-->



 

Partagez | 
 

 Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Jeu 9 Oct - 4:45

Néîma était déjà partie depuis quelques heures quand Isis daigna enfin ouvrir ses deux mirettes émeraude. S'étirant de tout son long en ne cachant pas son bâillement de lionne endormi, elle n'avait rien de l'ange proclamée avec cette crinière de tignasse blonde lui retombé devant les yeux et sur la nuque. Le petite Egyptienne ne portait qu'un long pull blanc sur son corps encore endormis. Se relevant et s'agenouillant en se frottant les yeux, elle observa les lieux vides et insipide que représentait les ruines de cette demeure où elle avait emménagée avec sa sœur depuis maintenant quelques semaines. 

Se levant elle se dirigea vers la bassine d'eau posé pas loin du matelas qui servait de lit aux deux demoiselles, et plongea ses mains dans l'eau fraîche pour s'en asperger le visage. C'était le moment de la journée qu'elle détestait le plus depuis qu'elles étaient arrivée au Japon, mais on ne pouvait pas nier que cela la réveillée complètement. Puis elle se dirigea  vers la pièce d'a coté pour enfin prendre son frugal petit déjeuné, un thé chaud et une biscotte enfermé dans un tupperware afin de les garder plus ou moins frais et croustillant. Elles n'avaient vraiment plus rien à manger et si peu d'argent pour aller faire des courses, ce qu'elle devait d’ailleurs faire aujourd'hui même pendant que son aînée aller jouer dans les rues pour rapporter de quoi payer leurs repas.

Le ventre encore creux, Isis fit une moue boudeuse avant de retourner dans la "chambre" afin de se changer, une culotte, une robe blanche, ses sandales, et elle était prête à sortir, pourquoi porter plus, quand de toute manière elle n'avait rien d'autre à se mettre. Prenant le porte feuille de sa sœur qu'elle glissa dans une petite pochette qu'elle portait autour du cou et qu'elle glissa dans sa robe, elle sortit des ruines pour se diriger vers la ville, et la petite zone commercial qui était la plus proche. Cependant ce n'était pas la porte d'à coté, mais elle ne pouvait pas se permettre de prendre un bus, elles avaient si peu d'argent que se payer un ticket était vraiment une folie. Enfin se rendre jusqu'à la zone commercial n'était pas le plus pénible, le plus pénible serait de rentrer avec ces courses.

Il lui fallut que vingt minutes pour arriver au quartier des loisirs qu'elle devait traverser pour se rendre à une petite supérette toute proche. Elle savait qu'elle ne pouvait pas acheter de produits périssable trop rapidement, qu'elle devait se concentrer sur l'instantané qui se conserver, comme les ramen, ou encore tout les produits sec comme le riz, le blé, ou la semoule qui pouvaient se conserver pendant longtemps qui pouvaient promettre un repas consistant. Cependant comme à chaque fois, elle en pu s’empêcher de lorgner sur la pâtisserie et son fumé des plus attirants, qui ferait saliver n'importe quel enfant passant devant.

Le magasin se trouvait juste devant la bibliothèque municipale, devant laquelle patientait une longue queue d'admirateurs, attendant afin de faire dédicacer un best-seller par une petite auteure commençant seulement à se faire connaître dans le milieu de la littérature, mais qui avait fait un déplacement jusqu'au bâtiment afin d'effectuer la présentation de son oeuvre. Comment autant de monde pouvait-il donc attendre dans le froid et aussi tôt dans la matinée pour une simple signature, pour un livre qu'ils ne liront probablement qu'une seul fois dans leur vie avant de l'abandonner sur une étagère parmi d'autre œuvres ayant subit le même sort.

Faisant une moue au gargouillis de son ventre, à l'odeur du pain chaud tout juste sortit du four, la demoiselle posa une main sur son ventre avant de se retourner de nouveau vers ce miroir aux supplice sucré qu'elle ne pourrait certainement plus jamais goûter, tant qu'elles vivraient leur vie actuel, elle et sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 24
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Sam 18 Oct - 11:30

Sachiko bailla et s'étira tel un chat terminant sa sieste de l'après-midi au soleil, mais elle ne se réveillait pas bien au contraire. La jeune bibliothécaire venait de passer une nuit blanche le nez dans un livre à vivre des aventures de pirates plus palpitantes et épiques pages après pages. Hélas après avoir dévoré d'une faim d'aventure sans nom son troisième volume la jeune bibliothécaire venait de se rendre compte qu'il y avait encore un tome des aventures de cette jeune et jolie pirate et qu'il fallait absolument par tout les moyen qu'elle se le procure, c'était une question aussi importante que la vie ou la mort.


Cette fois-ci, Sachiko avait fait fort et elle tombait de fatigue. Les remords commençaient à apparaître dans la tête de la jeune bibliothécaire après tout avec sa fatigue aussi élevée commet réussirait-elle à faire son boulot correctement ? Elle n'aurait jamais dû faire une telle sottise de croire qu'une petite nuit blanche n'allait pas avoir autant de répercussion sur le lendemain, mais elle avait été si heureuse de terminer sa saga.


Sachiko décida d'aller prendre une bonne douche exaltante pour pouvoir se réveiller et ensuite elle irait se chercher un petit déjeuner à la boulangerie tout près de l'académie ainsi elle commencerait sa journée très sainement. Elle se rendit dans la petite salle de bain et se mit à nu avant d'entrer dans la cabine de toute à peine assez grande pour une personne adulte d'ailleurs il n'aurait pas fallut qu'elle ait des mensurations plus généreuses. Elle laissa couler l'eau tiède sur le long de sa tête pour enlever sa fatigue et lorsqu'elle termina et s'essuya elle pu vérifier qu'une bonne douche le matin permettait effectivement de se réveiller dans de bonnes conditions.


Elle revêtit des vêtements ordinaires dans lesquels elle se sentait bien ni serrée, ni exposée un simple jeans et un t-shirt de couleur unique une tenue basique qu'il ne restait plus qu'à achever avec une queue de cheval comme coiffure et des converse aux pieds. Elle n'était pas la pus élégante aujourd'hui mais au moins elle se sentait bien dans ses baskets.


Elle sortit donc de la pension pour se rendre à son travail faisant crochet par la boulangerie et alors qu'elle réfléchissait à la façon dont elle allait pouvoir alléger sa journée afin de ne pas s'écrouler de fatigue son regard captèrent une jeune demoiselle en robe blanche toute fine. Il commençait à piquer tout doucement le vent du matin n'avait-elle pas froid ? Elle paraissait si jeune plantée devant la vitrine appétissante du boulanger. Sachiko sourit elle se rappelait qu'elle faisait la même chose autrefois quand elle était plus jeune et que sa mère finissait toujours par la rejoindre et entrer dans la boulangerie avant de ressortir avec une viennoiserie en main.


Sachiko s'était arrêtée près de la porte du magasin et semblait attendre que la maman de cette petite arrive mais les secondes passaient et personne ne semblait se soucier de cette jeune enfant pire encore elle entendit le ventre de cette fillette gronder de à ou elle était. Il y avaient encore de nos jours des enfants qui avaient faim ? Sachiko en fut presque choquée et elle entra dans la boulangerie pour acheter un croissant pour elle et une grosse Cosette aux pommes pour la petite fille. Lorsqu'elle ressortit de la boulangerie elle chercha des yeux la fillette par chance celle-ci n'avait pas bouger d'un poil se tenant le ventre tant la faim la tiraillait.



Sachiko s'avança doucement avant de s'agenouiller devant la petite fille et lui dire d'une fois douce "bonjour, tu as faim ? Ta maman n'est pas avec toi ?" Visiblement s'était le cas et elle lui tendit le sachet en papier contenant la cossette aux pommes encore tiède et bien sucrée et elle prit la main de la petite fille pour lui glisser la cossette dans la main. Elle devait se rendre à son travail et n'avait pas le loisirs de trainer. Cet après midi une jeune auteur devait passer à la bibliothèque de l'école pour faire une séance de dédicaces pour es élèves, ce matin elle était à la bibliothèque municipale. Sachiko avait intérêt à ranger les livres correctement et surtout à mettre en avant l'ouvrage de la jeune auteure.


Sachiko pouvait sentir la fatigue l'envahir à nouveau, cette journée allait certainement être longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Ven 24 Oct - 2:20

Pourquoi le Japon était un pays aussi froid ? Elle qui avait toujours connue la chaleur du désert du Caire, ce vent ardent venant caresser sa peau satinée. Aujourd'hui c'était le froid mordant asiatique qui venait agresser sa peau si peau habituée à une telle fraîcheur, mais elle n'avait rien pour se couvrir d'avantage, seul la chaleur de sa sœur et de son cœur arrivait à la faire tenir. Frottant ses bras de ses mains engourdis elle continuait de saliver devant cette pâtisserie, cela faisait combien de temps qu'elle n'avait pas goûtée à ces sucreries ? Ayant toujours vécu dans la misère, même dans son pays initial elle ne mangeait pas souvent de douceur sucrée et la cuisine de sa mère commençait à lui manquer. Elle se demandait comment elle allait. Entendant le grondement de son estomac, elle se rappela rapidement sa tâche, elle était venue pour faire des courses. Se levant de son banc, elle releva son regard émeraude sur une jeune japonaise qui sortait du magasin de friandise et qui semblait entrain s'approcher d'elle.

Penchant la tête sur le coté, elle sursauta un peu avant de rougir en baissant la tête quand elle lui adressa la parole. Les Japonais étant pourtant de nature discret, elle n'avait pas l'habitude de se faire aborder de la sorte, c'était habituellement elle qui allait vers les gens pour les attirer vers la musique de son aînée. Elle ne s'attendait donc pas du tout à se faire aborder part cette bibliothécaire qui s'adressait à elle d'une manière parfaitement incompréhensible pour la demoiselle, elle ne savait que faire d'autre que de garder la tête baissé et les yeux rivés sur ses sandales blanches. Elle sursauta que plus en sentant la main de cette étrangère saisir la sienne et la regarda y glisser une gosette, un de ces chaussons fourrée à la pomme qui exhalée une odeur des plus appétissante, mais surtout une douce chaleur qui lui réchauffait les doigts.

Regardant la pâtisserie puis la jeune femme, elle ne savait que dire ou faire, avant de simplement s'incliner respectueusement dans son dos en la laissant repartir. Elle ne savait comment la remercier, simplement car elle ne connaissait pas la langue et qu'elle serait bien étonnée que la jeune femme qui lui faisait maintenant dos connaisse ne serait-ce qu'un mot en arabe ou en Siwi. Se redressant lentement elle regarda la gosette, avant de la faire glisser délicatement dans un de sac qu'elle transportait. Elle n'était pas de ces dames à profiter égoïstement de ce don. Préférant le partager avec sa sœur, elle se dirigea vers le magasin pour aller faire des courses.

L'aller avait été déjà longue, mais maintenant qu'elle avait plusieurs kilos de courses, cela revenait à un parcourt d'obstacle. Déjà cela fut dur avec la caissière qui lui donna un prix qu'elle n'avait absolument pas saisie, heureusement qu'elle avait pu le lire sur la caisse et qu'elle commençait à comprendre correctement la monnaie Japonaise et surtout, qu'il y avait les chiffres correct affichaient sur les billets et les pièces les plus importantes. 

Marchant lentement en portant ses lourds sac, elle traînait un peu des pieds sous le poids de ses charges, priants tout les dieux qui pouvaient exister que ses sacs tiennent le coup alors qu'elle entendait des craquements provenant de l'un d'eux, le plus chargé de tous.

**Tiens... Tiens... Au moins jusqu'à que je soit arrivée !**

Pourquoi avait elle pensé cela ? Seulement quelques pas plus loin, la toile du sac craqua, rependant son contenue au sol sur le trottoir et la route. Regardant son riz et ses boites instantanée se rependre au sol et rouler un peu dans tout les sens, la demoiselle soupira venant faire une moue, avant de s'agenouiller pour ramasser au mieux le continue de son sac. Le problème, c'est qu'elle n'avait plus rien pour ranger ses courses maintenant, du moins le continue de ce sac. 

**Le...sort s'acharne...**

S'écorchant les genoux sur le bitumes du trottoirs, elle s'employa à ramasser le riz qui s'était étalé au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 24
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Dim 16 Nov - 12:44

La jeune bibliothécaire se massa les tempes avec un air de fatigue, elle aurait juste pu se faire porter pâle auprès de la direction et ainsi bénéficier d'un repos en plus. Elle aimait son métier même si il pouvait être fatiguant parce qu'il y avait toujours une nouvelle oeuvre à dévorer, un ou une nouvelle auteur à faire connaître et puis mettre de l'ordre dans la bibliothèque remplie de l'académie étonnement cela la mettait de bonne humeur et cela même lorsque les élèves ne prenaient pas le temps de ranger leurs livres où les mettaient n'importe où par empressement.

Sachiko avait même fini par adopter l'ordinateur que la directrice avait mise à sa disposition et ce même si elle n'aimait pas du tout cette technologie il lui avait fallut se convaincre que c'était bien plus simple de trouver en deux trois cliques de souris le livre recherché que de parcourir les rayons durant des heures. Le vent froid et piquant du petit matin nippon vint la tirer de ses pensées elle n'était qu'à quelques mètres de l'entrée de l'académie et déjà les élèves passaient l'entrée certaine avec des mines réjouies et d'autres au contraire qui comme Sachiko aurait voulut dormir encore quelques heures.

Un grand fracas vint attirer le regard de Sachiko elle n'avait pas parcouru grand chemin avec sa marche aussi rythmée qu'une limace qui se traîne et lorsqu'elle vit la fillette de tout à l'heure avec son sac de course complètement déchiré, agenouillée sur le sol en essayant de ramasser les boîtes de conserves éparpillées sur le sol et surtout son riz, cela rappela son arrivée à Sachiko. Heureusement, lorsque sa valise avait éclaté en éparpillant ses affaires privées, elle avait pu compter sur Nozomi pour l'aider à ramasser et tout transporter.

Elle finit par s'approcher doucement revenant donc en arrière pour aller tout comme Nozomi chercher des sacs au magasin le plus proche et elle s'arrangea pour prendre un grand panier solide et réutilisable. Elle s'agenouilla devant la fillette et la regarda avec un grimace de dépit avant de lui tendre le sac et de l'aider à y mettre les boîtes de conserves et son riz qui avait diminué de moitié. Elle avait bien comprit que la petite fille ne parlait ni ne comprenait un traître mot de la langue japonaise. Elle se contenta juste de sourire d'un air qui se voulait le plus rassurant et elle regarda le visage de la fillette qui la regardait avec une émotion profonde de remerciement et un petit quelque-chose que Sachiko n'arrivait décidément pas à déchiffrer.

Elle la vit se relever et vit donc son genoux écorché qui la fit grimacer de nouveau, non seulement elle était blessée, mais en plus elle devrait transporter à pied toutes ses courses. Sachiko se demandait bien pourquoi la fillette n'était accompagnée par aucun adulte et surtout quels genres de parents pourraient laisser sa petite fille partir faire les courses au lieu d'aller à l'école comme tous les enfants de son âge ? Il y avait du louche là-dessous, en tant qu'adulte mature elle ne pouvait pas laisser une enfant dans un état comme-ça et en tant que salariée si elle ne se dépêchait pas son retard allait grandir, que faire ?

Elle pouvait peut-être tenter de l'emmener à son travail et la raccompagner plus tard ? Elle craignait tout de même que les parents de la petite lui tombe dessus et la prenne pour une kidnappeuse d'enfant ou pire comme une perverse. Elle décida de se faire porter pâle pour la journée, elle aimait son travail, mais elle ne pouvait décidément pas laisser cette jeune fille toute seule. La barrière de la langue était le plus difficile à franchir, peut-être parlait-elle anglais ? Sachiko connaissait pas mois de trois langues puisqu'elle avait suivis un cursus littéraire et elle lisait parfois certain livres dans leurs langues originelles.

Aussi elle tenta et demanda donc
"what's your name ?*" Elle se présenta elle-même "My name is Sachiko and where's your parents ?**"
==========================================================================

* Quel est ton nom ?
** Mon nom est Sachiko et où se trouve tes parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Lun 19 Jan - 3:32

Les genoux de la demoiselle étaient en sang, elle n'était après tout pas très solide tout comme pas très vêtu avec sa petite jupe malgré le froid du pays. Se débrouillant comme elle pouvait pour remettre le riz qui avait explosé et s'était répandue au sol dans le sac qui avait cédé. Avant de relever la tête lentement sur cette demoiselle qui était revenue et était entrain de lui tendre un nouveau sac dans lequel elle pu mettre ses conserves et le riz qui avait bien diminué, quel dommage, c'était après l'essentiel de leurs repas. Elle allait se faire tirer les oreilles à en devenir une elfe par Néîma quand elle apprendrait ça. Elles encore devoir se serrer la ceinture ou travailler tard jusque dans la nuit afin de pouvoir manger à leur faim, ce qui avait été rare ces derniers jours.

Reprenant ses sacs, elle se pencha à la japonaise afin de remercier la petite bibliothécaire qui l'avait de nouveau aidé à remplir ses sacs, avant de s'engager afin de reprendre sa course. Alors qu'elle allait repartir elle entendit une voix dans son dos, s'adresser cette fois en anglais. Elle n'était pas douée pour l'anglais, mais déjà elle se débrouillée bien mieux qu'en Japonais, venant alors tourner la tête vers la demoiselle, elle vint répondre d'une voix douce avec un fort accent oriental.

"I'm Isis, my parents are currently working"

Ce qui n'était pas un mensonge, après tout Néîma était entrain de travailler afin de gagner de l'argent pour qu'elles puissent continuer de se chauffer. Simplement elle ne savait absolument pas où elle était aller ce matin là et quand elle allait revenir. Mais elle avait appris à se débrouiller seul très jeune et avait depuis qu'elles étaient arrivé au Japon, appris à rester seul toute seul et à préparer le dîné pour deux personnes.

"Thanks for your help, I leave you now to your occupation"

Elle avait mal aux genoux et elle sentait son sang couler le long de sa peau, mais elle n'avait rien pour se soigner ici. Venant prendre ses sachets elle regarda Sachiko espérant qu'elle ne souhaiterait pas la raccompagner chez elle, elle ne pourrait pas la ramener à la ruine dans laquelle elle vivait avec sa grande sœur, au risque de se faire signaler à la police et peut être même réexpédié en Egypte ou encore simplement séparé de Néîma.

Commençant à marcher lentement, elle faisait la grimace, à chaque pas en sentant ses plaies se tendre et se détendre à chaque fois que ses genoux se pliés afin d'effectuer le pas suivant, heureusement, elle n'était pas très loin de chez elle. Mais avant ça, elle passerait près de la fontaine afin de remplir ses bouteilles d'eau mais aussi elle en profiterait pour se rafraîchir ses plaies. Marchant en silence, elle jeta quelques rapides coups d’œil dans son dos en regardant cette japonaise qui était entrain de la suivre. S’arrêtant, elle se retourna commençant à s'inquiéter.

"Do you want something ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 24
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Sam 31 Jan - 14:19

Sachiko fut extrêmement surprise de voir que cette petite demoiselle avait non seulement compris ce qu'elle lui avait dit plus tôt, mais en plus s'exprimait avec une aisance particulière. La bibliothécaire zyeuta le genoux en sang de la fillette, il débordait et les gouttes qui s'en échappait peignait la longueur de sa jambe d'une trace rouge foncée. La blessure inquiétait Sachiko et elle pensait qu'il n'était pas prudent de la laisser repartir sans désinfecter, cela pouvait facilement devenir grave comme blessure. Sachiko se mordit la lèvre en laissant paraître son inquiétude pour la petite inconnue. Ainsi, les parents de la jeune fille travaillaient c'était logique, mais pourquoi n'était-elle pas à l'école ? Elle semblait jeune pour se débrouiller seule.

La jeune inconnue à la peau bronzée se retourna presque pour fuir Sachiko. La nippone trouva ce comportement pour le moins suspect et comme dans ses livres policiers préférés elle décida d'enquêter et de suivre la fillette. Il faudrait qu'elle trouve une très bonne excuse pour avoir manqué le boulot. Elle ne manqua pas de se faire repérer à peine cinq minutes plus tard alors qu'elle avait prise toutes les précautions nécessaires pour ne pas se faire prendre.


*Diable !  Cette gamine a des yeux derrière la tête !* Voilà la pensée qui traversa l'esprit de Sachiko alors que la petite lui demandait ce qu'elle voulait. Sachiko pouvait sentir jusqu'ici le ton inquiet que la fillette venait d'employer et c'était tout à fait justifié après tout elle aurait très bien pu être une voleuse d'enfant ou pire une pédophile. Sachiko se trouva plantée là comme un piquet avec une gêne grandissante et au bout d'un moment qui lui paru des heures elle lui dit d'une voix douce

"I want to take care of your knees hurt and nothing else"

Sachiko s'avança doucement et s'accroupit devant la petite fille avant de prendre dans son sac une lingette désinfectante qu'elle avait toujours sur elle étant donné qu'elle n'était pas à l'abris elle-même de tomber. Elle tapota délicatement la lingette imbibée de produit sur la plaies et nettoya le sang et les petits cailloux incrusté dedans.


"Are you okay?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Lun 2 Fév - 15:48

Il était évident que cette jeune bibliothécaire était entrain de la suivre, comment allait elle faire pour pouvoir rentrer dans leurs abris sans alerter la jeune femme et probablement aussi la police ? L'idée de retourner en Egypte pour revoir ses parents ne lui était pas déplaisant, mais elle ne souhaitait pas se faire séparer de sa grande sœur et espérait aussi ne pas lui créer d'ennuie. Déjà que la musique et le fait de mendier sur les bords de chemin n'était pas de toute sécurité, elle ne souhaitait pas créer d'avantage de conflits.

Se retournant pour fixer sa suivante, elle pencha la tête sur le coté tout en l'observant et en restant sur ses gardes. Que pouvait lui vouloir cette japonaise qui la suivait maintenant depuis de bonnes minutes ? N'avait elle rien d'autre à faire ou un travaille où se rendre ? Fixant la jeune femme tout en attendant sa réponse, elle arqua un sourcil tout en l'écoutant. Elle n'était peut être pas mauvaise en Anglais ayant pris l'habitude de s'adresser de la sorte depuis qu'elle était arrivée au pays, mais elle ne maîtrisait non plus pas complètement les subtilités de la langue Anglaise. Cependant, cela ne lui avait pas échappé que le sujet se portait sur ses genoux. Baissant les yeux vers ceux-ci, la petite Égyptienne remarqua le sang qui coulait de sous sa jupe pour glisser lentement le long de ses tibias en direction de ses chevilles.

Le temps qu'elle relève les yeux, Sachiko était déjà devant elle, à hauteur de ses genoux avec une lingette désinfectante en main, prête à soigner ses plaies, ce qui ne manqua pas de faire se tendre la gamine. Si il y avait bien une chose dont elle avait horreur, c'était cette sensation de piqûre que procurait l'alcool apposé à même sur une plaie. Faisant une moue en serrant les dents, elle se laissa soigner tout en frissonnant à chaque tapotement sur ses genoux qui avaient le don de lui faire lâcher un petit rictus de douleur.

Une fois les plaies nettoyées, Isis s'inclina de nouveau pour remercier l'apprentie infirmière tout en lui répondant de manière toujours aussi douce.

"Thanks, I'm fine."

Rebaissant sa jupe afin de recouvrir ses jambes, elle observa la jeune femme espérant ainsi savoir si elle comptait encore la suivre, ou la laisser maintenant. Néïma avait été clair la dessus, personne ne devait savoir qu'elles vivaient pour l'instant dans des ruines. Et si jamais elle devait se faire raccompagner un jour jusqu'à son domicile, elle devait se rendre vers un appartement pas très loin de leur taudis et y pénétrer à l'aide d'un code que son aînée avait réussie à obtenir lors d'un de ses travailles de nuit. Mais elle n'espérait pas en arriver jusque là. Regardant alors la demoiselle en souriant doucement, espérant que cela suffise à combler sa curiosité. Puis se souvenant l'avoir vue sortir d'une bibliothèque, elle réfléchit quelques instants à ses mots, afin de trouver un moyen de détourner le sujet et la conversation.

"I saw you at the library, you like books ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 24
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Mer 25 Fév - 19:06

La jeune bibliothécaire avait bien remarqué la douleur de la fillette dès qu'elle tapotait la compresse imbibée de désinfectant sur la plaie saignante et fit du mieux qu'elle pouvait afin d'être délicate et ne pas faire plus de mal à sa jeune patiente de l'instant. Dès qu'elle eut terminé de traiter l'urgence de la blessure, elle se rendit à une poubelle afin d'y jeter la compresse devenue rouge de sang. Elle se saisit d'un flacon de désinfectant pour les mains et les frotta vigoureusement afin de ne pas être contaminée par des germes contenu dans le sang après tout, un enfant ça n'est pas toujours très propre même si celle-ci n'avait pas l'air particulièrement sale.

Sachiko avait bien remarqué que la petite fille paraissait inquiète par sa présence et elle ne voulut pas l'effrayer davantage. Elle allait partir et n'eut pas le temps de faire un pas que la petite lui posait une question sur son sujet préféré, les livres. La pauvre petite, si il y avait bien un sujet qui faisait parler Sachiko durant des heures c'était bien les livres et son travail.

Elle la regarda avec des yeux scintillant par la passion et lui répondit d'une voix des plus enjouée "yes! I love books and you? Do you like reading ?" Demanda-t-elle en accentuant le "LOVE" afin de bien marquer son amour pour la littérature. Elle continua ensuite de parler, Isis l'ayant lancée sur le sujet fabuleux livres "I work in the library,this is the best job in the world for me!"

"What's your favourite autor? Mine is Mary higgins clark, i love her books" La jeune femme était remplie d'ardeur et se mit même à sortir un des livres qu'elle lisait pour le moment en le tendant vers la petite, il s'agissait d'un écrivain vivant au Caire en Égypte et qui racontait des histoires sur les pharaons des temps anciens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Dim 8 Mar - 1:46

Si on lui avait dis, elle ne l'aurait pas cru, comment quelqu'un pouvait être aussi passionnée par les livres ? Elle souhaitait bien sûr se faire oublier et détourner la conversation sur autre chose que ses parents et sa famille, mais elle ne s'attendait pas à avoir une telle réaction. Cependant comme l'aurait remarqué Sherlock Holmes, il était tôt, le ciel était nuageux et menaçant, il ne faisait pas bien chaud, cependant cette petite Japonaise était de sortit avec un sac de livre et s'était rendue à une bibliothèque en ville pour se les faire dédicacer. Il était donc évident que Sachiko était ce genre de personne à aimer les livres et les personnes qui les écrits, pas seulement les histoires qui y sont raconté. Ce genre de personnes devenait rare, bien qu'au Japon, cela semblait plus populaire, bien que plus souvent fan d'idole ou de mangaka.

Venant regarder le livre qu'elle venait de se faire mettre entre les mains, Isis vint faire la grimace, évidemment écrit en Kanji, elle ne comprenait simplement pas un mot de ce qui pouvait être écrit dedans. Enfin comment cela pouvait être autrement si elle ne comprenait pas le Japonais en lui même ? Regardant le livre elle s'excusa tout en répondant à la question qui lui avait été posé.

"Sorry, I can't read Japenese. I read occasionally, I like Edgard Poe"

Regardant la jeune femme à ses cotés, elle la regarda de haut en bas, elle était pâle, elle ne devait pas beaucoup sortir, mais elle ne semblait pas non plus être se genre de personne enfermé dans une pièce derrière un ordinateur. Elle serait plutôt du genre à s'installer dans un bon fauteuil près du cheminé, quoi que, la fumé de bois risquerait d’abîmer le cuir des couvertures de livres ancien, donc plus probablement à coté d'un poêle ou d'un radiateur, avec un thé et des biscuits sec.

"What, Mary Higgins Clark write ?"

Bien que Égyptienne, elle ne connaissait pas l’auteure, ce qui n'était pas étonnant vue son âge, après tout qui pouvait se vanter de connaître tout les auteurs de sont pays ? Pratiquement personne, donc si Isis pouvait en apprendre un peu plus pourquoi pas ? Les livres lui manquaient un peu, elle n'avait pas pu en emporter quand elles étaient partit avec sa sœur, et ici rien n'était écrit en arabe ou en Egyptien, elle ne pouvait donc rien lire à part quelques boites et quelques sachet traduit. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 24
Localisation : /

Feuille de personnage
Âge du personnage : : 23
Métier :: Bibliothécaire
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Jeu 19 Mar - 18:54

La jeune bibliothécaire remonta ses lunettes imaginaires d'un air très sérieux lorsque la jeune fille lui confia ne pas pouvoir lire le japonnais. Cela ne devait pas l'arrêter, le savoir que contenait les livres était une lecture de l'esprit, elle réfléchit quelques instant avant de proposer " I have many books translated into english at the library, if you want, i can lend you some of them ? " Elle le proposait de façon tout à fait naturelle et sincère et n'avait rien à demander en retour. Cette petite était à un age ou il fallait nourrir sa mémoire de connaissance et de sagesse.

Cette petite connaissait Edgard Poe, c'était impressionnant surtout que la plupart des jeunes ne connaissait que le dernier manga sorti en date, elle demanda alors d'un air curieux "do you like poetry ?" Elle se mit à fouiner dans son sac remplit de précieux livres comme un sac à la Mary Poppins et fini par en sortir un en anglais d'une jeune poète très douée qu'elle lui tandis " You should love this book, it is a young poet who tells the story with humor" expliqua t-elle en lui mettant en main avant de réfléchir et de lui préciser avec un sourire "it's a present for you !"

La jeune femme passionné de livre faillit s'étouffer en entendant la question d'Isis. Elle mit cela sur le dos de la jeunesse, il était vrai que Mary Higgins Clark n'était plus une jeune écrivaine. Elle répondit donc à la fillette " She writes novels of detectives story" Sa main était repartie dans son sac pour qu'elle sorte un exemplaire de son roman favoris, "une chanson douce". Elle lui tendit aussi le livre jusqu'à ce qu'elle le prenne avant de lui avouer "It's my favourite" Elle espérait qu'Isis prendrait grand soin des livres qu'elle venait de lui confier.

Sachiko lui sourit avant de regarder l'heure même si elle avait dit qu'elle resterait avec la fillette, il faudrait qu'elle y aille tout de même. Elle lui fit donc signe d'au revoir "Nice to meet you, see you soon bye Isis !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 21/12/2013

Feuille de personnage
Âge du personnage : :
Métier ::
Autres comptes:
MessageSujet: Re: Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]   Mer 1 Avr - 0:09

La demoiselle pencha la tête sur le coté, pourquoi avait elle invoquer ses plaisirs littéraire, elle n'avait guère vraiment eu l'occasion de lire, mis à part quelques anciens livres de sa soeur. Regardant la bibliothécaire, elle arqua un sourcil quand elle lui proposa quelques livres traduits en anglais. Certes, elle se débrouillait en anglais, mais il ne fallait pas oublier qu'elle n'avait que treize ans et qu'elle était Egyptienne, après tout est-ce que Sachiko était prête à lire un livre en allemand ou en portugais si on lui en proposait un avec des notions de bases dans la langue ?

"Thanks, but, I'll can't read a book translated, I can understand english, but it isn't my native language."

Se mordant la lèvre inférieur, elle baissa un peu la tête, elle n'aurait peut être pas dû commencer à parler en anglais ou même aborder sa langue natale, mais cela ne servait à rien de lui proposer des livres traduits en anglais si elle devait prendre vingts minutes par pages afin de traduire le contenue et oublier ce qu'expliquait la page précédente.

"I haven't had opportunity to read poetry."

Regardant le livre qu'elle était entrain de se faire remettre entre les mains, elle regarda la couverture traduite en anglais. Si elle avait bien comprise, il s'agissait d'un livre qui contenait de la poésie humoristique. Puis quand elle aborda M. Higgins Clark, elle remarqua l'air éberluée de Sachiko qui avait manqué de s'étouffer, avant de lui remettre un nouveau livre entre les mains, cette fois un roman policier à ce qu'elle avait comprise.

"Thanks, but, How could I get your books once finished ?"

Il n'était pas sûr qu'elle ai l'occasion de revoir Sachiko, elle ne pourrait donc peut être pas lui rendre les livres, et si ils appartenaient à une bibliothèque, elle devrait certainement se rendre sur place afin de les rendre à son propriétaire au nom de la demoiselle. Baissant un peu la tête, elle regarda la Japonaise s'éloigner, tout en venant lui répondre.

"See you soon. Bye Sachiko"

Puis elle reprit sa marche, faisant attention de ne pas être suivie, pour retourner chez elle en direction de cette demeure en ruine qu'elle habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cosette au pays du soleil levant [Pv Sachiko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au pays du Soleil Levant
» Soleil levant [PV]
» Shopping au pays du soleil levant [Ange]
» Le pays du soleil levant (fini!)
» " Tableau de Claude Monet : "SOLEIL LEVANT"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Academia 2.0 :: Le quartier des loisirs et de la restauration :: Bibliothèque municipale-
Sauter vers: