rafaela dans mon équipe pour me couvrir aucune blessure n’était faite à mon personnage on aurait dit qu’elle avait appris les emplacements des soldats ennemis par cœur. Le boss même il n’avait aucune chance aucun des coups que le boss lui mettait ne la touchait elle était juste super hyper méga trop forte et là c’était un jeu-vidéo dans la réalité j’étais certaine que deux armées feraient pas le poids contre elle et le trajet direct pour mars serait une réalité. Le boss de fin ce fameux général était vraiment calqué sur quelqu’un de réel ? Les gens dans sa famille ne devaient pas avoir eu de facilités avec ce gars-là !

"C’est quelqu’un que tu as connu ?  Tu l’as tué en vrai ?"

Ma question était un peu sordide et à ce rythme-là elle risquait de croire que j’étais à moitié folle oui qu’à moitié parce que quand-même il y avait une partie chez moi légèrement rationnelle sinon j’aurais frôler la catastrophe et le dédoublement de la personnalité bien plus tôt. Déjà qu’à mon âge je croyais encore de toutes mes forces au fait qu’un jour je développerais des pouvoirs ne fallait pas être à moitié saine pour ce genre de pensée donc voilà pourquoi j’étais à moitié folle. En tout cas toutes ces fractions compliquées sur mon état psychologique profond m’avaient ennuyé. Je la voyais tirer une tête de … de quoi déjà ? Elle avait l’air surprise et peut-être se demandait-elle si j’étais sérieuse. Le voilà le moment parfait pour coller une phrase bateau et même voilier à cet extrême.
"C’était pour rire ! Je plaisantais !"


Faux ! Absolument pas PITIÉ ! Adopte-moi ! Je m’ennuie avec mes parents ennuyeux ! ADOPTE-MOI je serais sage tu me verras à peine puisque je jouerais toute ma journée ! Je ferais ta vaisselle tous les jours, je ferais même le repas ouvrir un paquet de chips c’était simple comme dire bonjour enfin sauf si t’es muette mais là n’était pas le problème j’étais même prête à sortir le chien qu’elle n’avait pas ! Pour vous dire à quel point je voulais être avec cette femme que je connaissais depuis allez deux ou trois heures. Il y avait une connexion entre nous un lien divin, j’étais sa fille spirituelle ! L’envoyée la messagère celle qui rédigerait la bible du geek, celle qui prêcherait ses paroles.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Lun 17 Avr - 15:38

Rafaela la regardait s'enthousiasmer et s'extasier pour tout. C'était agréable d'avoir quelqu'un près d'elle qui ne la jugeait pas et qui semblait l'apprécier comme elle était. Si seulement Léna avait put être comme ça, se suffire d'elle ainsi plutôt que de vouloir plus d'une autre... Mais bon c'était ainsi, la militaire se dit que si Léna avait fait une telle chose, c'était pour une bonne raison et qu'au final, elle n'était surement pas capable de donner à la ballerine ce dont elle avait besoin. D'un côté autant qu'elle s'en rende compte tout de suite avant de le découvrir plusieurs années plus tard dans leur maison familiale et leur deux chiens.

La petite sembla s'extasier à l'idée des salles de réalités virtuelles. Oui pour le coup elle comprenait, elle-même avait fit un sacré bond en découvrant cette technologie et c'était pourquoi elle s'en était dotée. Cependant il était déjà tard. En réalité cela faisait déjà 5h30 qu'elles jouaient et il était à présent deux heures et demi du matin. 
La russe lui sourit concernant le général.

"Non, il est mort avant ma naissance. Je l'ai juste étudié à l'école militaire. Et désolée pour la salle de réalité virtuelle, mais il est déjà très tard. Il est temps d'aller dormir, pour toi comme pour moi. Je me lève tôt et toi tu ne parviendras pas à te lever demain matin si tu continues trop tard."
L'ex-militaire ne releva pas plus le "Je plaisantais !" concernant l'adoption de Gabrielle, même si cela la fit relever un sourcil de surprise. C'était étonnant il était vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Mer 19 Avr - 10:54

J'étais en pleine forme moi ce soir en plein rêve ou au paradis entre toutes ces consoles et surtout apprendre qu'il y avait une salle de réalité virtuelle quel bonheur, quelle joue quelle ... comment ça aller dormir ? Je la regardais droit dans l'œil d'un air interrogatif, c'était une blague n'est-ce pas ? Ah! Non elle ne plaisantait pas et moi j'étais déçue j'avais à peine joué jusque cinq minuscules petites heures. La déesse était donc aussi géniale que cruelle de m'interdire ainsi le divertissement pour une chose aussi superficielle que le sommeil. 
"Mais ... mais ... mais ... Rafaela ...je pensais qu'on étaient amies je n'ai pas sommeil moi tu sais ?"


A mesure désespérée tentative désespérée et donc je me mettais à la fixer avec un air de panda malheureux oui parce que les pandas c'est mignon quand-même et puis surtout à cause des cernes qui avaient probablement dû se former autour de mes yeux. Moi ? Fatiguée ? A mon âge ? Sottises, je me décrochais la mâchoire en baillant devant la militaire bienvenue madame la crédibilité ! Bravo ! 

"Très bien j'ai peut-être un peu sommeil mais un verre de coca ou deux et je serais en pleine forme ! Bon d'accord est-ce que je peux rester dormir ici ? J'ai peur de revenir dans ma chambre toute seule dans le noir."


Je sais que ça paraissait louche que je veuille dormir ici et que Rafaela aurait pu croire que j'attendrais qu'elle ferme son unique œil pour me remettre à jouer mais j'avais vraiment peur de rentrer seule la nuit, déjà je ne me rappelais plus le chemin qu'on avaient empruntés et en plus imaginer un peu que je tombe sur un détraqué qui aurait échappé à l'œil de faucon de l'ex-militaire ou pire sur une directrice furieuse ? J'étais peut-être à moitié folle mais pas suicidaire fallait pas pousser mamy dans les rosiers non plus ! En plus je venais déjà de me coucher sur le canapé il devait-être fait sur mesure pour la taille de Rafaela parce que ça me faisait un lit parfait je ne dépassais de nulle part.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Mer 19 Avr - 13:23

La militaire savait que la jeune étudiante n'allait pas lui dire "oui" aussi facilement pour aller se coucher. Si elle avait fait le mur pour aller s'amuser, ce n'était certainement pas pour aller dormir. Prétextant un "je pensais que nous étions amies" lui fit froncer les sourcils. Rafaela détestait le chantage affectif. Mais fort heureusement pour Gabrielle, après avoir baillé à en avaler des mouches, elle accorda le fait qu'elle était peut-être fatiguée. Prétextant qu'un verre de coca arrangerait le tout.

"Non, ce n'est pas d'un verre de soda dont tu as besoin, mais de dormir."
Le ton de Rafaela se voulait un peu plus autoritaire mais pas non plus cassant. Alors Gabrielle expliqua qu'elle avait peur de rentrer toute seule. Bien-sûr la militaire ne l'aurait jamais laissé rentrer au milieu de la nuit toute seule et l'aurait raccompagné mais la jeune fille s'était déjà couchée sur le canapé.
La géante des steppes soupira, d'un côté cette petite jeune fille fragile et chétive qui avait peur de rentrer la nuit, c'était attendrissant. Et Rafaela avait toujours été de nature très protectrice.
"Très bien, tu peux rester pour cette fois. Ne t'inquiète pas, je vais veiller sur ton sommeil."
Ainsi elle décida qu'elle attendrait qu'elle soit endormie pour la ramener dans son lit. L'ex-militaire s'installa dans le fauteuil, éteignant les lumière pour favoriser le sommeil de la jeune étudiante. Une douce musique au volume assez bas s'échappa alors des enceintes de Rafaela. Le silence ne plaisait guère à la surveillante en chef.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 22 Avr - 10:23

Gloups ! Rafaela était une déesse géniale mais quant il s'agissait de froncer les sourcils elle était vraiment effrayante si j'avais été une tortue je me serais roulée en position fœtale dans ma carapace. Autant vous dire qu'avec un ton pareil on ne rigolait plus, je me couvrais donc avec les couvertures jusqu'à mes yeux pour la regarder s'installer dans son fauteuil. 

J'attendais que le sommeil vienne me chercher mais le train de l'endormissement avait pas mal de retard. Je me retournais donc pour chercher une position confortable, je baillais et je m'étirais pour détendre mon corps et mes yeux ne se fermaient toujours pas. Je ressentais de la fatigue mais je n'arrivais juste pas à m'endormir. J'avais tant de choses à faire, cette nouvelles école, ces nouvelles camarades, ma nouvelle chambre, ma nouvelle meilleure amie du monde et de l'univers avec ses jeux et ses consoles et ma nouvelle religion. 

Parfois, Rafaela et moi on s'échangeaient des regards pendant que je me retournais ou que je m'installais et je soupirais il n'y avait rien à faire Morphée avait pas assez d'une poignée de sable pour m'endormir. Je me redressais donc en position assise les couvertures autour de moi.

" Rafaela ... je n'arrive pas à dormir ! "


C'était la vérité vraie, elle m'avait vue me tourner dans tout les sens sans jamais trouver une once de sommeil. La seule chose qui parvenait à m'endormir moi c'était les cours de mathématique ou d'histoire là bizarrement c'était radical.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Sam 22 Avr - 14:03

Rafaela était confortablement installée dans son fauteuil, regardant la jeune fille et les moniteurs par moment. La militaire dormait peu quand à elle ce qui lui permettait de pouvoir profiter de sa nuit sans avoir à trop souffrir du manque de sommeil. La militaire la vit alors se coucher en semblant obéir sans broncher à son ton autoritaire. Tant mieux, la russe ne voulait pas se battre dans une joute verbale avec une adolescente. Lorsque la musique débuta, Rafaela fut un peu surprise car elle s'était trompée de piste. Ayant mit la 1ère au lieu de la numéro 5 et de la 6. Mais bon ce n'était pas grave, le plus important n'était pas là.

Changeant donc la musique pour remettre la plus douce, d'ailleurs c'étaient les musiques d'un anime qu'elle avait regardé "Cross Ange : Tensho To Ryuu No Rondo". Rafaela regardait Gabrielle se tourner et se retourner en boucle. Celle-ci semblait avoir quelques difficultés à dormir ce qu'elle confirma en se relevant alors en s'exclamant qu'elle ne parvenait pas à dormir. La militaire russe la regarda sans rien dire au début, ne pas parvenir à dormir, cela lui arrivait souvent et pour le coup ne connaissait pas vraiment de remède à cela. Retourner jouer étant une mauvaise idée. Elle lui dit alors d'une voix plus douce, cette fois ci la militaire ne se voulait pas du tout autoritaire, mais au contraire rassurante.

"Et pourquoi n'y parviens-tu pas ? Est-ce que quelque chose te dérange ? Tu ne te sens pas en sécurité peut-être ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Lun 24 Avr - 16:01

Je la regardais avant de baisser les yeux un peu honteuse de moi-même, voilà quelle était la différence entre-nous. Elle était une adulte et moi je n'étais qu'une enfant qui n'arrivait pas à trouver le sommeil.
"Je sais bien que c'est totalement ridicule mais en fait c'est la première fois que je ne suis pas avec mes parents et même si ils sont rétrogrades et sévères ce sont eux qui m'ont élevés et ça me manque."


Voilà je lui avais avoué et je me sentais d'un ridicule à un point. Je regardais donc comment elle agissait et surtout je me demandais comment elle allait répondre pour elle qui était une ex-militaire décorée ça devait lui paraître bien stupide qu'à mon âge je sois encore dépendante de mes parents.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Redresseuse de torts •
Date d'inscription : 01/11/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 29
Métier :: Ex-militaire/Surveillante en chef
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Lun 9 Oct - 23:44

Rafaela la fixait de son oeil unique, lui souriant alors doucement à sa réponse en venant poser sa main de façon paternaliste sur la tête.

"Il n'y a rien de mal à ça. Je comprends que tes parents te manque, être loin d'eux est difficile. Tu as de la chance de pouvoir encore profiter de tes parents et c'est que leur absence te manque. Est-ce que je peux faire quelque chose pour t'aider à t'endormir ?"

Lui demanda la grande russe avec un petit sourire doux et tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ Otaku en chef +
Date d'inscription : 10/04/2017

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 16 ans
Métier :: Etudiante en théâtre/ second cycle
Autres comptes: Alizora/Arakel
MessageSujet: Re: Faire le mur pour s'amuser [Libre]   Ven 13 Oct - 14:35

Je pensais qu'elle allait se moquer de moi mais en fait pas du tout elle se montrait compréhensive et la façon dont elle me parla était gentille et révélait un peu plus sur sa personnalité parce qu'elle avait dit que j'avais de la chance de pouvoir encore profiter de mes parents donc ça voulait bien dire ce que ça disait qu'elle n'en avait peut-être plus ? J'étais curieuse mais j'avais pas envie de finir encastrée dans un mur si je lui posais une question aussi personnelle donc je rangeais la potentielle information qu'elle m'avait offerte gratuitement dans mon tiroir des trucs débiles à ne surtout pas oublier virant une ou deux formule de mathématiques pour laisser de la place avant de me tasser un peu plus en sentant sa lourde main masser mon crâne gentiment. Vu la taille de ses mains je n'aurais pas voulu être son ennemis parce qu'avec une seule baffe c'était certain qu'elle envoyait la tête du gars dans la stratosphère pour qu'elle joue au billard avec les astéroïdes.

Qu'est-ce qui m'aidait à m'endormir jouer généralement je finissait toujours par m'endormir je crois que c'était tout mais je pouvais pas lui répondre ça.

"Un verre de lait chaud avec un cookie tiède ?"

C'était la seule chose qui m'était venue à l'esprit là tout de suite et il paraissait que le lait agisse comme un somnifère ou en tout cas ça aidait c'est ce que j'avais entendu une fois mais je ne sais plus de quelle source.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Geek Life !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Faire le mur pour s'amuser [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des torches pour Mordheim
» Je cherche quelqu'un qui pourrait me faire un dessin pour ma signature
» Comment faire un ticket pour poser des MS ?
» Besoin de votre aide pour les postes vacants
» Viens boire un coup et t'en auras pour ton argent [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Les dortoirs :: Dortoir de l'Azalée :: L'espace détente-
Sauter vers: