A l’intérieur du campus... [Libre => Neelam]

 :: Le campus :: Entrée du campus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 4 Oct - 16:06
avatar
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 10 ans
Métier :: écolière et basketteuse
Voir le profil de l'utilisateur
La discrète petite visite d’un bonbon rose


Une semaine était assez rapidement complète. Cela faisait déjà quatre jours que je parcourais les couloirs de ma nouvelle école. À quoi ressemblent mes journées ? Eh bien, rien de bien sorcier, il y avait deux temps. Le premier est toute la partie dans le dortoir, donc avant et après les cours. La seconde est donc la partie étude. J’avais emménagé au début de la semaine dans le dortoir de la Lyllian Gakuen Junior school juste avant le début des cours. Visiblement, il n’y avait pas grand monde qui dormait sur place. Enfin, je devrais même dire que j’étais seule, mais avec une petite que je ne voyais presque jamais. J’avais ensuite attaqué les cours et rencontrées davantage de camarades. J’y avais croisé des filles de tous âges, des aînées, des kouhais, mais je traitais tout le monde a la même enseigne. Le seul petit problème, ma timidité ne me permettait que de les regarder toute de loin. Je remarquais ainsi deux filles en particulier, notamment par leur proximité, et qui se disaient d'être sœur. Mais elles ne se ressemblaient pas, ne parlaient même pas la même langue, (ni la mienne d’ailleurs) et pourtant c’est comme si elles se comprenaient. Les professeures étaient ici assez gentilles. La directrice de la Lyllian un peu sévère mais juste. Pour l’instant, je me tenais loin de tout le monde car j’avais également une chose particulière en tête. Je voulais revoir à la fin des cours celle qui m’avait tant aidée avant la rentrée et que je considérais désormais comme ma sœur de cœur. Seulement elle devait être très occupée aujourd'hui car elle ne pouvait pas venir me chercher comme à son habitude.
Un soir, à la sortie des cours, je pris la décision d’aller voir directement à l’intérieur du campus, voir l’école des grandes, un peu pour visiter mais aussi pour tenter de la retrouver. J’avais un peu de temps avant l’heure du repas, j’en profitais ainsi pour rapidement déposer mes affaires dans mon box dans le dortoir, que je n’avais pas encore eu envie de décorer (j’y avais seulement emmené une valise et mon ballon de basket). Je partis enfin à l’assaut de l’école des grandes. Ainsi, la petite plante rose que j’étais se déplaçait à l’ombre de mes arbres homonymes, évitant le flot d’élèves. Je passais le portail avec discrétion et rapidité essayant de passer inaperçue. Je ne savais pas vraiment si j’avais le droit d’être à l’intérieur, cependant, la curiosité avait pris le pas sur ma raison. Je savais que certain lycéen et étudiant restaient après les cours pour leur activité de club. Cela me donnerait peut-être une chance de voir ma One-chan dans ce qui l'occupait tant. De plus, voir ce qu’il y faisait était une chose dont j’avais envie depuis que notre prof nous en avait parlée. Je me faufilais dans la cour dans mon petit uniforme d’écolière. Quelques élèves me voyaient passer de loin mais ne semblaient pas trop s’attarder sur ma présence.

Je finis alors par tomber sur un endroit intéressant. Il s’agissait d’une sorte de tableau de liège sur lequel était affiché une carte du lieu, mais aussi plusieurs affiches. En me contentant des images qu’elle présentait, il s’agissait d’affiche pour les clubs. Je me mis alors à les inspecter. La première sur laquelle je m’arrêtais était bien entendue l’affiche du club de sports. Il regroupait diverses activités sportives dont l’athlétisme, l’escalade, la natation, mais aussi le basket est plein d’autres. J’étais contente, il y avait bien un club de basket ici aussi. Sur le plan d’à côté, je repérais le gymnase, mais aussi la piscine qui s’y démarquait bien avec cet immense rectangle bleu. Cela me rappelait que je ne savais pas nager... il s’agissait d’un de mes points faibles dont j’évitais de parler... J’en avais un peu honte. Surement allait-il falloir que je trouve quelqu’un un jour pour m’apprendre à nager avant que j’ai des cours de sport sur la natation.

Je passais alors à d’autres fiches. J’étais probablement tombée sur les clubs de danse et donc d’entrainement pour les élèves stars de l’école. Je ne connaissais pas beaucoup de stars, mais ce que je savais c’était que leur entrainement était extrêmement difficile, un peu comme ce que je m’imposais quand je pratiquais le basket. Je ne m’étais jamais réellement intéressée à la danse mais une affiche attira une nouvelle fois mon attention. Il s’agissait du club de danse traditionnel.
« Elle ont de jolies Yukata ! »

Mes yeux s’étaient éclairés devant cette affiche. Les danseuses sur l’affiche avaient une pose gracieuse, un kimono de type festival, ainsi qu’un éventail dans chaque main. Le tout donnait presque l’impression de mouvement. Les autres clubs, les culturelles, club de défense et club de musique m’attiraient moins. C’est ainsi que s’achevait mon tour des clubs en fiches. Je poursuivais encore un peu ma route, il me restait encore un peu de temps si je m’en référais à la grande horloge. J’arrivais maintenant au niveau d’une fenêtre donnant sur le bâtiment et j’y jetais un petit coup d’œil. Cela devait probablement être une salle de cour. Une grande salle dans laquelle j’étudierais peut-être (enfin si j’allais bien dans cette école par la suite et surtout que je ne réaménage pas ailleurs). Je détachais mon regard de ce nouveau spectacle si particulier et vide de monde.

Je recherchais encore un peu dans les salles, ne sachant pas où One-chan pourrait être, puis je finis par renoncer. J’avais pu voir également bien assez de choses pour aujourd’hui. Je ne voyais maintenant plus personne, et si quelqu’un m’avait repérée entre-temps, elle s’était bien cachée de me le faire remarquer. Je m’étais découvert pas mal d’intérêt qu’il allait falloir que j’essaie ou rappeler d’autre chose dont il fallait que je m’entraine. Surement essaierais-je de demander à notre prof s'il y a moyen de regarder pour une journée, les activités de certains clubs des grandes. Sur le chemin du retour, Je passais directement par le centre de la cour comme plus personne ne semblait y passer. Ainsi, le portail n’était plus très loin. J’allais pouvoir rentrer tranquillement au dortoir et terminer ma journée, à moins que le destin en décide autrement...

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Non, je ne suis pas mignonne  chat géné mais soyons amies
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Oct - 0:08
avatar
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 26

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26 ans
Métier :: chanteuse - professeur de théâtre
Voir le profil de l'utilisateur
"L'enfance, cette univers d'insouciance entre le réel et l'imaginaire d'où jaillit l'innocence."

♥♥♥  ♥♥♥
♥♥♥♥♥♥♥♥♥
♥♥♥♥♥♥
♥♥♥♥



Neelam arrangea d'un geste rapide ses cheveux longs et se remaquilla légèrement retouchant le tracé de son rouge à lèvres du jour. Il n'était pas rare pour les professeurs de revenir au soir pour assister à des réunions avec la directrice,car celle-ci portant également le chapeau d’enseignante n'avait le temps de recevoir chacune des professeurs uniquement le soir. Neelam avait passé sa journée à paresser, la raison était très simple, son emploi du temps était inhabituellement léger à présent qu'elle avait prit congé de ses obligations de star durant quelques-semaines. Ainsi, pour la première fois depuis une éternité, la chanteuse avait pu effectuer une grasse-matinée et se prélasser dans son grand lit douillet, la seule chose qui lui avait énormément manqué de la journée c'était la présence de sa chérie, elle avait eu Aï dans le lit toute la matinée avec elle, mais même si elle appréciait énormément la présence du  mignon petit canidés, l'idée de pouvoir faire des papouilles avec son amoureuse lui était fort séduisante.
La journée lui était donc apparue lente et dénuée de sens, voir-même là où elle avait pas arrêté de ressassé à Amane son envie de faire mille chose pour occuper ses journées libres, elle n'avait rien fait du tout. Il n'y avait même rien d'intéressant à la télévision, juste des émissions abrutissantes et elle n'avait aucune envie d'aller faire du shopping. Jusqu'à 16h00 de l'après-midi elle était restée dans son lit avec Aï à ses côté et en pyjama à regarder les minutes passer au réveil d'Amane et elle s'ennuyait fermement. Elle était donc ravie qu'il se passe enfin quelque-chose dans sa journée, une réunion, elle n'avait jamais trouvé jusqu'ici que c'était aussi excitant comme activité du jour, sa seule et unique activité de la journée.
La jeune femme était donc descendue de façon précipitée de sa limousine n'attendant même pas que le chauffeur ne vienne lui ouvrir la portière et elle respira un bon bol d'air frais. La fin des cours allaient sonné d'une minutes à l'autre pour les élèves du lycée et de l'université. En remontant de son pas léger le chemin pavé la menant vers l'école, elle remarqua une jeune enfant et pensa combien il était doux d'être un enfant par ici. En passant à côté d'elle, elle passa une main tendre sur le dessus de la petite tête de la fillette. Neelam avait toujours voulu avoir une enfant et fonder une famille, mais elle se demandait si Amane souhaiterait également cela ? Elle ne lui avait jamais posé cette question peut-être le devrait-elle ?
" Ce n'est pas un endroit pour une fillette aussi jeune, tu es venue visiter l'école ma chérie ?"
Demanda t'elle d'une voix tendre en s'agenouillant devant elle et en lui souriant dans un parfait japonnais maîtriser. Elle était chanteuse de renommée internationale et elle s'attendait d'une seconde à l'autre à ce que cette demoiselle aux cheveux rose se mette à sauter de joie en lui réclamant un autographe. Autant, elle en avait horreur d'habitude car trop demande, autant elle s'était tellement ennuyée en ce jour qu'elle regrettait presque de ne pas avoir eu une foule de fans devant chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Oct - 13:21
avatar
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 10 ans
Métier :: écolière et basketteuse
Voir le profil de l'utilisateur
la loi des fleures

Les fleurs, la délicatesse emprisonnée dans une chose si fragile. Depuis toute jeune, j’ai toujours été attirée par les fleurs. Peut-être car mon nom était celui d’un des arbres qui donne l’un des plus beaux types de fleurs du Japon. Mais ce que j’aime aussi c’est les messages qu’elles peuvent faire passer. Enfin, je n’y connais pas grand-chose au langage des fleurs, j’avais seulement l’habitude de voir la fleuriste de mon ancienne ville et qui délivrait ses messages floraux devant les enfants qui admirait ce qu’elle faisait. Pour ma part, je suis contente de porter le nom d’un arbre qui, lorsqu’il fleurit, devient un grand arbre de cérémonie. Le cerisier devient festivité, le cerisier devient apaisement. Mais il devient quelque chose d’encore plus important pour les amours naissants. Peut être serais-je ainsi quelque chose pouvant graver à vie l'union de deux personnes?  


Cependant, en automne, toute cette délicatesse qu’offraient les fleurs disparaissait. Les couleurs du feuillage des arbres cerclant ma route étaient certes assez jolies. Mais je ne devais pas avoir assez l’âme d’une peintre pour en apprécier la beauté. Mais quelque chose changea bien rapidement à l’arrivée d’un geste, un unique geste, alors que j’avais arrêté de regarder autour de moi me considérant seule. Quelqu’un venait de poser sa main sur ma tête en me surprenant et me faisant sursauter. Je m’attendais à voir mon One-chan qui aurait probablement fait ce genre de geste. Je me tournais ainsi vers celle qui venait de m’approcher avec sourire prête à lui sauter dans les bras. Mais ce n’était pas elle. Une grande femme aux couleurs presque irréelles se tenait devant moi parée de fleurs. L’odeur qui se dégageait d’elle et de ses fleurs était tout bonnement délicieuse. Mais mais c'était une étrangère ! D’un mouvement de recul rapide (que je devais probablement tenir du basket) je m’éloignais d’elle d’un bon mètre. La première chose que je cherchais à faire était de me ... heu ... ah non, pas de cachette à proximité... Ma tête tournait juste dans le vide. À moins de sortir je ne pouvais pas me dissimuler. Cependant sa voix rassurante me détendit et je put me concentrer sur autre chose que la fuite.


La personne en face de moi était extrêmement étrange, je n’avais jamais vu ce genre d’accoutrement. Cependant, si elle était ici, elle devait surement être une star dans un domaine où s’habiller ainsi était naturel. Elle devait donc être une idole ou quelque chose du genre. Cependant, et j’en avais honte, mais je ne connaissais pas vraiment les personnalités de ce domaine. Considérant que je l’avais assez fait attendre, je répondis enfin à sa petite question, mais tout timidement, avec les mains à moitié devant ma bouche.


«Je heu ce n’est pas pour moi ? » commençais-je mais ce que je venais de dire n’était pas vraiment net.


« Je... je suis désolée... je suis juste à côté à l’école... et oui ... oui je voulais visiter. J’ai fait quelque chose de mal ? »


Ce n’était pas encore très claire mais surement davantage compréhensible. Mais considérant que j’avais probablement enfreint une règle du lieu, je décidais d’éclaircir davantage les choses.


« Je suis nouvelle... à l’école junior »


La rapide présentation faite, mon regard repartit légèrement sur cette apparence jolie qu’elle avait, mes yeux bloquant complètement sur ces couleurs étranges qui la peignaient d’une manière d’autant plus belle. Mais l’odeur m’attira davantage.


« Vous sentez bon madame » relançais-je en rougissant légèrement. Je n’avais pas l’habitude d’être si directe mais sa présence m’y avait comme poussé.


« Mais qui êtes-vous ? Vous êtes une élève ? Une professeure ? Vous ressemblez à une idole »



Certainement étais-ce à cause de sa tenue vestimentaire que je n’arrivais pas à savoir quel était son rôle ici. Elle m’intriguait, mais je restais toujours sur mon mètre de distance à observer cette personne, avec l’insouciance et l’ignorance d’une enfant.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Non, je ne suis pas mignonne  chat géné mais soyons amies
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Oct - 21:41
avatar
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 26

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26 ans
Métier :: chanteuse - professeur de théâtre
Voir le profil de l'utilisateur
“Un beau soir, l'avenir s'appelle le passé, c'est alors qu'on se tourne et que l'on voit sa jeunesse."




Neelam ne pu contenir son amusement et laissa s’échapper un petit rire en la voyant sursauter et se mettre à une distance de sécurité. Elle avait l'habitude pourtant que les enfants l'apprécient, mais sans doute l'avait-elle effrayé en venant lui caresser et lui parler aussi soudainement ? La chanteuse la regarda et lui offrit un large sourire alors que cette fillette s'inquiétait de ne pas avoir fait quelque-chose de bien, Neelam pensait qu'il était bien étrange d'être un enfant à la fois fragile et pourtant si fort pour grandir malgré les épreuves sur le fil de la vie qui se succédaient jusqu'à l'âge adulte et bien au-delà.

A la connaissance de la professeur de théâtre, la directrice n'avait jamais informé les professeurs qu'une jeune élève ne pouvait pas venir visiter ? C'est pourquoi elle dégagea à nouveau une de ses mèches de cheveux de son visage, le vent soufflait très fort aujourd'hui et répondit d'une voix pleine de sérénité.

" Pourquoi aurais-tu des problèmes ? Tu n'as fait aucune bêtise si ?"

Elle se doutait très bien que cette petite fille était bien plus jeune que les élèves de l'académie, mais elle n'avait pas l'air méchante plutôt apeurée de s'être fait surprendre de la sorte. Les yeux bleu de l'indienne s'ouvrirent un peu plus grand alors qu'elle lui avouait avec l’insouciance de l'enfance qu'elle sentait bon ce qui lui arracha un petit rire doux alors qu'elle répondait d'une voix amusée en souriant toujours.

" Merci, tu veux essayer mon parfum ?"

Neelam sortit une petite bouteille en verre travaillée en forme de bouton de rose avec un liquide rouge à l'intérieur. Un parfum délicat qui ne montait pas à la tête, Neelam aimait bien les senteur discrètes et subtiles des fleurs avec une petite touche parfois d'odeur fruitée et sucrée.

La seconde question de cette enfant l'amusa tout autant, les enfants ici étaient drôles, pleine de vie et spontanée cette petite fille se posait des questions sur son identité. Elle avait jusqu'ici l'habitude e ne pas pouvoir bouger sans être suivie par des hordes de fans, mais il était vrai que la plupart de ses groupies avait plus de 12 ans, sans doute cette fillette devait encore être enveloppée dans le doux monde de l'enfance et ses œillères.

" Je suis professeur de théâtre dans cette académie, mais je suis effectivement une grande chanteuse également ! "

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 21:44
avatar
Date d'inscription : 02/10/2016
Age : 23

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 10 ans
Métier :: écolière et basketteuse
Voir le profil de l'utilisateur
Juste une question de parfum


La peur d’avoir commis une erreur me fit reculer d’un nouveau pas. Peut-être était-ce juste un geste de prudence, un geste de sagesse employé dans un monde inconnu qu’était cette école pour grande, face à cette personne inconnue. Si seulement j’avais mon ballon dans mes mains pour retrouver un peu de ma confiance. Sa réponse me fit douter davantage au lieu de me rassurer. Je ne savais pas ce qui relevait de la bêtise, est-ce qu’être présente ici était une bêtise, est- ce que simplement le fait d’avoir sciemment évité ses aînées sans les saluer était une bêtise. Je ne savais pas trop, j’avais un peu peur.


"Je... Je ne sais pas, être ici est une bêtise. Je n’ai pas voulu faire de mal."


J’avais peur certes, pourtant elle ne me regardait pas avec un regard accusateur. Elle s’était même arrêtée sur un petit rire suite à ma remarque. Ce petit rire eut un effet apaisant sur moi. Mon corps se détendit un peu. Alors que j’observais davantage celle qui me faisait face, elle sortit une sorte de flacon. Du parfum, le parfum qu’elle utilisait. J’avais toujours un peu de mal à savoir pourquoi les grandes filles utilisaient tout cet attirail de beauté, parfum, maquillage, etc. je n’étais pas vraiment une fille qui regardait cela. J’étais déjà timide, alors pourquoi me faire remarquer encore plus avec ce genre de chose ? Je prenais juste soin de mes cheveux car j’aimais leur douceur, les sentir chatouiller un peu mon visage, ressentir l’écoulement de l’eau dessus lorsqu’ils s’immergeaient. De plus, je trouvais les parfums trop souvent agressifs à l’odeur. Seulement, celui-ci était d’une odeur si douce et agréable, le parfum d’une fleur que je n’arrivais pas à reconnaitre. Au contact du spray parfumé, mon corps se détendit en un instant. Je n’étais plus sur mes gardes, au contraire, j’accordais davantage d’attention à ce que je ressentais et ce que je voyais.


Je remarquais enfin se trait qui m’indiquait qu’elle n’était pas d’ici, elle devait venir d’un autre pays mais avait appris à parler anglais. Visiblement, elle ne venait pas du Portugal puisqu’elle n’avait pas les traits particulier de mon One-chan. Non sa présence était tout autre. Enfin, d’une certaine manière c’était la même chose, c’était juste une grande personne, toujours cette grande taille que je jalousais tant. J’appris ensuite qu’elle était donc réellement une professeure ici, une professeure de théâtre donc. Le théâtre, ce n’a jamais été mon truc, toujours une question de timidité. Mais peut-être que si je joue le rôle d’une basketteuse ... Non ! C’était trop embarrassant ! La seconde chose me surprit un peu moins, elle était aussi une chanteuse, une chanteuse connue d’après sa présentation. Décidément, je ne connaissais vraiment rien à la musique, j’étais sûr de ne l’avoir jamais vu avant. Enfin peut-être qu’elle portait une tenue si particulière sur scène que je n’arrivais pas à la reconnaitre. Seulement, je pariais davantage sur l’option de mon ignorance.


"Sakura, je m’appelle Sakura, je voulais voir comment était l’école des grandes."


Tant de chose avait réussi à me détendre et cela avait fini par délier ma langue.


"tu es une professeure aussi chez les petites étoiles. Tu chantes bien. Je ne connais pas trop les chanteuses c’est pour cela...  "


Je pris finalement conscience de ce bombardement d’information et de question et me fis une fois de plus toute petite. Cependant la curiosité était un vilain défaut enfin pour tout le monde sauf pour moi. Cela m’aidait au contraire à me familiariser plus vite avec une personne inconnue. Ainsi cela m’aidait à lutter contre ma timidité même si elle ne disparaîtrait pas en un instant. Il me fallait un petit temps pour apprendre à connaître les inconnus. Les seules exceptions étaient les personnes qui comme ma One-chan avaient réussi à m’aider émotionnellement.


"je suis désolé si je t’ai dérangé avec toutes ces questions... mais ... mais l’école, elle est bien ?"



Je n’avais toujours pas décidé si je voulais la rejoindre plus tard, ainsi, je préférais avoir l’avis d’une professeure. 

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Non, je ne suis pas mignonne  chat géné mais soyons amies
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Oct - 15:08
avatar
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 26

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 26 ans
Métier :: chanteuse - professeur de théâtre
Voir le profil de l'utilisateur
"Donner à un enfant, c'est se donner soi. A tout moment. Alors il peut pousser droit, et ses racines seront profondes, fortes." M.G

Neelam sonda l'enfant avec ses yeux couleur saphirs, elle y vit la peur, la timidité mais à aucun moment la culpabilité d'avoir commis une bêtise et s'être écarter du droit chemin alors elle lui sourit une fois encore s'approcha d'un pas vers elle avant de accroupir à sa hauteur.

" C'est une école et les école sont fait pour les enfants alors tu peux venir si tu n'embête pas les grandes qui étudient précautionneusement."

Neelam écouta sereinement la présentation de cette fillette ainsi, elle se prénommait Sakura un très jolie prénom assez connu dans ce pays qui voulait dire fleurs de cerisier et il était vrai qu'en la regardant elle portait bien ce prénom.

"Enchantée mademoiselle Sakura je vous souhaite donc une bonne visite!"

Neelam avait parlé d'une voix douce comme toujours il était rare qu'elle hausse le ton de sa voix même lorsqu'elle était dérangée par quelque-chose, elle avait depuis longtemps apprit à contrôler ses émotions et à les canaliser pour ne pas perdre inutilement de sa vitalité précieuse pour son métier. L"indienne se releva doucement cette petite l'avait attendrie et distraite pour sa réunion. Elle s'excusait de ne pas la connaître, mais Neelam s'en doutait et elle était certaine que tôt ou tard elle finirait par écouter une de ses disques plus tard sans doute lorsqu'elle serait prête à entrer dans le doux monde de l'art.

" Navrée de décevoir tes attente jeune demoiselle mais je n'enseigne pas à l'école primaire car elle ne fait pas partie de l'académie. Peut-être qu'un jour tu auras la possibilité d'écouter l'un de mes album et tu m'expliquera ton point de vue et ce que tu as ressentis en l'écoutant"

Neelam consulta sa montre, elle n'était pas en avance mais n'était pas encore en retard pour le moment toutefois elle ne souhaitait pas arriver la dernière à la réunion de la directrice c'est pourquoi elle décida de prendre congé auprès de cet enfant.

"Je m'excuse, mais je suis attendue à une réunion professeurs directrice passe une bonne soirée qui sait peut-être qu'à nouveau nos chemin se croiseront à nouveau prend soin de ta santé jeune demoiselle "


Neelam n'aurait pas souhaité à cette fillette de se perdre sur le campus de l'académie cela l'aurait probablement angoissé et créé un regrettable incident que l'on pouvait éviter. La chanteuse s'éloigna tranquilleent pour rejoindre le lieu ou la rencontre se déroulait.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le campus :: Entrée du campus-