1,2,3, Tsuki... NO! (Pv Natsuki, Aiko)

 :: Les transports :: Train Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 19 Sep - 0:21
avatar
Date d'inscription : 13/09/2016

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari s'était levée bien avant ses parents. Elle était impatiente qu'ils la déposent à la gare, afin qu'elle rejoigne l'école de ses soeurs. Elle avait surtout hâte de revoir Aiko, sa soeur adorée, son modèle. Elle n'avait pas eut à assister longuement pour que ses parents lui cèdent d'aller étudier à la Yuri Academia. Elle avait joué la carte de la solitude, car après tout, ses parents étaient toujours en voyage d'affaire, elle se retrouvait donc seule chez elle. Son don de persuasion était tellement fort, qu'elle avait réussi à les convaincre sans trop d'effort. Hikari afficha un grand sourire. Elle se trouvait actuellement sur le canapé, à attendre que ses parents soient prêt. Elle avait élaboré un plan de génie afin d'accaparer l'attention d'Aiko. Et elle était prête à le mettre à exécution.
Quand ses parents furent prêts, Hikari saute sur ses deux pieds et rejoignit rapidement la banquette arrière de la voiture.

La jeune nippone chantait gaiement en regardant le paysage défiler. Ses parents souriaient, heureux qu'elle ai retrouvé sa joie de vivre. Car depuis le départ de ses sœur, Hikari était beaucoup moins enjouée qu'avant. Hikari supportais mal la solitude, mais elle avait refusé que ses parents paye une nourrice. Car après tout, elle avait passé l'âge de se faire surveiller. Elle avait juste besoin de retrouver ses soeurs. Du moins, c'étaient ce que pensaient ses parents.
La réalité était tout autre. Hikari voulait simplement retrouver Aiko et s'accaparer son attention.

La voiture se gara sur le parking de la gare. Hikari, sortie du véhicule son sac sur le dos. Son père se chargea de prendre sa valise, tandis que sa mère tenait sa fille par les épaules. Monsieur et Madame Tsukino avaient un pincement au cœurs, de laisser leur fille cadette s'en aller aussi. Mais il comprenaient que leur absence était pesante pour chacune de leurs filles, et qu'elles préféraient rester entre soeur. Ils étaient ravi de voir les liens qui unissaient leurs filles. Ils étaient fières de chacune d'entre elles, même s'ils ne prenaient pas toujours le temps de leur montrer.

La sonnerie annonçant le départ du train retentit. Hikari offrit une dernière étreinte à ses parents avant de monter dans le wagon où se trouvait sa place. Une boule d'appréhension se format au creux de son estomac. Mais elle tenta de ne pas y penser. Elle préféra mettre un casque audio sur les oreilles, lança une musique sur son mp3, avant de commencer à observer le paysage qui se mit à défiler de plus en plus vite.

Elle ne mit pas longtemps à s'endormir. Après tout, elle s'était levée tôt et n'avait que très peu dormi, trop excitée à l'idée de partir. Le voyage lui sembla donc rapide, et elle fut réveillée par une hôtesse qui lui indiqua que le train allait bientôt entrer en gare. Elle remercia m'hôtesse et commença à rassembler ses affaires. Une fois le train arrêter, elle quitta sa place et se rendit dans la gare, à la recherche de ses soeurs.

Elle espéraient que ces dernières ne l'avait pas oubliés. Puis elle se rappela qu'Aiko serait là, et que jamais elle ne l'oublierais dans une gare. Aiko était responsable. Pas comme Natsuki. Hikari remarqua ensuite que cette dernière lui faisait de grands signe de loin, et se dirigeait rapidement dans sa direction. 

Hikari grimaça, se doutant que son aînée s'apprêtait à lui rentrer dedans et de lui faire un énorme câlin. La cadette remarqua ensuite Aiko et esquiva Natsuki au dernier moment avant de se jeter sur la jeune comédienne. Aiko la réceptionna tant bien que mal avant de lui caresser les cheveux. Hikari serra sa soeur aussi fort qu'elle le pouvait, heureuse d'enfin la retrouver. Aiko continua de caresser sa tête avec affection.


"Là là, tout va bien, je suis là Hika."


"Aiko Nee-chan, tu m'as tellement manqué !"



Hikari fini par lacher Aiko et lui prit la main, pendant qu'elle lui prit sa valise. La petite Tsukino ne lacha pas sa soeur et n'accorda aucunes attentions à Natsuki, qu'elle avait juste salué d'un signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Sep - 0:55
avatar
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 19
Métier :: Etudiante de chant
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui c'était un jour spécial et Natsuki avait réglé 5 réveils matins différents pour être certaine de se lever à temps. Elle les éteignit avec un peu de mal tout de même, la veille elle avait travaillé tard et elle était épuisée. Après une bonne douche, l’aînée des Tsukino s'habilla avec son bel uniforme et rejoignit Aiko devant la gare pour attendre la petite dernière de la famille. Natsuki adorait sa toute petite soeur, lorsqu'elle était bébé elle jouait toujours avec elle, mais en grandissant celle-ci s'était rapprochée d'Aiko, Natsuki n'avait rien dit, Aiko était tellement cool qu'elle comprenait le choix d'Hikari.

Un rapide coup d'oeil à sa montre et au panneau d'arrivée et Natsuki s’esclaffa à Aiko toute souriante "Enfin réunie! J'espère que son voyage s'est bien passé!" La jeune fille avait demandé un jour de congé sans solde pour aller à la rencontre de la cadette Tsukino, mais ça , elle s'était bien gardée de le dire, elle ne voulait pas qu'Aiko soit inquiète.

Au loin, elle voyait la petite tête de sa frangine arriver avec son sac et lui fit de grands gestes pour qu'elle les repèrent
"ouhouuuu! Hika-chou!"  et vu le boucan que faisait Natsuki, si elle ne les avait ni vu, ni entendu c'était qu'elle était complètement privée de son sens de la vue et de l'ouïe, Natsuki lui avait toujours donné ce petit surnom malgré le fait qu'elle lui râle dessus à chacun des emplois de celui-ci.

La jeune nippone écarta ses bras et fonça en courant à moitié vers sa soeur arrivant à sa hauteur pour refermer ses bras et câliner...de l'air. Elle regarda autour d'elle tel un chien de prairie à l'affût avec une moue boudeuse et remarqua que la petite dernière s'était précipitée dans les bras d'Aiko en lui disant qu'elle lui manquait beaucoup.


"et moi ? Je ne t'ai pas manqué franginounette ?" Demanda t'elle en la regardant avec ses yeux de chiots battus. L'étudiante universitaire s'approcha d'Aiko et d'Hikari et lui caressa le dessus de la tête en lui disant "t'as bien poussé petit bambou! Tu nous as manqué aussi pas vrai Ai ?" Demanda t'elle heureuse de retrouver sa petite soeur pour qui on affection n'était malheureusement pas partagée.

Natsuki essaya de soulever le sac, mais avec sa journée de la veille à déplacer des cartons, ses bras étaient aussi fort que des allumettes et elle ne souleva le sac que de quelques millimètre regardant Aiko pour lui demander de l'aide.

"Aujourd'hui, on sera tes guides privilégiées, si tu as des questions pour tes grande sœurs adorées que nous sommes hésite pas petit bambou ! On va te révéler tout les secrets de cet endroit, mais avant..." Natsuki s'approcha de sa soeur pour lui faire un méga câlin et lui dire, enfin plutôt lui demaner "t'as pas faim ? Moi j'ai faim Aiko...on s'arrête pour déjeuner ?" Interrogea t'elle en se frottant le ventre.

Elle reporta son attention sur sa petite soeur et vint lui donner de petits coup de coude tout en lui faisant un clin d'oeil
"Au fait félicitation petite soeur! Maman nous a raconté que t'étais une véritable femme maintenant! Il faut qu'on fête ça! Hein Aiko ?" Natsuki faisait bien entendu allusion à la toute récente condition menstruelle de leur petite soeur que sa mère s'était empressée de leur raconter, Natsuki n'avait jamais été capable de garder ce genre de secret et la voilà qui était fière de presque le clamer haut et fort dans toute la gare.

"Bah! Quoi ? Tu devrais être fière! Grâce à ça tu vas grandir de là et de là!" Dit-elle en montrant à tour de rôle sa poitrine et ses fesses, qui n'avaient pas beaucoup changé dans son cas, même si elle était drôlement heureuse d'avoir prit un bonnet passant du A au B à 19 ans, il était temps.Elle ajouta avec une petite plaisanterie bien lourde comme elle savait les faire. "Enfin j'espère pour toi Hika-chou que t'as prit du côté d'Aiko, sinon va falloir qu'on te rembourre des soutiens gorges avec des chaussettes...tu te souviens Aiko ? Toi t'as pas eu la malchance de devoir faire ça longtemps!"

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 21:21
avatar
Date d'inscription : 03/02/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko avait eu beaucoup de mal à se lever. Et pour cause, elle était blottie dans les bras de sa petite amie et faisait un rêve agréable. Si bien quelle se mit à grogner de frustration lorsque son réveil sonna. Pourquoi l'avait t'elle programmé, alors qu'elle n'avait pas cours aujourd'hui?
Éteignant le son de son réveil, elle se lova dans les bras de sa belle décidant de se rendormir.
Mais le cerveau d'Aiko l'alerta, aujourd'hui, elle devait chercher sa petite sœur, Hikari. Se levant d'un bon, elle quitta la chambre sous les grognement de l'australienne dérangée par son agitation. 

La brune se rendit dans la salle de bain et prit une douche rapide avant d'enfiler son uniforme, elle et ses sœurs allaient surement faire le tour de l'académie, alors autant jouer le jeu à fond pour Hikari. Aiko se rendit ensuite dans la cuisine et avala un petit déjeuner rapide avant de quitter l'appartement et de se rendre devant la gare, où elle avait donné rendez vous à Natsuki.
Sa grande sœur arriva quelque minutes après et les deux nippone entrèrent dans le hall afin de retrouver le cadette.
Observant Natsuki avec un sourire tendre, Aiko se balançait d'un pied à l'autre, à la fois surexcité de revoir sa petite soeur.

"Je l'espère aussi."


Aiko n'eut pas à chercher longtemps où était sa sœur. Sa petite frimousse et son air agacé lui était propre. Et puis, Natsuki l'avait aussi repéré et faisait des grand geste pour se faire voir, et des cris pour se faire entendre. Aiko s'excusa auprès des passants, gênés par l'agitation de sa sœur. Mais elle ne dit rien à Natsuki, elle préférait voir sa sœur ainsi, que la tête dans les nuages avec la moue triste qu'elle affichait  ces dernier temps. 

Cependant, elle ne pu retenir un petit soupir désespéré lorsque Natsuki se rua sur Hikari. Cette dernière esquiva soin aînée avant de se jeter dans les bras d'Aiko. Elle la réceptionna de justesse manquant de tomber. La comédienne rendit son étreinte à sa petite sœur, lui caressant affectueusement les cheveux, sous la moue boudeuse de Natsuki. 


"Bien sûr qu'elle nous a manqué ! Contente de te voir ptite soeur."



Aiko adressa un sourire à Hikari avant de se défaire gentiment de son étreinte. Puis, voyant la détresse dans les yeux de Natsuki, elle récupéra la valise de la petite dernière dans sa main gauche, tandis qu'Hikari s'empara de sa main droite. Les trois sœurs commencèrent leur marche en direction de la sortie. A peine avaient t'elles fait deux pas, que Natsuki proposa d'allez manger. Aiko leva les yeux aux ciel, décidément, elle ne changerais jamais.


"Oui Natsuki, ne t'en fais pas, je ne vais pas te laissé mourir de faim. Mais nous allons d'abord passer au dortoir, afin que Hikari puisse déposer ses affaires."


Continuant de marcher entre les voyageur de la gare pour atteindre la sortie, Aiko se écarquilla les yeux et rougit en même temps que sa petite soeur qui venait de se cacher derrière elle, honteuse suite à la déclaration de Natsuki. Aiko allait réprimander sa grande soeur quand celle si repris la parole en disant qu'Hikari ne devait pas être gênée mais fière et que bientôt elle gagnerait en forme. Et comme si cela ne suffisait pas, Natsuki ne pu s'empêcher de faire une remarque sur les formes d'Aiko, faisant rougir de honte cette dernière. Plusieurs personnes c'étaient arrêtés suite à la première déclaration de Natsuki, et maintenant, de parfait inconnus étaient au courant d'une partie de la vie intime des soeurs Tsukino.

"Natsuki no BAKA !!"



Les deux plus jeune venaient de crier en même temps, avant de reprendre rapidement leur marche, se hâtant de quitter la gare.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 21:29
avatar
Date d'inscription : 13/09/2016

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari ne s'était jamais sentie aussi honteuse. Comment faisait Natsuki pour sortir des choses ainsi en public ? Parfois, la petite Tsukino doutais que sa soeur était japonaise. Elle n'avait aucune pudeur, aussi bien physiquement que verbalement. Resserrant sa prise sur la main d'Aiko, Hikari suivi ses soeurs jusqu'à l'académie. Inconsciemment Hikari regarda tour à tour Aiko et Natsuki avant de regarder son corps. Elle aussi espérait qu'elle ressemblerait davantage à la seconde Tsukino. Puis secouant la tête elle se concentra sur le chemin.

La petite dernière ne pouvait s'empêcher d'être un peu stressé. Certes, ses soeurs étaient là, lui apportant un repère familier, mais elle allait rentrer dans une nouvelle école. Avoir une nouvelle classe, être entourée d’inconnue. Et cela la stressait. Mais elle tenta de se rassurer en se disant qu'au moindre problème, elle pourrait faire appel à Aiko qui n'hésiterais pas à venir à son secours.
Mais elle n'oubliait pas que sa grande soeur adorée allait être occupée avec Sleïlo. Hikari n'était pas censée être au courant pour cette dernière, elle avait appris son existence en espionnant une discutant entre ses deux grandes soeurs. Elle devait donc s'abstenir d'en parler. Elle voulait voir si Aiko allait lui en parler d'elle même ou si elle allait choisir de lui cacher sa relation.

" Vous serez aussi au dortoir avec moi ?"

Hikari observa l'échange silencieux entre ses soeurs avant de fixer Aiko qui lui répondit que seul Natsuki serait présente au dortoir. Hikari grimaça devant le peu d'information que lui fourni sa soeur. Elle allait lui demander où elle dormait, quand Natsuki vint près d'elle pour lui frotter les cheveux et lui assurer que si elle faisait des cauchemar, elle serait là pour venir la réconforter.
Faisant une moue la plus jeune Tsukino préféra garder le silence, se contentant d'avancer en suivant ses soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 23:52
avatar
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 19
Métier :: Etudiante de chant
Voir le profil de l'utilisateur
Natsuki était fière de sa jolie répartie, mais elle se recula surprise lorsque ses deux petites sœurs lui crièrent en chœur qu'elle était une idiote ce à quoi elle répondit en haussant les épaules et en croisant les bras dans une moue de contestation.

"Rhooo! Si on ne peut même plus se marrer! Où va le monde ?"

Déjà l'aînée des Tsukino pensait à son déjeuner et son ventre gronda, elle mourrait de faim tant et si bien qu'elle se demandait si elle allait tenir le coup d'aller au dortoir avant d'aller manger. Elle s'accrocha aussi à Hikari en lui saisissant son autre main dans la sienne. Au moment où Hikari leur posa la question sur le dortoir, Natsuki consulta Aiko du regard. Apparemment Aiko n'était pas encore prête à révéler sa relation aux yeux du monde et surtout pas à quelqu'un qui risquait d'aller le dire aux parents. Natsuki regarda sa toute petite soeur suite à la réponse d'Aiko et lui frotta les cheveux en lui disant d'une voix brave "ne t'inquiète pas mon petit bambou! Si tu fais des cauchemars et que tu as peur des monstres sous ton lit! Je serais là pour venir les chasser!"

Normalement, le rôle de la soeur protectrice revenait toujours à Aiko, même en étant enfant Natsuki appelait toujours Aiko au secours dès qu'elle avait fait un cauchemars ou la rejoignait dans son lit, mais à présent qu'Hikari était là c'était à son tour de lui prouver que elle aussi elle était une grande soeur géniale. La fratrie Tsukino s'approcha du dortoir du lys et Natsuki se rappela d'une chose "Je vais peut-être pas pouvoir venir te voir finalement! Je suis au dortoir des Azalées à présent! Mais je sais que tu as une colocataire!" Lança t'elle tandis qu'elles avançaient sur le chemin du dortoir.

" Ne t'en fais pas petite soeur si jamais quelqu'un te cherche des noises! J'irais quémander l'aide de quelqu'un de tout à fait génial qui lui fera ravaler ses idioties! "Proposa t'elle en gonflant ses bras pour faire croire à des muscles, elle s'était certes un peu musclé, mais ce n'était pas plus impressionnant en taille qu'un petit pois. Lorsqu'elle ouvrit la chambre, celle-ci avait déjà été investie par la colocataire d'Hikari qui devait être partie en ce moment et Natsuki ne pu s'empêcher de poser une question oubliant jusqu'alors le fait qu'Aiko lui avait demané e ne rien dire, elle avait complètement oublié.

"Aiko! Est-ce que c'est toujours okay pour le dîner avec Sleïlo ? Tu m'as pas dit si je devais apporter quelque-chose ?"

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Oct - 13:57
avatar
Date d'inscription : 03/02/2014
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko regarda Natsuki avec un sourire tendre. Elle était contente de voir sa soeur ainsi et de voir quelle était prête à assurer son rôle de grande soeur et de protéger Hikari. A vrai dire, elle n'avait jamais douté de la loyauté de sa soeur. Mais elle n'était pas du genre à dire de tel chose. Elle avait plutôt tendance à agir en conséquence, plutôt que d'anticiper à l'avance.

En revanche, la réaction d'Hikari lui faisait moins plaisir. Cette dernière levait les yeux aux ciel et soupirait. Aiko avait remarqué que sa petite soeur gardait ses distance avec Natsuki, et elle ne comprenait pas pourquoi. Elle ne comprenait pas pourquoi Hikari repoussait Natsuki alors qu'elle n'avait aucun problème avec Aiko. Elle était même très tactile. Lachant un soupir, Aiko se dit qu'elle n'avait pas fini de se faire du soucis pour ses soeurs. 

Quand elles arrivèrent au dortoir , Aiko sentie Hikari se crisper. Elle devait surement appréhender sa futur vie au sein de l'académie. Aiko comprenait cette crainte, elle l'avait aussi ressentie en arrivant. Mais contrairement à sa petite soeur, Aiko avait dès le début partagé sa chambre avec Natsuki. Cette fois, Hikari allait se retrouver dans un endroit inconnu, avec une inconnue. Mais quand Natsuki avait dit quelle n'était pas dans ce bâtiment, Hikari avait soupiré. Aiko avait compris que ce n'était pas de la déception, mais du soulagement. Aiko nota intérieurement quelle allait devoir une discussion avec elle. Elle ne pouvait pas la laisser avoir ce genre de comportement, alors que Natsuki était adorable avec elle.


"Qui est cette personne de tout à fait géniale ?"

Aiko était curieuse, elle n'avait pas reussi à retenir sa question. Elle regarda sa soeur avec des yeux suspicieux. A qui faisait t'elle assez confiance pour s'occuper de ses soeurs ?Écoutant sa soeur, elle lui adressa un sourire, tout en allant déposer les affaires d'Hikari dans un coin de sa nouvelle chambre. Alors qu'elle allait demander à la petite Tsukino si sa chambre lui convenait, Aiko se mit à rougir en écarquillant les yeux. Elle ne s'attendait pas à ce que Natsuki fasse une telle gaffe maintenant. Elle ne se sentait pas du tout prête à en parler avec Hikari. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais elle avait l'impression que si sa petite soeur était au courant pour Sleïlo, la situation allait devenir compliquée. Reprenant son calme, Aiko décida de réagir comme si c'était une question banale. Avec un peu de chance, Hikari ne relèvera même pas cette information.

"Oui c'est toujours d'actualité. Et non pas la peine, on a tout prévu, ne t'en fais pas."


Invitant ses soeurs à sortir de la chambre, Aiko ferma la porte et donna la clef à Hikari qui était devenu étrangement calme et baissait la tête. Aiko sentie son coeur s'accélérer, elle ne voulait vraiment pas avoir cette discussion maintenant. Il fallait quelle réussisse à changer les idées de sa petite soeur.

"C'est qui Sleïlo ?"

Aiko serra les dents. Elle n'avait pas réfléchit assez vite. Il était trop tard.  Ses mains devinrent moites et son coeur battait à tout rompre. Il fallait qu'elle trouve une solution et vite.

"Euh.. et bien, Sleïlo vit avec moi. Enfin, je vis avec elle. Elle un appartement. Quand elle est arrivée ici, j'ai été chargée de m'occuper d'elle car elle venait de débarquer d'un nouveau pays et qu'elle est aveugle."


"Tu dois encore t'en occuper ?"

"Non, elle peut se passer de moi."

"Alors pourquoi tu vis encore avec elle ?"

Aiko déglutit difficilement. Elle avait fait en sorte de ne pas mentir, car elle détestait cela. Mais Hikari semblait vouloir la pousser au bout de son explication. Elle la regardait avec des yeux curieux. Aiko détourna son regard et se gratta l'arrière du crâne. Elle allait devoir mentir. Elle détestait cela, mais elle voulait gagner du temps.


"Parce qu'elle est mon amie. Et que je me suis habituée à vivre avec elle."

Elle grimaça intérieurement, mais offrit un sourire à sa petite soeur tout en lui caressant les cheveux. Elle croisa les doigts pour que Sleïlo n'ai jamais vent de cette histoire. Sinon ça allait surement mal aller pour elle. Et une dispute avec sa petite amie était la dernière chose dont elle avait besoin maintenant. Soupirant une nouvelle fois, elle prit sa petite soeur par les épaules et se dirigea vers la sortie des dortoirs, suivi par Natsuki dont le ventre faisait un vacarme monstre.

"Allons manger."
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Oct - 16:30
avatar
Date d'inscription : 13/09/2016

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Voir le profil de l'utilisateur
Entrant dans sa nouvelle demeure, Hikari inspecta le moindre coin de la chambre. Alors c'est ici qu'elle allait vivre désormais ?  Et sans ses soeurs. Sans Aiko. Elle se dit qu'il allait falloir trouver une solution pour être avec Aiko. Hikari n'était pas insociable, mais si elle avait fait tout ce chemin, c'était pour être avec Aiko. Elle écouta d'une oreille distraite ce que se disait ses soeurs et préféra tester le matelas de son lit. Mais, un mot, ou plutôt un prénom la fit se redresser et se crisper.
Elle savait qu'Aiko allait éviter de parler de Sleïlo, comme elle savais que Natsuki allait finir par craquer et en parler au dépend de sa petite soeur.
Elle souria intérieurement. Elle connaissait ses soeurs par coeur et ça allait lui être très utile pour mettre son plan à exécution.
Elles les connaissaient tellement bien qu'elle remarqua la détresse dans le regard d'Aiko et la culpabilité dans ceux de Natsuki. Elle se contenta d'attendre la suite. Elle savait qu'Aiko était incapable de mentir.
Puis, voyant que celle si répondit naturellement à Natsuki, Hikari serra les poings. Sa soeur choisit de faire l'indifférente. Ce n'était qu'un petit contre temps, elle allait l'avoir. Elle attendit donc de sortir de la chambre et de récupérer la clef avant de demander d'une voix innocente :
"C'est qui Sleïlo ?"

Pile au bon moment. Aiko sembla perturbée. Hikari l'avait pris de court. Mais sa soeur se resaisit et repris un air calme. Aiko arrivait très bien à gérer ses émotions. C'était l'une des raisons pour laquelle Hikari l'admirait. Mais là, ça avait plutôt tendance à l'agacer. Elle avait l'habitude de manipuler facilement les gens. Mais avec Aiko, c'était toujours compliquée. Et cela se confirma quand sa soeur se contenta de lui dévoiler les faits, tels qu'ils étaient lorsqu'elle avait rencontré l'australienne. Elle voulait gagner du temps, Mais Hikari avait plus d'un tour dans son sac.
" Tu dois encore t'en occuper ?"

Aiko fronça légèrement les sourcil. Hikari se contenta de garder un air innocent et offrit un petit sourire à sa soeur. Aiko lui annonça que Sleïlo n'avait plus besoin d'elle. Parfait, Hikari abattit sa dernière carte. Impossible qu'Aiko puisse dévier sa prochaine question. A moins de mentir, hors Aiko ne pouvait pas mentir.

"Alors pourquoi tu vis encore avec elle ?"

Échec et mat, Hikari s’empêcha d'afficher un sourire triomphant, même si intérieurement, elle était très excité à l'idée de gagner cette manche. Mais sa joie se dissipa rapidement quand elle entendit la réponse de sa soeur. Elle lui avait mentit ? Aiko avait osé mentir ? Hikari était tellement surprise qu'elle ne savait pas quoi répondre. Si bien qu'elle suivit ses soeurs sans vraiment s'en rendre compte.
De la colère commençait à bouillir en elle. Aiko préférait mentir pour défendre sa copine, plutôt qu'être honnête avec sa petite soeur. Elle n'avait pas le droit. Sleïlo ne méritait pas tant d'attention. Aiko ne lui appartenait pas, elle était à Hikari. Jamais elle ne laisserait sa soeur s'éloigner d'elle. Jamais.
Mais il fallait qu'elle garde son calme, sinon elle ne réussirait pas à mettre son plan à exécution. Ce n'était qu'un petit contre temps. Il fallait qu'elle soit patiente. Il fallait qu'elle réussisse à avoir toute la confiance de sa soeur. Il fallait que cette dernière ne se doute de rien.
Changeant complètement d'humeur, Hikari fit un grand sourire innocent à sa soeur avant de sautiller gaiement.
"Oui, allons manger !"
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Oct - 11:34
avatar
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 19
Métier :: Etudiante de chant
Voir le profil de l'utilisateur
Natsuki répondit d'un ton totalement évident "A Kiralee bien-sûr! Elle est forte tu sais l'autre fois au travail elle a soulevé à elle seule un sac de 40 kilos de patates ! Elle m'a même dit que si quelqu'un m'embêtait elle allait lui refaire le portrait!"Si au départ Natsuki avait eu très peur de Kiralee et de son comportement déviant surtout lorsqu'elle avait martyrisé sa soeur l'année passée, il fallait avouer que depuis elle s'était calmée et que lorsqu'elle travaillait avec elle au restaurant de friture de poulet, elle l'aidait beaucoup et était devenue gentille avec elle.

Elle plaqua sa main sur sa bouche alors qu'elle se rendait compte de ce qu'elle avait dit! Quelle idiote était-elle ? Aiko lui avait fait promettre de ne rien dire et voilà qu'elle avait faillit cracher le morceau devant sa jeune soeur qui déjà posait des questions. A la réaction très naturelle d'Aiko, de toute évidence celle-ci avait paré à toute éventualité et les cours de théâtres lui avaient été bénéfique, mais Natsuki n'apprécia pas trop qu'elle ment à Hikari et ce même si au fond c'était un peu de sa faute. Il faudrait qu'elle parle avec Aiko, Hikari n'était plus un bébé et selon Natsuki elle était à même de comprendre et de ne pas juger bêtement, Natsuki avait accepté sans soucis la relation d'Aiko avec Sleïlo bon le fait qu'elle-même soit homo-sexuelle l'y avait aidé aussi un peu, mais Natsuki était certaine qu'Hikari serait tout autant heureuse pour Aiko qu'elle-même l'était.

Hélàs, lorsqu'Hikari parla de nourritures Natsuki oublia tout ce qu'elle avait pensé et elle attrappa le bras d'Hikari et d'Aiko en les sortant de la pièce.


" Je vous invite! Figurez-vous que je connais un super resto de cuisine italienne vous allez m'en dire des nouvelles! Séréna travaille là-bas et elle fait les pizzas les meilleurs de la galaxie!" Natsuki adorait manger c'était même l'un de ses passe-temps favoris et lorsqu'elle ne s'alimentait plus c'était que quelque-chose de grave c'était produit, mais ça n'était encore jamais arrivé jusqu'ici.

♫♫♫♥♥♥♪♪♪


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Les transports :: Train-