-->



 

Partagez | 
 

 Pilier de bar [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Pilier de bar [Libre]   Lun 13 Avr - 3:04

L'eau lui coulé sur le visage. La tête levée vers le pommeau de douche pour masquer les larmes qui coulaient le long de ses pommettes. Laissant couler l'eau brûlante sur son visage rougie aussi bien par le chagrin que la chaleur, la jeune femme essayée de se calmer, de restaurer ce masque qu'elle endossait maintenant pour aller donner ses cours depuis quelques jours. Laisser cette eau brûlante s'écouler le long de son corps dénudé, provoquait d'intense frissons à la Brésilienne qui sentait ses jambes tremblantes. Elle se demandait comment elle arrivait à tenir le coup, mais si elle flanchait, qu'adviendrait il du reste du monde ? Elle s'était faite dans l'académie, la réputation de quelqu'un de fort, de confiance, sur qui l'on pouvait compter, même si on ne le souhaitait pas spécialement et pourtant, ce soir là, c'était elle qui avait besoin de monde, de présence.

Sortant de la douche dans une simple serviette, elle entrouvrit la porte de la chambre pour regarder les deux demoiselles endormis. Depuis que Rafaela était revenue, Léna avait confié Elora aux bons soins de la chanteuse et de l'Américaine qui semblait s'être accoquinée de la demoiselle. Elle la voyait pratiquement tout les jours après les cours pour lui en donner en langue, mais la petite blonde elle donnait aussi du siens en se chargeant d'apprendre à l'étudiante comment vivre sans s'accrocher au porte-feuille de sa tutrice. La petite Russe s'était logée dans un coin du lit, dans se pyjama complet de coton qu'elle portait habituellement pour dormir, alors que l'Américaine comme à son habitude, avait adopté la pose de l'étoile de mer en s'étant dans le lit de tout son long et de toute sa largeur, offrant ainsi un de ses bras comme une sorte de peluche à l'adolescente endormis. 

Se glissant furtivement dans la pièce pour couvrir convenablement les deux demoiselles, elle quitta la chambre après avoir récupéré sa veste empruntée par la danseuse et alla s'habiller pour sortir. Cela faisait maintenant bien trois jours que la jeune femme n'avait pas dormis, qu'elle sortait chaque nuits pour faire le tour des bars et autres cafés nocturnes encore ouvert dans le centre ville. Elle savait qu'elle y passerait la nuit, qu'elle se viderait une bouteille ou deux, qu'elle vagabonderait dans un parc ou sur une plage tout en conduisant ivre en manquant certainement de peu de mourir en se faisant renverser de sa moto, mais seul l'effet grisant de l'alcool coulant dans ses veines et la fraîcheur de l'air qui frapper son visage et ses bras quand elle était en moto, arrivait à la calmer dans ces moments là.

Enfilant une chemise, un jean, une paire de rangers, elle ne pris pas la peine de laisser un mot pour Kiralee, elle savait que tant qu'elle avait de l'argent pour faire des courses et quelqu'un pour cuisiner afin de lui remplir l'estomac, elle ne s'inquiéterait pas pour la Brésilienne. Attrapant sa veste qu'elle enfila, Leela prit ses clefs et un casque avant de sortir dans le couloir de l'immeuble. Posant son regard émeraude sur la porte de sa voisine, elle entra dans l'ascenseur déjà à l'étage pour se rendre jusqu'au garage afin de récupérer sa moto.

Depuis deux jours elle avait déjà fait le tour de la plupart des bars, mais aucun n'avait encore convenue afin d'apaiser sa soif et son humeur, mais il en restait encore deux ou trois où elle ne s'était pas rendue, peut être que l'un d'eux ferait l'affaire. Démarrant, elle prit la direction des petites routes afin de se rendre au centre ville. Elle voulait faire des détours afin de prendre le plus de temps possible pour se vider l'esprit. Comptant bien utiliser la vodka et la tequila afin d'achever sa cervelle et suffisamment la liquéfier afin de ne plus jamais avoir à réfléchir. Qu'est ce qui avait bien pu la mettre dans un tel état ? Une simple lettre qu'elle avait reçu de son pays d'origine.

Continuant de conduire, elle tourna un regard à peine distrait sur les lampadaires entrain de s'allumer comme si un falotier faisait sa tourné dans une région des plus isolés. Continuant de conduire, elle se rendit au premier bar de la liste qu'elle lui restait à essayer. Se garant et sécurisant sa monture de métal, elle entra dans le premier édifice et se dirigea vers un des comptoirs afin de se commander un verre. Puis se dirigea vers le fond de la salle bondé afin de le boire dans la solitude et l'isolement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/06/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Pilier de bar [Libre]   Lun 20 Avr - 2:34

"Bonsoir, vous souhaitez que je vous raconte une histoire ? Bien, alors asseyez vous, mettez-vous à votre aise, ça va commencer."

"Il était une fois..."


_______________________


"Tournée général, c'est moi qui offre !!!"

Tel furent les premiers mots prononcés par ce groupe qui venait d'entrer dans la bar que l'actrice avait choisit pour noyer sa peine. Le groupe formé de supporter semblait être venue pour fêter la victoire de l'équipe local au baseball. C'était donc avec un boucan du diable et sans faire attention à la tranquillité des autres clients, que le groupe d'une quinzaine d'individus se dirigèrent vers le bar pour commander bière et alcool avant de se diriger vers une bonne partit de la salle qui venait de se libérer à leur arrivait. 

En effet, il n'était pas dans les habitudes Nippone de se rassembler pour fêter une victoire, il était plus dans les habitudes de rentrer à son domicile afin de boire de l'alcool en toute discrétions et fêter sa victoire dans le calme, de tels groupes étaient donc le plus souvent composés de tête brûlées et de caïds s'installant bruyamment et s'accaparant les lieux pour leurs plaisirs personnel en se fichant bien du bien-être des autres clients qui très souvent, préféraient quitter les lieux.

Ce fût donc avec une quinzaine de lascars déjà bien amochés par l'alcool, deux serveuses peu enchantées par leurs présences, et un gérant peu enclin à gêner ces personnes qui pourraient mettre à sac son affaire, que la chanteuse Leela Stonhedge se retrouva à boire son verre seul dans son coin. 

Ai-je dis seul ? Ce fût bien avant qu'un des plus gros lourdeau, avec un tatouage sur l'épaule et la joue, un piercing à l'arcade et probablement autant de taches d'alcool que de graisse sur sa chemise boutonné de travers, pose son regard inquisiteur sur cette demoiselle assise à l'écart de tout, et s'approcha d'un pas bien peu assuré vers elle en lui rotant presque au visage un.

"Eh poulette, tu viens boire avec moi ?! Viens on va fêter cette victoire ensemble !"

Se penchant au dessus de la chanteuse, lui offrant ainsi une odeur de transpiration avancé mêlé à la délicieuse haleine d'un alcoolique aux dents cariées. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Pilier de bar [Libre]   Lun 20 Avr - 19:19

Accoudée à sa table, le front posé dans la paume de ses mains et la fraîcheur de son verre de Margarita contre le front, elle gardait les yeux fermés en essayant d'oublier, de chasser ses pensées sombres et de faire le vide. Mais son calme fut de très courte durée, de trop courte durée. A peine avait elle commençait à apprécier son verre, qu'un groupe de gros baraqués déjà amochés et bien trop joyeux à son goût, venait d'entrer dans l'édifice pour fêter une quelconque victoire dans un sport dont elle se fichait éperdument.

Continuant de boire en silence alors que la salle était entrain de se vider des clients venue passer un bon moment en couple ou entre amis à coté d'un verre, il ne restait plus que ce groupe de gros bras et les employés du bar pour faire le service. Peut être aurait elle dû partir à son tour, mais son verre venait à peine d'arriver, elle avait juste eu le temps d'y tremper les lèvres et d'en avaler une lampé, il serait donc dommage de l'abandonner aussi vite, ou de le vider cul sec au risque de le voir lui monter à la tête et de ne plus pouvoir apprécier le suivant. Elle se contenta juste de rester dans le fond de la salle, avec son verre, sans se préoccuper des autres clients, mais est-ce que eux n'allaient ils pas s'intéresser à elle ?

Comme il était logique de le penser, elle se fît rapidement remarquer, et ce fût l'odeur de transpiration et d'alcool, avant même le son de la voix de l'homme, qui interpella la chanteuse qui ne pris pas la peine de lever la tête, répondant simplement, d'un voix monocorde.

"Fora daqui, idiot..."

Devant le peu de réaction de l'homme, et surtout son regard abruti devant cette langue qu'il ne comprenait pas, Leela se leva pour aller en direction du comptoir, et poser une liasse de billet à l'attention du gérant, lui passant simplement un.

"Désolé pour la casse..."

"Quelle cas...?"

Il semblait bien que l'individu n'avait pas dit son dernier mot, suivant la chanteuse, il vint l'attraper par le coude, l'espace d'une seconde. Avant de se retrouver plié en deux allongés au sol, les deux mains posé sur son entre jambes qui avaient parfaitement accueillie le genou de Leela qui l'avait par là suite envoyé bouler dans un table.

Se dirigeant vers la sortit du bar avant même que les compères de l’individu réagissent, elle fût néanmoins interceptait par l'un d'eux qui l'attrapa à son tour par le coude et la bouscula jusqu'à un table.

"Non mais c'est quoi ton problème con... !"

Alors que deux autres hommes étaient entrain d'approcher, et que celui qui l'avait rattrapé était entrain de rouler des bras, ce fût avec l'une des carafes d'eau posé sur la table qu'elle avait heurté, que Leela accueillit l'ivrogne, lui fracassant le verre sur le crâne l'assommant sur le coup, avant de menacer du tesson les deux autres hommes entrain de s'approcher.

"Vous me laissez partir ou je dois passer sur vos corps ?"

Leela avait son haut et son jean complètement trempé, et la main entaillé par le verre qu'elle venait d'éclater, mais elle n'y faisait pas attention, tout ce qu'elle voulait c'était quitter le bâtiment avant que sa tourne à la bagarre général, en sachant qu'elle était seul contre encore au moins treize personnes. Reculant lentement, elle ouvrit la porte qu'elle avait dans le dos, avant de sortir, pour retourner vers sa moto. Si ils n'étaient pas trop idiots, le groupe s'occuperait des deux personnes qui lui était tombé sur la main, plutôt que de la suivre pour en découdre avec elle, si ils n'étaient pas trop idiots.

Et avec chance, ils l'étaient, elle voyait bien qu'ils hésitaient, mais le patron avait déjà attrapé son téléphone et semblait être entrain de menacer d'appeler la police. Il valait donc mieux qu'elle ne reste pas dans les parages, même si de toute manière elle doutait d'être passé inaperçu, elle était célèbre, même ici, donc si quelqu'un voulait porter plainte, il aurait sa photo dans tout les journaux et dans tout les kiosques à musique pour la reconnaître, elle aurait donc rapidement la police à son appartement... Tant pis, elle réglerait ça le lendemain, et puis après tout, elle n'avait fait que se défendre, d'une manière un peu brutale et exagérée certes, mais c'était que de la défense.

Sur sa moto, la main douloureuse, Leela continuait de rouler...elle n'avait plus envie de boire, mais ne souhaitait pas rentrer non plus, elle se rendit donc à la plage, de nuit, elle ne risquait pas de tomber sur quelqu'un et serait enfin tranquille et seul, vue que c'était la vie qu'elle était destinée à avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/06/2014

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Pilier de bar [Libre]   Mer 22 Avr - 15:52

Est-ce la douleur qui tiraillait la main de la chanteuse, ou cette brume qui lui envahissait l'esprit ? Les idées vagabondes de la star l'avait transporté le long des côtes bien en dehors de la ville. Roulant le long des côtes entre mer et foret, dans la plus sombre des nuits, le ciel de plus menacé d'éclater pour parfaire la situation.

Les cheveux battant au vent, la cavalière sur sa monture s'enfoncée sans but dans la nuit, l'air iodé et les odeurs de bois humides lui emplissaient les narines. Alors que les premières gouttes de pluie commençaient seulement à lui tomber sur le visage qu'elle n'avait pas prise le temps de protéger depuis sa mésaventure.

La fraîcheur de cette nuit printanière mêlée à l'humidité de ses vêtements, encore trempée par l'eau que contenait cette malheureuse carafe qui avait connue le triste sort de se briser sur le sommet du crâne vide de ce pauvre malheureux, qui avait osé déranger la Brésilienne alors qu'elle essayait de se saouler. Commençait seulement à transir les muscles pourtant entraînés de la motarde, une chair de poule s'installant sur les bras et les jambes de la demoiselle, l'obligeant à s’arrêter au milieu de nul part afin de se réchauffer et de s’abriter de cette trombe qui grondait d'éclater d'un instant à l'autre. 

Ce sera donc, dans une petite avancée, sur le bord de côte, surplombant une plage que l'on pouvait entre apercevoir entre les arbres, que Leela s'engagea afin d'y stopper sa machine et de s'y installer pour se protéger de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Pilier de bar [Libre]   Sam 25 Avr - 0:11

Roulant sans vraiment de but et de destination, Leela sentait la morsure du vent sur sa peau à travers ses vêtements humide. Le ciel de nuit ne faisait que s'assombrir d'avantage, cachant les étoiles au profit des éclaires qui zébraient parfois l'horizon dans un grondement sourd. La brésilienne sentait l'air frais lui fouetter le visage, elle n'avait pris le temps de mettre son casque, tout juste une paire de lunette de soleil malgré la luminosité, afin de protéger ses yeux du vent.

Continuant de rouler, elle voyait le paysage se transformer sous ses yeux, passants des ruelles commerçantes, aux petits quartiers, puis à la zone industrielle, pour enfin arriver à ce qui semblait être la côte longé par le forêt. C'était un paysage avec une atmosphère reposante et relaxante. La pluie qui commençait tout juste à s'abattre compléter le tableau afin de lui permettre de se vider la tête et de se rafraîchir les idées, mais cela rendait aussi la route dangereuse, ses roues glissants légèrement sur l'asphalte et l'humidité commençant à lui couler dans les yeux, il devenait plus sage de s’arrêter. Cherchant du regard un coin tranquille et surtout suffisamment plat et découvert pour s'y engager avec sa moto, elle remarqua une petite avancé de terre entre les arbres, venant s'y engager pour s'y garer.

Elle qui était déjà trempée, n'avait pas vraiment besoin de s’abriter de la pluie, de toute manière elle n'avait rien pour se changer et sa moto aller être pratiquement aussi humide qu'elle. Elle s'engagea donc sur un sentier sinueux qui longeait la falaise pour descendre vers une petite plage bloqué entre deux parois rocheuse. Marchant dans le noir et sous la pluie, dans les bois, elle manqua à plusieurs reprises de glisser dans la terre devenue boue et de se retrouver les fesses par terre.

Arrivant sur la plage, la première chose que regardant la jeune femme, c'était la ligne de marais. Il n'y avait pas d'algue sur le bord de la falaise, la plage ne devait donc pas se retrouver complètement immergé à la monté de l'eau, il n'y avait donc pas de risque de s'y installer et d'y passer la nuit, ou du moins d'attendre que la pluie se calme, et ici, personne ne viendrait la chercher, de toute manière personnes ne devaient être entrain de s'inquiéter donc elle n'avait pas de risque de voir débarquer quelqu'un.

S'asseyant dans le sable, elle posa sur yeux sur la mer et les embruns, écoutant le son des vagues venant frapper la pierre et venant s'abattre sur le sable. Elle ne connaissait pas l'heure, mais cela ne devait pas faire longtemps qu'elle était sortit de son appartement, du moins c'est ce dont elle avait l'impression. Le temps d'atteindre le bar, de se faire servir, de devoir rapidement le quitter et d'arriver ici, une heure, peut être deux étaient passé, la nuit devait tout juste avoir commençait. Kiralee devait être entrain de ronfler dans son lit en manquant d'étouffer et d’ecchymoser la petite Russe qui partageait son lit, Léna devait se trouver avec son ex-militaire bien trop occuper à penser à quoi que ce soit et mise à part toutes ces personnes fantasmant sur elle ou la haïssant pour diverses raisons, personne d'autre ne devait penser à elle.

Que se passerait-il si elle s'avançait dans l'eau et se laissait emporter par le courant ? Se mère toucherait probablement une bonne partie de son héritage, le reste revenant à Kiralee qui s'empresserait de s'acheter un appartement pour y vivre avec sa copine, comme l'avait fait sa petite aveugle de voisine. Léna lui trouverait une remplaçante après avoir réclamé une minute de silence dans l'académie...enfin c'était dans l’hypothèse que l'on retrouve son corps échouée quelque part. Pour le reste, son ancien agent se ferait certainement du fric en sortant un album à titre postum et ses fans, finiraient par l'oublier comme on oublie un acteur ou un groupe dépassé par d'autres bien meilleurs qu'eux. C'était malheureusement la simple vérité, on la pleurerait l'espace de quelques jours avant de l'oublier et de la remplacer.

Le pire dans tout ça, c'était les journalistes qui en profiteraient pour fouiller au plus profond de son passé, pour en faire ressortir les noirceurs, ou colporter on ne sait combien de ragot plus fous les uns que les autres. Un mariage loupé, un enfant illégitime, des dettes, la drogue, l'alcool, ils se feraient un malin plaisir à trouver une raison pour son geste, à l'abaisser, à faire en sorte que l'idole devienne la risée du monde. Au moins si c'était le cas, elle resterait encore moins longtemps dans les pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pilier de bar [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre] Le quatrième pilier
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Kuro Neko-
Sauter vers: