-->



 

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Une nouvelle vie [Libre]   Ven 20 Mar - 9:43

Dehors le temps était doux tel qu'elle l'avait prédit en se réveillant ce matin, le printemps était là avec ses cerisiers en fleurs qui bordaient la rue et qui ressemblait à un décor de carte-postale. Mary se fatiguait sans grande amélioration à balayer les pétales rose sur le sol, dès qu'elle ouvrait la porte pour les remettre dehors une douce brise venait en souffler encore plus dans la boutique. La jeune femme s'arrêta quelques minutes et se pencha vers l'arrière pour soulager son dos devenu douloureux avec le poids qu'elle portait devant. Le plus amusant dans ce pays c'est qu'elle ne comprenait rien à la langue. Elle leva ses yeux noisettes vers l'horloge aux motifs floraux situé juste au dessus de l'étagère encore vide, les livreurs n'allaient pas tarder à venir apporter les meubles qu'elle avait commandé et à les monter juste au dessus de sa boutique puisqu'elle y habitait.

Elle venait à peine d'y penser qu'elle entendait le ronron significatif d'un camion venant de s'arrêter devant sa boutique. Elle ouvrit la porte en grand afin de laisser les hommes forts passer et les meubles commencèrent à descendre et à être déposé devant son domicile. Elle s'approcha du livreur qui lui tendait le bon de livraison à signer et lui demanda "vous avez oublié de monter les meubles dans mon appartement" L'homme lui répondit en anglais "vous avez demandé livraison en bas de votre immeuble !" Mary fit la grimace c'était donc cela la différence et elle reprit "je vous en prie monsieur, vous ne pouvez pas me laisser comme-ça ? Comment voulez-vous que je mettent en place une machine à laver ou un réfrigérateur ? " L'homme eut l'air désolé et lui répondit "je suis navrée madame, j'aimerais faire quelque-chose pour vous, mais je dois continuer mon travail !" Avec cette dernière réponse il remonta dans le camion avec ses deux collègues et repartit en abandonnant Mary à ses meubles devant le trottoir.

Les larmes commençaient à affluer à ses yeux, c'était difficile de résister à cette envie de pleurer devant son problème. Elle était complètement seule et personne ne semblait vouloir l'aider à porter quoi que ce soit. Mary essaya ses yeux, elle ne pouvait pas abandonner maintenant, si personne ne voulait lui donner un coup de main alors elle s'aiderait toute seule. Elle commença par porter les affaires les plus légères à l'intérieur et quand vint le moment de bouger le réfrigérateur immense, elle pria intérieurement pour ne pas qu'il lui tombe dessus. Elle poussa le réfrigérateur de son ses forces, mais il ne bougeait pas d'un millième de millimètre, les gens souriaient à la voir s'échiner à bouger cet ustensile encombrant. Elle n'en pouvait plus, elle était fatiguée, son dos la faisait souffrir le martyr et même son bébé lui donnait des coups d'alerte. Mary s'assit devant son réfrigérateur, quelqu'un allait bien s'arrêter, elle avait foi en l'être humain.

Les gens passaient, la regardaient puis s'en allait personne ne daignait s'arrêter pour elle. Depuis quand l'Homme était-il devenu aussi égoïste ? La bible vantait les méritent de personnes dévoués et honnêtes et la seule chose qu'elle voyait ici c'était des personnes qui riait de la voir assise fatiguée devant ses gros équipements ménagers. Elle joignit ses mains et laissa sa tête tomber dessus pour venir se masser les tempes, comment allait-elle faire ? Elle se leva déterminée à trouver au moins une personne qui l'aiderait, elle se dirigea vers des couples, des femmes, des hommes, des jeunes n'importe qui, mais tout le monde prétendait avoir quelque-chose à faire. Elle regarda autour d'elle voyant une femme robuste de dos et s'en approcha
"Pardonnez-moi ? "
Demanda-t-elle pour attirer son attention, mais elle parlait si bas qu'elle ne se retourna pas, Mary baissa la tête. Est-ce que son dieu l'avait abandonné ? Était-ce sa punition pour avoir rompu les liens sacrés du mariage ? Quelqu'un la remarquait-il seulement ? Elle leva ses yeux vers le ciel, c'était son seul salut "je vous en prie aidez-moi !" Supplia-t-elle, peut-être dieu entendrait-il sa prière et lui enverrait-il de l'aide ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/02/2015

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Sam 21 Mar - 3:09

Enfin une pause. Le tournage des dernières scènes du film auquel elle participé avaient été vraiment éprouvante, mais on lui avait enfin permit de prendre une pause. Retournant à sa chambre d'auberge qu'elle avait louée le temps du tournage, elle alla se détendre sous une douche. Ses muscles étaient des plus tendues depuis un moment et un bon massage ne lui ferait pas de mal, elle avait d’ailleurs vue un salon qui lui serait des plus plaisant d'essayer. Mais pour le moment, elle avait surtout besoin de nettoyer sa peau et ses cheveux, des cendres d'explosions, de la sciures de bois ou encore de la poussière qui la recouvrait des pieds à la tête.

Glissant une main dans ses cheveux qui en avaient pris un coup, elle fit une moue en voyant leur état, coupée court, les racines à moitiés roussies tout comme son corps qui avait besoin de soins, ses cheveux avaient besoin d'une bonne coupe, mais elle n'avait pas le droit de le faire tant que le tournage n'était pas terminé. Se lavant rapidement, elle se dirigea en simple serviette vers sa valise afin d'y attraper des vêtements pour sa sortit. Enfilant un jean et une chemise, elle coiffa grossièrement ses cheveux et enfila des bottes avant de prendre les clefs de la voiture qu'elle avait loué pour aller en ville.

Se dirigeant vers la rue marchande, elle se gara à un parking avant de s'infiltrer parmi les piétons pour se balader au milieu des gens qui avaient bien du mal à le reconnaître habillée comme ça. Quoi qu'en prêtant attention à son visage, il était facile de la reconnaître, mais ce n'était pas dans les mœurs japonais de regarder le visage des gens. Elle pouvait donc se baladait quasiment incognito dans les rues sans se faire déranger et sans avoir besoin de porter une paire de lunette de soleil ou un foulard pour cacher son visage.

Marchant au milieu des piétons, elle s’arrêta dans une pâtisserie pour s'acheter une viennoiserie, avant de se diriger vers le salon de massage pour y prendre un rendez vous. Mais comme elle s'en doutait, elle ne pouvait pas être prise tout de suite, elle avait donc deux heures à perdre en ville. Se baladant dans la rue, elle vit un cerisier couvert de ses fleurs roses, s'approchant d'un arbres aux branches tombante, elle en inhala le parfum avant de tourner ses deux saphirs sur une étrange scène qui se passé au loin. Une femme enceinte semblait avoir des soucies avec des meubles qui se trouvaient en plein milieu de la rue, et a en croire la langue qu'elle utilisait, c'était une étrangère, une Anglaise plus précisément.

S'approchant de la femme en pleur, elle posa une main sur son épaule lui demandant en douceur.

"Un problème ? Vous voulez de l'aide pour faire rentrer vos meubles ?"

Regardant le frigidaire et autres meubles tout aussi encombrant qui jonchés sur le trottoirs, cela ne faisait aucun doute que même à deux elles n'allaient pas y arriver. Mais il n'allait pas lui être difficile de rameter du monde. Venant se poster au milieu du chemin, elle porta ses deux mains à ses lèvres pour émettre un sifflement strident et attirer l'attention sur elle et sur la petite fleuriste en difficulté. Une main sur la hanche elle regarda les regards qui s'étaient tournée sur elle ainsi que les pas qui s'étaient pressées pour s'éloigner au plus vite de cette perturbatrice de la tranquillité publique. 

Mais d'autres personnes moins farouches, ne tardèrent pas à reconnaître cette actrice de film d'action du moments et à s'approcher pour voir ce qui se tramer pour qu'elle attire ainsi l'intention.

"C'est votre jours de chances messieurs dames, séance de photos gratuite et dédicaces dès que ces meubles auront trouvés leurs places à l'endroit qu'il se doit !"

Alternant entre l'anglais et le japonais avec aisance, elle reposa son regard sur la petite fleuriste, venant alors lui sourire.

"Vous nous ouvrez le chemin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Dim 29 Mar - 13:54

Mary ne s'attendait pas à une réponse aussi rapide de la part de son dieu bienveillant et se tourna vers la main qui s'était doucement posé sur son épaule telle une caresse. La prière qu'elle avait faites avait été entendue par un enfant de dieu bienveillant. Mary hocha la tête lorsque cette jeune femme pleine d'assurance lui posa deux questions et mis son doigt en plein sur les problèmes qu'effectivement rencontrait la petite anglaise.

"oui" Souffla-t-elle d'une voix timide tout en ne pouvant s'empêcher de rougir, elle qui n'avait jamais été à l'aise en public n'osait pas hausser le ton de sa douce voix.

Elle sursauta et posa ses mains sur ses deux oreilles en entendant la femme siffler d'une façon très aigüe afin d'attirer l'attention. Mary comprit que cela avait fonctionné lorsqu'une dizaines de personnes se retrouvèrent devant elle à la regarder. Mary comprit que la femme devait être célèbre puisqu'elle avait promit des autographes, mais n'ayant jamais été fan de la télévision et n'ayant le droit jusqu'ici que de regarder les informations et la météo à la télévision à cause de sa grand-mère, elle ne savait pas de qui il s'agissait.

"oui, suivez-moi !" Dit-elle d'une façon un peu plus dynamique en ouvrant la porte et en la calant avec un pot en terre cuite bien lourd avant de monter à l'étage là où se trouvait son appartement. Il lui fallu avouer qu'un homme fort avait une utilité non négligeable, jamais elle n'aurait pu soulever le frigo et encore moins le porter dans un escalier.

Mary se sentit rassuré et elle remercia tout ces gens dans sa langue natale avant de venir près de la jeune femme occupée à honorer sa promesse en signant des autographes. Elle s'en approcha doucement et lui exprima avec chaleur son remerciement:

"merci beaucoup mademoiselle, sans vous je serais encore occupée à faire garde meuble sur le trottoir, puisse dieu vous bénir."

A présent ce n'était pas tout d'avoir ses meubles, il fallait qu'elle agence son appartement et qu'elle déballe ses cartons pour ranger ses affaires. Les personnes qui avaient aidées étaient partis et c'est naturellement que mary proposa une tasse de thé à la jeune femme:

"voulez-vous prendre une tasse de thé ? C'est là tout ce que j'ai à vous offrir mademoiselle, vous m'avez aidé alors que vous ne me connaissiez pas, cela signifie beaucoup pour moi vous savez ? Je m'appelle Mary et lorsque ma boutique de fleurs ouvrira, je vous invite à venir me voir peut-être mes compositions vous plairont "

Heureusement, Mary avait toujours son service à thé à portée de main et elle présenta un coffret en bois remplit de différentes sortes de thés qu'elle présenta devant la jeune dame.

"vous désirez quelles sortes de thé ? Celui-ci est à la verveine il revigore, celui-là est au tilleul il a tendance à calmer" Expliqua-t-elle en sortant tour à tour les petits sachets d'infusion. L'eau pour la théière avait été mise à bouillir dans une bouilloire électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/02/2015

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Mer 1 Avr - 0:35

Malgré sa coiffure qui était quelque peu changée par rapport à ses films, c'est vrai qu'elle avait un physique parfaitement reconnaissable pour les jeunes d'aujourd'hui accroc à poser leurs derrière dans un fauteuil pendant des heures pour se zombifier devant un film. A dire vrai, Claire n'était pas ce genre de personne, après tout c'était elle qui était dans les films et elle avait simplement horreur de rester enfermée à ne rien faire, si on devait la qualifier, on pourrait facilement dire que l'actrice est hyper-active, à tout le temps bouger afin de faire une activité ou une autre.

Comme elle s'en doutait, après s'être fait reconnaître, plusieurs personnes se proposèrent pour aider cette femme enceinte à monter ses meubles jusqu'à son appartement et à en installer les principaux. Venant aider par la même occasion à monter quelques caisses et quelques meubles, elle attendue que le plus gros du travaille soit fait avant d'aller voir si tout allait bien pour cette future mère de famille.

"De rien madame c'est tout à fait normal, mais comment votre époux à t'il pu vous laisser réceptionner tout ça sans vous soutenir ?"

Observant le ventre de la jeune femme, on voyait bien qu'elle était en fin de terme et qu'elle n'allait pas tarder à pondre un petit bébé joufflu. Elle se demandait donc comment un époux consciencieux n'avait pas encore pris un congé afin de pouvoir être aux cotés de sa femme pour l'occasion à venir. Puis penchant la tête sur le coté, elle écouta la demoiselle qui était entrain de lui proposer une tasse de thé, acquiesçant d'un signe de tête, elle regarda autour d'elle, afin de tirer une chaise pour la faire s'asseoir puis se dirigea vers la cuisine afin de préparer du thé pour elles deux.

"Faut il connaître quelqu'un pour lui proposer son aide ? Je pensais les Japonais bien plus enclin à tendre la main pour aider une femme enceinte, mais non, ils sont bien trop timide et discret pour faire un pas en avant d'eux même. Ne bougez pas, je vais préparer le thé, dites moi juste où je peux trouver ce qu'il faut."

Mettant à chauffer de l'eau, elle regarda les deux types de thé à proposer, venant prendre un thé au tilleul afin de se détendre un peu en attente de son rendez vous au salon de massage. Puis reposant son regard sur la demoiselle tout en attendant que l'eau chauffe, elle vint se poser contre le plan de travaille de la cuisine pour regarder l'Américaine.

"Qu'est ce qui vous a amener à ouvrir une boutique de fleur ici ?"

Une fois l'eau chaude, elle vint attraper deux tasses afin de servir les boissons et apporta l'un des récipients à la marchande en face d'elle avant de se poser sur un bord de fenêtre pour la sienne à ses lèvres et en goûter en continue espérant que le thé n'est pas trop infusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Dim 12 Avr - 14:03

Mary ne s'attendait pas à ce que cette jeune femme lui pose une question sur son époux et à dire vrai cela raviva des souvenirs douloureux pour la future mère dont le visage s'était soudainement assombrit à cette question. L'interrogation était légitime, après tout, il était normal pour elle dans cet état d'avoir un futur papa à portée de main et elle fit un semblant de sourire avant de répondre prenant un masque sociale afin de ne pas inquiéter ou risquer de choquer la jeune dame:

" Mon très cher époux est en déplacement pour son travail, il voulait rester pour m'aider à nous installer, mais je lui ai assuré que je pouvais me débrouiller. Heureusement vous étiez-là pour me venir en aide, car je n'aurais su que faire sans votre soutien bienveillant."

Mary releva les yeux vers le ciel et pensa *pardonnez-moi Dieu pour ce mensonge*. La jeune femme s'était proposée gentiment pour préparer le thé et la fit s'assoir. Mary ne refusa pas l'offre, elle avait mal au dos et son bébé ne cessait de se faire ressentir en portant des coups de pieds particulièrement fort dans le ventre de la pauvre Mary condamnée à supporter ces manifestations douloureuse jusqu'à la délivrance. La jeune femme se prépara à donner les indications pour trouver le matériel nécessaire à la préparation d'un bon thé:

" Tout se trouve dans le second placard à droite juste en dessous du pot à ustensile et les tasse se trouve juste dans le placard du dessus."

Mary se sentait extrêmement coupable d'avoir menti, surtout qu'il y avait plein de preuve qui aurait accablé son mensonge. Tout d'abord, elle ne portait aucune alliance, on n'y voyait encore la trace blanchâtre jusqu'il y avait quelque-mois, mais à présent son doigt se remettait de son emprisonnement. La jeune femme n'avait pas à fouillé aussi loin pour se rendre compte que Mary lui avait délibérément menti.

La future mère de famille passa sa main sur son ventre tandis que la jeune femme lui posait une seconde question. Elle ne savait quoi répondre, elle se sentait si mal à l'aise de lui avoir menti plus tôt aussi elle prit une grande inspiration avait de répondre d'une voix chargée de regret:

" Je vous ai menti, je suis navrée mais en réalité je suis ici parce que je fuis mon ex-mari."

A la suite de cette révélation Mary courba le dos comme une enfant qui attendrait son châtiment après avoir fait une terrible bêtise. Ce n'était pas une bonne idée d'écraser de cette mannière son gros ventre et sa fille le lui fit savoir si fort qu'elle en poussa un halètement de douleur en se redressant tout d'un coup. Mary se laissa se faire servir et regarda d'un coup d’œil furtif la jeune femme qui s'était paisiblement assise sur le rebord d'une fenêtre. Un silence gêné s'en suivit tandis qu'elle portait à son tour la tasse à ses lèvres pour goûter le thé. Il était juste parfait et Mary le fit savoir à la jeune femme:

"il est délicieux, merci pour le thé."

Mary était occupée à partager un thé avec une inconnue totale et elles ne s'étaient même pas encore présentées.Elle n'osait pas aborder le sujet de peur de l'embêter et attendrait de la jeune dame qu'elle se présente en première avant de faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/02/2015

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Lun 20 Avr - 2:12

Préparant le thé, elle tourna son regard vers cette jeune femme dans son dos qui était entrain de lui avouer qu'elle avait menti. Certe Claire n'avait pas fouiné pour faire cette constatation d'elle même, mais elle se doutait un peu de la situation de la jeune femme. En effet peu d'hommes auraient accepté d'habiter au dessus d'une boutique de fleurs si ils n'y travaillaient pas eux même. Curieusement, il était plus des les mœurs que la femme habite près de l'emploie de son mari que l'inverse. Il était donc peu plausible que la demoiselle ai un compagnon, ou dans le cas échéant qu'elle le fuie pour une quelconque raison.

"Je comprend, je ne vous forcerais donc pas à en parler si vous ne le souhaitez pas." 

Observant en silence la dame qui ne semblait pas beaucoup plus vieille qu'elle, elle posa son regard sur le ventre arrondie de la future mère se demandant toujours comment un être pouvait tenir la dedans, aussi petit soit-il, et surtout, comment il pouvait en sortir, aussi élastique soit-elle. Rien que cette pensée fit frémir la jeune actrice qui fût parcourue par un grand frissons. Reposant les yeux sur les lèvres de la fleuriste qui venait de la complimenter sur son thé, Claire passa la main dans ses cheveux tout en répondant simplement.

"Je n'ai fait que bouillir de l'eau et mettre votre thé dans votre théière. Je n'ai pas beaucoup de mérite à ça."

Reposant son regard sur la visage de Mary, puis sur les cartons qui l'entouraient. GB, elle venait donc d'Angleterre, et cela devait faire tout au plus trois ou quatre jours qu'elle était arrivée ce qui expliquait les meubles tous fraîchement déposés, le temps qu'ils traversent la douane. Elle savait aussi que femme enceinte n'était pas acceptée au delà de cinq mois de grossesse, mais vue l'arrondie de son ventre, elle ne devait pas en être loin. Les procédures de divorce sont en général long, elle se demandait donc si l'ex mari était au courant pour son enfant, ou si il avait fait quelque chose qui avait accéléré les processus. Ce qui était certain, c'est vue que l'enfant n'était pas encore né, le droit de garde ne se posait pas, l'enfant n'ayant pas connue son père, il n'avait pas son mot à dire sur la question, surtout si il était en tord, ce qui devait être le cas si la demoiselle avait dû fuir le pays.

Fermant les yeux, elle se tint le front, son rôle d’enquêtrice lui montait trop à la tête, voilà qu'elle essayait de résoudre les problèmes à la Sherlock Holmes si bien que ses yeux vagabondaient sur le corps visible de la jeune femme, mais aussi sur tout ce qui pouvait l'entourer. M.L Clarck, un nom composé était habituellement signe de religion, souvent composé du prénom d'une sainte, et de celui d'un aïeux, probablement celui de la grand mère, ou de l'arrière grand mère. Combien de saintes portaient un nom commençant par M ? Marie, Monique, Marine, Marissa, Mary, Marguerite, probablement d'autre aussi mais dont les noms lui échappait. Si elle avait bien raison, aucun de ces prénoms mis a part Marie, ou Mary ne pouvaient être utilisés pour un prénom composé. Elle devait donc s'appeler Marie, vue que la seconde orthographe désigné un saint et non pas une sainte, bien qu'en Angleterre cette orthographe pourrait très bien convenir et ne serait pas prononcé de la même manière, mais Mary comme chez Bloody Mary.

A trop réfléchir, Claire en avait oubliée de parler et de prolonger la conversation, secouant un peu la tête pour sortir de ses réflexions, elle releva les yeux sur la demoiselle.

"Vous connaissez déjà le sexe de l'enfant ?"

C'était tout ce qu'elle avait à dire après un si long silence ? Elle manquait vraiment de conversation quand elle n'avait pas un script réciter. Elle allait avoir à travailler ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Ven 1 Mai - 16:13

Le vent avait commencé à se lever au dehors et le sifflement de la brise passant sous la porte du rez de chaussée se faisait doucement entendre. Mary songea qu'il faudrait qu'elle trouve un boudin de porte pour éviter aux courants d'airs de s'infiltrer dans son magasin, certaine fleurs n'aimaient pas les changement brusque de température. Elle leva son visage pour interroger de ses yeux noisettes la jeune dame qui venait de répondre à la confessions de son crime. Apparemment la jeune femme ne lui en tenait pas une once de rigueur et se montrait certainement plus compréhensible sur ce qui l'avait poussé à lui mentir que ce que Mary aurait pu croire. Elle qui avait été élevée durant toute son adolescence par une vieille femme acariâtre et très encline à la punir pour le moindre motif en lui disant qu'elle avait péché que c'était honteux.

Mary reporta une seconde fois ses lèvres roses à la tasse de thé encore fumante et répandant son odeur jusqu'à ses narines qui en aspirait la moindre vapeur. La dame lui avoua à son tour que n'importe qui pouvait faire du thé et en quelques-sortes que ce n'était pas si sorcier que cela, phrase à laquelle Mary répondit avec un doux sourire et un ton très tendre;

" Certes faire bouillir de l'eau n'est pas difficile en soi, mais réussir à faire infuser le thé de façon à ce qu'il soit parfait relève d'une certaine connaissance et vous l'avez parfaitement réalisé, ni trop fort, ni trop peu savoureux"

Avait-elle dit quelque-chose qui pourrait avoir été mal interprété ? Mary se le demandait puisque la jeune dame restait lourdement silencieuse voir perdue dans ses pensées. Peut-être la jugeait-elle aussi ? Se demandait-elle pourquoi elle était ici seule avec un enfant à naître dans quelques-mois ? Pourquoi avait-elle rompu les liens sacrés et éternel devant Dieu du sermon de mariage ? Peut-être sa grand-mère avait-elle envoyée cette jeune dame afin de la ramener au pays ? Mary commençait à s'inquiéter se parasitant les méninges avec de telles préoccupations ce n'était pas bon dans son état.

Elle caressa tendrement la surface de son ventre sentant son petit bébé lui donner des coups de pieds, le moindre que l'on puisse dire c'est que c'était un enfant actif et Mary se demandait d’où il pouvait bien tenir son dynamisme ? Elle fut tirée de ses pensées profondes et silencieuses par une question venant de la jeune femme et lui répondit avec un fierté maternelle dans la voix:

"il s'agit d'une petite fille."

Mary n'avait pas ajouté de détail en plus, mais voyait bien à la façon dont les yeux gris bleu de la jeune dame fixait son ventre qu'elle semblait curieuse à propos de sa grossesse et Mary demanda d'une voix peu sûre d'elle-même:

"vous avez des enfants ? "

C'était tout ce qu'elle avait trouvé à dire et elle se doutait bien que la réponse était négative. Elle avait l'air à peine plus vieille qu'elle et les personnes normales attendaient au moins trente ans avant d'avoir leur premier enfant, selon les statistique en tout cas. Mary se sentait un peu gênée et elle reprit d'une voix rapide et remplie de gêne:

"pardonnez-moi je vous demande cela alors que je ne connais même pas votre nom, pour ma part je m'appelle Mary-Lilly Clarck et vous ? Permettez-moi d'ôter un doute, vous n'avez pas été envoyée ici par ma grand-mère afin de me ramener en grande-Bretagne n'est-ce pas ?"

L'inquiétude était palpable dans la seconde partie de sa phrase et elle était presque en position de retrait prête à devoir s'enfouir si elle le devait. Mary ne laisserait personne la ramener là-bas et aussi petite et enceinte était-elle, elle se sentait prête à se servir de coup de pantoufle pour défendre sa liberté bien que ce ne soit pas ce qu'il y avait de plus menaçant comme attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/02/2015

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Mar 5 Mai - 3:24

Penchant la tête sur le coté, la demoiselle opina simplement du chef afin de répondre à la jeune femme qui la félicité tant bien même d'avoir réussi le thé qu'elle lui avait préparé. C'est vrai que tout le monde ne le faisait pas infusé de la même manière, mais tout de même cela restait récurrent que le thé infuse pendant 4 à 5 min, du moins pour le type de thé que possédait la fleuriste.

"Eh bien contente qu'il vous plaise, c'est le principal."

Se perdant dans ses pensées, elle n'avait pas fait attention que la conversation se faisait attendre et qu'une certaine pression s'était installée, tournant la tête vers la jeune femme pour lui demandait le sexe de l'enfant, elle pencha la tête sur le coté en entendant qu'il s'agirait probablement d'une fille, donc si elle le savait déjà, elle avait aussi dû réfléchir à une prénom.

"Vous avez déjà une idée de comment vous allez l'appeler ?"

Puis vint la question que posait certainement toutes les femmes enceintes de leurs première enfant, si elle en avait elle aussi. Certainement afin de savoir si l'accouchement faisait mal, comment cela se passé et bien sûr l’âge et comment ils étaient éduqué, seulement Claire n'avait pas d'enfant, et encore moins un homme dans sa vie, elle n'en avait tout simplement pas le temps, et pas l'envie, elle était encore jeune et avait un avenir assez prometteur devant elle, et surtout un contrat qui l’empêchait d'être mise enceinte pour les bien de la série qu'elle était entrain de tourner en plus du film.

"Non, non, je n'ai pas d'enfant et pas de compagnon"

Alors qu'elle avait replongé ses lèvres dans sa tasse afin d'en avaler une gorgée, elle releva la tête sur la dite Mary-Lilly qui ne semblait pas la connaître. Après tout tout le monde n'aimait pas forcément les films d'actions policier à la télé, du coup tout le monde ne la connaissait pas forcément, surtout avec cette coiffure, bien que ses cheveux d'un rose bonbon était bien caractéristique.

"Excusez moi mademoiselle Clarck, il est vrai que je ne suis plus habituée à me présenter, au contraire j'essais le plus souvent de passer inaperçue. Je suis Claire Morrigan, effectivement, je suis envoyée par votre grand-mère, mais je n'ai pour mission que de ramener votre fille."

Voyant un air inquiet apparaître au fond des yeux, très rapidement remplacé par une sensation de peur, l'actrice vint faire une grimace, avant de reprendre d'un air désolée.

"Blague de mauvais goût, désolée... Je suis actrice, je suis actuellement en ville pour le tournage d'un film. Enquêtrice Gaïa du Swat, actuellement ici pour enquêter sur l’enlèvement de la fille de l'ambassadeur Américain. Mais chut, il ne faut le dire à personne."

Envoyant un petit clin d’œil à la jeune femme, l'actrice vint relever les yeux vers l'horloge avant de les reposer sur la jeune femme.

"Vous avez besoin d'aide pour déballer des cartons tant que je suis ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Sam 9 Mai - 16:37

Mary-Lilly sourit tendrement lorsque la jeune dame lui demanda si elle avait pensé à un prénom. En réalité, la future mère avait pensé à plusieurs prénom à donner à sa fille, mais hélas aucun d'eux ne lui convenaient réellement et c'est en toute franchise qu'elle répondit d'une voix calme tout en caressant son ventre rond:

" Je n'ai pas encore choisi son prénom, j'ai bien quelques idées, mais pas une ne me semble correcte jusqu'à maintenant, mais je ne suis pas pressée, il me reste encore 4 mois et demi de grossesse d'ici sa naissance, j'ai le temps de réfléchir à un prénom vous ne pensez pas ?" 

L'anglaise regarda la jeune femme attendant sa réponse quant à sa sérénité apparente. Il fallait dire que d'après ce qu'elle avait vu comme information concernant l'accouchement, ce n'était pas le moment qu'elle attendait le plus, au contraire, elle avait peur parce qu'elle savait qu'elle serait toute seule avec personne qui la rassurerait le moment venu de mettre au monde sa fille. Justement, elle ne pourrait même pas s'enquérir à quel point l'accouchement faisait mal puisque cette jeune dame n'avait effectivement pas d'enfant, ni de compagnon d'ailleurs. Au fond, Mary s'en doutait un peu que cette jeune dame n'avait pas d'enfant, elle paraissait bien trop occupée pour ça, enfin ce n'était qu'une simple intuition.

Mary acquiesça de la tête tandis que la jeune femme parlait tout en souriant et en prenant une gorgée de thé. La surprise et le choc qui suivit la firent avaler du mauvais côté et manqué de s'étouffer tandis qu'elle toussait à en perdre ses poumons. C'était une blague de mauvais goût effectivement, Mary tenta de reprendre son souffle, elle avait eu si peur que son coeur en battait encore la chamade.

La future mère se sentit très bête lorsque Claire lui avoua qu'elle était connue et elle comprit mieux pourquoi la jeune femme disait vouloir passer inaperçue plus tôt dans la conversation. En réalité, Mary ne regardait que très rarement la télévision, elle en avait une, mais se contentait de regarder les informations, comme sa grand-mère. Est-ce qu'elle donnait véritablement l'impression d'être une vieille femme ? Elle devrait peut-être penser à regarder un petit peu plus la télévision, histoire de ne pas paraître ridicule et de pouvoir papoter des dernières séries à la mode avec les autres mères qui allaient la côtoyer lorsqu'elle emmènerait sa fille au jardin d'enfant.

Claire regarda l'horloge décorée d'images de fleurs, Mary en déduis qu'elle avait certainement quelque-chose de plus urgent à faire. Un tournage peut-être ou bien un rendez-vous avec des journalistes et des photographes. La jeune britannique ignorait tout du monde des célébrité si ce n'était que sa grand-mère les appelaient des bouffons juste bons à faire pitié. Autrefois, du temps où son papa chéri était encore en vie, il l'emmenait très souvent au cinéma et cela lui manquait, mais avec son bébé à venir ce genre de sortie risquait de devenir rare tant que le bébé n'aurait pas au moins quatre ans et surtout sans l'aide d'une baby-sitter et puis de toute façon, elle n'avait aucune connaissance ou amie avec qui aller. Elle se contenta de répéter avec un air hébété l'information que venait de lui dire Claire ne faisant pas attention à l'offre d'aide qu'elle lui avait faite:

"vous êtes actrices ?"

Pourquoi diable avait elle dit une chose pareille ? Il fallait dire que c'était un métier des plus inhabituel et peu de personne pouvait se vanter de faire partie d'un générique d'un ou de plusieurs films à gros ou petit budget. Mary reprit ses esprits et se leva doucement afin de ne pas risquer les vertiges avant de se diriger vers un des cartons empilés dans son salon tout en lui répondant et en la questionnant en même temps:

"je serai ravie d'accepter votre aide, mais n'êtes vous pas attendue ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 13/02/2015

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie [Libre]   Mar 26 Mai - 1:40

Regardant la jeune femme assise devant elle entrain de se caresser le ventre, elle reposa le regard sur ses rondeurs avant de l'entendre dire qu'elle n'avait pas encore choisis le nom de l'enfant et qu'il lui restait encore quatre mois pour le faire, ce qui était largement assez, mais après tout si elle n'avait pas encore réussis à choisir le nom en cinq mois, comment arriverait elle à le faire durant les quatre mois qui reste. Surtout si elle n'avait pas un début de piste. Penchant lentement la tête sur le coté, elle passa une main dans ses cheveux qui avait bien besoin de se faire couper les pointes vue leurs états et les brûlures qui les recouvraient.

"Quatre mois ça passe rapidement, enfin c'est vrai que cela dépend surement des situations, dans votre cas peut être que c'est très très lent. Je ne serais pas vous dire. Enfin maintenant que vous êtes installée, vous allez probablement pouvoir y réfléchir plus à votre aise."

Regardant la demoiselle, elle l'écouta encore un moment, avant de voir son visage se décomposer, comme elle s'en doutait sa blague avait été de mauvais goût. Mais après tout elle l'avait quelque peu cherché aussi, elle qui lui avait donné assistance sans rien demander en retour, n'avait pas vraiment appréciée la dernière question de l'anglaise. Comme-ci elle avait la tête d'une chasseuse de prime, envoyée là pour ramener une fugueuse à sa harpie de grand mère.

Mais comme elle s'en doutait, quand elle avait avouée être actrice cela soulagea la demoiselle au plus haut point. La regardant alors elle s'étira tout en regardant les cartons qui l'entourait, elles allaient avoir du travaille si elles devaient tout déballer, mais bon la demoiselle allait en avoir que encore plus de travaille si elle s'en occupait toute seul. Mais ce fût sa première question qui fit arquer un sourcil à l'Américaine.

"Oui en effet je le suis, déjà rien que par le fait de réussir à réunir autant de monde pour vous aider à déplacer vos meubles."

Regardant la demoiselle se lever elle pencha la tête sur le coté arquant un sourcil elle la regarda se diriger vers l'un des cartons avant de l'entendre poser sa question. En effet elle était attendue, mais ce n'était après tout qu'un massage pour se détendre, ce n'était pas bien grave elle pendrait un autre rendez vous. Haussant les épaules elle répondis le plus simplement du monde.

"Ce n'est pas vraiment important, je n'aurait qu'a prendre un autre rendez vous ce n'est pas bien grave. Alors par quoi l'on commence ?"

Se dirigeant vers l'un des cartons, elle posa les yeux dessus afin d'en lire l'étiquette et son contenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nouvelle vie [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle bibliothèque? (libre) :fini:
» Une nouvelle guerre [Libre]
» LES VOEUX ET LES DOUBLES V DE KAKAKOK POUR LE NOUVEL AN !
» Une nouvelle chasse [libre]
» ~ Peut être enfin la fin du cauchemar et le début d'une nouvelle vie ~ [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le centre-ville :: Floral art boutik-
Sauter vers: